Screenopathe
Signaler
Mes critiques cinéma

 

                                  La Planète des Singes Les Origines affiche

De prime abord, l'idée d'exploiter le filon des « préquelles » à tout bout de champ n'est pas toujours heureux, on l'a vu par le passé. Mais lorsqu'il s'agit de développer avec soin un univers déjà bien en place, cela peut donner des bonnes choses, comme avec La Planète des Singes : Les Origines qui livre, avec une maîtrise étonnante, tout ce qu'un bon blockbuster se doit d'offrir avec un supplément d'âme tout à fait bienvenu.

Aux laboratoires Gen Sys, le Docteur Rodman s'efforce de trouver un remède à la maladie d'Alzheimer dont est atteint son père. L'expérimentation se fait sur des chimpanzés au départ et, au bout de cinq ans, certains résultats sont concluants. Rodman recueille un chimpanzé né d'une mère exposée au remède et découvre que celui-ci développe une intelligence hors du commun tout au long de sa croissance. Le singe nommé César se fait vite une place dans la famille Rodman, où il aide grandement le père qui lutte pour sa mémoire. Mais un drame arrive et César doit être emprisonné. C'est là qu'il va mettre sur pied son évasion et se rendre compte que l'aide de ses amis primates sera la bienvenue...

Un des traits les plus importants de cette préquelle, c'est son scénario, qui se devait de lier immédiatement le film à l'univers créé par Pierre Boulle et repris à maintes reprises, que ce soit sur petit comme sur grand écran. Et le moins que l'on puisse dire c'est que Les Origines remplit sa mission aisément avec ce postulat de départ concernant les recherches d'un remède à Alzheimer, une problématique tellement réaliste qu'elle en fait presque peur. De plus, l'intrigue de César est assez travaillée pour donner une profondeur à ce singe qui devient un personnage à part entière. Sans cette dimension du personnage, le film aurait vraiment perdu de son intérêt.

La-Planete-des-Singes-image-01.jpgLa-Planete-des-Singes-Les-Origines-image-02.jpg

C'est grandement dû à la qualité des effets spéciaux qui modélisent de façon impressionnante les primates. Il faut dire que Weta Digital a l'expérience depuis King Kong! Encore une fois, Andy Serkis (Le Seigneur des Anneaux, King Kong) donne de sa personne pour donner un peu plus de corps à César, véritable personnage principal du film, dont l'évolution finale finit par donner des frissons. Une véritable réussite.

Avec tout ça, on en oublierait presque que La Planète des Singes : Les Origines est aussi un blockbuster! En effet, côté action, les spectateurs sont servis d'une bien belle manière. Du début à la fin, les scènes d'action viennent ponctuer le film avec brio, tout en laissant au scénario la possibilité de prendre son temps lorsqu'il y en a besoin. On se souviendra longtemps de ce soulèvement simiesque.

Finalement, La Planète des Singes : Les Origines est peut-être mon plus gros coup de coeur de l'été. Avec un scénario qui s'impose avec une vraisemblance parfois terrifiante, une action distillée de main de maître et une performance technique impressionnante, le film de Rupert Wyatt est tout simplement excellent. On en redemanderait presque!

Source vidéo et photos : Allociné

L'appréciation de la Bobomb :

Note-critique---Bobomb-amoureuse.jpg

Dites donc, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas sortie celle-là! Eh oui, la première critique de mon retour de vacances consacre un énorme coup de coeur de l'été. Un film que je vous conseille si vous ne l'avez pas encore vu.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Parker32
Signaler
Parker32
Entièrement d'accord avec ta critique du film. Un gros coup de coeur aussi pour moi, surpris du nombre de bons films durant ces vacances.

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris