Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

                                       Buried affiche

Il est de ces films qui intéressent par leurs idées un peu folles de faire un film avec telle ou telle contrainte.
Buried peut tout à fait entrer dans cette catégorie de films. En effet, quoi de plus fou que d'imaginer faire un film sur un homme enterré sous terre avec pour contrainte, de ne jamais filmer autre chose que la situation dans ce cercueil prématuré?! Rodrigo Cortés ose un film intriguant qui se révèle franchement réussi.



Paul Conroy est un de ces Américains qui sont partis en Irak pour y travailler et aider le pays à se redresser (mais aussi gagner des espèces sonnantes et trébuchantes, ne nous mentons pas). Il y travaille donc en tant que camionneur. Mais, un jour, son convoi est attaqué, les autres camionneurs sont, semble-t-il, fusillés et Paul se réveille enfermé dans un caisson six pieds sous terre. Seulement voilà, Paul Conroy est bien vivant dans ce cercueil et il découvre, à ses dépends, qu'il est l'objet d'une rançon pour ses kidnappeurs qui le menace de mort si cinq millions de dollars ne leur sont pas livrés dans les quelques heures qui suivent. Ce sera à Paul, seul dans sa boîte enterrée, avec pour seuls alliés un téléphone portable dernier cri et un briquet, de tenter de se sortir de cette situation quelque peu désespérée.

A première vue, on se dit qu'il est impossible de faire un vrai film sur une situation pareille. On se dit qu'il y aura forcément des plans à l'air libre, pour dynamiser le film, rendre la recherche du prisonnier plus haletante. Eh bien pas du tout, l'heure et demi de
Buried est entièrement consacrée à Paul, jamais vous ne verrez d'autre personnage que lui (sauf par l'intermédiaire du téléphone portable). Et le plus fort c'est que Rodrigo Cortés arrive tout de même à faire un vrai thriller à partir de presque rien. Un acteur, une boîte en bois, un téléphone portable et un briquet. C'est là que le tour de force se met à jour. Dans l'intensité des situations qu'arrive à développer le film. On n'aurait jamais cru qu'un film de la sorte pouvait être aussi palpitant.

Buried-image-1.jpgBuried-image-2.jpg

C'est bien là qu'est toute la force de ce
Buried. Porté intégralement par un acteur, Ryan Reynolds, qui est très bon d'ailleurs (même si la VF fait parfois défaut), le film parvient à transmettre les bonnes émotions au bon moment. On ne peut s'empêcher d'entrer en empathie avec le personnage principal. Si bien qu'on finit par se projeter à sa place et à vivre chaque nouvelle avancée ou événement comme si nous étions avec lui. Ainsi, Buriedréussit toujours à faire son petit effet, quoi qu'il essaie de faire. Et on n'en ressort que plus impressionné à la fin du film.

Au final, Buried est une très bonne surprise. Après une campagne de pub assez intrigante pour faire déplacer un public, on se rend compte que le film n'est pas un attrape-nigaud et ça fait vraiment plaisir. Ajoutez à cela un sous-texte politique tout aussi affligeant qu'étonnant et vous comprendrez pourquoi je suis content d'être allé le voir.

Réactions en salle : Si l'on excepte les quelques lourdingues présents durant cette avant-première, on remarquera que le film réussit souvent à faire ses effets auprès du public, aussi bien dans la tension ou dans l'émotion. Et si, au sortir de la séance, certains sont visiblement déçus, d'autres repartent avec le sourire.

Source vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris