Ecrits d'un singe joueur

Ecrits d'un singe joueur

Par Monkey King Blog créé le 04/07/12 Mis à jour le 09/03/17 à 22h23

Pris en flagrant délit dés le plus jeune âge sur un Amstrad CPC 464 (ouch le coup de vieux), j'ai décidé de faire partager ici mes passions (je parle bien évidemment entre autres de jeux vidéos hein pas de manger des bananes).

Ajouter aux favoris
Signaler
Collection (Geekerie)

Et on continue dans la foulée ! Après avoir reçu ma magnifique Asuka Langley (Rebuild of Evangelion) il y a 2 semaines, c'est au tours d'une nouvelle de pointer le bout de son nez. Et aujourd'hui, comme le titre de l'article l'indique, c'est au tour de Samus Aran dans sa Zero suit d'être ajoutée à ma collection \o/

J'ai eu le coup de coeur pour la figurine en la voyant exposée dans la boutique éphémère Good Smile Company ouverte sur Paris il y a deux semaines. Le soir-même je me suis retrouvé sur Nippon-Yasan pour lancer la commande.

Bref sans plus attendre, la petite fiche technique et les photos qui vont bien.

Fiche technique
Personnage Samus Aran
Série/Jeu/... Metroid Other M
Matériau PVC
Date de sortie Juillet 2012

 

 

Mon avis sur la figurine : Pas grand chose à redire dessus. La réalisation est de très haut niveau. La figurine est magnifique et encore plus avec une source de lumière proche vu que la Zero suit renvoi très bien la lumière. Les deux seuls petits bémols qui pourraient être faits c'est le manque d'accessoires et le socle très banal (plastique transparent).

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Collection (Geekerie)

Ce week end, double surprise à La Poste. La première (bonne) surprise c'est que j'ai enfin reçu ma figurine Asuka Langley (prévue initialement pour une sortie en septembre 2014 mais bon c'est habituel avec les figurines ahah) ; la seconde (mauvaise) surprise étant les frais de douanes (25 euros ça fait assez mal) ce qui m'a permis de décider que je ne passerais plus par AmiAmi pour mes commandes '^^ (2 commandes = 2 fois des frais de douanes, au bout d'un moment c'est lourd).

Enfin bref, je suis quand même en joie avec cette magnifique pièce à ajouter à ma collection.

Fiche technique
Personnage Asuka Langley
Série/Jeu/... Rebuild of Evangelion
Matériau PVC
Date de sortie Septembre 2014

 

Sans plus tarder, quelques petites photos :

 

La version aleternative (tête et bras différents) :

 

Le buste zoomé :

 

Le bas du corps zoomé (avec le socle visible) :

 

La fiche résumé :

 

Mon avis sur la figurine : Tout d'abord j'aimerais donner une mention spéciale au packaging que je trouve vraiment classe (même si la photo ne lui rend pas forcément hommage). La boîte est entièrement en plastique mou et donne un cachet vraiment intéressant. Le design très épuré donne un côté moderne et l'affichage en gros du nom du modèle avec d'autres informations comme l'échelle, le sculpteur et le peintre est vraiment appréciable.

Côté figurine, elle est d'une qualité exemplaire. La sculpture est très bien détaillée et les couleurs extrêmement bien retranscrite (le rouge vif qui capte bien la lumière fait plaisir). Les accessoires ne sont pas nombreux (une tête différente sans la casquette et un bras différent). Le socle est clairement basique en pvc de forme circulaire, complètement noir avec du texte en bleu/vert. Malgré tout, je peux directement affirmer que cette nouvelle figurine est devenue la pièce maitresse de ma collection et trône fièrement au plus haut de ma vitrine.

Aucun regret de l'avoir achetée donc avec une qualité au rendez-vous et pour la première fois je vais même me permettre de conseiller à tous les amoureux de belles figurines et/ou de la série Evangelion et/ou du personnage d'Asuka Langley de se jeter sur ce modèle s'il n'est pas déjà en rupture de stock.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
BD-Mangas (BD-Manga-Comics)

Durant ma folle jeunesse, j'ai toujours beaucoup lu (et acheté... quand je repense aux sommes dépensées ça me fait peur '^^) de mangas. Génération Club Dorothée oblige, j'ai "découvert" le manga avec les Dragon Ball (la série d'origine c'est-à-dire la jeunesse de Sangoku), les Ranma 1/2, etc. A l'époque, le type de mangas que je lisais le plus c'était bien évidemment le Shônen nekketsu (Dragon BallFly, Samurai Deeper Kyo, Kenshin le vagabond, etc.) même si je lisais aussi d'autres styles les mangas : humoristiques (Noritaka), Shojo (Fruit Basket, Chobits, ...) ou encore Seinen (Akira, Bastard!!, ...).

Pourtant, petit à petit, au fil des années j'ai commencé à perdre de l'intérêt. J'en lisais de moins en moins (jusqu'à n'en lire plus aucun pendant une longue période) en me disant que "j'étais peut-être top vieux pour ces conneries". Dans un certain sens, cette affirmation n'était pas fausse mais je me suis rendu compte qu'elle ne s'appliquait pas aux mangas en général mais seulement aux genres que je lisais à l'époque.

Bref après cette fameuse longue période de non consommation (où je lisais surtout des romans), je m'y suis remis activement il y a peu (et quand je dit "il y a peu" c'est vraiment le cas puisque ça date de février de cette même année -2014-) grâce à la découverte de certaines séries.

Avec cette reprise, je me suis aussi rendu compte que les mangas que j'ai découverts et qui me plaisent maintenant sont, pour la plupart, des échecs commerciaux parce que pas forcément connus ou pas attirants. C'est pour ça que j'ai choisis de faire un article sur ces séries qui m'ont fait reprendre le manga et qui méritent vraiment d'être lus et d'avoir du succés et que je conseille fortement de lire.

Attention je ne dit pas que toutes les séries dont je vais parler ne se vendent pas ou ne sont pas connus, juste certaines d'entre elles.

 -------------

Bakuman

J'ai hésité à mettre Bakuman dans la liste. Pas parce que c'est une série que je n'aime pas ou quoi que ce soit mais surtout parce que c'est une série que j'ai découvert avant ma reprise du manga. En fait, cette série m'a en quelque sorte servie de transition et c'était la seule série que je lisais (achetais) pendant ma période de non consommation. Je ne sais pas s'il y a vraiment besoin que j'en parle parce que je pense qu'elle est assez connue et appréciée. La série se termine bientôt avec la sortie de son tome 20 et j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire. Elle m'a appris énormément de choses concernant l'univers des mangas et mangakas (le fonctionnement des éditeurs, des publications dans le shonen jump, le métier de mangaka, etc.).

 

Dimension-W

J'avais déjà parlé de cette série et de son tome 1 dés sa sortie chez nous (dans cet article). Bien que très récente (seulement 4 tomes pour le moment), cette série tient une grande place dans mon coeur puisque c'est vraiment à partir de sa découverte que j'ai eu le déclic. Oui carrément c'est elle qui m'a redonné goût aux mangas et qui m'a donné envie d'en découvrir d'autres. Toutes les éloges faites dans mon article consacré au tome 1, je les confirmes au centuple. J'achète et je lis les tome le jour même de leur sortie et c'est vraiment un bonheur immense. J'aime tout dans cette série : les dessins, le scénario, l'ambiance, l'univers, les personnages. Je croise juste les doigts pour que ça ne parte pas en vrille à un certain moment (pitié, que IWAHARA Yûji ne se transforme pas en Oh Great!). Par conséquent c'est très clairement LA série que je recommande.

 

Silver Spoon - La cuillère d'argent

Je connaissais Silver Spoon de nom (entre autres parce que son auteur, Hiromu ARAKAWA n'est autre que l'auteur des FMA) mais je ne m'y était jamais vraiment intéressé plus que ça. Au final, je me rend compte que j'ai eu tort de ne pas le lire plus tôt. Le pitch peut paraître en effet un peu bizarre, mais au final on retrouve les personnages travaillés et l'humour spécifique à ARAKAWA. Je ne vais pas trop en parler parce que c'est visiblement une série qui se vend plutôt bien mais c'est clairement du bon.

 

Yotsuba

Alors là on attaque le noyau dur de mes coups de coeur. Je connais Yotsuba de nom depuis très très longtemps (grâce notamment à 4chan je l'avoue). Tout comme Silver Spoon je ne m'y suis pas plus intéressé que ça pendant toutes ces années. Et il y a peu, voyant que la série était entourée d'éloges et de superlatifs, j'ai décidé d'essayer. Pour vous donner un petit indice de si j'ai aimé ou pas, je dirais que j'ai acheté les 12 tomes actuellement sortis en 2 jours. Yotsuba est clairement l'une de mes séries de manga préférée. C'est une série qui donne la pêche, qui accroche un sourire à votre visage quand elle ne vous fait tout simplement pas rire aux éclats devant la naïveté et les bêtises de Yotsuba. C'est l'un des rares mangas (voir peut-être le seul ?) devant lequel j'ai tout simplement rigolé sans pouvoir me retenir. Bref une série tranche de vie touchante et rempli de bonne humeur qu'il faut absolument découvrir.

 

Bride Stories

J'ai découvert Bride Stories à peu prés au même moment que Dimension-W. J'ai toujours entendu du bien de celui-ci mais je ne savais pas si celui-ci me plairait. C'est vrai qu'au final le pitch n'était pas forcément très sexy sur le papier (un manga traitant de la vie des peuplades d'Asie centrale au XIXè siècle bon... ça ne dit pas grand chose). Au final, on se retrouve avec une oeuvre très intéressante dans laquelle on sent que l'auteure (Kaoru MORI) s'est vraiment très bien renseignée sur les différents styles de vie qu'elle dépeint. Le tout est mis en forme par des dessins tout simplement somptueux et détaillés à l'extrême. Certes ça reste une oeuvre spéciale qui ne plaira pas à tout le monde mais je ne peut que conseiller de tester (ne serait-ce que de feuilleter le tome 1 pour voir si ça pourrait vous intéresser).

 

Barakamon

La série Barakamon m'a été conseillée par Kubo de l'équipe Mangacast.fr après lui avoir parlé de mes (nouveaux) goûts en terme de mangas (notamment le fait que j'étais tombé ultra fan de Yotsuba). Je les ai donc commencés il y a peu et je suis vraiment déçu du fait que cette série ne soit pas un succès commercial (dixit son propre éditeur Ki-oon). On retrouve un peu de Yotsuba dans l'idée (avec la petite Naru complètement surexcitée) mais la série a son identité propre et c'est tant mieux. Il est dit au dos du premier tome que "Barakamon" est une expression du sud du Japon qui signifie "avoir la pêche". Et bien la série porte bien son nom car comme Yotsuba, on lis avec le sourire aux lèvres.

------------- 

Voilà les titres qui m'ont permis de me remettre aux mangas et auxquels je suis particulièrement attachés. J'espère que j'ai pu vous donner envie de lire certaines de ces séries car elles valent vraiment le coup et elles méritent (pour certaines) d'être plus connues et vendues.

 

Concernant les séries qui ont l'air prometteuses et que je testerais très certainement :

     

 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Collection (Geekerie)

Eh bien ! Après quelques mois de retard (habituels pour les figurines de toute façon '^^) j'ai enfin reçu la petite elfette de Dragon's Crown (et sans frais de douanes ! du coup ça aide à faire passer le retard).

Bref sans plus attendre, une petite fiche technique de la figurine et le plus importants : quelques photos !

Fiche technique
Personnage Elf
Série/Jeu/... Dragon's Crown
Matériau PVC
Date de sortie Juillet 2014

 

 

Mon avis sur la figurine : elle est de très bonne qualité. La sculpture est complètement fidèle au prototype présenté l'année dernière ainsi qu'au jeu et au personnage auxquels elle fait référence. La coloration est irreprochable et il n'y a aucun défaut d'emboîtement des différents accessoires (l'écureuil sur la cape ainsi que le carquois à la ceinture). De plus, il est agréable de voir une figurine avec une pose dynamique comme ici.

Mon bémol reste le même que quand j'ai découvert le prototype et qui est directement lié à la pose du personnage : le support (le maintient) de la figurine qui fait grossier (quelque chose d'un peu travaillé aurait été plus agréable à l'oeil et aurait moins juré). Par contre la bonne surprise est le socle très travaillé (et qui n'avait pas été montré avec le prototype) et qui du coup fait baisser la déception liée au fameux support.

Voir aussi

Jeux : 
Dragon's Crown
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Au moment où j'écris cet article, nous sommes en plein E3 2014. Les conférences de Sony, Microsoft, EA, Ubisoft et Nintendo sont déjà passées. Alors globalement, rien de foufou dans le sens où ce que l'on a eu c'est surtout du trailer ou des développeurs en train de dire "voilà ce qu'on aimerait bien faire..." bref du banal avec derrière du "Please be excited". Mais ce n'est ni de Sony ni de Microsoft dont je vais parler dans cet article. Je vais plutôt m'intéresser à Nintendo.

 

Alors je désamorçe direct, non je ne suis fanboy d'aucun des constructeur ni d'aucun éditeur d'une part (bon ok je l'avoue je suis un gros fanboy de CD Projekt RED et des The Witcher mais ça n'a rien à voir ^^), et d'autre part je suis bien plus un joueur PC que consoles.

 

Bref ceci étant dit, j'ai eu quasiment toutes les machines Nintendo que ce soit en consoles de salon (NES, SNES, N64, Wii) ou en consoles portables (GB, GBC, GBA, DS, 3DS). Je pense pouvoir dire que j'ai été élevé au Nintendo (quasi uniquement jusqu'à l'arrivée Sony et ses PSX/PS2). J'ai surkiffé à l'époque Super Mario World (SNES) (qui reste pour moi un des meilleurs Super Mario 2D), Super Mario 64 (N64), Ocarina of Time (N64), Majora's Mask (N64), Goldeneye 007 (N64), les différents Pokemons (sur portables et même le stadium sur N64) ou encore plus récemment (si on peut dire ça) le Super Mario Galaxy (Wii). Bref autant dire que des licences Nintendo j'en ai bouffé (que ce soit Mario, Kirby, Yoshi, Zelda, Pokemons, etc.). Peut-être jusqu'à écoeurement ?

 

On le sait, Nintendo et les nouvelles IP c'est pas la joie et dés qu'ils ont une idée microscopique ils la développe avec Mario ou un de ses potes. Rien qu'en parlant du plombier moustachu, il a fait un nombre incalculable de métiers et a multiplié les spin offs à tel point qu'il dépasse largement sa copine Martine qui aime bien aller à la plage, à la campagne, faire du cheval, etc. (et dont je soupçonne Nintendo de s'en être inspiré ! grosses révélations). Bref au fil des années c'est à se demander si Mario n'est pas surtout devenu un gigolo (ou un tiroir caisse au choix).

Je me disait qu'au final ce n'était pas grave et que ça ne se limitait qu'à Mario mais arriva ce qui devait arriver : l'année de Luigi. Et là, ils ont tellement voulu nous faire bouffer de force du Luigi que j'avais l'impression que leur but secret était de nous faire pisser vert. Déjà avec Mario c'était gonflant mais faire la même chose avec un personnage qui vous sort par les narines au bout de 5 minutes, c'est encore pire. Bien évidemment, il n'a pas fallu attendre cette fameuse année du Luigi pour que le déclic s'opère dans mon petit cerveau.

 

Et là, arrive l'E3 2014 et les annonces de Nintendo dans sa digital conferance pendant cette même période. Bien évidemment, je ne m'attendais pas du tout à être surpris ou excité par les différents trailers présentés et de ce côté là il ne m'ont pas vraiment déçu (puisque je n'ai pas été plus excité que ça). Cependant à côté de moi (enfin pas physiquement mais genre sur les forums et tout ça), je vois plein d'autres gens (gamers confirmés et tout) qui avaient déjà crachés sur les conférences des autres constructeurs/éditeurs (sûrement à raison je ne dit pas le contraire) en train d'être over excité et tout foufou avec les annonces Nintendo à grand coup de "omg un nouveau Mario !", "omg un nouveau Zelda !", "omg un nouveau Yoshi !".

 

Alors je comprends que le desert ludique sur WiiU joue pour beaucoup dans l'excitation des joueurs qui attendaient des annonces de Big N. Mais même en sachant ça, je suis resté complètement de marbre, l'oeil vitreu, dans l'incompréhension la plus totale par rapport à ce qu'il se passait autours de moi. Je ne peux pas m'empêcher de ressentir de la pitié quand je vois une réaction du genre "géniaaaal encore du Mario du Yoshi et du Kirby \o/". Je me demande juste si c'est moi qui ait changé. Je respecte totalement les goûts de tout le monde hein ; juste que j'ai du mal à comprendre.

 

Attention, je ne dit pas que les jeux présentés (enfin c'est vite dit) sont nuls et qu'aucun ne m'intéresse. Au final je suis bien tenté par le Bayonetta 2 et le Zelda WiiU. Cependant je ne comprends quand même pas l'excitation des joueurs. Entre :

  • Bayonetta 2 dont on savait depuis le début qu'il est censé arriver (la première annonce date de l'E3 2012 si je me souviens bien) et qui, quand je regarde les graphismes, me font me poser la question "comment est-ce possible d'avoir des graphismes aussi moches que le premier opus datant d'il y a 4 ans sur PS3 ?",
  • et Zelda WiiU dont on savait aussi pertinament qu'il arriverait (comme pour toutes les consoles Nintendo) et pour lequel on a vu 20 secondes de trailer grand maximum qui ne montre rien du tout à part donner une idée des graphismes (que j'aime beaucoup au demeurant ce n'est pas le problème),

Je ne pense pas qu'il y ait de quoi sauter au plafond.

 

Bref je n'accroche plus. Nintendo reste sur ses vieilles recettes encore et toujours (attention ils ont annoncé UNE nouvelle IP... c'est tellement rare que tout le monde en a fait un évènement, c'est quand même triste) et continue de nous sortir du réchauffé. Je me rend compte qu'à force de nous matraquer les même choses, Nintendo a réussi à me dégoûter de ses licences à base de Mario, de Yoshi et de Kirby (alors que dans le lot des saloperies opportunistes il y a quand même des bons jeux ! c'est ça qui est dommage). J'ai peut-être changé ou peut-être que je ne suis simplement plus la cible mais je trouve ça dommage. J'espère intérieurement qu'ils changeront un jour mais je n'y crois pas trop. En attendant, il n'est pas impossible que je me prenne un jour une WiiU pour Bayonetta 2 et Zelda WiiU, mais pour le reste...

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Tests (Jeu vidéo)

Transistor est le nouveau petit bébé de SuperGiant Games, un studio "indé" (pas vraiment puisqu'au final c'est Warner Bros. Interactive Entertainment qui les aident à éditer leurs jeux), sortit pas plus tard que le 20/05/2014. Avant Transistor, le studio avait signé un seul autre jeu qui n'est pas passé inaperçu : Bastion. Un jeu qui m'a tellement plu que je me demande comment j'ai pu ne pas faire de post dans mon blog à son sujet (il faudra que je corrige ça un jour mais de toute façon je ferais pas mal référence à Bastion déjà dans cet article).

---------------------------------

Supergiant Games nous avait déjà fait le coup avec Bastion, dans Transistor le joueur est balancé dans cet univers sans plus d'explications et va devoir se débrouiller pour comprendre ce qu'il se passe. On suit l'histoire de Red, une chanteuse populaire dans la ville de Cloudbank, qui vient d'être attaquée sur scène par un groupe mystérieux se faisant appeler la Camerata. Lors de l'assaut, un inconnu (apparemment proche d'elle) la protège et "meurt" (ou plus précisément, sa conscience et sa voix se retrouvent transférée dans l'arme l'ayant tué). L'arme en question ? Un mix bizarre entre une épée et un circuit intégré (donnant l'image d'un clé USB) au travers de laquelle l'inconnu peu encore parler : le Transistor. La Camerata continue alors à traquer Red à l'aide du Process (une armée robotique) afin de récupérer le Transistor pour une raison inconnue.

C'est ainsi que nous partons à l'aventure un peu confus de toutes les informations que l'on doit assimilier et accepter telles qu'elle en attendant d'avoir plus de réponses à nos interrogations. A la manière d'un Bastion (pour mettre en parallèle The Kid et Red ainsi que The Narrator et Transistor), seul le Transistor élèvera la voix, Red s'étant fait voler la sienne au cours de l'attaque de la Camerata.

 

Mirroir mon beau mirroir, qui ... ah ok c'est Transistor

On est donc projeté dans cet univers et la première chose que l'on remarque forcément c'est la direction artistique véritablement sublime du jeu. Le studio avait déjà tapé fort avec Bastion et son dessin particulier, ici il arrive à faire encore mieux. Que ce soit les décors, les personnages, les artworks que l'on peut avoir par moments ou encore la fluidité des animations, tout est beau et propre (en tout cas selon mes goûts). On s'y attendait déjà avec les différentes vidéos et autres captures d'écrans, mais je pense pouvoir dire que c'est encore mieux en jeu.

 

Gameplay.RPG.Innovate();

Passé cette première (très bonne surprise), on avance et le jeu commence à nous faire découvrir son gameplay petit à petit avec des combats. C'est à partir de cet instant que l'on se rend compte, au fur et à mesure de notre apprentissage, que Transistor est très loin d'avoir tout misé sur des graphismes de toute beauté. Transistor, c'est aussi un gameplay bien pensé et innovant. Et l'innovation de nos jours, il faut la chérir ! Le jeu est classé dans la catégorie des Action-RPG. Ce qui n'est pas faux dans l'absolu mais il reprends aussi quelques idées d'autres styles (notamment le Tactical-RPG parce que oui il y a de la tactique).

Tout d'abord, nous avons les Fonctions qui ne sont rien d'autre que des capacités. Ces capacités peuvent être utilisées de plusieurs façons :

  • Active : ce qui permet de lancer la capacité à tout moment avec le bouton/la touche qui lui est associé. Le joueur ne peu en avoir que 4 maximum en même temps. Ca peut être une attaque au corps à corps, un missile en ligne droite, une mine, etc. (bref la capacité classique d'un RPG).
  • Mise à jour : ce qui permet d'utiliser les spécificités d'une capacité pour améliorer une autre capacité active. Ce n'est pas très clair dit comme ça mais en fait c'est simple. Prenons l'exemple de deux capacités : la première lance un rayon faisant des dégâts lourds en ligne droite et la seconde lance un projectile faible qui ricoche sur x ennemis. En mettant la première en active (le rayon), on pourra l'utiliser normalement. Par contre, si l'on rajoute la seconde capacité en amélioration de la première, on se retrouvera alors avec un rayon faisant de lourds dégâts et qui pourra en plus ricocher sur x ennemis.
  • Passive : ce qui permet très logiquement de jouir d'un effet d'une capacité de façon passife. Par exemple, une capacité qui permet, quand on l'active, de se rendre invisible pendant x secondes pourra, si elle est mise en slot passif, faire en sorte que notre personnage soit invisible pendant 2 secondes après avoir tué un ennemi.

 

En plus de ces Fonctions, nous avons notre petite cerise sur le gâteau : le Turn(). Qu'est-ce que c'est ? Je vais essayer de faire le plus clair possible. Le Turn() est une fonctionnalité qui permet, lorsqu'elle est activée, de figer le temps pendant un combat. Lorsqu'on est dans la fonction Turn(), nous allons pouvoir programmer des actions qui seront effectuées à l'appel de la fonction Turn(). Une fois celle-ci exécutée, il faudra un certain temps pour pouvoir à nouveau l'utiliser.

Exemple : Je suis en plein combat, j'active mon Turn() et le temps est figé. A partir de ce moment là, je vais déplacer Red, lui faire lancer des capacités sur les ennemis etc. A chaque fois que je programme une action à effectuer (même le déplacement de Red est une action), une barre en haut de l'écran se consume. C'est notre barre d'actions (sachant que certaines consomment bien évidemment plus que d'autres). Lorsque je ne peux plus (barre d'action vide) ou ne veux plus effectuer d'actions, j'exécute le Turn() et à ce moment là Red va effectuer toutes les actions que nous avions programmé dans l'ordre sans que les ennemis ne puissent faire quoi que ce soit.

C'est du Turn() que vient le côté très tactique car il est impensable de gagner certains combat sans l'utiliser convenablement. Cela nous permet de faire des combos (appliquer un Crash() -qui permet à l'ennemi de se prendre plus de dégâts par la suite- et enchaîner avec des Break() pour faire un maximum de dégâts).

 

Voilà pour le gameplay et ça peut ne pas paraître grand chose, mais en fait c'est génial ! Ca permet d'avoir un système profonds et stratégique tout en étant simple à comprendre et à utiliser. Cela permet d'avoir quelque chose de nerveux hors Turn() et parfois casse-tête en plein Turn() quand on se retrouve dans une situation inextricable ("bon on prochain coup il me tue, comment je peux m'en sortir ?").

 

Vous êtes encore là ? Vous n'avez pas déjà craqué pour le jeu ? Alors voilà la cartouche qui devrais vous achever.

 

"We all become" ... Ashley Barrett, je vous aime

Darren Korb. Ce nom vous dit-il quelque chose ? Si ce n'est pas le cas, c'est le compositeur de la BO de Bastion (je devrais même plutôt dire de la sublime BO de Bastion). Et bien ce monsieur remet le couvert pour Transistor et nous fait part, encore une fois, de morceaux inspirés et tellement bons. Les musiques collent vraiment à l'ambiance du jeu. Du coup c'est un style différent de Bastion et entre les deux tout est question de préférence (je préfère tout de même le style utilisé pour Bastion personnellement). Il n'en reste pas moins qu'il y a encore des pépites qui méritent vraiment d'être connues et reconnues.

 Cliquez sur l'image pour écouter l'OST sur Bandcamp

 Et si j'évoque "Build that wall (Zia's Theme)", "We all become" ou encore "In Circles", quel est le point commun (à part Darren Korb bien sûr) ? Le point commun c'est Ashley Barrett et sa magnifique voix. Si vous n'en connaissez aucune, c'est le moment de découvrir !

Transistor - We All Become

Transistor - In Circles

Bastion - Build That Wall (Zia's Theme)

---------------------------------

J'ai l'impression de ne pas assez parler du jeu mais je ne voulais pas faire un gros pavé trop indigeste donc je vais conclure. Certes je n'ai pas encore terminé le jeu je l'avoue (même si je me suis déjà bien acharné dessus, je compte bien en profiter et ne pas le rusher). Et bizarrement ça ne m'a pas empêché de donner mon avis. Pourquoi ?

Parce qu'il est clair que Transistor respire tout l'amour que ses créateurs lui ont donné. Avec des graphismes et une bande son sublimes pour la forme, Supergiant Games n'oublie pas non plus le fond en nous fournissant un scénario et une narration intéressants ainsi qu'un gameplay d'une efficacité redoutable qui se permet même d'être innovant. Là où le grand frère Bastion demandait principalement du skill et des réflexes, Transistor, lui, rajoute une surcouche réflexion loin d'être déplaisante voire même jubilatoire. Ajouté à ça que le challenge est au rendez-vous avec les Limiteurs() (même principe que les idôles dans Bastion, on rends les ennemis plus forts en échange de bonus d'expérience) ou encore les défis dans la sandbox (lieu similaire au bastion). Et le plus beau dans tout ça ? C'est que tout s'intègre parfaitement dans le background et l'univers mis en place. Tout est d'une cohérence déconcertante. Bref, si vous voulez mon avis, Transistor a pour moi de grandes chances un GOTY 2014 ni plus ni moins. Supergiant Games reste un studio à surveiller de prés. De très très prés.

Voir aussi

Jeux : 
Transistor
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Jeu vidéo (Jeu vidéo)

Wildstar vous connaissez ? Mais siii le MMO de NCSoft là, celui qui est présenté avec un contenu ultra massif et une esthétique heuuu... "particulière". Et bien j'ai eu le temps de tester l'open bêta (qui se termine le 19 mai 2014 donc si vous voulez tester par vous-même il ne vous reste plus beaucoup de temps) et j'avais envie de partager mon avis sur ce jeu que l'on nous présente comme le nouveau meilleurs MMO de fou. Alors alors, il vaut le coup ?

Bon je vous épargnerais le résumé du jeu etc. (de toute façon il suffit d'aller sur le site pour voir tout ça) et je me concentrerait plutôt sur ce qui m'a plu et ce qui m'a moins plus pendant cette open bêta (un bon vieux "Les + et les -" quoi). Et comme d'habitude toute le monde commence par les plus, et bien je commencerais cette fois par les moins !

 

[ - ] Une open bêta c'est bien, une bêta finie c'est mieux

On commence par le plus gros point négatif : la finition de cette bêta. Tout d'abord le moins "grave" (dans le sens où au final ça n'a pas d'incidence sur le gameplay), la multitude de textes pas traduits. Ca va du simple nom de PNJ à la description d'une quête ou d'un skill ou encore une partie d'un dialogue bien traduit qui se tape en plein milieu une phrase en anglais. De même que le nom de certains PNJ toujours au format code (du genre <#!Vendeur#>). Par contre, un peu plus grave, les différents bugs et crashs.

Dans les bugs j'ai pu avoir entre autres des PNJ qui disparaissent (alors même qu'on est en train de leur acheter/vendre des choses), des skills qui disparaissent ou même qui ne font pas ce qu'ils sont censés faire (*sig*).

Autre point noir qui gâche un peu le plaisir du jeu : l'optimisation. Le jeu est très loins derrière (par exemple) un FFXIV ARR niveau graphismes et pourtant il passe moins bien sur mon PC... Pour passer au dessus des 30 fps (pour ceux que ça aiderait, Alt + F1 pour afficher le ping et les fps en bas à droite de l'écran) j'ai dû mettre la qualité du jeu en Moyenne (et encore parfois je passe en dessous des 30 fps s'il y a pas mal d'action). Je reviendrais sur mon avis sur les graphismes plus tard mais avec ceux-ci je m'attends quand même à avoir une fluidité à toute épreuve avec un PC plus que décent...

 

[-/+] Des classes ? Moui, laisse moi réfléchir

Parmi les différentes classes possibles, nous avons Guerrier, Arcanero, Esper, Ingénieur, Rôdeur, Toubib. Et très clairement, je ne sais pas si je peux me le permettre (et puis au final vu que c'est mon article je me permet d'utiliser ce terme) mais je ne les trouve pas tellement bandantes. C'est bête à dire mais ça ne vend pas du rêve. Un peu plus de fantasie aurait été pas mal (au final elles ont beau avoir des noms différents les classes sont les archétypes de ce qui existe déjà ailleurs). A côté de ça, dans les points positifs, les kills de ces classes relèvent un peu le niveau avec des zones d'effet que l'on n'a pas l'habitude de voir, les différentes builds possibles bref ça annonce du sympa.

 

[-/+] Des graphismes qui sont ce qu'ils sont (je suppose ?)

Ah bon ce qui suscite le plus de débâts généralement avec des "c'est moche" et des "mais non moi j'aime bien !". Alors là tout de suite concernant mon avis sur les graphismes ça va être rapide et peu objectif, vu que j'ai joué (et que je joue toujours) à FFXIV ARR, mais personnellement j'ai vraiment du mal à accrocher. Après je ne dirais pas qu'ils sont moches (d'où mon +) tout simplement parce que c'est une affaire de goûts et ensuite parce que c'est un choix assumé et cohérent avec leur démarche. Une patte très cartoon pour mettre un peu de comique dans les mimiques des personnages et qui a généralement le mérite de mieux vieillir que des graphismes plus réalistes. De plus, du coup les animations des personnages sont nombreuses et fluide et c'est plutôt plaisant à voir.

 

[-/+] Interface, HUD, toussa toussa (non c'est pas pareil que les graphismes)

La première fois que l'on voit l'interface, on ne comprends pas tout et on se dit généralement que c'est très brouillon et peu intuitif. Et bien c'est exactement le cas (et c'est la raison du -). Certains boutons sont très (trop ?) petits (comme celui de la communication), les dialogues affichés à l'écran sont aussi un peu trop petits (j'ai pas de problèmes aux yeux mais j'ai parfois du mal à lire ce que les PNJ disent >.>), certains modules font vraiment vieillots et peu pratiques (je pense notamment aux barres de vie de son perso et de l'ennemi). Par contre à côté de ça, le gros avantage c'est que tout est très personnalisable et qu'avec un peu d'effort de recherche au final on peut très bien se faire sa propre interface. De plus, tout (vraiment tout) étant géré en tant que modules indépendants, il est envisageable que l'on verra naître des interfaces plus travaillées et sympas que celle de base. D'ailleurs je n'ai pas trop cherché dans les personnalisation donc c'est peut-être déjà possible de rendre certains modules plus clairs.

 

[ + ] Le gameplay nerveux c'est hibou (ou chouette je sais plus)

Alors pour certains ça pourra paraître évident mais n'ayant jamais joué à un MMO avec ce gameplay, j'ai découvert ça avec Wildstar. Et clairement c'est très sympa (même si ça risque d'être super galère en PVP avec certaines classes). Au final ça laisse une plus grande place à la maîtrise du joueur (sur les esquives, le ciblage, etc.) et c'est pas plus mal. Bref, un gameplay de MOBA dans un MMO c'est très plaisant.

 

[ + ] Ce soir, je refait ma déco

Alors je vais peut-être faire ma Valérie Damido mais clairement une des choses qui m'intéresse le plus dans le jeu c'est le housing. Et le fait que Wildstar le mette au coeur de son jeu (et pas seulement comme un petit passe temps cher et inutile en marge du reste) rend la chose très intéressante. Alors je ne vais pas m'étendre sur le sujet parce que pour le moment je n'ai pas encore pu tester ça dans la bêta (pas trouvé où ni comment acheter mon lopin de terre '^^). Il me tarde te pouvoir mettre mes pattes dessus !

 

----------

Alors voilà pour le moment sur les points positifs et négatifs (que je mettrait sûrement à jour au fur et à mesure que je teste d'autres choses).

Mon avis sur le jeu peut paraître assez négatifs dans cet articles (vu que j'insiste plus sur les points négatifs) mais au final j'ai quand même beaucoup aimé le peu de temps que j'ai passé dessus pour l'instant. C'est vraiment différent d'un FFXIV ARR et je doute que ça me fasse le quitter mais bon je verrais bien (parce que 2 abonnements ça va revenir cher). J'ai pas mal d'espoirs sur Wildstar même si je trouve assez honteuse la qualité de cette "bêta". Alors on va me dire "ben justement c'est une bêta donc il y a des bugs c'est logique", ce à quoi je répondrait que c'est tout de même une bêta d'un jeu qui est censé sortir le 31 mai (pour les accès anticipés) soit dans environ 15 jours. Alors j'espère juste que cette version bêta est une vieille version sinon c'est un peu chaud cacao. Bref, pourquoi pas !

Voir aussi

Jeux : 
Wildstar
Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Signaler
Collection (Geekerie)

Bon ben voilà on continue dans les figurines avec une nouvelle pièce qui est arrivée à bon port la semaine dernière (en provenance de Nippon-Yasan). Cette figurine fait partie d'une série (The Seven Deadly Sins) contenant déjà plusieurs figurines sorties ou en précommande comme :

Lucifer, the image of Pride

 

Asmodeus, the image of Lust

 

Ou encore Satan, the image of Rage

 ---------------------------------------

Celle que j'ai reçue est, je pense, celle qui a eu le plus de succès dans la série de figurines :

Leviathan, the image of envy (version alternative)

Fiche technique
Personnage Leviathan
Série/Jeu/... Seven Deadly Sins
Matériau ABS, PVC
Date de sortie Mars 2014

 

Il y aura quelques photos de la version d'origine et d'autres de la purple version (celle que j'ai). Petite info supplémentaire, la figurine est "cast off" (pour ceux qui ne savent pas ce que ça veut dire, c'est que la figurine peut être totalement déshabillée et c'est souvent signe de bonne qualité de la figurine ^^).

 

Version d'origine

 

Version alternative (purple version)

 

Et voilà ! Une de plus dans ma collection     =^_^=

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Collection (Geekerie)

Hop un court article pour présenter rapidement une nouvelle figurine qui fera sûrement plaisir aux aficionados d'Evangelion.

 

Après les belles figurines (même si je suis pas fan) Asuka et Rei made in Shunya Yamashita (dans la série des Creators Labo) :

 

 

Alter nous livre ici une Asuka Langley de toute beauté (que je trouve personnellement magnifique).

 

Les précommandes ont commencées depuis le 2 Avril 2014 et les stocks devraient être fournis en Septembre 2014 (sans compter les mois de retard habituels pour les figurines ahah). Etant donné que je vais craquer et me la précommander (même si mon compte en banque fait la gueule de subir encore une dépense en plus '^^) je mettrais plus d'infos quand elle sera sortie et qu'elle fera partie de ma collection.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Collection (Geekerie)

Commandée il y a environ 2 semaines sur AmiAmi, je viens tout juste de reçevoir une nouvelle pièce dans ma collection de figurines qui n'est autre que Dizzy, personnage connu de la série de jeux de combat Guilty Gear.

 

Fiche Technique

Personnage : Dizzy
Série/Jeu/... : Guilty Gear Xx Accent Core
Fabricant : Alter
Matériau :
PVC
Date de sortie : Avril 2011

 

 

Pour faire relativement court, la figurine est vraiment très bien modélisée. Que ce soit Dizzy elle-même ou ses ailes (Necro et Undine) les détails sont là et sans faute de goût. On reprochera peut-être un socle trop basique et des "cales" aux pieds de Dizzy un peu trop visibles. Au final rien de bien méchant en tout cas. Et maintenant comme d'habitude, place aux photos :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

 

Prochaines figurines

-----------------------

 

The Seven Deadly Sins - Lucifer the image of pride (Novembre/Décembre 2014)

 

Archives

Favoris