Premium
Miscellaneous

Miscellaneous

Par Quetzal Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 25/02/16 à 16h07

Miscellaneous adj.(du latin miscellaneus, mot anglais pouvant être traduit en Français par divers) : Qui possède diverses caractéristiques, capacités, voire apparences.

Ajouter aux favoris
Signaler
Archives

Depuis que je suis arrivé en Turquie, je dois avouer que je ne m'ennuie pas tellement. Une des raisons? Je peux regarder des films quand je veux, sans avoir trop de contraintes de travail., et ceci grâce à l'Institut Français d'Ankara. Qui plus est, quand je suis arrivé, j'avais un lecteur DVD à disposition. Mais suite à une dispute (des turcs qui voulaient regader les infos à la télé alors qu'il restait 10 minute avant que mon film ne se finisse...), le lecteur DVD a disparu le lendemain, me condamnant à regarder les DVDs sur mon Mac. C'est certes moins confortable mais c'est sympa tout de même. Bref, depuis que je suis arrivé, je me refais une véritable culture cinématrographique avec beaucoup de film que j'ai loupé. Voici quelques films que j'ai vu (enfin je vais essayer de me les mettre tous).

Las Vegas Parano : Bienvenue dans le pays des chauve-souris, où vous verez ce que ça fait de consommer du cannabis, de la coke et de l'éther (qui assure une scène mythique : l'entrée dans un casino cirque est à ce titre geante XD). Tous ça, c'est assuré par deux compères qui ont tendance à laisser leur chambres en excellent état :p Allez good trip, surtout si vous avez bu et/ou fumé avant ^^

Eyes Wide Shut : le dernier Stanley kubrick... et le premier que je regarde de ce réalisateur (j'avais fais une tentative sur orange mécanique mais je me suis endormi, c'était le jour de sa mort...) Un film pas mal, bien mené, même si les problèmes de couple sont trop concentré sur Tom Cruise, notamment durant la seconde partie du film. Allez, j'aodre la dernière phrase du film : il nous plus qu'une seule chose : baiser

Le Transporteur : L'unique règle : PAN BOUM PAN t'es mort et un DVD qui peut faire freesbee

Pleasant ville : Un excellent film, remaquable par ses effets spéciaux, entre noir et blanc et la couleur, qui donnent tout le charme au film, sans quoi, ça resterait un film banal. Je retiendrais surtout une scène. Le mari qui rentre chez lui et qui dit : Honey, I'm back home. Il le répète trois fois. Sa femme n'est pas là. Les éclairs se déchaînent dehors. Et après il dit : where's my dinner? Et le mari cherche désespérément son dîner. Mais qui voudra bien le faire? En tout cas, ça a constitue une bonne private joke avec mon ex-ami Lituanien

Saint Jacques La mecque : j'ai pris ce film surtout pour avoir faiit le pèlerinage. Je dois avouer que je suis déçu, j'ai rarement reconnu les lieux que j'ai traversé (à l'exception du Puy, d'Espalion avec son magnifique pont, de la croix de fer et de Saint Jacques. par contre, je peux quasiment certifier que la dernière scène n'a pas été tourné à Fisterra, ou alors j'ai de mauvais yeux.) Ca reste une petite comédie dramatique franchouillarde sympathique, à regarder du coin de l'oeil mais voilà, pour comprendre l'esprit des chemins de Saint Jacques, c'est pas en regardant ce film qu'on peut comprendre, c'est en prenant son bâton et en y allant.

L'enfer du Dimanche: du foot américain à regarder avec une bonne bière. Et Al Pacino est très impressionnant en vieux entraîneur. Du film lui même j'en garde un bon souvenir, quoiqu'un peu longuet (2h30... y a que le seigneur des anneaux que je peux supporter aussi longtemps, même le Titanic j'aurais du mal aujorud'hui). Par contre, c'est avec ce film qu'a éclaté la fameuse dispute du lecteur DVD et de la télé T_T

L'évadé d'Alcatraz : un film sympa avec Clint Eastwood tentant de s'évader de la célèbre prison. Un film à l'ambiance assez noire (la prison ce n'est pas marrant mais on se dit que les gars d'Alactraz ont du 4 étoiles par rappport à Guantanamo...) et qui fait bien préfigure des Evadés, film tiré d'un bouquin de Stephen King et est vraiment excellent.

Le Corniaud : ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un Louis de Funès. En plus, celui-là, je ne l'ai jamais vu. J'ai bien rigolé tout le long, De funès et Bourvil constitue vraiment un sacré duo. Les effets spéciaux ont mal vieilli (cf la 2Cv qui explose dès la première scène). Et pourtant le film a plus de trente ans et on rigole toujours...

La cité de la joie : c'est pas la joie, on a parlé tout le long du film avec le Lituanien qui s'évadait de l'Académie juste après pour la Lituanie. Et pis, je sais pas, ce film me semble chiant à mourir... Bon je me dis qu'un jour peut être, j'arriverais à le voir, si une ame bienveillante veut bien pour pas que je m'endorme...

Vas, vis et deviens : ce film là, je viens tout juste de le voir. j'avais vu les bandes annonces à l'époque et m'avait déjà provoqué un certain attrait. Et il m'a bien comblé ce film. Cette historie de petit éthiopien qui immigre pour fuir les graves problèmes du pays (persécussion, famine, guerre...) et surtout son intégration dans la société israélienne pas évidente du tout (une des scènes que je toruve les plus belle, c'est quand il sort de l'école et marche pied nu...). Un film pas bête du tout et très bien réalisé, que demandez de plus?

La fureur de vivre : j'étais curieux de voir à quoi ressemblait ce film avec James Dean. Il a assez mal vieilli, comparé aux standards d'aujourd'hui. Mais il reste toutefois un ique qui manque franchement de punch (oui un combat de couteau ringard et une course de voiture où on se dit que les acteurs à l'époque avaient vraiment de la peine pour sortir de leur voiture...)

La folie des grandeurs : comme je disais à Pandé, je crois avoir vu ce film quand j'étais petit, mais je me souviens pas trop. Et puis quand on est adulte on porte forcément un regard différent sur le film en comprenant les plaisanteries vaseuses (un exemple : la scène dans le Labyrinthe où le valet incarné par Yves Montant fait sa déclaration à la reine. Ils sont chacun de part et autre de la haie. Le valet commence à faire sa déclaration. Mais la Reine s'enfuit à cause de la dame qui s'occupe de l'étiquette et qui prend sa place. A un moment elle essore sa robe mouillé, ce qui ne manque pas de faire une flaque. Et le valet regarde médusé l'eau s'écouler de son côté alors qu'il finit sa déclaration... Bon bah quand one st adulte, ça prend une tout autre signification XD). Et la scène de striptease à la fin est vraiment à mourir de rire. Ou encore le debut qui rappelle vraient les western-spaghettis... Enfin voilà de quoi d'avoir de la bonne humeur dans les journées sombres.

Les pleins pouvoirs : un petit film sympa avec encore Eastwood qui est maître du déguisement. A reagrder quand on a rien à faire (ce qui est souvent mon cas ^^")

Voilà, je crois que j'ai fait l'essentiel du panorama de ce que j'ai vu. Ah si, je pourrais parler de l'Associé du Diable mais je dois avouer que j'en ai pas envie... Non pas que je déconsidère le film lui-même mais j'ai un peu du mal avec ce qui est malsain ces derniers temps... Et j'ai vu aussi Subway. A part voir Christophe Lambert avec une coiffure deteinte et Jean Reno en batteur, je me suis un peu ennuye, un peu trop lanscinant a mon gout...

Bon allez je crois que je vais continuer mes matages avec en perspective La Grande Vadrouille que je n'ai pas vu depuis sa re-re-re-re-re-re-diffusion y a dix ans de cela. Et je voudrais bien me refaire un Sacré Graal tient, parce que je me souviens plus si c'est l'hirondelle africaine ou européenne qui peux porter un gros poids... XD

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Il est toujours difficile de créer un blog quand on est à son cinquième ou sixième. Parce qu'à chaque fois, faut refaire la peinture, faut trouver l'hébergeur qui vous plaira, et pis faut la motivation et la bonne idée pour faire tout ça et enfin faut lui donner du grain à moudre. Blog sans article périclite !

Donc, autant dire que c'est toujours une galère invraisemblable d'être le démiurge d'un journal intime interactif ! Mais voilà qu'il existe Gameblog, un site où se trouvent des gens qui me ressemblent plus ou moins. Je ne suis pas un vieux routard, d'autres ont plus de bouteilles que moi, mais j'ai débuté avec un videopac y a une vingtaine d'année. Après, je n'ai jamais réussi à décrocher du paddle. Et après, j'ai connu pas mal de choses, jusqu'à ma petite DS crimson que peu de Français doivent posséder (ahaha !)

Bref, je ne suis pas là pour raconter toute ma vie, mais pour le blog, Miscellaneous. Celui-ci aura certes pour vocation de parler de jeux video, mais surtout d'aller au-delà de ce qu'est la vie du joueur. Je veux dire, après tout ce vécu, on se rend compte qu'il existe tout un monde gravitant autour du jeu vidéo, qu'il existe toute une culture autour. Là se trouve le coeur de ce blog, qui a pour but de faire partager des expériences, des connaissances et aussi des choses que j'apprécie, qui ne sont pas forcément proches du jeu vidéo, mais que c'est bon parfois de mettre le nez dehors !

Ainsi se justifie le titre de ce blog : en rassemblant des choses diverses et variées, j'ose défendre une culture du jeu vidéo, comme il peut exister une culture du cinéma ou de la bande dessiné. C'est de cette manière qu'on peut se doter d'une défense face à certaines inepties (ce n'est pas parce qu'on a viré Jack Thompson qu'elles ont disparu !) et dire simplement : on existe !

Alors, en espérant que la lecture des futurs articles vous plaira,

Bienvenue sur Miscellaneous !

Ps : il existe une autre raison pour le titre Miscellaneous. Pour l'instant, elle reste cachée et sera dévoilé en temps et en heure (disons quelques mois...)

Archives

Favoris