Screenopathe
Signaler
My life as a robot



Après le résumé de ma semaine vidéoludique, voici l'arrivée des résumés de ma semaine cinématographique! Car j'ai beau concentrer mes critiques sur l'actualité cinéma, j'essaie tout de même de remplir ma culture lacunaire du cinéma moins récent par le biais des DVD. Ces petits résumés seront l'occasion de retracer un peu le parcours d'un cinéphile en manque de culture et, comme ça, vous pourrez vous moquer de moi en voyant le nombre de classiques que je n'avais encore jamais vus!

                       Memoire-de-nos-Peres-affiche.jpgLes-Lettres-d-Iwo-Jima-affiche.jpg

Cette semaine, je me suis jeté sur la DVDthèque de mes parents comme un mort de faim et j'en ai tiré, avec la joie d'un chercheur d'or qui trouve sa première pépite, le dyptique de Clint Eastwood :
Mémoire de nos Pères/Les Lettres d'Iwo Jima. Sortis respectivement le 25 Octobre 2006 et le 21 Février 2007, ces deux films constituent un ensemble difficilement divisible. Clint Eastwood consacre ses films à la bataille d'Iwo Jima, durant la campagne du Pacifique qui a vu s'affronter les Américains et les Japonais lors de la Seconde Guerre Mondiale. Au-delà de l'insistance sur le fait que ce fut une guerre sale, dans Mémoire de nos Pères, Eastwood se permet même de tacler violemment les idées préconçues sur ce mythe du drapeau au-dessus d'Iwo Jima. Un acte extrêmement courageux qui ne serait pas passé avec un autre réalisateur que Clint Eastwood, à mon sens, mais qui n'en cache pas moins l'extrême respect avec lequel sont traités les deux camps. Car ce dyptique est bien loin de tomber dans l'écueil du patriotisme à outrance. Les Lettres d'Iwo Jima en est la preuve vivante, avec, pour la première fois, un film américain qui se lance dans un tableau du camp japonais sans pour autant déshumaniser l'adversaire. Et c'est sans doute pour ça que je trouve Les Lettres d'Iwo Jima encore plus intéressant : un film américain tourné à 99% en japonais, qui ne donne absolument pas dans la manichéen. Un véritable exploit.

                                                              Numéro Quatre affiche

Sinon, comme vous avez déjà pu le voir, je suis allé voir
Numéro Quatre cette semaine. La critique est d'ores et déjà sur vues-subjectives.fr, vous n'avez qu'à cliquer sur le titre du film pour la lire. Ce n'est pas la peine de m'étendre longuement dessus, vu que la critique est déjà en ligne. Mais disons que le film reste plutôt moyen, à cause d'un certain manque d'originalité et de rythme. Mais, au-delà de cela, on nous laisse tout de même entrevoir une série qui pourrait se développer et tenir ses promesses de véritable film d'action. Attendons de voir la suite donc.

                                                                The-Big-Bang-Theory.jpg

Enfin, ça devient un rituel depuis quelques semaines, j'ai terminé aujourd'hui de regarder la troisième saison de
The Big Bang Theory, cette série de CBS qui met en scène des scientifiques geeks qui découvrent la vie des gens ordinaires. Le personnage de Sheldon, physicien imbu de sa personne mais totalement hors de la réalité, est tout bonnement hilarant et les nombreuses références qui fleurissent de plus en plus dans cette troisième saison me font adorer cette série que je portais déjà dans mon coeur. A la semaine prochaine pour mon avis sur la saison quatre? Peut-être pas, je vais essayer de me calmer, tout de même!

Comme vous avez pu le voir, cette semaine a été assez chargée pour moi en matière de cinéma et je suis content d'avoir vu tous ces films. Une bonne semaine donc. En espérant que la semaine prochaine le soit tout autant. En attendant, vous aussi conseillez-moi des films, classiques ou non, que je pourrais voir pour vous en parler la semaine prochaine. A la semaine prochaine pour d'autres découvertes cinématographiques!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris