Screenopathe
Signaler
Cinéma


Une nouvelle semaine commence. Bonne ou mauvaise, vous avez moyen de la rendre meilleure en allant au cinéma. Ca change les idées et ça remet d'attaque pour la suite. Mais avant cela, faisons le tri dans la dizaine de films qui sort aujourd'hui. Alors, qu'est-ce qu'on va voir au cinéma cette semaine?

             Numero-Quatre-affiche.jpgMorning-Glory-affiche.jpgPhilibert-affiche.jpg

Les vacances approchent et c'est, comme d'habitude, le moment de sortir les gros films pour profiter du temps libre des jeunots qui jouissent d'un peu de temps libre. Ainsi, ils pourront se diriger vers
Numéro Quatre, un film de science-fiction qui met en scène un jeune homme doté d'étranges pouvoir. Il n'est pas le seul sur Terre a les posséder, le seul souci c'est qu'une organisation mystérieuse les abat les uns après les autres. C'est à son tour d'essayer de leur échapper et de se cacher dans une petite ville où il fera la connaissance d'une jeune femme dont il va évidemment tomber amoureux, ce qui promet des problèmes à venir dans ce long-métrage qui semble s'adresser à un public volontairement large. Espérons qu'il se révélera tout de même intéressant. Et puis pour ceux qui recherchent de l'action qui pète et un peu bas du front,  Le Flingueur a l'air d'être fait pour vous...

 



Pour les amateurs de comédie, vous pourrez sans doute aller voir Morning Glory, un film où l'on découvrira avec délectation ce qui se passe derrière les caméras des shows télévisés américains. En effet, Rachel McAdams se retrouve propulser à la tête d'une émission matinale d'une grande chaine et découvre avec horreur à quel point il est difficile de diriger les deux présentateurs (Harrison Ford et Diane Keaton) qui se vouent une haine réciproque. Quelque chose me dit qu'il y a de la romance dans l'air...

 



Je retiendrai, enfin, la sortie de Philibert, un film qui fait le pari risqué de donner dans le pastiche du film de cape et d'épées. C'est dangereux, mais d'un autre côté, ça fait tellement longtemps que le genre est éteint que le faire revivre quelque peu ne peut pas faire de mal. J'imagine qu'il faudra prendre le film au deuxième degré pour réussir à l'apprécier, un peu comme OSS 117 en son temps. En tout cas, l'initiative m'intéresse!



Comme vous pouvez le voir, il y a tout de même pas malde films qui sortent cette semaine, il faudra faire votre propre choix en fonction de vos sensibilités. Quant à moi, j'irai sans doute voir Numéro Quatre et Philibert, je verrai pour les autres selon leurs disponibilités en salles. Mon opinion sur ces films la semaine prochaine. D'ici là, bonne semaine cinéphile sur vues-subjectives.fr!


Sources vidéo et photos : Allociné

Mordraen

 
 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
N°4 à l'air bien :)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris