Le Blog de Mister Cat

Le Blog de Mister Cat

Par Mistercat Blog créé le 27/10/10 Mis à jour le 14/01/12 à 03h38

Petites réflexions sur le jeu vidéo et autres geekeries. Le Blog de Mister Cat vous souhaite une bonne lecture.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Pré-test

Signaler
Pré-test

Mine de rien, l'heure de la sortie de The Witcher 2 Assassin's of Kings approche à grand pas. C'est en effet le 17 mai prochain que vous pourrez continuer ou débuter les nouvelles aventures de Geralt de Riv, le sorceleur à la chevelure immaculée. Considéré comme l'un des meilleurs RPG récents sur PC, The Witcher premier du nom avait su se forger une immense côte de popularité auprès d'un public en mal de jeux matures et richement scénarisés. Premier projet du jeune studio polonais CD Project, le jeu a été mainte de fois salué pour sa beauté graphique, la profondeur de son histoire et le suivi apporté par ses développeurs. Adaptation de l'univers boueux et cynique des romans d'Andrzej Sapkowski, véritables Best Sellet en Pologne, ce second volet vous proposera de démêler un sombre complot visant à éliminer les Rois des différentes provinces de l'immense monde crée par l'auteur à succès.

Un pré-test Kézako ?

Je vais commencer par rappeler le principe tout simple du pré-test (voir le pré-test de Fable 3). Il s'agit de faire le portrait des attentes, des espoirs et des craintes d'un jeu sur le point de sortir, m'intéressant au plus haut point. Cette sorte de préquelle au test véritable se base sur mon avis général sur le jeu et sa licence, sur ses premiers volets (si il y en a eu) ainsi que sur mes connaissances de l'univers du jeu.

Et autant dire qu'avec The Witcher 2 je vais en avoir des attentes ! Sans trop me vanter, je pense avoir pas mal approfondi mes connaissances autour de l'univers du jeu. Voici pèle mêle le récapitulatif de ma formation de sorcelleur. Lecture des toutes la saga d'Andrzej Sapkowski y compris les nouvelles externes, bouclage en long en large et en travers du jeu premier du nom et de ses différents ajouts (officiels et communautaires), lecture et visionnage d'un bon paquet d'articles et de vidéos traitant du premier et du second jeu.


La saga du Sorceleur 4 tomes disponibles aux éditions Bragelonne, à découvrir d'urgence. 

Il faut dire que cet « investissement » de ma part ne fut pas forcé. Dès le départ, l'univers mature et cynique crée par Sapkowski et  retranscrit de très bonne manière dans The Witcher m'a tout simplement fasciné. Moyen-âge sordide et inculte, bercé de croyances et de rites, l'univers de Geralt de Riv est peuplé de créatures belliqueuses venant compliquer le morne quotidien de la population. Si l'occasion se présente, lisez la saga, vous ne serez pas déçu, l'histoire développée est captivante, pleine d'humour grinçant et fourmille de détails croustillants.

Ce que je voudrais que TW2 apporte : 

Un scénario ultra riche et mature. Je fais assez confiance aux développeurs pour nous pondre un truc ultra béton et adulte, capable de tenir en haleine de bout en bout. Au pire des cas, une panne d'inspiration de leur part pourrait être comblée en piochant dans l'une des aventures de la saga des romans de Sapkowski. Notre bon vieux Geralt va se retrouver mêlé à de nouveaux complots sordides. Imbrications d'histoires, le premier volet offrait un large panel de points de vue et de perspectives de dénouement ; j'espère donc que ce nouvel opus repoussera une nouvelle fois les limites du genre en nous permettant un vaste choix décisionnel.

 Des combats un peu plus techniques. Il est vrai que le système de combat instauré dans TW était assez plaisant à jouer. Le fait de devoir cliquer avec un bon timing pour enchainer les séquences d'attaques impliquait une vigilance de tous les instants. Mais je reprocherai au système d'être un poil trop simpliste. Je n'ai jamais éprouvé de grandes difficultés contre les adversaires, excepté quelques rares Boss. Attention, le système n'était pas du tout mauvais et on prend du plaisir à combattre, mais j'espère que TW2 apportera une dose supplémentaire de mouvements et d'actions en combat. Une garde/parade directement gérée par le joueur serait un énorme plus. Combinée à un système de contre-attaques actives, cela pourrait réellement enrichir le gameplay tout en collant parfaitement aux capacités physiques hors du commun de Geralt de Riv.


Les animations de combat du premier jeu étaient particulièrement soignées.

Un univers moins cloisonné. Un monde plus ouvert que celui du premier jeu ne serait pas de refus. Pouvoir voyager sur de longues distances comme le fait habituellement Geralt apporterai énormément à l'immersion. Au vu des trailers et des promesses faites par CD Project, il s'avèrerait que ce soit le cas.

Des compagnons de route. Entre Jaskier, Zoltan Chivey, Triss, Chany et les autres personnages, Geralt ne voyage (malgré lui) que rarement seul lors de ses  aventures.  Il serait intéressant de devoir voyager accompagné lors de certains chapitres. Possibilité de dialogues sympathiques, interactions/altercations entre les membres du convoi, tout cela collerait parfaitement aux livres.


Triss Merigold, puissante magicienne, amoureuse de Geralt.

Un moteur graphique qui envoi du lourd. Développé tout spécialement pour TW2, le nouveau moteur graphique de CD Project promet d'être fort intéressant car pensé dans l'optique RPG avant tout. Si le premier jeu souffrait de temps de chargement trop longs et trop nombreux lors de sa commercialisation, les équipes du studio Polonais avaient tout mis en oeuvre pour corriger ce problème et le régler de manière tout à fait effective au fil des patchs. Gageons donc que cette exigence de qualité soit de mise dans ce nouvel opus. On peut craindre toutefois des débuts hasardeux résultant de l'utilisation d'un nouvel outil.  A voir donc le 17 mai...


Voici le genre de panorama que promet le nouveau moteur graphique de CD Project.

Les mêmes doubleurs pour la VF. Ne serait-ce que pour la voix de Geralt qui colle parfaitement au personnage. Si le jeu peut se savourer en Polonais, la barrière linguistique est tout de même trop importante pour en apprécier la pleine richesse. CD Project avait fait un bel effort de localisation dans les premier opus et le résultat était très payant.

Permettre à Geralt de sauter. Je crois bien que ce point là de gameplay ne sera pas introduit mais j'aurai aimé que l'on puisse sauter quand bon(d) nous semble. Histoire de faire voltiger notre belle queue de cheval.

Séduire une encore plus large communauté. Même si le premier jeu s'est très bien vendu, je note autour de moi comme un flou de connaissance sur le titre. On le connaît souvent de nom mais on n'y a que trop rarement joué. La faute sans doute au seul support Pc (mais pas que).

L'apparition de certains personnages clés des romans. Comme par exemple Yennefer, Dijkstra, Vilgefortz de Roggeveen et pourquoi pas Ciri ! (c'est beau de rêver ! )

Et enfin plus de combats épiques. Il faut bien noter que le premier volet des aventures de Geralt de Riv comportait des combats contre des créatures puissantes et des personnages clés à la fin des chapitres. Légèrement plus difficiles que la normale, ils pimentaient le jeu de belle façon. Il est avéré que Geralt aura à affronter des créatures bien plus fortes encore dans TW2 et j'espère que les combats seront plus ardus, plus longs et plus épiques.


L'une des créatures gigantesques que vous devrez combattre dans The Witcher 2 Assassin's of Kings.

Ce que je redoute un peu.

Je crois que mon côté fan boy va prendre le dessus ici, puisqu'au final, je n'ai pas grand chose à redouter au vu de ce que j'ai pu lire et visionner ces derniers mois concernant The Witcher 2. Mais faisons quand même le points de mes quelques craintes (légères hein ^^).

Un phénomène Dragon Age 2. Même si j'ai toute confiance en CD Project, on n'est jamais à l'abri, par les temps qui courent, d'une suite venant radicalement simplifier le gameplay, appauvrissant par la même occasion l'expérience et le plaisir de jeu. J'espère, au contraire, qu'ils pousseront encore plus loin le système d'alchimie et de récolte, l'arbre des talents ainsi que les possibilités sociales.

L'interface au look épurée peut être moins dans l'esprit Heroic Fantasy. A voir, mais je pense tout de même m'y faire assez vite. Si en plus elle permet d'alléger l'affichage, je dis why not.

Le nouveau look de Geralt. La queue de cheval c'est sympathique mais arriverai-je à m'y faire ?


... Et là je me rends compte que je n'ai plus rien à ajouter, TW2 me fait envie et rien de ce que j'ai pu déjà y voir/lire ne m'a déplu....l'amour rend aveugle que voulez-vous !

Voilà en très gros quelles sont mes attentes concernant The Witcher 2 Assassin's Of King, le tire que j'attends le plus cette année. Et vous quelles sont vos éspérances concernant ce qui s'annonce comme l'un des jeux de l'année 2011 ?

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Pré-test

Avant de vous lancer dans la lecture de l'article, je vous propose deux musiques issues de l'ost de Fable 1 à écouter tout en lisant afin de vous imprégner de l'ambiance du jeu. (cliquez simplement sur Play)

 

 

Comme expliqué dans l'article précédent, voici venu l'heure du pré-test de Fable 3 où mes attentes concernant ce titre.

Ce que j'aimerai que Fable 3 apporte.

♦ Un univers travaillé, cohérent et enchanteur. Voilà en gros ce que je retiens de mon expérience Fable. Le jeu de Lionhead Studio est avant tout un titre envoûtant par son ambiance très conte de fées. Dès le début de Fable premier du nom, l'ambiance est présente, vous, le petit garçon espiègle du village allez devoir faire face à un monde bien plus grand que vous à la réalité cruelle mais décisive. Et quel univers ! Malgré des zones très couloirs dans leur level design, la direction artistique apportait au titre une ambiance majestueuse, gage de rêveries et d'évasion. Le second volet a fait l'effort d'agrandir et de quelque peu ouvrir les aires de jeu, apportant un bien meilleur plaisir à l'exploration. J'espère donc que ce troisième opus va d'autant plus ouvrir et agrandir l'Albion.

♦ Des quêtes en pagaille. Là où le premier titre m'avait séduit par ses nombreuses quêtes, le second épisode m'a fortement déçu sur ce point. J'ai terminé le jeu extrêmement rapidement faute de trouver suffisamment de quêtes annexes à réaliser. De ce point de vue, Fable 2 est pour moi bien moins bon que le premier, faute de durée de vie. Je n'ai pas pu m'imprégner de l'univers autant que dans le un. J'espère que ce troisième volet offrira un large panel de missions à la fois sérieuses et idiotes afin d'appuyer l'immersion du monde dans nos esprits avides de merveilleux.


♦ Une interaction sociale toujours aussi barrée. Il faut bien avouer que péter en public ou montrer ses fesses à un groupe de jeunes dames en promenade c'est con, mais qu'est-ce que c'est bon ! Je sais que la roue d'interaction disparaît dans Fable 3 au profit d'actions préétablies, j'espère que le choix sera quand même à l'honneur et qu'il ne résumera pas à une ou deux possibilités.

♦ Des choix moraux difficiles. C'est ce point qui m'a fait acheter le premier jeu. Avoir le choix d'être bon où mauvais à travers ses actions et ses décisions et en voir les conséquences sur le monde, l'histoire et le personnage. Voilà qui était quasi nouveau à l'époque pour un jeu "grand public". Bon, il faut quand même avouer que ces fameux choix étaient souvent assez simplistes et n'offraient que peu de place au dilemme de conscience; c'était ou tout blanc, ou tout noir. J'espère donc que Fable 3 va ouvrir la porte à des choix plus retors, impliquant le mal dans le bien et inversement. En tant que futur souveraine d'Albion (et ouais, j'ai choisi d'incarner la princesse), je brûle d'impatience de diriger mon peuple en essayer de prendre de bonnes décisions pour eux....ou pour moi niark niark !

♦ Une gestion du patrimoine avancée. Acheter des maisons, des commerces, les meubler, les rénover, les louer, les revendre. Bien qu'on ne soit pas au niveau d'un jeu de gestion (Fable n'a aucune prétention de la sorte de toute façon), j'ai trouvé ça amusant et cohérent que de pouvoir interagir sur le monde de la sorte. Preuve d'un travail de fond du studio, j'espère que ce troisième volet apportera d'autant plus de ce côté là.

♦ Des combats dynamiques et un peu plus difficiles. Pour le côté dynamique je sais déjà que la mise en scène des bastons a été retravaillée avec de nouveaux effets de camera et de ralenti. Mais je pense savoir aussi que la difficulté des combats n'a pas été augmenté...quel dommage. Fable 2, en plus d'être trop court, était en plus bien trop simple. C'est un gros point négatif pour ma part mais, en bon fanboy, j'admet que c'est chose voulue par Molyneux et son équipe que de simplifier le jeu pour se focaliser sur les sensations. Bref, je comprend cette politique mais je n'y adhère pas spécialement.


♦ Des musiques et des doublages de qualité. Rien à ajouter de plus ici, l'univers sonore de Fable à toujours été l'un de ses gros points fort, espérons donc que cette suite ne déroge pas à la règle.

 

Ce que je redoute de Fable 3.

 

♣ Un jeu simplifié en tout point. Combats, interactions, gestion, j'ai la nette impression que cet opus emprunte la dangereuse route de la simplification excessive. Comme évoqué tout à l'heure, c'est un point que je peux comprendre. Mais il dénature le charisme d'un jeu en lui ôtant cette douce sensation d'accomplissement après une partie ardue. Fable n'a certes jamais été un titre hard core gamer, mais un soupçon de difficulté (où tout bêtement le choix d'un niveau de difficulté dans les menus) ne lui ferait, je pense, aucun mal.

En lisant le manuel du jeu, j'ai pu noter plusieurs points me chagrinant. En premier lieu, la disparition de nombreux sorts magiques :/ Là où le premier volet offrait un panel honorable de compétence à acheter, ce troisième opus limite le choix à moins de dix sorts, mouais... L'éternelle absence d'armures apportant des caractéristiques (outre l'alignement) depuis Fable 2 me fait aussi un peu regretter le premier volet dans lequel on pouvait dénicher quelques pièces bien sympathiques afin de personnaliser son héros. L'expérience résumée à une seule couleur d'orbes par contre n'est pas spécialement pour me déplaire et permettra peut être de varier les attaques lors des combats de masse en ne sentant pas obligé d'utiliser toujours la même technique ou arme.

♣ Une faible durée de vie. C'est un peu le nerf de bataille des développeurs en ce moment que de proposer des jeux de plus en plus court. J'ai bien peur que tout comme le deux, Fable 3 ne se boucle en quelques dizaines d'heures. Alors certes, il y a les quêtes annexes, et c'est là que tout va se jouer pour moi. Vont-elles être assez nombreuses et claires pour me permette de me plonger complètement dans l'univers du jeu...à voir.

 ♣ Une gestion du pouvoir bâclée. Je n'aborde pas le titre à l'aveugle non plus, entre les previews et les tests disponibles depuis un moment sur le net, j'ai la nette impression que le jeu est expédié une fois le trône en notre possession. Je croise donc fermement les doigts et j'espère pouvoir m'amuser un bon moment en dirigeant le peuple. Mais j'ai quand même peur ! 

♣ Un jeu trop sombre. Techniquement parlant je veux dire. Je ne critiquerai pas les graphismes pour le moment car je pense que la patte artistique prime, mais les vidéos et images que j'ai pu voir me laisse la sensation que le jeu est très sombre et que même les couleurs lumineuses sont englobées d'une sorte de voile obscurcissant faisant passer un paysage ensoleillé pour une morne composition automnale. A voir donc si cet aspect est voulu ou s'il s'agit d'une défaut technique.


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Conclusion.

Pas de précipitation pour le moment, je vous rappelle que ce n'est qu'un pré-test du jeu et que je ne fais qu'apporter mon ressenti et mes attentes de gamer concernant ce titre. Une bonne session de gameplay lèvera moultes questions sur le sujet. Mais je sais déjà une chose, Fable possède cette aura qui fait que l'on peut lui pardonner de nombreuses choses, à juste titre où non...miaou.

 

Voir aussi

Jeux : 
Fable III
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Les divagations de Mister Cat proposent de petites réflexions sur le monde du jeu vidéo, des articiles décontractés sur cette passion qui anime la communauté Gameblog.


Archives

Favoris