Screenopathe
Signaler
My life as a robot

 
Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

                  Portal-fond-d-ecran.jpg

Comme je vous l'avais annoncé au détour d'une phrase, cette semaine je me suis mis à
Portal... Wait, what?! Oui, oui, le premier et pas le deuxième qui vient de sortir. Tout simplement parce que je n'ai jamais pu jouer à ce jeu qui, depuis sa sortie dans la Orange Box de Valve en 2007, a obtenu très rapidement le statut de jeu culte. Bien sûr, j'avais déjà vu pas mal de vidéo et entendu évidemment parler de cette phrase culte : « The cake is a lie », mais je n'avais jamais joué au jeu de bout en bout. Et pour la petite histoire, mon frère a la Orange Box depuis des années et lorsque j'ai voulu jouer à Portal je me suis tout simplement dirigé vers son jeu. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai découvert que la clé CD avait tout simplement disparu! Je me suis donc décidé à téléchargé le jeu sur Steam.
A moi les salles de tests en compagnie de GlaDOS, cette intelligence artificielle qui guide le joueur tout au long de ses tribulations. On incarne un sujet de test androïde sans nom qui se trouve dans les laboratoires d'Aperture Science afin de tester le système de projection de portails inventée dans les laboratoires. Ainsi, le joueur va devoir s'initier à l'utilisation retorse de ces portails qui vous permettent d'apparaître à différents endroits de la carte selon le placement de ces portails. Cela donne à
Portal une dimension extrêmement réflexion qui n'est pas pour me déplaire. La difficulté est bien évidemment progressive et je me suis retrouvé un peu dépourvu de temps en temps même si l'on finit par trouver la porte de sortie assez rapidement, au final.



Ce qui a rendu le jeu culte, à savoir la présence de cette I.A. complètement barrée qu'est GlaDOS m'a évidemment plu. Lorsqu'elle s'adresse au joueur et lui promet du gâteau, lorsqu'elle nous explique la marche à suivre, lorsque l'on découvre qu'elle nous a menti sur les périls que l'on encourait dans la dernière salle de test. Portal est un jeu qui se parcourt évidemment seul mais la présence de GlaDOS est le fil conducteur narratif de l'histoire. En tant que sujet de test suspicieux, le joueur va finir par se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond et tentera de s'échapper par tous les moyens.
Le jeu reste très court. J'ai dû le terminer en 3h30 ou quelque chose comme ça, mais j'avoue n'avoir pas chronométré. Mais l'expérience est tellement forte qu'on lui pardonnera. Le final du jeu, notamment, est tout simplement intense (dommage que le jeu passe complètement en anglais à partir de ce moment là, sans véritable explication). Bref, je ne regrette pas d'avoir aligné mes sous pour découvrir ce jeu culte!

Portal est un grand jeu, je n'en doutais pas, bien sûr, mais ça fait toujours du bien de rattraper un retard accumulé depuis des années pour enfin pouvoir découvrir ce dont tout le monde parle. J'ai vraiment adoré. Si jamais, comme moi, vous n'y avez jamais joué, foncez dessus! Enfin, la semaine prochaine, je retourne un peu à mes consoles pour parcourir une galaxie lointaine, très lointaine et ancienne, très ancienne (hmmm, tant de mystère...) D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris