Screenopathe
Signaler
Jeux vidéo

 

                                    

Difficile de ne pas dresser un bestiaire des ennemis du jeu, tant ils sont nombreux. Que ce soient les Covenants ou les Floods, le Master Chief a du pain sur la planche s'il veut réchapper à la bataille. Récapitulatif des extra-terrestres qui ont croisé, à leur dépens, la route du Spartan 117.


I] Les Covenants :

1) Les Grunts (Grognards)

                                     

C'est ce qu'on appelle la chair à canon de l'armée Covenant. Petits et trapus, les Grognards ressemblent à des extra-terrestres nains pas forcément très vifs d'esprit. Ils sont généralement réunis en escouades d'au moins cinq Grognards, menés par un Elite. Les Covenants comptent sur le poids du nombre pour remporter la bataille, d'où l'omniprésence de ces petits soldats sur les champs de bataille.
Même si leur aspect n'est pas forcément très effrayant, méfiez-vous des Grunts qui ont la gâchette plutôt facile et lancent des grenades collantes un peu partout. Le joueur avisé ne sous-estimera pas ces adversaires. Il faut aussi souligner le fait que les Grunts sont assez peureux et ont plutôt tendance à se reposer sur le charisme de l'Elite qui les commande. Si vous réussissez à abattre l'Elite commandant avant les Grunts de l'escouade, vous remarquerez un changement de mentalité assez savoureux chez nos Grognards qui se mettront à fuir, les bras ballants.
Même s'ils sont les adversaires les plus faibles que vous pouviez trouver dans
Halo, les Grognards n'en sont pas pour autant inutiles dans la mesure où, en nombre, ils peuvent opposer une résistance assez forte et que le joueur peut se servir de leurs points faibles pour élaborer une stratégie de combat. Ils ont d'ailleurs aussi pour eux le fait qu'ils sont assez drôles dans leurs expressions et leur attitude.

« Le Démon, sauvez-vous! » Grunt terrorisé à la vue du Master Chief.


2) Les Jackals (Rapaces)

                                                 

Là où les Grunts sont trapus et assez ronds, les Jackals sont plus filiformes, voire rachitiques. Malgré leur apparence physique assez faiblarde, les Covenants utilisent les Rapaces à bon escient sur le terrain. En effet, ils ont souvent le rôle de tireurs embusqués, bien à l'abri en hauteur pour donner du fil à retordre aux troupes de l'UNSC et aider autant qu'ils le peuvent les soldats Covenants au sol.
On peut aussi les rencontrer sur le terrain, protégés par un bouclier d'énergie qui repousse aisément les balles. Il devient alors assez difficile de les abattre dans la mesure où vos balles ne les atteignent pas. Seule solution, contourner leur mur de boucliers et les avoir par derrière ou bien, plus radical, lancer une grenade en plein milieu du paquet et espérer que les boucliers n'absorbent pas l'explosion.
Ces Rapaces au bouclier peuvent se révéler redoutables en combat dans la mesure où les abattre vous fait perdre un temps significatif qui permettra à vos adversaires de réorganiser leur ligne de bataille.




3) Les Elites

                                                      

Ce sont les ennemis les plus emblématiques de la série. Guerriers émérites, ils excellent dans l'art du combat aussi bien rapproché qu'à distance. Les troupes de l'UNSC ont énormément de mal à les vaincre et il semblerait que seuls les Spartans réussissent à avoir des résultats assez honorables contre les Elites, là où les Marines ne font presque que subir l'action.
Généralement attaché à une escouade de Grunt, ils occupent le rôle de commandement dans les armées Covenants. Il semblerait aussi que leur avancement dans les différents rangs militaires soit évalué par le nombre de leurs victimes, leur rang étant symbolisé par une couleur différente selon leur avancement (les armures les plus claires représentent les plus hauts gradés alors que les armures violettes sont les simples Elites). Ce sont eux aussi qui ont le droit de porter les armes les plus puissantes de l'arsenal Covenant. Ils dirigent aussi les flottes du Covenant, selon les ordres des Hiérarques dont ils sont les intermédiaires directs et les gardes du corps personnels jusqu'à
Halo 2.
Les Elites sont des ennemis redoutables qu'il faut apprendre à combattre efficacement pour s'en sortir au mieux dans
Halo. C'est aussi par leurs faits d'armes qu'ils se hissent au niveau du Master Chief en tant que rivaux héréditaires.

« Sur le sang de nos pères, sur le sang de nos fils, nous avons juré de rester loyaux au Grand Conseil » discours de motivation des troupes par un commandant Elite.

4) Les Hunters

                                              

Vous ne croiserez pas ces monstres souvent dans Halo mais croyez-moi, quand vous les croiserez, leur vue vous arrachera un « Oh non pas eux! ». Les Hunters sont d'énormes créatures puissantes et extrêmement résistantes qui vont généralement toujours par deux. Ce sont les créatures les plus puissantes que vous pourrez trouver dans les Halo. Et honnêtement, heureusement qu'il n'y a pas plus fort!
Les Hunters sont recouverts de la tête aux pieds d'une armure très résistante qui ne laisse pratiquement aucun point faible apparent. Un de leur bras porte un énorme bouclier qui les protège de toutes les balles et l'autre bras tient une arme à rayon de plasma capable de vous abattre instantanément. Le seul point faible qui transparaît chez les Hunters est dans le bas de leur dos, à l'endroit où leur armure est inexistante. Si vous voulez avoir une chance de survivre à l'affrontement il faudra faire de votre mieux pour les contourner et balancer toute votre puissance de feu dans leur dos.
Grâce à leur puissance extrême, les Hunters s'imposent comme des sortes de boss dans l'univers de
Halo qui n'en a que très peu. Et c'est souvent en laissant échapper un soupir de soulagement et de fierté que le joueur sortira vainqueur du combat.


5) Les Brutes

                                             

Au début de Halo 2, le joueur découvrira que des luttes de pouvoir se sont mises en place à l'intérieur même du Covenant. Les Hérétiques d'une part tentent une percée dans la foi aveugle des Covenants et d'autre part, on assiste à l'ascension d'une autre race : les Brutes qui ont été propulsés au plus haut de la hiérarchie par les Prophètes qui ont démis les Elites de leur fonction de gardes du corps au profit des Brutes.
Les Brutes sont des sortes de grands singes. D'une corpulence massive, ils sont des guerriers eux aussi exceptionnels qui prennent peu à peu la place des Elites sur le terrain, commandant à des escouades de Grunts. Là encore, le même principe s'applique, si la Brute qui commande l'escouade est abattue, les Grunts auront tendance à s'enfuir.
Toutefois il est relativement plus difficile de tuer une Brute qu'un Elite. En effet, ceux-ci sont un peu plus résistants que les Elites, du fait de leur physique. On peut aussi noter deux phases bien distinctes dans la manière de combattre des Brutes. En effet, une fois qu'ils ont subi assez de dégâts (symbolisé par le fait qu'ils perdent leur casque) ceux-ci entre dans une furie guerrière qui fait de véritables ravages. Attention aux Brutes enragés qui perdent toute retenue et foncent au devant de l'action sans se soucier des balles qui pleuvent sur eux. C'est dans cette phase qu'ils sont les plus dangereux.
Les Brutes s'ajoutent facilement dans la liste des adversaires de choix pour le Master Chief.



6) Les Drones

                                          

Voilà des ennemis que l'on ne croise pas souvent. En effet, ils ne sont présents uniquement dans les espaces confinés où ils représentent une réelle menace. Les Drones vont toujours par dizaines. Ces créatures insectoïdes ont la capacité de voler, ce qui leur permet d'éviter le corps-à-corps tout en faisant pleuvoir une pluie de rayons de plasma sur leurs ennemis.
Ils peuvent donc se révéler être des ennemis redoutables selon le mode de difficulté que vous choisissez. Il faudra bien se mettre à couvert pour ne pas subir leur courroux et leur renvoyer la monnaie de leur pièce. Préférez des salves de mitrailleuse aux tirs de pistolet, une salve pourra en abattre plusieurs en un rien de temps.




II] Les Floods

                                                              

Deuxième grand ennemi du jeu, le Flood n'a pas un rôle amoindri par rapport aux Covenants. On trouve dans les rangs du Parasite des adversaires tout aussi prêts à en découdre en tout cas!

Toutes ces créatures n'ont pas un nom bien spécifique, je ne les classerai donc pas mais je vais plus parler des souvenirs que l'on peut avoir d'eux.
Tout d'abord, le Flood est une sorte de virus qui s'étend en prenant possession des corps de ses vaincus. Ainsi se forme des conglomérats de formes virales sur des corps auparavant humains ou extra-terrestre, ce qui donne un design assez particulier à l'ensemble des Floods. D'ailleurs, en y pensant un peu, on sent que Bungie s'est un peu inspiré du design des ennemis de Half Life, avec des formes rampantes semblables en apparence mais aussi dans leur manière de se propager.
L'apparition du Flood dans
Halo Combat Evolved marque un net deuxième temps dans le jeu. En effet, à partir de ce moment, on ne croise plus trop de Covenants, qui sont vite assimilés par le Parasite.
Il faut noter que le Parasite est un ennemi qui se multiplie sans arrêt et qui, par conséquent, lance rapidement des hordes d'adversaires à vos trousses. Ceux-ci sont forcément moins résistants que des Covenants, encore heureux, mais le poids du nombre peut vite vous faire plier et il vous faudra les esquiver activement pour espérer survivre. Remarquons aussi que les Floods ont une fâcheuse tendance à exploser à l'impact des balles. Les plus petits explosent aisément et permettent parfois de jolies réactions en chaîne, tandis que d'autres, une fois touchés, expulsent d'autres parasites qui s'empressent de vous assaillir.
Quoi qu'il en soit, les grenades sont les meilleurs amis du Master Chief dans sa lutte contre le Parasite. Il vous faudra les utiliser à bon escient pour un maximum de victimes et vous permettre de respirer un peu.
Il faut aussi avouer que les phases où le joueur est confronté au Floods ne sont pas les plus aimées de la série. D'une part parce que l'ennemi est moins intéressant à combattre. D'autre part parce que l'ambiance du titre change du tout au tout en quelques minutes. Certes cela représente bien le danger imminent, mais le fait est que les Parasites ne sont pas forcément des adversaires que l'on a envie de croiser tous les jours.
De plus, la récurrence dans les apparitions de ces créatures difformes au long de la trilogie
Halo (ODST et Reach ayant été épargnés par le Flood) a fini par en lasser plus d'un, d'autant que ces adversaires demeurent assez énigmatiques.

Pour finir, si le Flood n'est pas un des ennemis les plus aimés de la saga, il représente toutefois une bonne partie des jeux Halo et il était impossible de ne pas en parler dans un bon bestiaire de la série.


Nous pouvons voir qu'un bestiaire de la série
Halo est plutôt bien fourni en créatures belliqueuses et pas forcément faciles à battre. C'est là la force des Halo qui proposent un panel assez varié d'ennemis et, par là même, demandent une certaine capacité d'adaptation du joueur, surtout dans les niveaux de difficulté les plus élevés. Le bestiaire est une véritable galerie de personnages pas forcément nommés mais qui sont tout aussi emblématiques que les personnages les plus connus de la série.


Ainsi s'achève notre article sur le bestiaire de la série Halo. Rendez-vous demain pour un article sur les différents véhicules pilotables dans la série. Ghost, Warthog, vous saurez tout sur les prix de l'automobile dans Halo. D'ici là, bonne lecture chez Screenopathe!

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Mordraen
Signaler
Mordraen
En effet, tu as tout à fait raison. La raison pour laquelle je les ai négligés (oubliés serait plus vrai...) c'est simplement parce qu'ils n'apparaissent pas souvent dans la série et qu'ils ne sont pas très belliqueux. D'où ma négligence. Mes plus plates excuses!
Chipster
Signaler
Chipster
Je viens de penser que tu as omis les Ingénieurs, une espèce que je trouve particulièrement intéressante au niveau du background (ils ont été enrolés de force) car bien qu'ils soient considérés comme ennemis, et seulement présents dans ODST et Reach, ils sont tout à fait inoffensifs !

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris