Premium
Miscellaneous

Miscellaneous

Par Quetzal Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 25/02/16 à 16h07

Miscellaneous adj.(du latin miscellaneus, mot anglais pouvant être traduit en Français par divers) : Qui possède diverses caractéristiques, capacités, voire apparences.

Ajouter aux favoris
Signaler
Les zeux vidéo

Quelques semaines auparavant, j'ai eu de la chance de tomber dans une boutique parisienne sur des modems haut débit Game Cube et peu onéreux qui plus est. Belle aubaine me suis-je dit : l'été dernier je m'étais procuré lors d'une brocante un Game Cube avec un Mario Kart, ce qui fait que je possède en double le jeu et la console. L'occasion était donc trop belle et j'ai pu réaliser quelque chose que peu peuvent se targuer : jouer en réseau à Mario Kart Double Dash.

Voici le fameux modem haut débit dans sa boîte. Il s'agit en fait d'une version ricaine, les adaptateurs de ce genre ont été  commercialisés avec parcimonie en Europe du fait de la rareté de l'ADSL à cette époque et du peu de jeu commercialisé sur Game Cube utilisant le Net ou le réseau local. A noter que seul le modem haut débit propose le réseau local.

Et hop ! Sortie de sa boîte ! L'objet vient de perdre 50% de sa valeur. Rassurez-vous, ce n'est pas une figurine Star Wars :p

On enlève sous le Game Cube le plastique qui protège le port dédié à l'adaptateur haut débit.Le plastique du haut protège l'accès pour le modem bas débit (56k). Enfin le port série à droite sert pour le Game Boy Player.

Nintendo a vraiment bien pensé son objet : le modem s'insère parfaitement sous la machine, sans pour autant la dépasser.

On branche le cable Ethernet. Pour relier deux consoles entre elle, il faut qu'il soit croisé. Malheureusement, le mien ne l'était pas. J'ai dû passer par mon Hub pour que cela fonctionne. C'est d'ailleurs ce qu'il faut faire si on souhaite lier plus de deux consoles entre elle.

Lancez les deux consoles et les deux jeux, et ô surprise, le mode réseau apparaît sur l'écran titre.

Chargement en cours... Tout se fait automatiquement, rien à régler.

Et voilà deux consoles connectées entre elle :xmas:

Pour l'occasion, nous avons joué à trois (ce qui est soi-disant en passant faisable sur un seul écran). La grosse déception, c'est qu'il n'y a ni Mode Grand Prix, ni mode Bomb-bomb. Donc, nous avons de disponible le mode VS, les ballons et les étoiles. Ce qui est vraiment dommage, c'est qu'il n'y a pas de décompte des points. C'est un peu gênant en terme de compétition, parce que mine de rien, Mario Kart doit son fun à son esprit de compétition et au nombre de points que l'on fait. Mis à part ces défauts, le plaisir est toujours présent, le jeu ne souffre pas de ralentissement. Je suppose que ça doit être simplement énorme de faire des arènes à 8 :) J'espère que j'en aurai l'occasion (il faut trouver les joueurs là !)

Voir aussi

Jeux : 
Mario Kart : Double Dash !!
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
La minute inutile

En ce moment, je joue à Infinite Space sur DS, titre que je suis sur le point de terminer (ouf ! enfin !) Et en plein milieu du jeu, qu'elle ne fut pas ma surprise de constater que même SEGA était présent dans le nuage de Magellan, galaxie satellite de notre Voie Lactée. Etait-ce la condition sine qua non pour qu'ils éditent le soft de Platinum Game? :p

La preuve en image :

 

Hé toi ! Je travaille au service développement au sein de la filiale de SEGA sur la planète Esranto.

 

Est-ce que cela vous dérangerait de jeter un coup d'oeil à un nouveau jeu de simulation

que nous prévoyons de sortir le prochain trimestre?

Il est tellement proche de la réalité, nous voulions qu'un membre d'équipage avec une réelle expérience dans l'artillerie

l'essaye à fond et nous donne son ressenti.

 

 Merci pour votre aide.

(Un des membres de l'équipage l'essaie et trouve le jeu forcément incroyablement fichu... ils auraient pu dire que c'était une sombre daube :p)

 Les opinions des gens qui ont une expérience réelle du combat sont extrêmement

 précieuses pour nous. Nous allons retourner à notre bureau pour rapporter

 à notre service de recherche et développement quels genres de fignolements notre jeu a besoin.

 Nous testons souvent les futurs jeux d'arcade, ici, dans cette taverne.

 C'est pourquoi beaucoup de gens viennent de loin uniquement pour nous voir.

 

Voir aussi

Jeux : 
Infinite Space
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Vie d'ailleurs et d'au-delà

Un court billet pour signaler que je suis allé au Grand Palais aujourd'hui pour le premier jour de l'exposition sur Game Story. Par avance, je m'excuse de ne pas mettre de photos, je n'avais pas mon numérique avec moi. 

Ceux qui sont allés à Museo Game ne seront pas dépaysés pour un clou, sauf que c'est vraiment mieux que ce qui s'est fait au Musée des arts et Métiers un an auparavant. Déjà, et première grande différence, la visite n'est pas chronométrée au Grand Palais, ce qui laisse vraiment le temps d'apprécier et d'essayer toutes les machines présentes. Et je vous garantis, vous aurez que l'embarras du choix : PONG, Space Invaders, Crazy Taxi, Out Run et même un Dance Dance Reovlution Extreme pour les jeux d'arcade en free to play que c'est bon de ne pas mettre de pièce dans la machine :ninja:, VCS, Collecovision, Vectrex, Jaguar, PC Engine, Neo Geo, et autres consoles plus récentes soint présentes avec des titres comme R-Type, Pitfall, Soul Calibur, Metal Slug, Mario Kart, ou Samba de Amigo sur sa version Wii. 

Vous n'êtes pas très riche, ou vous ne voulez pas de Kinect chez vous? Ca sera l'occasion de tester Child of Eden. Vous n'avez jamais taté Wow de votre comme c'est mon cas? Rattrapez votre retard, un PC avec le jeu jouable est disponible.  Vous l'aurez compris, le choix est quand même beaucoup plus conséquent que lors du Museo Game. Mais quid de l'expo en elle-même? On sent que les moyens ont été mis pour l'occasion, avec pas mal de panneaux, d'explications, et des objets en rapport avec le jeu vidéo, avec une approche chronologique qui permet au tout public de saisir la riche histoire du média sans pour autant l'embrouiller en détails divers et variés. 

Très sincèrement, MO5 a fait du très bon boulot, même si je me dis que ça fait bizarre de trouver une boîte de Golden Eye en vitrine, genre objet ultra précieux - la galerie des consoles PONG vaut quand même le détour. Je vous laisse avec ces quelques petits conseils. Sachez que pour bien profiter de tout, comptez une bonne après-midi. Et vu que les jeux sont en libre service et qu'on peut même tenter de les finir, autant amortir les 8 euros de l'entrée - 6 pour le tarif réduit.  Je pense aussi qu'il vaudra mieux y aller en semaine, histoire d'éviter la cohue et profiter au maximum de l'expérience. Enfin conseil, allez-y en couple ou avec des amis, beaucoup de jeux sont quand même jouable à deux, c'est quand même beaucoup plus agréable. 

Pour ceux qui en veulent en savoir un peu plus. Au  passage la librairie est vraiment fourni en bouquins vidéoludiques. On peut y essayer Pix'n Love Rush sur Icad. Le livre de l'exposition est franchement très joli et les vendeurs très sympa pour bien connaître l'univers du jeu. J'ajouterai aussi que toutes les machines n'étaient pas disponibles lorsque je suis venu, gageons que cela sera le cas dans les prochains jours.

ps : ce billet est parenthèse free :p

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Vie d'ailleurs et d'au-delà

Voilà, ça a été décidé cette semaine : fin novembre je pars au Toulouse Game Show avec deux amis lyonnais. Vu le programme qui s'annonce et surtout la venue de Yu Suzuki (je viens avec mes deux Shenmue !), ça nous a vraiment donné envie d'y aller.

C'est beau de vous l'annoncer, mais pourquoi tu nous racontes tout ça Quetzal ?

Y a deux tites raisons les gones :

- On y va en voiture. S'il y a des gens de la région lyonnaise qui sont intéressés, il nous reste deux places. Ca permettra de mieux partager les frais de transport. (Si nous remplissons la voiture, on devrait parvenir à environ 40 euros par tête de pipe, voire un peu moins et nous somme largement moins cher que la SNCF avec une 12/25). 

- On recherche un gentil Toulousain (gamer si possible) prêt à héberger le temps d'un week-end quelques Lyonnais un peu fou peut-être, mais qui ne vont pas lui mettre le feu à sa baraque. Même sur quelques mètres de dalles en béton froid, sans lumière ni douche, nous ne sommes pas exigeant, juste un toit et un peu de chauffage parce que je suppose qu'il ne  fait pas forcément chaud dans la ville rose fin novembre. En tout cas, l'occasion d'une bonne rencontre.
Et vu que je suis sympa, cette personne pourra être hébergée le temps d'un week-end à Lyon :)

Prière de répondre assez vite, parce que la fin novembre, ça sera très vite là et qu'il faut bien qu'on s'organise :)

N'hésitez surtout pas à relayer l'information !!

Ps : je viendrai avec ma DS avec Dragon Quest IX, the World Ends with You et pourquoi pas Ouendan :D

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Les zeux vidéo

Lors d'un mes précédents billets, je vous avais présenté ma collection de GBA SP AGS-101 fraîchement reçu. Mais je regrettais de ne pas pouvoir vous présenter les photos d'un jeu Game Boy classic ou Game Boy Color pour l'occasion. C'est chose réparée maintenant que j'ai retrouvé mon Zelda Oracle of Seasons. Enjoy !!

Le jeu ici fonctionne bien (rapprochez-vous bien de l'écran, vous verrez l'écran titre). C'est ce qu'on verrai sur une Game Boy Color classique, vu que celle-là ne possède pas de rétro-éclairage.

Rétro-éclairage avec une GBA Sp classique.

Même écran, mais cette fois-ci sans rétro-éclairage sur une GBA SP AGS-101. (La Pikachu pour celles et ceux qui l'auront reconnus)

Maintenant avec rétro-éclairage.

Scène de jeu.

Au départ, je croyais qu'on ne pouvait pas agrandir la taille de l'écran et qu'on devait reste avec le format timbre poste d'un jeu GBC. Pour autant, une simple pression sur L ou R permet en cours de partie d'agrandir ou de diminuer la taille d'écran de jeu. Cependant en agrandissant, les sprites s'en retrouvent légèrement déformés.

Maintenant il me manque plus que les photos d'un jeu Game Boy. Quelqu'un veut bien me prêter son Tetris? :D

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Vie d'ailleurs et d'au-delà

Dernier petit billet sur mon voyage de cet été, en vélo jusqu'en Hollande. La plus grosse surprise fut mon arrivée à Amsterdam où j'ai pu voir des iguanes se promener en toute liberté dans un parc de la capitale.

Ne vous méprenez pas, ils sont tous gentils dans leur carapace métallique !! :D

Allez, à la fin de l'année, je vous montrerai des photos du Cambodge ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Vie du blog

Le 17 octobre de l'an de grâce 2010, je mettais en ligne mon premier article sur ce blog.

Un an plus tard, je suis vraiment satisfait de ce qui s'est produit. Je veux dire, j'ai fait quand même plus de 16000 accès, 89 likes, l'article le plus lu restant encore à ce jour celui sur les mythologies publié en janvier avec près de 1900 vues. En soit, vous me direz, ce n'est pas grand chose comparé à d'autres blogueurs qui font un carton en quelques mois. Sauf que la plupart des trucs que je pubie sont des choses de fond. Certes y a des choses amusantes, mais au fond ce n'est pas avec ce genre de chose que je me sens le plus à l'aise.

En outre, je n'ai pas forcément cherché à intégrer et me lier à la communauté GB. Même si je l'apprécie de façon générale (je viens de mettre à jour un peu mes favoris). Mais j'avoue que j'ai des projets qui me prennent pas mal de temps dont un j'espère que vous le découvrirez bientôt (priez avec moi que ça soit avant les fêtes de fin d'année). (Je dois être chiant à ne rien dévoiler dessus, mais j'ai envie de parler dessus moi :ninja:)

 

Merci du fond du coeur à tous qui viennent ici une fois ou régulièrement.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Les zeux vidéo

Hier soir j'ai eu l'heureuse surprise d'avoir reçu un colis que j'attendais depuis tout l'été en fait. Et ce dernier ne contenait pas n'importe quoi : un lot de Game Boy Advance SP AGS-101. Mais qu'ont-ils de si particuliers?

Eh bien vous allez le découvrir assez vite !!

En bas vous avez  mon bon vieux GBA SP que j'avais eu à l'occasion de la sortie de Final Fantasy Tactics Advance. La série derrière est marqué AGS-001. Toutes les autres en haut sont celles que j'ai reçues hier. Au passage, la machine avec PIkachu est une collector.

En apparence donc, ce sont toutes les mêmes GBA. Que nenni ! La preuve en image.

Eh oui, en lançant seulement le logo de la console AGS-001 (gauche) et AGS-101 (droite), on voit déjà une différence notable : l'écran de droite est beaucoup moins lumineux.  Autre expérience avec un écran titre de deux jeux que vous connaissez forcément :

:

Et maintenant, deux photos in game (à gauche FF V et à droite FF VI)

Et l'inverse maintenant donc sur les mêmes jeux, pour prouver que c'est bien la console de droite qui a un écran pourri !!

Alors ?? En fait, la série AGS-101 est une série de GBA SP qui est sorti en 2005, soit vers la fin de vie de la console, au Japon, aux Etats-Unis et en Europe. Nintendo avait alors décidé de remplacer l'écran du GBA SP par l'équivalent qu'on pouvait avoir sur le GBA micro et la Nintendo DS (même que je le trouve mieux qu'un écran DS Tank et on se rapprocherait plus de la DS Lite). Aux Etats-Unis, la mention était d'ailleurs explicite, mais valable uniquement pour certains modèles. En Europe, nous n'avons pas eu la même chance. Les quantités ont été extrêmement limités semblent-ils. Pis je dirai, il fallait avoir la main heureuse, parce que sur la boîte, il n'y avait pas de mention explicite du fameux numéro de série que seules certaines GBA avaient. Même aujourd'hui, c'est du vrai coup de bol de tomber dessus (ça m'est arrivé une seule fois en brocante cette année, mais j'ai appris la rareté de l'objet que peu après. Il faut dire que je m'étais gavé d'une Dreamcast à un prix trop indécent pour le dire ici).

Si vous tombez sur un modèle Surf-Blue, foncez ! Celui-ci est forcément AGS-101 !!

Bref, j'estime être chanceux d'en avoir un lot aujourd'hui :)

A noter qu'il existe deux niveau de luminosité. Le contraste est beaucoup moins flagrant qu'avec un GBA SP normale. A gauche, sans avoir mis la luminosité, à droite en ayant mis la luminosité.

J'oubliais, une dernière chose : pourquoi s'être échiné à trouver ses GBA? On peut jouer avec une DS Lite avec une aussi bonne qualité d'image !

Oui, je suis d'accord avec vous. Sauf que je n'aime pas avoir un écran vide quand je joue. Les batteries de la DS consomment plus que ceux de la GBA SP aussi. Et surtout, la DS n'est pas compatible avec les anciens jeux GB, alors que le GBA SP est compatible avec toute l'ancienne génération !! Et c'est (presque)* le seul Game Boy avec rétro-éclairage à faire ça. Donc en gros, on peut jouer à des vieux jeux GB avec un écran qualité DS Lite. Ce n'est pas la classe ça? :cool:

Pour finir, je serai éventuellement prêt à en céder une ou deux (sauf la Pikachu hein). Contactez-moi par MP pour ça ;)

* Je ne compte pas le Game Boy Light, qui a été disponible quelques mois au Japon à la fin de vie du GB monochrome.

Voir aussi

Plateformes : 
DS, Game Boy, Game Boy Advance, Game Boy Color
Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Signaler
Vie d'ailleurs et d'au-delà

La route nous emmène parfois à faire de belles rencontres. Je l'ai encore pensé cet été en roulant en vélo en direction des Pays-Bas. Un jour de pluie (en fait comme tous les autres jours où l'on a roulé), pour cause de grosses radées, on a dû faire un détour à un village : Bologne. On pensait s'être téléporté en Italie dans un endroit où l'on fabrique de la bonne sauce tomate.

Non, nous tombâmes sur mieux. En descendant la rue centrale du village, je vis la lumière d'une taverne.

Une bonne vieille taverne comme on en fait plus vraiment par chez nous. Et en plus Le Cul de Chouette ça me disait quelque chose, mais quoi? Attirés par l'endroit, nous n'hésitâmes pas à entrer.

Et là nous fîmes connaissance du patron des lieux, Bertrand. Celui-ci n'est vraiment pas un bistrotier comme les autres. En connaissez vous beaucoup qui ont une Wii qui trône dans leur bar et qui sont fans de Kaamelott ? (Oui, voilà d'où venait le Cul-de-Chouette, le fameux jeu impossible à comprendre pour les mortels). En outre, le monsieur offre à servir une vingtaine d'espèce de bières dont je suis sûr que vous n'aurez pas entendu parler le nom. Personnellement, j'ai découvert là-bas la Blomsbier (Bière des fleurs), vraiment excellente Carmélite mélangée à des fleurs.Et la bière est servie à chaque fois dans le godet adapté. On en se fout pas de vous.

Bref, si vous passez dans la Haute-Marne, n'hésitez pas à vous arrêtez dans ce petit bar à l'accueil chaleureux. Il vaut vraiment le détour !

C'était Quetzal, pilier de comptoir dégoûté qui vient de découvrir que pour brancher une manette classique sur Wii, il fallait... une Wiimote ! Digne d'un ingénieur des mines je vous dis, vraiment digne cette astuce >_<

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Les zeux vidéo

Assez étrangement, personne n'a évoqué à ma connaissance le fait que le jeu vidéo d'arcade fête ses quarante ans cette année, et même dès ce mois de septembre. Peut-être suis-je précoce, parce que cela sera plutôt en novembre... Mais je pensais que des gens l'auraient au moins suggéré ou s'en seraient rendu compte. C'est d'autant plus surprenant pour la génération des 20 et 30 ans, voire celle qui est plus âgée ; elle, si prompte à célébrer un anniversaire comme ceux des Mario ou des Game Boy, n'y a même pas songé. Pourtant, il s'agit du moyen par lequel le jeu vidéo a été connu ou, du moins, celui qui en a permis l'accès pour tous, à une époque où les ordinateurs et les consoles de jeu n'étaient pas à la portée de toutes les bourses, avec en bonus des capacités graphiques et des sensations supérieures à ce qu'on pouvait avoir chez soi. En France, si on n'en parle pas ou si peu, ne serait-ce pas dû à la disparition des salles plus du tout enfumés?

Galaxy Game, premier jeu vidéo d'arcade

De façon générale, les gens pensent que Pong a été le premier titre d'arcade. Cela est faux pour une double raison. Déjà, les salles de jeux sont un phénomène bien antérieur à ceci. (Attention, je simplifie volontairement ici pour éviter de vous retrouver avec un article long de sept pages.) Difficile de le dater ; dès la fin du XIXe siècle existent des jeux électro-mécaniques dans des lieux dédiés qui se situaient dans des galeries marchandes (termes traduits en américain par arcade). De cette époque, beaucoup de concepts innovants sont nés et plus particulièrement dans les années 60 avec le Périscope de SEGA (j'y reviendrai un jour !) ou encore ce jeu de course, Bally Road Runner, qu'on prendrait pour vrai au premier abord.

La seconde chose à savoir, c'est qu'au moins deux jeux enfournés dans un meuble ont précédé Pong. Le premier, Galaxy Game, n'était disponible qu'à l'université de Stanford en septembre 1971. Conçu autour d'un mini-ordinateur, le PDP-11, le jeu était en fait une refonte de Spacewar, titre créé en 1961  et parmi l'un des tout premiers de l'histoire du jeu vidéo. La borne connut un certain succès, bien que limité au campus. A 20 000$ de cette époque, difficile de confectionner quelque chose qui soit rentable avec un tarif de la partie porté à 10 cents.

Galaxy Game peut être vu comme le premier jeu d'arcade. Néanmoins son caractère unique et non diffusable à l'époque empêche à mon avis d'atteindre entièrement ce statut.

Deux mois plus tard, au mois de novembre, paraît Computer Space. Mise au point par Nolan Bushnell, la borne possède deux particularités toutes bêtes, mais qui caractérise avec le meuble-écran et cartes électroniques le jeu vidéo d'arcade : le monnayeur (comme son aîné) et une réduction des coûts tels que la machine peut se diffuser facilement (processus d'industrialisation). Pour cela, Bushnell eut la bonne idée de supprimer le processeur (10 000 $ en moins sur la facture) et de produire une carte mère avec un système logique sans RAM ni ROM, le tout relié à une télé.

A l'origine de Computer Space...

Computer Space, tout comme son prédécesseur méconnu Galaxy Game, est l'adaptation de Spacewar ! auquel Buhsnell avait joué dans prime jeunesse, en 1965 lorsqu'il était à l'université de l'Utah. Au commencement, nous avons un programme forgé par des étudiants du MIT entre 1961 et 1962 (la première version jouable du jeu date de février 1962. Celui-ci est quasiment terminé fin avril de la même année). A partir de ce moment, le jeu a été sans cesse amélioré. Par exemple, au lieu d'apparaître aléatoirement, les étoiles, de simples points blancs sur l'écran, sont organisés comme le sont dans la nuit entre 22.5°N et 22.5°S, leur luminosité est même prise en compte.

Spacewar! est un titre à l'origine de bien des vocations à l'époque.

Quand le jeu arrive à la fin de son élaboration, il rencontre une telle popularité au sein de la faculté que son utilisation fut limitée à certaines tranches horaires (déjeuner et après 17 h). Il faut dire aussi que le PDP-1 ordinateur sur lequel était programmé le jeu prenait beaucoup de place et coûtait la bagatelle de 120 000 $ à cette époque. Bon allez, je suis sympa, je sais que vous en mourrez d'envie : jouer à un jeu sur un ordinateur qui vaudrait plus de 800 000$ aujourd'hui. C'est par ici que ça se passe !

Un rêve : remplir des salles entières de Computer Space

Visionnaire, Bushnell le fut en tentant de rendre accessible aux masses ce jeu. Il le refaçonne, fait en sorte que le jeu fonctionne sur une machine à bas coût et s'associe avec un fabricant de machines d'arcade. Résultat : pas moins de 1500 meubles sortent des chaînes. Le rêve de remplir des salles entières de Computer Space était enfin possible.

En payant une simple partie 25 cents, le joueur avait droit à 99 secondes de jeu dans lequel il manoeuvre une fusée qui doit détruire deux soucoupes volantes avec des missiles. Chaque touche donne droit à un point et si le joueur parvient à dépasser le score de ses ennemis, le jeu passe en mode « hyperespace » et propose un temps bonus.

Toujours se souvenir que les premiers jeux étaient très simples et en noir et blanc !

Las, le jeu se révèlera trop compliqué et sera un cuisant échec commercial. Ceci va donner matière à réfléchir à Bushnell, notamment sur le fait de rendre son prochain jeu beaucoup plus simple, en particulier sur les contrôles. Pong naîtra donc en partie de l'échec de Computer Space (l'autre partie, c'est qu'il s'agit d'une inspiration directe d'un jeu de la Magnavox Odyssey, première console de jeu vidéo sortie peu avant Pong). Immense succès, il lance véritablement toute l'industrie vidéoludique. Au final, tout ceci explique certainement l'amnésie collective qui gravite de Computer Space.

Une certaine vision de l'industrie

Je conclurai de façon assez sommaire par une réflexion. Si la vision de Nolan Bushnell a prévalu dans l'industrie jusqu'au milieu des années 90, à savoir des lieux où les joueurs se rassemblaient pour jouer à des titres toujours plus impressionnants et comportant des idées nouvelles, on peut dire aujourd'hui que cette manière de voir les choses a malheureusement vécu. Le modèle de l'arcade est en crise. En France, le nombre de salles doit pouvoir tenir sur les doigts de ma main, plus quelques orteils. Au Japon, le réseau jadis si important s'est beaucoup réduit. Seuls les pays émergents pourraient apporter un nouveau souffle, et encore, il n'est pas dit que les gens de là-bas ne sautent pas la case salles de jeux pour la case console directement, voire portable ou MMO.

Sur la photo, on peut vraiment se demander si la jeune femme est une naine vu la grandeur de borne.

Je pense qu'on est vraiment proche de la vision de Ralph Baer, à savoir qu'aujourd'hui le jeu vidéo, c'est une machine chez soi, avec un système limité. Pour combien de temps encore? Déjà ce modèle montre des fissures, avec le jeu qui s'exporte sur des machines à tout faire (les téléphones portables), des mises à jours récurrentes des firmwares des consoles actuelles et des systèmes dématérialisés (On-live, t'entends !). Mais une génération au moins sera nécessaire, soit une bonne décennie. Ce qui demeure certain, c'est que nous ne verrons plus de cabine aussi kitsch que celle de Computer Space. Ca c'est sûr, elle appartient définitivement à l'Antiquité du jeu vidéo et se perpétuera pour toujours comme un point zéro, le départ d'une véritable épopée. 

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Édito

Il est toujours difficile de créer un blog quand on est à son cinquième ou sixième. Parce qu'à chaque fois, faut refaire la peinture, faut trouver l'hébergeur qui vous plaira, et pis faut la motivation et la bonne idée pour faire tout ça et enfin faut lui donner du grain à moudre. Blog sans article périclite !

Donc, autant dire que c'est toujours une galère invraisemblable d'être le démiurge d'un journal intime interactif ! Mais voilà qu'il existe Gameblog, un site où se trouvent des gens qui me ressemblent plus ou moins. Je ne suis pas un vieux routard, d'autres ont plus de bouteilles que moi, mais j'ai débuté avec un videopac y a une vingtaine d'année. Après, je n'ai jamais réussi à décrocher du paddle. Et après, j'ai connu pas mal de choses, jusqu'à ma petite DS crimson que peu de Français doivent posséder (ahaha !)

Bref, je ne suis pas là pour raconter toute ma vie, mais pour le blog, Miscellaneous. Celui-ci aura certes pour vocation de parler de jeux video, mais surtout d'aller au-delà de ce qu'est la vie du joueur. Je veux dire, après tout ce vécu, on se rend compte qu'il existe tout un monde gravitant autour du jeu vidéo, qu'il existe toute une culture autour. Là se trouve le coeur de ce blog, qui a pour but de faire partager des expériences, des connaissances et aussi des choses que j'apprécie, qui ne sont pas forcément proches du jeu vidéo, mais que c'est bon parfois de mettre le nez dehors !

Ainsi se justifie le titre de ce blog : en rassemblant des choses diverses et variées, j'ose défendre une culture du jeu vidéo, comme il peut exister une culture du cinéma ou de la bande dessiné. C'est de cette manière qu'on peut se doter d'une défense face à certaines inepties (ce n'est pas parce qu'on a viré Jack Thompson qu'elles ont disparu !) et dire simplement : on existe !

Alors, en espérant que la lecture des futurs articles vous plaira,

Bienvenue sur Miscellaneous !

Ps : il existe une autre raison pour le titre Miscellaneous. Pour l'instant, elle reste cachée et sera dévoilé en temps et en heure (disons quelques mois...)

Archives

Favoris