Le Blog de l'association MO5.COM
Signaler
L'association

Comme je l'expliquais dans cet article, le parcours pour arriver à cette V2 aura été bien long. Dès mon arrivée sur le site, en février 2010, nous réfléchissons avec mon prédécesseur sur une nouvelle formule, qui s'éloignerait du simple blog de l'association pour devenir un réel site d'actualité dédié au retrogaming. À l'époque, le Mag est incroyablement basique. Il n'y a même pas de logo MO5.COM. Pendant que mon prédécesseur étudie la possibilité de passer sous drupal, je fais faire à mon administrateur quelques ajustements de temps en autre, améliorant le site petit à petit, avec des rubriques, une section à la une (purement textuelle jusqu'à aujourd'hui !), des boutons de partage pour les réseaux sociaux, etc. Mais au fur et à mesure que le Mag se développe, ses limites se font sentir... À partir de septembre 2010, je commence à travailler avec mon frère sur un nouveau design. Ça avance tout doucement, et on change plusieurs fois de styles, jusqu'à aboutir au design quasi définitif... le 19 février 2011. Que s'est-il passé entre-temps ? Pas mal d'articles, Game Story, mais aussi un administrateur de moins en moins disponible. C'est finalement fin janvier qu'il admet ne pas pouvoir continuer, pour laisser la place à Spacegeek.

Et voilà, en l'espace de quinze jours à peine, la V2 est en ligne. Bien entendu, il va traîner encore quelques bugs par-ci par-là, et n'hésitez pas à commenter un article si vous voyez qu'il s'affiche mal (merci de préciser votre navigateur). D'ailleurs, on va probablement devoir créer une version mobile du site. En tout cas, en dehors des changements visuels assez évidents, la principale nouveauté est l'ajout d'une colonne de gauche (avec un lien vers nos forums, c'est le futur !) qui permet d'alléger celle de droite. Peut-être certains d'entre vous vont enfin découvrir le plugin Dailymotion qui est pourtant sur le Mag depuis très longtemps, ou que l'on est 5ème au classement eBuzzing (je ne m'en lasse pas). Mais surtout, cela nous a permis d'honorer de nouveaux partenariats que l'on nous réclame depuis des mois. Bref, que de bonnes nouvelles, surtout que cette nouvelle formule s'inscrit, pourtant par hasard, dans une période où il va se passer beaucoup de choses pour l'association. Attendez-vous à de nouveaux types de contenu sur le Mag mais... je n'en dis pas plus. Soyez rétro mais pas réac !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
L'association

L'exposition a fermé ses portes lundi dernier, 9 janvier, et est actuellement en cours de démontage. Les membres de l'association MO5.COM sont à la fois très fiers de son succès, et un peu tristes qu'elle ne soit pas prolongée. Car l'effervescence des fêtes de Noël s'est poursuivie jusqu'aux derniers jours, y compris en semaine, avec des files d'attente assez impressionnantes. Il est toutefois difficile de comparer le score de Game Story avec celui des autres expositions, tant cet évènement est hors normes, ne serait-ce que par son sujet, le public visé mais aussi sa durée inhabituelle. Ce qui est certain en revanche, c'est que c'est une réussite, et une étape importante dans la prise de conscience par les institutions de la préservation du patrimoine vidéo-ludique. Bien entendu, l'association est d'ores et déjà sollicitée un peu partout en France (et même ailleurs !) pour poursuivre sur cette lancée.

Ajouter à mes favoris Commenter (26)

  
Signaler
L'association

Français - English

L'association MO5.COM a le grand plaisir de vous annoncer que Yoshihisa Kishimoto, créateur de Double Dragon, vient de rejoindre l'association en tant que membre d'honneur. Il considère notre initiative comme nécessaire et bienvenue, et nous offre son soutien en acceptant de devenir membre d'honneur de l'association. Nul doute que l'appui d'une telle personnalité du monde du jeu vidéo nous aidera à nous faire connaître et à nous développer.

Né en 1961 à Tôkyô, Yoshihisa Kishimoto est un adolescent rebelle qui passe plus de temps sur les jeux vidéo qu'à étudier. Passionné de cinéma, il réalise qu'il lui faut gagner sa vie pour financer ses rêves, et se fait embaucher chez Data East, où il travaille sur trois titres dont deux dessins animés interactifs, Thunder Storm (Cobra Command sur Mega-CD) et Road Blaster (Road Avenger sur Mega-CD). En 1985, il est débauché par d'anciens de Data East, qui ont monté une nouvelle société : Technos Japan. Il se souvient alors de son passé de lycéen bagarreur pour créer le controversé Nekketsu Kôha Kunio-kun, et invente ainsi le beat 'em up urbain. C'est le film The Warriors (1979) qui lui donne l'inspiration pour adapter ce classique au marché occidental sous le titre Renegade (1986). Plus tard, il décide d'améliorer le concept et de rendre un vibrant hommage à sa star préférée : Bruce Lee. Double Dragon, jouable à deux, nait l'année suivante en 1987. Suivront trois autres épisodes, ainsi que d'autres jeux mettant en scène le teigneux Kunio kun, que soit au football (Nintendo World Cup) ou à la balle au prisonnier (Dodge Ball). Kishimoto devient freelance durant les années 90 sous le nom Plophet (également le nom de sa société depuis le 1er avril 2010) et réalise divers jeux, comme des shoot 'em up (Chô Aniki sur PlayStation et Saturn), et développe des jeux à petit budget, notamment sur téléphone mobile ou un système de softs à la demande pour de grandes chaînes de restauration japonaise. Au total, en 25 ans de carrière, Kishimoto a conçu et produit près de 400 titres et a marqué de son empreinte l'histoire de l 'arcade.

 

Road Blaster (Arcade, 1984)

Nekketsu Kôha Kunio-kun / Renegade (Arcade, 1986)

Double Dragon (Arcade, 1987)

Downtown Nekketsu Monogatari / River City Ransom / Street Gangs (NES, 1989)

Et vous, pourquoi ne pas devenir vous aussi membre de MO5.COM ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
L'association

Ça y est, après six mois de travail (un délai incroyablement court pour une exposition), Game Story est en place au Grand Palais. Le vernissage a eu lieu hier soir, avec la présence de notre Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, mais aussi des créateurs de jeux vidéo (Philippe Ulrich, Frédérick Raynal, Daniel Macré, Paul Cuisset, etc.), des représentants du SELL et de l'AFJV, de nombreux journalistes (Alain Huygues-Lacour, Bertrand Amar, Marcus, Cyril Drevet, Jean-Marc Demoly, Julien Chièze, etc.) ainsi que des personnalités des médias. Pour être honnête, tout n'est pas encore parfaitement en place, et il reste des petits détails à régler dans les jours qui viennent : le Pong géant diffusé sur le plafond de la galerie, qui a causé des nuits blanches à plusieurs de nos membres, nous résiste encore un peu. Les consoles portables de milieu de salle ne sont pas encore opérationnelles, et les bornes Pong fournies par nos amis de Neo Legend nécessitent une petite mise-à-jour. Mais ils sont tout excusés, ne serait-ce que pour la borne Space Invaders, absolument fabuleuse de l'avis général. Ces petits détails pèsent heureusement bien peu en comparaison avec la réussite générale de l'exposition, qui devrait faire date dans le monde de la muséographie. Rendez-vous sur le site de la RMN pour toutes les infos pratiques, les inscriptions aux ateliers (que j'animerai tous les mercredi et samedi) ainsi que les conférences d'Yves Breem et de notre président Philippe Dubois.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
L'association

Un communiqué de presse l'a annoncé la semaine dernière, l'association MO5.COM participera à la seconde édition de Paris Games Week. Ainsi, au milieu des blockbusters de Noël et autres poids lourds de l'industrie, notre petit stand (une cinquantaine de mètres carrés) tentera de marquer sa différence en faisant saturer les couleurs. C'est en effet une exposition jouable sur le thème des années 70 que vous propose notre partenaire Nemcoshow, à grand renfort de Pong, d'Atari 2600 et de papier peint orange. Et si vous ne venez pas sur le stand, c'est le fameux Homme-Pong qui viendra à vous... Précisons enfin que nos amis du Bargaming organiseront une petite sauterie pour le vernissage du salon le 20 octobre.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

  
Signaler
L'association

Français - English

L'association MO5.COM a le grand plaisir de vous annoncer que Paul Cuisset, créateur de Flashback, vient de rejoindre l'association en tant que membre d'honneur. Il participera également au Comité de soutien pour le Musée National des Jeux Vidéo.

Il considère notre initiative comme nécessaire et bienvenue, et nous offre son soutien en acceptant de devenir membre d'honneur de l'association. Nul doute que l'appui d'une telle personnalité du monde du jeu vidéo nous aidera à nous faire connaître et à nous développer.

Programmeur de talent, Paul Cuisset fait ses débuts dans le jeu vidéo durant les années 80 et fonde l'emblématique société Delphine Software en 1988 avec Paul de Senneville. Le premier chef d'oeuvre issu de ce studio est sans conteste Les Voyageurs du Temps que Paul Cuisset réalise aux côtés d'Éric Chahi. Après avoir d'ailleurs édité Another World, il écrit et programme Flashback, sorti en 1992 et dont le rayonnement international en fait le jeu vidéo français le plus vendu de l'histoire d'après le livre Guinness des records. Cette notoriété lui permettra de prendre en charge Shaq Fu en 1994, puis de donner une suite à Flashback l'année suivante, Fade to Black, l'un des tous premiers jeux d'action à la troisième personne. S'ensuivront la série des Moto Racer ainsi que Darkstone. Delphine Software ferme ses portes en 2004, ainsi que sa filiale Adeline créée par Frédérick Raynal. Paul Cuisset fonde alors la société VectorCell avec Lexis Numérique, pour laquelle il conçoit Mister Slime en 2008. Il travaille actuellement sur le jeu téléchargeable Amy prévu pour cette année.

 

Les Voyageurs du Temps (Amiga/Atari ST/PC, 1989)

 

Flashback (Amiga/Megadrive/Super Nintendo/etc., 1992)

 

Fade to Black (PC/PlayStation, 1995)

Moto Racer (PC/PlayStation, 1997)

Amy (Xbox Live Arcade/PlayStation Network, 2011)

Et vous, pourquoi ne pas devenir vous aussi membre de MO5.COM ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
L'association

Geek-Art.net et le collectif américain Autumn Society joignent leur forces pour vous proposer l'exposition « 8-Bits Champions », un hommage aux premiers héros des jeux vidéo ! Plus de quarante artistes américains et français (dont un membre de MO5.COM, Orioto) ont réalisé des oeuvres rendant hommage aux classiques de notre enfance, qui seront exposées à la Flaq, à la fois galerie d'art et bar de dégustation, située 36, rue Quincampoix dans le 4ème arrondissement de Paris, tout près de Beaubourg. Le vernissage aura lieu le jeudi 15 septembre à 19h. Vous y retrouverez sûrement des membres de l'association puisque nous sommes partenaires de l'évènement.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
L'association

Nous vous avions prévenus que nous étions en train de préparer quelque chose d'ambitieux pour la fin de l'année, mais malgré les fuites dans la presse et les rumeurs, nous avons tenu à attendre le communiqué officiel de la Rmn - Grand Palais. Le voici :

GAME STORY : UNE HISTOIRE DE JEU VIDÉO

10 novembre 2011 - 10 janvier 2012 Grand Palais, Galerie sud-est

Exposition organisée par la Rmn - Grand Palais avec la collaboration du musée national des Arts asiatiques Guimet et de l'association MO5.COM

Cette exposition marque la réouverture de la Galerie sud-est, nouvel espace d'exposition au Grand Palais.

Apparu au début des années 1970, le jeu vidéo est un média jeune qui n'a cessé d'évoluer et de se perfectionner jusqu'à devenir de nos jours une industrie culturelle majeure.

Dès son apparition, ce nouveau média a fait l'objet de nombreuses discussions et analyses s'intéressant essentiellement à l'impact social ou personnel de son utilisation. Cette exposition vise donc à l'aborder sous un angle différent, esthétique et culturel.

Une histoire technique et esthétique

L'histoire des jeux vidéo s'est écrite en lien étroit avec l'évolution technique qui a permis aux créateurs de proposer des univers et des expériences de jeu de plus en plus riches et diversifiées. Grâce à des composants informatiques toujours plus puissants, chaque nouvelle génération de matériel de jeu vidéo a vu s'élargir la gamme des possibilités de création aussi bien pour les aspects visuels que pour les musiques, les sons et l'interactivité.

Les premiers jeux vidéo étaient constitués de gros carrés blancs ; les plus récents bénéficient de la haute résolution, voire de la 3D, et présentent une variété infinie de styles graphiques et d'univers visuels. Les premiers sons étaient de simples bips électroniques ; aujourd'hui, des musiques symphoniques, véritables bandes originales, sont composées spécifiquement pour des jeux vidéo. Les manettes des premiers jeux vidéo comportaient un seul bouton permettant de déplacer une raquette de gauche à droite sur un écran ; aujourd'hui, les consoles peuvent détecter les mouvements des joueurs qui deviennent eux-mêmes interface de jeu.

Tout au long de l'histoire du jeu vidéo, image, son et interactivité ont évolué de concert avec la technique. Il existe ainsi des périodes stylistiques marquées par une « ambiance » visuelle et sonore spécifique et par une offre particulière en matière d'interactivité.

Une histoire culturelle

Au-delà de l'esthétique et de la technique, l'histoire du jeu vidéo est aussi une histoire culturelle des nouveaux imaginaires contemporains nés de la rencontre entre des fonds culturels des États-Unis, du Japon et de l'Europe, et plus spécifiquement de la France qui occupe un rang majeur dans ce domaine. A travers des supports de création aussi divers que le cinéma, le dessin animé européen, la bande dessinée franco-belge, les comics américains, les mangas japonais, l'« anime » japonaise, les séries télévisées américaines, de nouveaux univers se sont créés. Ils sont autant de sources pour le jeu vidéo qui en retour les inspire.

L'histoire du jeu vidéo est également l'histoire du design industriel et du graphisme, visibles dans la forme des consoles, la mise en page des magazines spécialisés ou encore les boites des jeux et les publicités. Ce sont de véritables « ambiances visuelles » d'époque que l'exposition évoquera à travers divers objets liés au jeu vidéo et aux autres supports des nouveaux imaginaires.

Des clés de compréhension et des jeux jouables

La progression des études sur l'histoire esthétique et culturelle du jeu vidéo permet de proposer au public, même totalement néophyte, une histoire des styles et des clés de compréhension ou d'identification des jeux. C'est là ce que l'exposition se propose de faire, à travers un parcours organisé par sections chronologiques dans lesquelles le visiteur pourra s'initier, sur des matériels d'époque en parfait état de fonctionnement, aux différents jeux vidéo essentiels de chaque période.

Commissariat :

Jean-Baptiste Clais, conservateur au musée national des Arts asiatiques Guimet, section Chine et chargé des cultures transmédia japonaises contemporaines

Philippe Dubois, président de l'association MO5.COM

  • ouverture : (sous réserve)

Tous les jours : de 10h à 19h les dimanche, lundi, mercredi et jeudi, de 10h à 22h les mardi, vendredi, et samedi.

Ouvert tous les jours de 10h à 24h pendant les vacances scolaires. Fermeture exceptionnelle à 18h les 24 et 31 décembre. Fermé le 25 décembre.

  • tarifs : (sous réserve)

8 €, TR 6 € (6 -12 ans, demandeur d'emploi, famille nombreuse et abonnés Sésame). Gratuit jusqu'à 5 ans inclus. Tarif famille : 22 €

  • accès : métro ligne 1, 9, 13 : Champs-Elysées Clemenceau ou Franklin-Roosevelt
  • renseignements et achat de billets sur www.rmn.fr
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
L'association

L'année dernière, j'avais moi-même réalisé un compte-rendu quotidien de Japan Expo, mais je n'avais pas pu immortaliser le tout en vidéo. Cette fois, je n'y ai hélas pas participé personnellement (je prépare une très grosse exposition pour la fin de l'année), mais heureusement, Clem2k était présent avec sa caméra. Comme pour les Ulis, il a donc tenu un petit journal quotidien sur son blog, accompagné de vidéos témoignant du montage de notre stand et des trois premiers jours du salon. On y retrouve en vrac la borne RetroGameOne, Bertrand Amar, des vieilles TV (vous reconnaîtrez peut-être celles que vous nous avez léguées !), la borne MO5drive et une Gladys Barbue... Vous pouvez donc retrouver la prose de Clem2k sur son blog (J-1, J1, J2 et J3) mais aussi toutes les vidéos ici-même, ci-dessous. Qui plus est, c'est aussi l'occasion unique de voir le salon du point de vue d'un géant :

Guillaume Verdin

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
L'association

Après le succès de l'édition 2010, l'association MO5.COM revient durant les 4 jours de Japan Expo 12e Impact. Et pour faire encore mieux que l'année dernière, nos membres se sont mis en quatre pour se dédoubler littéralement sur le salon ! Tout d'abord, les visiteurs pourront nous retrouver sur notre stand flambant-neuf de 150 m², pour s'adonner à une quinzaine de jeux, de Pong à Dragon's Lair en passant par Donkey Kong Country, Space Harrier ou encore Kirby. Il y aura même deux Virtual Boy étant donné l'intérêt que la machine a suscité l'année dernière ! Et bien entendu, comme le veut la tradition, des tournois endiablés de Bomberman à 10 seront proposés.

Mais en plus, MO5.COM est fière de travailler de nouveau avec ses amis de Sega France pour célébrer les 20 ans de Sonic ! Après la réussite du Sega Museum mis en place à Japan Expo et au Festival du Jeu Vidéo en 2009, c'est donc un Sonic Museum qui sera érigé sur le stand Sega. Cette exposition jouable sera évidemment l'occasion de (re)découvrir l'histoire du hérisson le plus rapide des jeux vidéo. En résumé, deux excellentes raisons de venir à Japan Expo cette année !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Le Blog de l'association MO5.COM

Par MO5.COM Blog créé le 07/07/10 Mis à jour le 16/06/17 à 16h42

Si vous aimez l'histoire des jeux vidéo, de l'informatique et de la culture numérique, suivez notre blog mis à jour régulièrement avec des news concernant la préservation du patrimoine numérique et le retrogaming !

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris