Screenopathe
Signaler
Mes critiques cinéma

                 Tintin Le Secret de la Licorne affiche

C'est le film événement de la fin octobre, le nouveau film de Steven Spielberg qui se propose, en binôme avec Peter Jackson, d'adapter les cultissimes aventures de Tintin. Hergé, de son vivant, avait confié à Spielberg le soin de signer un film sur son héros à la houpette et il aura fallu des dizaines d'années et un bond technologique avant que le projet puisse voir le jour. C'est maintenant chose faite avec Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne. Alors, un bon film? Une bonne adaptation? Ni l'un ni l'autre? Voyons cela dans le détail.

Le fameux reporter Tintin se balade un jour au vieux marché et découvre une merveilleuse maquette d'un navire : La Licorne, qu'il s'empresse d'acquérir. Très vite, le jeune journaliste se rend compte qu'il n'est pas le seul à apprécier les charmes de ce modèle réduit magnifique et il est même cambriolé quelques heures plus tard. Le mystère s'épaissit et Tintin décide d'investiguer plus avant. Il embarque donc pour une aventure pleine de rebondissements qui le mèneront à la rencontre de bandits mais aussi de nouveaux alliés (et notamment d'un certain Capitaine) tout en élucidant peu à peu le mystère qui entoure ce navire fantastique qu'est la Licorne.
Je vous parlais en termes élogieux du trio de scénaristes qui se sont occupés du Secret de la Licorne au moment de la sortie du film : Steven Moffat (Doctor Who, Sherlock) Edgar Wright (Scott Pilgrim VS the World) et Joe Cornish (Attack the Block) ont fait un travail impressionnant, qui fait honneur à leur statut de scénaristes et réalisateurs talentueux. En effet, la tâche d'adapter les bandes dessinées de Hergé était extrêmement ardue, d'autant plus qu'il fallait en faire un film intéressant pour les petits, les grands, les fans européens de la saga et les néophytes américains. Eh bien autant vous dire tout de suite que le pari est remporté haut la main par ce trio de scénaristes.

         Tintin-Le-Secret-de-la-Licorne-image-04.jpgTintin-Le-Secret-de-la-Licorne-image-03.jpg

Parlons de la fidélité à la BD, car je sais qu'il y a beaucoup de fans qui attendent le film au tournant de ce côté là. Le choix est clair :
Le Secret de la Licorne s'offre le luxe de mêler plusieurs albums en un seul film. On y retrouvera donc, la bande dessinée éponyme, sa suite Le Trésor de Rackham le Rouge mais aussi une bonne partie du Crabe aux Pinces d'Or, entre autres références. Je vous invite ainsi à réviser vos classiques avant de vous déplacer au cinéma, histoire de vous rafraîchir la mémoire. Alors je vois d'ici les fans hurler au scandale «Quoi?! Combiner trois albums dans un seul film?! Mais c'est un outrage!» Soyons clair. Non. C'est sans doute la meilleure idée qu'ils pouvaient avoir.
Je m'explique. J'ai relu très récemment les albums de Tintin et je retire une chose de cette lecture par rapport à la lecture émerveillée de mon enfance : adapter en un film d'1h45 le strict contenu du
Secret de la Licorne aurait été d'un ennui profond. Car il y a trop de moments statiques où peu de choses se passent pour retranscrire le côté aventure de la série. Cela aurait été, à mon sens, desservir l'esprit de la série. En revanche, combiner en une grande aventure ces trois tomes dont je viens de parler, apporte un souffle véritable au scénario qui en sort grandi. Bien évidemment, de nombreuses libertés sont prises concernant la certaine mythologie mise en place par Hergé, mais tout est fait pour offrir au spectateur néophyte un univers qui soit cohérent et immédiatement palpable sans que, pour autant, le fanatique se sente floué.

Tintin Le Secret de la Licorne image 02
Car c'est sans doute là le plus gros tour de force du film de Spielberg, c'est qu'il réussit à donner assez de matière aux grands connaisseurs pour que ceux-ci ne se sentent pas trahis. On retrouvera donc, çà et là de jolis clins d'oeil et de nombreuses scènes reprises mots pour mots, plan pour plan, des BD originales. Certains, moi le premier, auraient pu croire que les Américains auraient saccagé le support original avec leurs gros sabots, eh bien non, force est de constater que le film transpire un énorme respect pour le travail de Hergé.

Et ce qu'il y a de mieux avec
Le Secret de la Licorne, c'est qu'il fait partie de ces films d'aventure absolument époustouflants. Car le but de fusionner des parties de scénario des BD originales était aussi de resserrer l'intrigue sur une trame narrative forte. Et ça n'arrête pas, à partir du moment où la situation est mise en place, l'aventure ne s'arrête plus. Certaines scènes, notamment de course-poursuite, sont haletantes et l'on vit réellement les aventures de Tintin comme l'on a pu vivre les aventures d'Indiana Jones à son époque. Il y a vraiment des similitudes avec l'autre aventurier de Spielberg et c'est un véritable plaisir de les retrouver. Certains trouveront sans doute que le film est peut-être trop fort en aventure ou trop rapide, ce qui est sans doute vrai, mais c'est le but et c'est extrêmement bien fait.

Tintin Le Secret de la Licorne image 01
Car Spielberg et Jackson ont mis toutes leurs chances de leur côté avec une réalisation à tomber par terre. J'avoue avoir été sceptique au départ, mais je suis sorti de la salle entièrement conquis par le style du
Secret de la Licorne. En effet, le traitement graphique, fondé sur la motion performance d'acteurs de renom (Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig, Nick Frost et Simon Pegg) est une véritable réussite. On retrouve bien l'esprit de la bande dessinée, tandis que le film garde tout de même un style à part entière. Et que dire de ce magnifique générique de début de film... Enfin, il faut parler de la 3D qui, pour une fois, est particulièrement bien rendue avec une utilisation ingénieuse tout au long du film. Il n'y a pas un plan qui n'utilise pas ce procédé à merveille. Si tous les films avaient été comme Tintindepuis le début de l'utilisation de la 3D relief, j'aurais été conquis dès le départ.


Pour résumer cette critique particulièrement longue, vu l'événement, «Courez voir Les Aventures de Tintin - Le Secret de la Licorne!» C'est un film qui tient toutes ses promesses. Les amateurs de la bande dessinée s'y retrouveront avec de nombreux clins d'oeil bien trouvés tandis que les néophytes y trouveront une porte d'entrée grande ouverte vers l'univers d'encre et de papier. Tintin est un excellent film qui touchera nos coeurs d'enfants tout en ne décevant pas nos attentes d'adultes. Et rien que ça, c'est déjà assez rare pour le signaler. Un gros coup de coeur donc.

Note critique - Bobomb amoureuse

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Uncharted 4 ? ^^
FuckinGaulois
Signaler
FuckinGaulois
Tout à fait d'accord. Y'a encore quelques mois, j'y croyais pas. Puis il y a eu les bandes annonces, puis le film et là...respect, vraiment. Et en plus, cette claaaaque visuellement. Génial.

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris