Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

                                               HP 7 1 affiche 1

Cette année, Harry Potter nous revient avec l'avant-dernière adaptation de ses aventures : Les Reliques de la Mort qui, pour l'occasion, fait l'objet d'un diptyque plutôt controversé. Après des années de bons et loyaux services, Harry s'apprête à nous dire adieu et ça commence d'une bien belle manière!




Attention, le paragraphe qui suit est susceptible de dévoiler des détails importants de la saga Harry Potter, bien que j'essaierai de rester aussi évasif que possible. Pour ceux qui n'auraient pas lu les livres ou n'auraient pas vu les précédents films, passez au paragraphe suivant!


Rien ne va plus au pays des sorciers. Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom est revenu, semant le chaos dans le petit monde pourtant si secret de la Magie. Le Ministère de la Magie ne peut plus faire face à tant d'adversité. Harry Potter, l'Elu, est le seul à pouvoir inverser la balance. Il a donc besoin de protection et d'un entourage en qui il peut avoir confiance. Des heures sombres s'annoncent alors que Harry s'apprête à entamer sa quête pour les Horcruxes, artefacts magiques dans lesquels le Seigneur des Ténèbres a implanté une partie de son âme. Sans leur destruction, le Mage Noir ne pourra jamais disparaître. C'est donc à Harry et ses amis que revient cette quête périlleuse. En effet, leur chemin se révélera semé d'embuches.

Comme vous le savez sans doute, même si vous ne suivez la série que d'un oeil, la saga
Harry Potter adopte un ton toujours plus mature d'un livre à l'autre. Et, si beaucoup des adaptations au cinéma ont des défauts, c'est une de leur qualité première que de rendre compte de ce changement vers une ambiance beaucoup plus adulte. Harry Potter et les Reliques de la Mort première partie n'échappe évidemment pas à la règle, d'autant que c'est de loin le livre le plus sombre de la série! Outre une ambiance qui transparaît dans tous les plans du film, le film de David Yates parvient à maintenir une tension de tous les instants. C'est un monde au bord du gouffre que nous peint ce septième et avant-dernier film, bien loin des ébats insouciants de l'enfance des deux premiers films.

HP-7-image-2-copie-1.jpgHP-7-image-1-copie-1.jpg

La maturité se ressent tout autant chez les jeunes acteurs avec qui nous avons grandi, Daniel Radcliffe (Harry Potter), Emma Watson (Hermione Granger) et Rupert Grint (Ron Weasley). Cette fois et, à l'inverse des précédents films, le long-métrage repose entièrement sur eux. Et, le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils ont énormément progressé depuis leur début. Ils prennent enfin leur envol dans
Les Reliques de la Mort. Au passage, sachez que, comme tous les autres films de la série, ce Harry Potter est à regarder en version originale. Non pas pour cracher sur la version française, mais simplement parce que vous manqueriez un des charmes si britanniques de Harry Potter.

Enfin, pour les plus sceptiques, sachez que la séparation de ce dernier livre en deux films se révèle très bien gérée. En effet, il était à craindre une dilution de la narration pour « meubler » les deux films. A l'évidence, cette première partie des
Reliques de la Mort nous fait ravaler nos mauvaises langues. Le film dure deux heures et demi et il n'y a pas une minute de trop. Mieux encore, il laisse encore énormément de place à la deuxième partie. Et l'on se prend à enfin voir Harry Potter sous un nouveau jour. En effet, les adaptations de la série n'ont jamais été parfaites loin de là, mais ce septième film nous rend la monnaie de notre pièce. David Yates prend son temps pour raconter cette histoire si attachante, sans pour autant s'étendre en longueur. C'est là la plus grande qualité de ce film : rendre hommage à l'oeuvre originale tout en faisant du très bon cinéma. Une excellente surprise.


Si l'on m'avait annoncé il y a quelques mois que Harry Potter et les Reliques de la Mort, première partie m'impressionnerait, j'aurais sans doute ri aux éclats, ne connaissant que trop mes déceptions passées avec ces adaptations. Et pourtant, ces Reliques de la Mort m'ont tout simplement happé et je crois pouvoir avouer que c'est bel et bien mon Harry Potter préféré à ce jour. Les Reliques de la Mort, première partie réussit le tour de force d'être à la fois une bonne adaptation et un bon film. Pour les fans, c'est à voir absolument et pour les autres, rattrapez le temps perdu et profitez de cet excellent film.

Réactions en salle : Une file d'attente qui s'étend en dehors du cinéma ne serait-ce que pour entrer dans la salle qui se révèlera pleine à craquer, rien de bien inhabituel pour un Harry Potter. Plus inhabituel, toutefois, les spectateurs crient haut et fort qu'ils ont apprécié le film, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps. Si certains restent très réservés, la majorité de la salle a été emballée.

Source vidéo et photo : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Belzedar
Signaler
Belzedar
Excellente adaptation pour cette première partie. En tout cas, très agréablement surpris par le scénario très fidèle au livre!
Espérons simplement que la seconde partie ne vienne pas gâcher l'ensemble...
Filss
Signaler
Filss
Je vais le voir ce soir et pour l'occasion je vais tester la nouvelle salle imax de toulouse :)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
C'était génial...je retournerais bien le voir. Mais j'attendrais le deuxième qui sort dans peu de temps.

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris