Screenopathe
Signaler
Cinéma

                                        Petits Mouchoirs affiche

Après Ne le dis à personne, Guillaume Canet retourne derrière la caméra avec un film de potes qu'il a écrit en grande partie en s'inspirant de son expérience personnelle. Les Petits Mouchoirs est un film qui ne triche pas et présente avec une précision stupéfiante les relations humaines, amitié et amour en tête.



Les Petits Mouchoirs, c'est l'histoire d'une bande de copains dont le petit équilibre est ébranlé par l'accident de Ludo, un des piliers du groupe. Malgré le fait que leur ami doive rester en observation à l'hôpital pour récupérer de ses multiples blessures, les autres décident tout de même de partir en vacances, au Cap Ferret, comme chaque année. Là-bas, ils retrouveront la vie luxueuse de Max, un nouveau riche qui étale son aisance à tour de bras, et les joies de l'oisiveté. Mais la vie de nos amis en vacances sera bien loin d'être de tout repos! Entre scènes de ménage, rupture, petits amis collants ou encore espoirs d'un retour une vie de couple normale, les amis auront de quoi faire pour s'occuper!

Le film peut être séparé en deux parties bien distinctes, l'une majoritairement comique, l'autre beaucoup plus dramatique. Et, dans les deux cas, c'est très réussi. On prend un plaisir fou à découvrir la petite vie de ces amis en vacances, que ce soit dans leurs extravagances ou dans leurs désirs les plus profonds. Aucun des personnages n'est au second plan tout comme aucun d'entre eux n'est véritablement le personnage principal, tous font partie d'un tout difficilement divisible et, à ce titre, ils auront tous au moins une scène très importante en termes d'émotion mais aussi des moments beaucoup plus comiques. C'est dans cette dualité entre légèreté et profondeur que les personnages des
Petits Mouchoirs sont fondamentalement réussis, dans leur caractère bien trempé jusque dans leurs désirs secrets (ou non d'ailleurs).

Petits-Mouchoirs-image-1.jpgPetits-Mouchoirs-image-2.jpg

La réussite principale des
Petits Mouchoirs est dans cette appréhension parfaite des relations humaines, des désirs inavoués aux espoirs inaccessibles en passant par le refus de regarder la vie en face. Le film est en quelque sorte une représentation condensée de certains aspects de notre vie. Certaines scènes apportent, en effet, d'étranges réminiscences de moments que l'on a vécu, comme une impression que, par certains aspects, ces personnages vivent des situations assez proches de celles que l'on a déjà vécues. C'est en ce sens que le film de Guillaume Canet peut se permettre de toucher n'importe quel public, en ce qu'il a une portée assez universelle pour ramener de nombreux souvenirs au spectateur. De plus, cette bande de potes (jouée par certains des meilleurs acteurs d'une génération de talent) est tellement attachante que l'on voudrait presque rester avec eux au bout de ces deux heures et demi qui passent presque trop vite.

Avec Les Petits Mouchoirs, Guillaume Canet a beau nous ouvrir grand son coeur, on ne peut s'empêcher de se reconnaître dans tous ces personnages criants de vérité. Ce film pourrait, en fait, être un film de vacances dans lequel chaque spectateur peut se retrouver. Véritable tour de force, Les Petits Mouchoirs place Guillaume Canet comme un talentueux metteur en scène de relations humaines. Préparez vos mouchoirs, vous en aurez besoin!


Réactions en salle : Le moins que l'on puisse dire c'est que Les Petits Mouchoirs réussit sur tous les tableaux. Quand il s'agit de faire rire, la salle réagit extrêmement bien. Et lorsque le film donne dans l'émotion, à la fin du film, on entend un certain nombre de sanglots étouffés à travers la salle. Bref, le film réussit intelligemment ses effets, quels qu'ils soient.

Source vidéo et photos : Allociné


Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris