Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

   

Quand on retrouve des amis après trente ans d'absence, on vit toujours des situations assez coquasses, c'est exactement ce que se sont dits les producteurs de Copains pour toujours, une comédie qui suit les retrouvailles mouvementées de cinq amis d'enfance.

Difficile de s'étendre un peu plus sur le scénario tant celui-ci est réduit à sa plus simple expression. Quand Adam Sandler et toute sa clique se rejoigne dans le chalet de leur enfance, avec leur propre famille, ils redécouvrent leur passé enfoui, leurs souvenirs de gloire mais ils rencontrent aussi des visages bien connus qu'ils n'auraient pas forcément voulu revoir. Ce weekend en famille va, malgré tout, renforcer les liens qui les unissent tous les uns aux autres.



Copains pour toujours est une comédie qui ne fait pas forcément partie des plus fines qu'on ait vues jusqu'à ce jour. En effet, à de nombreux moments, l'humour du film est fondé sur les vannes que s'envoient les amis à la figure. Si l'on sourira de temps en temps, on déplorera tout de même la répétition de ce procédé qui, à force, devient vite lourd. En dehors de cela, le comique de situation est, quant à lui, bien plus drôle même s'il est tout aussi potache. Un bon conseil, ne pensez pas trouver du deuxième degré dans ce film!

                                

Cependant, on sera surpris par la relative profondeur de cette comédie qui laisse de temps en temps le comique au placard pour s'attarder quelque peu sur les relations d'une famille moderne. On y retrouvera des enfants pourris gâtés qui ne savent même plus jouer à des jeux de leur âge. Des parents pas forcément toujours responsables aux priorités bien différentes de celles de leurs enfants. Le tout constitué par des personnages hauts en couleurs. Mais tout ce petit monde finira par se souder petit à petit, au fil de ce weekend. Bon, c'est pas non plus une splendide réflexion mais on appréciera l'effort!

Pour finir, Copains pour toujours est une comédie qui se révèle plutôt sympa, sans être non plus à tomber par terre. Un bon public s'en contentera allégrement alors que les plus exigeants n'y trouveront pas leur compte. Comme souvent avec les comédies américaines, il faut que vous sachiez bien quel type de public vous êtes avant de vous décider. Dites vous bien que ce film n'est pas si mauvais que cela, mais qu'il ne plaira pas à tous.

Source photos et vidéo : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris