Ecrits d'un singe joueur

Ecrits d'un singe joueur

Par Monkey King Blog créé le 04/07/12 Mis à jour le 29/11/14 à 20h08

Pris en flagrant délit dés le plus jeune âge sur un Amstrad CPC 464 (ouch le coup de vieux), j'ai décidé de faire partager ici mes passions (je parle bien évidemment entre autres de jeux vidéos hein pas de manger des bananes).

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Hello tout le monde. Je suis de retour et aujourd'hui, tout comme mon article précédent sur The Elder Scrolls III : Morrowind, j'avais envie de parler d'un jeu qui m'a laissé de (très) bons souvenirs. J'étais en train de réfléchir à mon prochain article de blog, cherchant l'inspiration un peu partout, et tout d'un coup, survenu de nulle part (et complètement par hasard en fait), des images me sont revenues d'un jeu que j'ai particulièrement apprécié et je me suis dit que je tenais mon prochain article ! C'est partit pour un petit retour en arrière (empreint de nostalgie).

Vous savez, quand on demande à un fan de la série The Legend of Zelda quel est son opus préféré, les réponses les plus courantes sont généralement :

  • The Legend of Zelda : A Link to the Past (SNES)
  • The Legend of Zelda : Link's Awakening (GB)
  • The Legend of Zelda : Ocarina of Time (N64)

Et ce qui est toujours marrant au final quand on me retourne la question, c'est de lire la surprise sur le visage des gens. Car oui, quand on me demande quel est mon The Legend of Zelda préféré, je réponds tout simplement que je met sur un pied d'égalité à la toute première place The Legend of Zelda : Majora's Mask (N64) et The Legend of Zelda : The Minish Cap (GBA) avec tout de même une préférence pour celui dont je vais parler aujourd'hui qui est, vous l'aurez compris, The Minish Cap (du coup on peut considérer que c'est quand même lui mon préféré).

Faisons un petit retour en arrière sur le jeu. The Minish Cap est sortit sur GBA le 12 novembre 2004 chez nous (le 4 novembre 2004 au japon) après Oracle of Ages et Oracle of Seasons.C'est Keiji Inafune qui se retrouve à la production de cet opus dédié à la petite portable de Nintendo. Les premières images du jeu sont dévoilées à l'E3 de mai 2004 mais le jeu passe un peu inaperçu, restant dans l'ombre de l'annonce de Twilight Princess. Le jeu sort donc seulement quelques mois après son annonce officielle et est plutôt bien accueilli par la presse, le plus gros reproche étant la courte durée de vie du jeu.

 

Histoire

L'aventure commence avec un Link à moitié endormi sur son lit (tous les Link sont des fainéants en fait) qui reçoit la visite de la princesse Zelda qui lui demande s'il peut l'accompagner à la fête des Minish. Chaque année, le peuple d'Hyrule organise une fête en l'honneur des Minish, des êtes minuscules connus pour avoir sauvé Hyrule des ténèbres des années auparavant.

Le point culminant de la fête est une épreuve de combat à l'épée. Le vainqueur de l'épreuve gagne le droit de toucher la légendaire épée des Minish qui est aujourd'hui utilisée pour sceller un mal indiscible. Problème, le vainqueur du tournoi de cette année, un certain Vaati, arrive à briser l'épée des Minish et à libérer la substance maléfique de sa prison. Suite à celà, Vaati s'enfui après avoir changé la princesse Zelda en pierre.

La solution : il faut appeller les Minish à l'aide pour réparer l'épée. Seul problème, seul les enfants peuvent voir les Minish. Bien évidemment, Link se porte volontaire pour cette mission et part donc à la recherche du petit peuple équipé de la meilleure lame de son grand-père.

 

Bref, vous l'aurez compris une histoire assez basique en soit mais qui a le mérite de changer certaines choses. Ainsi, ici point de Ganondorf au programme pour tenir le rôle du méchant qui veut détruire le monde (il se fait piquer la vedette par le fameux Vaati). Autre petite particularité, Link démarre l'aventure sans son fameux chapeau vert (nous verrons plus tard pourquoi).

Ce qui est plutôt marrant c'est que même si le jeu a été plutôt bien accueilli par la critique et les joueurs malgrés quelques points noirs, celui-ci est loin d'être considéré comme le meilleurs The Legend of Zelda où même encore le meilleur opus portable de la série. Du coup on peut se demander pourquoi il est mon opus préféré. Plusieurs raison à ça.

 

Première raison : les graphismes

Eh oui ! Une des raisons pour laquelle j'adore vraiment cet opus c'est parce que je trouve que la 2D du jeu est juste magnifique. C'est une 2D qui change un peu des épisodes précédents au niveau du style (elle a un petit côté cel-shading/cartoon vraiment agréable).

Le niveau de détail est assez hallucinant et j'ai toujours considéré qu'il vaut largement mieux de la 2D hyper nette, clean et jolie plutôt que de la 3D (du coup oui je l'avoue je préfère de loin le petit Rayman Origins à tous les Mario qu'on nous a sortit en 2.5D depuis quelques années).

 

Deuxième raison : Exelo

Ceux qui ne connaissent pas le jeu doivent se demander ce qu'est Exelo. C'est simple, Exelo est un chapeau vert parlant que va rencontrer Link très tôt dans l'aventure et qui va devenir son compagnon de quête. Bien évidemment, celui-ci n'est pas réellement un chapeau vert parlant (on se rendra compte que c'est en fait un Minish transformé en chapeau après avoir voulu arrêter Vaati). Et pour moi, le personnage d'Exelo reste le meilleurs compagnon que tous les Link des Legend of Zelda aient pu avoir. Il est moqueur, scinique et n'hésite pas à faire des reproches à Link et à imposer son avis dans les conversations. D'ailleurs, je considère qu'il joue plus le rôle de personnage secondaire que de compagnon présent uniquement pour prodiguer des astuces et des conseils. Bien évidemment, il ne sert pas que des reproches à Link et en appuyant sur le bouton Select il donne tout de même des conseils au joueur.

De plus, Exelo se montre d'une très grande utilité puisqu'il a un pouvoir particulier : grâce à lui, Link peut atteindre la taille d'un Minish et ainsi profiter d'une nouvelle perspective et d'environnements plutôt surprenants !

Et d'ailleurs ça me permet de faire la transition sur la troisième et dernière raison pour lesquelle The Minish Cap est mon opus préféré.

 

Troisième raison : les Minish et leur perspective, encore un peu plus d'onirisme

En effet, la dernière raison qui me fait énormément aimer le jeu c'est le petit peuple que l'on découvre, les Minish. En fait, plus que le peuple en lui-même (même si c'est déjà dépaysant et qu'il est très sympatique de taper la discution avec ceux-ci), ce qui apporte beaucoup est la nouvelle perspective offert par le changement de taille de Link. Nouveaux endroits accessibles, nouvel environnement, nouveaux dangers, Link accède à une toute autre vision du monde pour le meilleurs ou pour le pire. Enfin c'est tout de même plus pour le meilleurs car on est tout de suite projeté dans une dimension encore plus onirique et plaisante avec des décords fabuleux. Le level design ne perds en rien ce que l'on gagne en beauté visuelle.

Des pans entiers du scénario sont adaptés à la taille Minish et un donjon lui est même totalement consacrée (avec bien évidemment un boss à la clé). Le pouvoir fourni par notre cher ami Exelo n'est en rien qu'un simple gadget secondaire mais une fonctionnalité utilisée à son potentiel maximal. Au final, l'utilisation de la taille Minish fournie par Exelo est aussi importante que l'utilisation de masques dans Majora's Mask.

 

 

Alors c'est vrai que le jeu a été critiqué sur certains points, notamment sur sa durée de vie qui est, si je me souviens bien, d'environ 4h (ce qui est très peu pour un The Legend of Zelda on est d'accords) ainsi que sur sa facilité. Mais pour toutes les raisons que j'ai cité auparavant, cet opus reste pour le moment mon préféré comme je l'ai dit en début d'article (suivi de très prés par Majora's Mask sur lequel je ferais peut-être un petit article souvenir).

Et parfois je me met à rêver d'un Zelda entièrement en 2D qui serait au moins aussi bon (voir supérieur) à ce Minish Cap. Un petit retour aux sources en quelques sortes qui ferait, je pense, plaisir à tellement de gamers (un opus inspiré de The Minish Cap ou de Link's Awakening ?).

Bref pour terminer, si vous n'y avez jamais joué et que vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à l'essayer peut-être que vous aurez le même ressentit que moi ;-)

Et vous, quel est votre Zelda préféré ?

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Monkey King
Signaler
Monkey King
Ca fait plaisir de voir que je suis loin d'être le seul que cet épisode a marqué ^^ (ouais il y en a marre des 3 même épisodes qui caracolent en tête de liste :P)
Floco39
Signaler
Floco39
Ça sent la passion, maintenant faut sur je m'achète une GBA SP :) sinon mon épisode préfèré est Wind Waker. Ayant joué à Ocarina of Time et Majora's Mask très jeune je n'ai réussi à finir aucun des deux cependant j'en garde tout de même de très bon souvenirs ;)
Hawke64
Signaler
Hawke64
C'est aussi mon Zelda préféré, ainsi que l'un de mes premiers (et seuls) jeux GBA :)
Ce boss de fin qui réutilise toutes les mécaniques du jeu... Bizarrement aucune musique m'a marqué, chose assez rare pour un Zelda, mais pour ce qui est des graphismes, c'est une autre histoire... Je rêve aussi d'un nouveau Zelda de ce genre. Nintendo, écoute nos prières! :D
Martinman
Signaler
Martinman
Mon Zelda préféré ? Four Swords Adventure :D
Mais j'ai à finir A Link to the Past :P
Très bon article en tout cas ;)
Kahnettan
Signaler
Kahnettan
C'est aussi un de mes préférés tout simplement parce que c'est le premier Zelda que j'ai fait et terminé a 100%, qu'est ce que je me suis cassé la tête sur cette quête bugé des appartements pour les trois "déesses".

Bon après mon préfère restera officiellement WW pour la magie qu'il a procuré.
Narga
Signaler
Narga
Ton article est très agréable à lire.Ce Zelda est un vrai bonheur et j'ai adoré l'univers des minish, le nouveau méchant Vahati et l'histoire à l'origine du chapeau du heros.
Mais qu'est qu il était court tout de même.
Schyzophrenic
Signaler
Schyzophrenic
Très bon article, c'est aussi un de mes Zelda préférés!
En ce qui concerne la durée de vie je ne suis pas du tout d'accord. Ce jeu offre une véritable quête des secrets et cela prend énormément de temps.
De plus, la perspective différente offerte dans cette opus permet de sortir des sempiternels chemins suivis par la série (un peu comme l'avais fait l'épisode Game Boy - Link's awakening en son temps).

Édito

 

Prochaines figurines

-----------------------

 

The Seven Deadly Sins - Lucifer the image of pride (Novembre/Décembre 2014)

 

Archives

Favoris