Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

                                       Raiponce-affiche.jpg

De nos jours, quand on parle de studios d'animation, on pense plutôt à Pixar ou à Dreamworks, les studios Disney sont passés à l'arrière plan de l'animation, d'où l'intérêt pour eux de racheter Pixar. Mais, avec La Princesse et la Grenouille, on sentait déjà une sorte de sursaut d'orgueil de leur part pour montrer qu'ils n'étaient pas tout à fait fini. Et maintenant, Raiponce est là pour confirmer cette impression.



Il était une fois une jeune fille à la chevelure longue, très longue. Elle s'appelait Raiponce et était retenue prisonnière d'une tour par sa mère depuis sa plus tendre enfance, pour la protéger elle et sa chevelure aux pouvoirs magiques du monde extérieur. Mais la belle ne souhaitait qu'une chose : découvrir le monde. C'est alors qu'un drôle de brigand nommé Flynn Rider se réfugia dans cette tour, pour échapper à la garde du royaume qui le recherchait sans relâche. La rencontre des deux jeunes gens fut assez mouvementée mais ils firent un marché : Flynn aiderait Raiponce à réaliser son rêve si elle lui permettait de retrouver ce qu'il cherchait...
Comme vous pouvez peut-être le constater,
Raiponce n'est que très librement inspiré du conte que les frères Grimm ont contribué à popularisé : Rapunzel. Mais là n'est pas la question, l'important est que l'histoire qu'on nous raconte est intéressante. On y découvre des personnages loin des archétypes de la princesse et du prince charmant. Ici, la princesse est une jeune fille tout à fait ordinaire (si on excepte sa chevelure) qui rêve d'ailleurs et le prince n'est qu'un bandit sans scrupules mais plein de charme. La rencontre des deux personnages permet de s'éloigner, à raison, des clichés du genre. Si on leur ajoute des side-kicks hilarants comme Pascal le caméléon et Maximus le pur-sang, cela pimente encore un peu plus le tout.

Raiponce-image-1.jpgRaiponce-image-4.jpg

Et il faut bien avouer que la sauce prend bien. Et c'est avec une facilité étonnante que Disney nous amène à appréhender son film avec nos yeux d'enfants, sans même qu'on s'en rende compte, peut-être est-ce la présence de chansons entraînantes et bien écrites qui nous ramène à l'apogée des films Disney. Cela faisait longtemps que ça n'avait pas été le cas pourtant. Les studios Pixar sont passés maîtres dans cet art, Disney nous montre qu'il n'est pas en reste, et ça fait du bien. D'autant que le film est un véritable petit bijou visuel. Il est tout de même fort dommage que la 3D relief fasse perdre un certain éclat à l'image, certaines scènes sombres sont rendues difficilement lisibles à cause de cela. Sinon, la 3D relief est utilisée de façon habituelle, sans pour autant essayer de nous en mettre plein la vue, ce qui ne veut pas dire qu'elle était dispensable, pour une fois!

Au final, Disney signe un retour en force avec Raiponce qui annonce sans doute des jours meilleurs pour le studio d'animation le plus connu, même s'il était un petit peu dans le creux de la vague Pixar ces temps ci. Raiponce est là pour nous montrer que ces temps sont révolus. Vous l'aurez compris, c'est un excellent film d'animation que tous peuvent aller voir sans craindre, Disney a retrouvé sa formule magique.

Réactions en salle : Raiponce réussit toujours à faire son petit effet, avec des gags accessibles à tout le monde et des personnages souvent très drôles. Et, cela ne m'étonnerait pas que les chansons du film deviennent rapidement des classiques auprès des fans de Disney.

Source vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Mordraen
Signaler
Mordraen
Merci seb, :D J'avais beaucoup aimé ta critique qui est parue bien avant la mienne, pour cause de décalage de ma part au niveau des posts ^^
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
En VO c'est Mandy Moore qui a une plutôt jolie voix. Personnellement j'ai bien aimé les chansons et j'ai même vraiment trouvé les mélodies faciles à retenir et agréable (ce qui n'avait pas été le cas depuis longtemps). Pour moi c'est l'un des meilleurs films de l'année et le meilleur Disney depuis très longtemps!

Comme d'habitude super critique Mordraen!
Mordraen
Signaler
Mordraen
carlos-van-tairun : J'ai vu le film en VO, donc je ne sais pas trop comment ça rend en VF mais en tout cas, en anglais je les ai trouvées plutôt bonnes, ce qui ne veut pas dire que je vais me les repasser tout le temps dans la tête. Je connais juste des fanatiques de Disney qui les connaissent déjà par coeur. D'où ma réflexion ^^
bigpaddle
Signaler
bigpaddle
C'est vrai que les chansons ne sont pas transcendantes. Et la chanteuse non plus, enfin elle chante bien mais sans tout déchirer.
Mais le film est vraiment très bon lui, n'hésitez pas :)
carlos-van-tairun
Signaler
carlos-van-tairun
Article sympa,le film est bon c'est indéniable mais par contre pour moi, c'est la première fois dans un Disney que je trouve les chansons nulles (j'ai vu le film en vf, peut être rendent elles mieux en vo).

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris