Premium
Miscellaneous

Miscellaneous

Par Quetzal Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 25/02/16 à 16h07

Miscellaneous adj.(du latin miscellaneus, mot anglais pouvant être traduit en Français par divers) : Qui possède diverses caractéristiques, capacités, voire apparences.

Ajouter aux favoris
Signaler
Archives

San_goku_senfuit


San Goku s'est enfui au Cambodge. Bien lui en a valu, parce que son film méritera peut être en fin d'année le titre de pire catastrophe de l'année...

C'est un peu le sentiment que j'ai actuellement. Enfin ce sentiment a débuté avec mon voyage au Cambodge au moins de février dernier. Je ne sais pas pourquoi, j'ai eu un peu de mal à digérer ce voyage et en à parler. C'est pourquoi je n'ai pas encore évoquer celui-ci sur mon blog.

Beaucoup de choses se sont produites depuis trois mois. D'abord il y a eu le concours que j'ai passé à l'IRA. J'ai été admissible à l'oral, malheureusement j'ai appris hier soir que je n'ai pas été pris. Ce n'est pas comme si je perdais tout. Même si j'aurai bien voulu quitter mon boulot à l'hôtel, travail qui commence à m'ennuyer profondément par son caractère monotone,  il va falloir que je rempile pour un an. Ca me permettra aussi de repartir au Cambodge l'année prochaine.

Parlons-en du pays du sourire. Ce n'est sûrement pas le meilleur voyage que j'ai fait de ma vie (pour l'anecdote DES le départ, ça a mal débuté : l'avion au départ de Paris n'a jamais pu décollé et j'ai du prendre un vol Air France tout pourri, où on m'a coincé sur le côté hublot, avec une vieille dame aveugle et handicapée, sans télévision ; je vous laisse imaginer le numéro pour sortir aller aux toilettes.) Mais je suis content d'y être allé. Alors déjà, niveau touristique, soyons clairs, la seule chose qui vaillent le coup d'être vu, de long en large et de travers, c'est bien sûr les temples d'Angkor (dont j'offre un petit diaporama dans les albums photos d'à côté). Ces ruines sont très belles, quoiqu'un peu trop cru et détruites, car ça devrait être un sacré spectacle. Malheureusement seuls quelques pigments de peinture rappellent que les temples n'étaient pas de vulgaire pierres et la forêt a pas mal transformé les bâtiments en dominos branlants (l'exemple le plus frappant est Kbal Spean, là où a été tourné le film de Jean-Jacques Annaud, Deux frères). A tel point que la chose la plus jolie que j'ai trouvé est une rivière où dans le lit se trouvent de multiples sculptures. Très intéressant. Et puis forcément, il y a Angkor Wat, le roi des temples, vraiment impressionnant, mais pas forcément celui que j'ai eu le temps d'admirer (trop de touristes, trop grand !). Non le Cambodge vaut le coup quand on s'aventure sur le terrain humain. Là on fait toujours de belles rencontres (nan, pas croire que j'ai rencontré quelqu'un !). Celle qui m'a plus marqué au final, enfin y a en eu deux,. La première a lieu dans mon trajet pour me rendre à Siem Reap, le village départ pour aller à Angkor. J'ai rencontré un Israélien avec qui, simplement en discutant un peu, j'ai pu faire chambre commune pendant quelques jours et ainsi partager les frais de chambre. J'ai pu passer de très bon moments avec lui. L'autre a eu lieu dans les temples, lors du déjeuner. Une petite fille de 5 ans s'approche de moi. Elle me demande dans un anglais impeccable si je veux bien lui acheter des cartes postales. Elle insiste un peu, en disant que sinon, elle se mettrai à pleurer. Je refuse. A la fin, elle me pose la question qui tue, en regardant ma queue-de-cheval : Are you a boy or a girl ? O_O Je dois dire que ça m'a pas mal fait rire. J'ai beaucoup aimé le rythme de vie là-bas, pas encore trop pris par les tourmentes des temps modernes. Certes, le Cambodge est pauvre, mais il règne une certaine joie de vivre d'une telle manière, que le cul-de-jatte qui mendie arrive à garder le sourire. C'est assez déconcertant pour un occidental de voir ça.

Bref, le Cambodge, c'est cool (© Sorgan), c'est le seul pays que je connaisse où on fait des pizzas qui te rendent heureux (ouais des pizzas à la ganja), et au final où les geckos ont tout compris à la vie : tu reste accroché quelque part toute la journée en attendant que la chaleur passe ! Mon seul regret est de n'être pas resté plus longtemps, je commençais juste à apprécier le pays quand je partais (ouais, surtout à l'aéroport, où pour te laisser partir, tu dois donner 25$ !)
 
J'ai le droit aussi à mes joies et à mes peines à l'hôtel. Alors ma grosse peine est qu'on a changé de directrice. Certes, je m'entends pas trop mal avec la nouvelle, de 3 ans mon aîné, mais c'est pas comme avant. Je veux dire, il n'y a pas le même sourire, la même complicité que je pouvais avoir avant, et j'avoue, surtout, ses gâteaux à la praline me manque terriblement ! Tout un monde s'est écroulé, mais je respecte profondément sa décision de partir. Passé un délai dans une boîte, on s'enkyste et finalement c'est pas très bon pour le moral. De fait aujourd'hui, après presque deux ans au sein de l'hôtel, me voilà propulsé comme l'ancien. Ca fait un peu drôle de l'être, mais l'avantage, c'est qu'on me fait moins chier dans mes horaires, puisque j'ai déjà fait mes preuves ^^ Mais d'un autre côté, je sens que le physique se détracte, ça va pas très fort, j'ai plus en plus de mal à tenir le coup, le patron, stressant par nature, stresse tout le monde (vous savez, ce genre de personne qui n'arrête pas de brasser de l'air pour peu de résultats au final) et dans cette cage dorée, j'arrête pas de m'engraisser. En d'autres termes, je commence à m'enkyster, la routine s'installe et une sorte d'ennui profond commence à me saisir. J'espère que d'ici un an, j'en serai sorti, j'aime bien le centre de Lyon, cependant que ce genre de vie n'est pas faite pour moi, je préfère la campagne et son air plus pur et tranquille... J'ai quand même eu une bonne nouvelle : je vais enfin pouvoir toucher cette année la prime à l'emploi en Septembre. C'est cool (© Sorgan) de recevoir un chèque des impôts, le compte en banque va être content.

Enfin Lagrimas y gonzos, c'est aussi le nom du dernier album de Ska-p. Je suis allé les voir en concert, et j'en suis ressorti avec un sentiment mitigé. Non pas que sur scène, ils étaient nuls, loin de là, c'était même un spectacle survolté, avec une mise en scène très étudiée avec différents costumes, et que ça se bousculait de partout. A tel point d'ailleurs que j'ai perdu (ou plutôt volé) mon portefeuille (ouais toujours chiant de refaire sa carte d'identité et son permis de conduire, bien que les objets retrouvés m'aient restitué mon porte-monnaie. Mais les loosers n'ont pas eu le droit à ma CB, et seulement 15cts d'euros :p). Non je pensais que le concert aurait pu durer un peu plus longtemps. Au lieu de ça, on a eu droit aux deux heures syndicales. Je trouve ça dommage. Samedi je vais voir Tryo. J'espère qu'ils dureront un peu plus eux :). En résumé, Ska-p, c'est cool (© Sorgan), mais trop court.  

Et dernière nouvelle : j'ai enfin retrouvé la vue de façon totale. Enfin j'aurai la confirmation dans les trois prochains mois, mais j'arrive à voir de mon oeil qui s'est fait opéré y a quinze jours et la vie change complètement sans lunettes. Ca c'est très cool (© Sorgan). Même le problème, c'est que le matin, je me pose la question de savoir où sont mes lunettes (à croire que c'est un toc).

Bref, sur les mois écoulés, je dirais que ce qui s'est passé, c'est cool (© Sorgan), malgré quelques peines. La vie continue ! (et maintenant que je suis en grande vacances, j'en profite surtout me rattraper au niveau des séries : là j'ai fini récemment Taken, et Code Geass R2 ^^)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Il est toujours difficile de créer un blog quand on est à son cinquième ou sixième. Parce qu'à chaque fois, faut refaire la peinture, faut trouver l'hébergeur qui vous plaira, et pis faut la motivation et la bonne idée pour faire tout ça et enfin faut lui donner du grain à moudre. Blog sans article périclite !

Donc, autant dire que c'est toujours une galère invraisemblable d'être le démiurge d'un journal intime interactif ! Mais voilà qu'il existe Gameblog, un site où se trouvent des gens qui me ressemblent plus ou moins. Je ne suis pas un vieux routard, d'autres ont plus de bouteilles que moi, mais j'ai débuté avec un videopac y a une vingtaine d'année. Après, je n'ai jamais réussi à décrocher du paddle. Et après, j'ai connu pas mal de choses, jusqu'à ma petite DS crimson que peu de Français doivent posséder (ahaha !)

Bref, je ne suis pas là pour raconter toute ma vie, mais pour le blog, Miscellaneous. Celui-ci aura certes pour vocation de parler de jeux video, mais surtout d'aller au-delà de ce qu'est la vie du joueur. Je veux dire, après tout ce vécu, on se rend compte qu'il existe tout un monde gravitant autour du jeu vidéo, qu'il existe toute une culture autour. Là se trouve le coeur de ce blog, qui a pour but de faire partager des expériences, des connaissances et aussi des choses que j'apprécie, qui ne sont pas forcément proches du jeu vidéo, mais que c'est bon parfois de mettre le nez dehors !

Ainsi se justifie le titre de ce blog : en rassemblant des choses diverses et variées, j'ose défendre une culture du jeu vidéo, comme il peut exister une culture du cinéma ou de la bande dessiné. C'est de cette manière qu'on peut se doter d'une défense face à certaines inepties (ce n'est pas parce qu'on a viré Jack Thompson qu'elles ont disparu !) et dire simplement : on existe !

Alors, en espérant que la lecture des futurs articles vous plaira,

Bienvenue sur Miscellaneous !

Ps : il existe une autre raison pour le titre Miscellaneous. Pour l'instant, elle reste cachée et sera dévoilé en temps et en heure (disons quelques mois...)

Archives

Favoris