Screenopathe
Signaler
Mes critiques cinéma

                                               Attack the Block affiche

  Il est de ces films que l'on voit arriver, d'un oeil curieux. Vous savez, le genre de film qui, dès le pitch initial, vous fait déjà rire. Ce genre de film qui vous fait dire « Ils ont osé faire ça? » et qui, par là même, ne fait qu'attiser un peu plus votre curiosité. Mais, bien souvent, ce qui était un délire au départ devient un cauchemar lors de la distribution de ce genre de film en salles. Attack the block est de ceux là, un film osé que son distributeur a étouffé dans l'oeuf...

Un soir, lorsque les petits délinquants qui forment la bande de Moses s'apprêtent à arpenter le quartier à la recherche proies faciles à dépouiller, ils tombent nez à nez avec une créature tombée du ciel. Ils finissent par la massacrer sans autre forme de procès. Mais c'est sans compter ces nombreuses météorites qui viennent s'écraser dans la banlieue sud de Londres, autant de cailloux qui représentent une véritable invasion d'extra-terrestres ivres de vengeance qui vont pourchasser les amis qui vont vivre une des pires nuits de leur vie...

Oui, quand je vous disais que c'était du délire, j'y pensais vraiment. Bien souvent, on reproche au cinéma d'être un peu trop propre sur lui, de donner dans le cliché ou d'être peu original, mais il ne faut pas oublier ces films qui vont précisément dans le sens inverse, vers des endroits encore inexplorés. Alors bien sûr c'est un pari risqué, mais quand c'est réussi c'est vraiment le pied. Et c'est exactement ce qui se passe avec Attack the Blockque je qualifierai volontiers de Scott Pilgrim de 2011 dans la mesure où tous deux ont souffert d'une diffusion désastreuse sans doute car le distributeur les a trouvés trop « segmentant » pour reprendre un adjectif de plus en plus courant.

Attack-the-Block-image-01.jpgAttack-the-Block-image-02.jpg

Pour être tout à fait honnête, c'est vrai que Attack the Block ne plaira pas à tout le monde. C'est une évidence, car dans ce genre de films délirants, il faut entrer dans le trip sous peine de rester sur le carreau. Mais une fois dans le film, on s'amuse réellement des tribulations de ces jeunes banlieusards londoniens aux accents fleuris face à des extra-terrestres simiesques aux dents ultra-bright. De plus, les scènes d'action ou de tension sont plutôt bien réussies tout comme la situation qui est clairement mise en place. Cerise sur le cake, le réalisateur s'autorise même de jolis passages assez gores pour les amateurs d'hémoglobine. Bref, un plaisir.

Au final, on tient bel et bien notre Scott Pilgrim de 2011. Du délire bien maîtrisé, d'une qualité cinématographique tout à fait correcte mais à qui la distribution n'aura pas fait assez confiance pour l'offrir à plus de 50 salles en France. Bref, un fiasco prémédité à mon avis qu'il serait dommage de rater en DVD si jamais vous n'avez pas pu aller le voir. Tout en sachant, bien évidemment que, comme tout délire qui se respecte, la porte n'est pas ouverte à tout le monde. Soyez prévenus.

Source vidéo et photos : Allociné

L'appréciation de la bobomb :

Note critique - Bobomb joyeuse

Ce genre d'injustice comme ont pu en souffrir Scott Pilgrim et Attack the block m'attriste profondément. Une fois de plus, un bon film délirant qui pourrait amuser beaucoup de gens est boudé par la distribution sous couvert d'un risque commercial trop élevé. Je n'aurais qu'un conseil à vous donner, allez le voir si vous le pouvez, vous allez vous amuser et si vous avez le malheur de ne pas pouvoir le voir (comme beaucoup) regardez le en DVD, il le mérite. Un moment vraiment sympa à passer.

 

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Mordraen
Signaler
Mordraen
Franchement, c'est sympa. Je suis dégoûté que si peu de gens puissent finalement le voir... Tu m'en diras des nouvelles ;)
Locutus
Signaler
Locutus
Tu m'as donné envie de le voir. Merci.

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris