Screenopathe
Signaler
Mes critiques cinéma

                            Warrior affiche

Depuis quelques temps, Hollywood semble vouloir se remettre aux films de boxe. On l'a vu avec le bon The Fighter en début d'année. Cette semaine, c'était Warrior qu'il fallait surveiller, ce drame familiale sur fond de Mixed Martial Arts. Un grand moment.

Tommy Riordan est un ex-marine revenu aux Etats-Unis avec une idée en tête : gagner le Sparta, le plus grand tournoi de MMA du monde qui offre cinq millions de dollars au gagnant. Pour cela, il va devoir se rapprocher de son père, ancien entraîneur, envers lequel il nourrit un énorme ressentiment depuis l'enfance. En parallèle, son frère Brendan Conlon, prof de physique de son état, a des problèmes d'argent et envisage lui aussi de s'inscrire au Sparta pour tenter de remporter le gros lot.

Warrior c'est l'itinéraire croisé de ces deux frères qui ne se parlent plus depuis des années et qui vont pourtant se retrouver sur le chemin du combat. On a bien affaire à un drame familial dans la mesure où les personnages acquièrent de la profondeur dans cette relation plus que conflictuelle avec leur père qu'ils haïssent littéralement. Tandis que Brendan le rejette définitivement, Tommy souhaite utiliser ses talents dans une sorte de partenariat dénué de tout sentiment. On voit bien là l'extrême dureté de ces personnages propice aux émotions fortes.

Et pour ce qui est des émotions fortes, Warrior gâte son spectateur en faisant entrer ses personnages dans la cage bien connue des amateurs de MMA, ce sport de combat extrêmement brutal et dangereux. Les scènes de combat accrochent vraiment le spectateur qui reste en apnée pendant toute la durée du combat tellement celui-ci est intense. On regrettera tout de même cette tendance à agiter la caméra à tout bout de champs qui rend bien souvent l'image illisible...

Warrior-image-01.jpgWarrior image 02

La dernière partie du film se montre très intense en termes d'émotions. Entre temps, Warrior s'attache à bien mettre en place ses personnages. Tom Hardy montre une nouvelle fois ses capacités de change-forme en arborant un physique impressionnant, encore mieux mis en valeur par le caractère bestial du jeu de l'acteur. Quant à Joel Edgerton, il paraîtra peut-être un peu plus fade comparé à son frère à l'écran. A noter que le rôle de Jennifer Morrison n'est pas celui de l'habituelle petite-amie potiche.
Côté réalisation, on aura du mal à trouver que
Warrior sort vraiment du lot. La caméra tremblante dans les scènes de combat auront raison des estomacs les plus accrochés tandis que des rouages de réalisation trop téléphonés terniront le tableau çà et là. De même, la photographie n'a rien d'exceptionnel, avec son aspect assez terne. Par ailleurs, on regrettera peut-être l'absence de réelle résolution au film, à trop vouloir éviter la fin clichée...
Finalement, on se souviendra beaucoup plus de l'histoire que raconte Warrior que de sa réalisation. L'attachement aux personnages se fait facilement et les combats gagnent en intensité. Des émotions fortes, donc, malgré une réalisation pas toujours au top.

 

Note critique - Bobomb mitigée

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris