Le Coin des Joueurs
Signaler
(Jeu vidéo)

A l’heure des beaux graphismes, n’avons-nous pas tendance à oublier cet élément que l’on nomme  gameplay ? Le gameplay, qui était autrefois ce qui forgeait en partie l’avis d’un joueur sur un jeu, est aujourd’hui de plus en plus mis au second plan. Est-ce le fruit d’un désintérêt qui tend à se généraliser ou s’agit-il seulement d’un critère de choix devenu tellement commun que l’on finit par ne plus y prêter attention ?  

Gameplay, qui es-tu ?

On entend souvent parler de gameplay dans le jeu vidéo mais fondamentalement, qu’est-ce que cela signifie ? Pour y répondre, quoi de mieux qu’une définition ? 

Le gameplay est souvent succédé d’un adjectif pour le qualifier : généreux, profond, aboutit ou encore décevant, ce dernier est en fait un ensemble d’éléments qui sont intégrés dans un jeu et reflète les différentes possibilités offertes au joueur, manette en main. Car oui, dans le gameplay, la majorité des sensations sont procurées par la manette. Ce n’est pas quelque chose de visuel comme peuvent l’être les graphismes ni quelque chose d’émotionnel comme peut l’être le scénario. Le gameplay peut alors se baser sur différents axes comme l’immersion, la difficulté ou encore la réflexion. C’est aux développeurs d’en décider mais c’est avant tout une question de maîtrise et de longues sessions d’essais. Il faut se poser les bonnes questions et essayer de rester cohérent avec l’univers du jeu qu’ils souhaitent établir. Le jeu vidéo existant depuis plusieurs années maintenant, il est possible d’imaginer qu’innover en matière de gameplay devient une tâche de plus en plus ardue. En effet, nombreuses sont les pistes à avoir été exploitées maintes et maintes fois alors je me pose la question suivante : est-ce que le gameplay pourra encore un jour nous surprendre ? Finalement, dans la conception d’un jeu vidéo, ne serait-il pas le challenge le plus ardu à relever ? Peut-être bien que oui. L’innovation, en dehors des jeux indépendants, est aujourd’hui de plus en plus rare. Est-ce que la réelle innovation ne serait pas uniquement destinée à être le fruit d’un concept apporté par une nouvelle machine ou une nouvelle technologie ?

Nintendo Wii -  La redéfinition du mot « gameplay » :

Fin 2006, Nintendo sort une nouvelle console et pas des moindres puisqu’il s’agit de la Wii, une machine innovante basée sur le Motion Gaming, ou autrement dit, la reconnaissance de mouvements. Il me semble inconcevable d’écrire un article sur le gameplay sans parler de ce phénomène vidéo-ludique. Sans s’attarder plus longtemps sur le parcours de cette machine, passons directement au pourquoi du comment. La Wii, avec son concept, aura permis de donner un second souffle au jeu vidéo. Elle transformera entièrement la conception que chacun se faisait du gameplay en parvenant à mettre en place une nouvelle façon de jouer. A la fois simple et intuitive, elle a permis d’initier les jeunes et les moins jeunes au jeu vidéo en le rendant accessible et amusant pour tous. Ce n’est pas un jeu mais tous ses jeux qui ont bénéficié de ce concept et qui ont donné un nouveau sens au mot gameplay. D’ailleurs, peu de temps après, Sony et Microsoft se sont inspirés de ce concept pour sortir respectivement le Playstation Move et le Kinect. Ces derniers ont pourtant réussi à attirer la curiosité de nombreux joueurs et auront aussi apportés leur lot de bonnes idées.

C’est une évidence, la Nintendo Wii a amené un bol d’air frais à l’industrie en mettant non pas l’aspect graphique au premier plan mais le gameplay, qui est à mon sens, un des facteurs clé du jeu vidéo. Mais les deux sont-ils vraiment incompatibles ?

Graphismes et gameplay – Le compromis impossible ?

Beaucoup se disent que les graphismes ne sont pas nécessairement au détriment du gameplay. Que les deux ne sont pas incompatibles et qu’ils peuvent parfaitement coexister. C’est vrai, après tout, pourquoi l’un empêcherait l’autre d’exister au sein d’un même jeu ?

Bien-sûr, dans la conception d’un jeu vidéo, ces deux aspects n’ont pas grand-chose à voir en commun et sont traités distinctement. Mais on peut quand même se demander pourquoi le mariage des deux n’arrive-t-il pas plus souvent ? Nintendo est bien connu pour être un expert en la matière et dès qu’il s’agit de gameplay, ce dernier n’a plus rien à prouver. Dernier titre en date ? Zelda BoTW. S’il ne parvient pas à redéfinir la structure des open-world, il parvient une nouvelle fois à montrer qu’il est le meilleur dans l’imbrication des éléments présents dans le jeu et pousse parfois le joueur à utiliser tous les outils dont il dispose pour trouver la solution à son déblocage (donjon, sanctuaire, etc.). Je vais être honnête, cela faisait plusieurs années qu’un jeu ne m’avait pas surpris par la simple articulation de son gameplay. Pour tout vous dire, l’un des derniers jeux AAA à avoir créé cette sensation d’étonnement en moi était Little Big Planet, premier du nom, sortit sur Playstation 3. Je pourrais aussi citer Zombi U sur Wii U, qui a complètement bouleversé ma conception du gameplay à sa sortie. Un véritable exemple et malheureusement le seul à avoir profité du Gamepad de la machine.
Belle surprise aussi du côté de Horizon – Zero Dawn. Si le titre emprunte beaucoup à ce qui existe déjà, il a pu me surprendre par son gameplay que je qualifierai à la fois  de « nerveux » et de « stratégique ». J’admets avoir été plutôt surpris par la façon dont les machines sont implémentées dans le gameplay. En combat, ces dernières sont féroces et l’on ressent étonnamment bien cette force qui émane de ces dernières. On sent l’oppression des machines sur les humains et de ce point de vue-là, c’est clairement une réussite. En infiltration, ça marche aussi très bien, et l’utilisation de l’outil d’Aloy qui lui permet d’analyser les machines s’implante naturellement. De plus, la gestion de l’encyclopédie indiquant les forces et faiblesses des machines se marie bien au reste du gameplay.

Donc pour répondre à la question posée, non, graphismes et gameplay ne sont pas réellement incompatibles. Pourtant, l’époque actuelle m’amène à penser que ces deux aspects ne sont hélas que trop rarement combinés. On a effectivement de plus en plus cette impression que les graphismes prennent une place tellement importante dans l’industrie du jeu vidéo qu’ils amènent l’aspect gameplay dans une catégorie secondaire. La question est alors de savoir si ça va continuer ou s’il ne s’agit que d’un effet de mode.
Mais depuis peu, une nouvelle technologie a fait son apparition et celle-ci nous montre une fois de plus qu’entre graphismes et gameplay, il faut choisir.

La réalité virtuelle – Pilier principal de l’innovation ? 

Véritable nouveauté, la réalité virtuelle, lancée en 2016, porte en elle beaucoup d’attentes et d’espoirs même si elle peut en rebuter quelques-uns. Commençons ainsi avec les points négatifs car comme toute nouvelle technologie, la VR n’y échappe pas. En effet,  le Motion Sickness est très présent auprès de certaines personnes et il semble complexe de s’en débarrasser. Les effets et autres maux de têtes peuvent parfois perdurer de longues minutes. La raison pour laquelle la réalité virtuelle est complexe à cerner est qu’elle ne procure pas les mêmes sensations selon les personnes. C’est vraiment un avis très subjectif qui va ressortir systématiquement d’où la difficulté de faire vendre le produit par simple effet de bouche à oreille. 

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle technologie a pour but de nous transposer dans un monde parallèle par l’intermédiaire d’un casque, équipé d’un écran. Alors que ce type de technologie paraissait loin devant nous, voilà maintenant qu’elle est accessible depuis quelques mois à tous ceux qui auraient les moyens de s’équiper.
Je ne peux que parler de mes expériences personnelles alors c’est pourquoi ne citerai que le PS VR. Premièrement, il s’agit de la plus grande renaissance du gamemplay depuis la Wii. C’est clairement une technologie innovante qui ne prend son sens qu’une fois équipé des PS Moves, lorsque les jeux le permettent. Mon premier essai sur Batman m’a clairement mis une claque. J’aime que mes habitudes soient bouleversées et j’avoue avoir été plus que satisfait de ce côté-là. Je ne citerai pas toutes mes expériences mais certaines sont aussi assez étonnantes : Driveclub, Rigs et bien évidemment Resident Evil 7, qui grâce à la VR, voit son genre être révolutionné.

A mon avis, l’arrivée de la réalité virtuelle aujourd’hui n’est pas un hasard. Je pense qu’elle est la matérialisation ainsi que la preuve tangible que l’innovation, toujours en matière de gameplay, aurait atteint ses ultimes limites.

Vers une uniformisation du jeu vidéo ? 

Revenons à la réalité un instant. Avant d’achever cet article, je tiens à revenir sur une tendance qui semble à mon sens se créer. Les jeux vidéo AAA ne se ressemblent-ils pas de plus en plus ? Pour appuyer mes propos, rien de mieux que des exemples récents et concrets.
A l’E3 2016, Playstation annonce un nouvel épisode d’une de ses licences phares, God of War, par l’intermédiaire d’une bande-annonce de gameplay. Je cite cet exemple car la ressemblance avec certains autres titres est frappante et la première vient de la direction artistique ressemblant énormément, dans un premier temps, à celle de Horizon Zero Dawn, qui lui pouvait déjà nous faire penser à Mass Effect ou encore Far Cry. Bref, la séquence de GoW se lance plus amplement et c’est alors qu’instinctivement mon esprit de joueur a fait un parallèle avec le dernier titre en date de Naughty Dog et ce, pour deux raisons principales. La première, c’est l’angle de la caméra. Ni trop rapprochée, ni trop éloignée du personnage que le joueur contrôlera, celle-ci semble positionnée d’une façon qui n’est pas sans rappeler celle de The Last of US. La deuxième ressemblance vient de la relation omniprésente (pour ce que l’on a vu) entre Kratos et son fils qui n’est quant à elle pas sans rappeler la relation entre Joël et Ellie. Le titre semble aussi, à priori, se baser sur un rythme de jeu peut-être un peu plus posé et plus centré sur la narration. Car rappelons-le, God of War, quelques années auparavant, ce n’était pas du tout ça.
Un autre exemple, celui de Days Gone. En effet, ce dernier semblant lui aussi miser sur la narration, proposera un gameplay qui semble beaucoup se rapprocher de ce que l’on peut voir du côté de Dead Rising notamment. Enfin, je pourrais continuer ainsi un long moment mais terminons avec un dernier exemple pour la route avec l’annonce de Uncharted - The Lost Legacy. Au PSX 2016, Sony a diffusé un extrait de gameplay dans lequel on pouvait y voir Chloé mais dont la carrure et les déplacements faisaient beaucoup penser à ceux de Lara Croft, héroïne de Tomb Raider.
Bien-sûr, vous pourrez me dire que cela n’est rien d’autre que du marketing et que Sony cherche simplement à tromper les joueurs pour créer la surprise. Mais est-ce uniquement du marketing ? Honnêtement, je ne pense pas. Je pense plus précisément qu’un effet de mode semble se créer autour des jeux qui racontent une histoire avec un style relativement proche. Seul leur univers les séparent. Pourquoi ? Car les joueurs semblent apprécier ça. Ils aiment, pour beaucoup, avoir leurs repères dès qu’ils prennent en main un nouveau jeu et cela facilite l’accessibilité vis-à-vis de ce dernier. Le jeu vidéo a de plus en plus de mal à vouloir casser les habitudes des joueurs. Cela semble d'ailleurs toucher essentiellement Playstation. Je n’apprécie pas particulièrement ce terme mais certain parlent du syndrome Ubisoft. Un syndrome qui consiste à proposer un gameplay uniforme, qui se contente de remplir un cahier des charges préétabli mais qui peut parfois être facteur de perte d’identité. A long-terme, cela pourra-t-il vraiment fonctionner ? Seul l’avenir nous le dira mais à mon avis, la richesse de gameplay ne doit pas disparaitre. J’espère que les développeurs indépendants ne seront pas les derniers à défendre ces valeurs-là du jeu vidéo…

Alors, le jeu vidéo c’était mieux avant ? Non, bien-sûr que non. Mais une chose est sûre, ce n’était pas pire non plus...

Ajouter à mes favoris Commenter (22)

Commentaires

Prometheus56
Signaler
Prometheus56
Si la Wii était sorti directement HD à l'époque, le carton aurait été encore plus phénoménal car la console en prenait un gros coup lorsqu'on comparait un jeu PS3/Xbox à sa version Wii...
Niveau jouabilité, j'ai tjrs trouvé que les wiimotes, bien qu'imparfaites, contribuait à une meilleure immersion si elles étaient bien exploité. Skyward Sword et le wiimotion plus en sont un bon exemple.
Après c'est sur que ce type de gameplay ne se prête pas à tout style de jeu et de joueur.
JerryGolay
Signaler
JerryGolay
@diegane
J'ai jamais dit que Naughty Dog ne produisait que des clones. Bien au contraire je ne fais pas partie des gens qui pensent que les productions actuelles (ou beaucoup d'entre elles ) se ressemblent trop où n'innovent pas assez en terme de gameplay.

@minamérou
Je n'essaye pas de me convaincre, je SUIS convaincu de la chose de la même façon que quelqu'un qui me dirait qu'il y a trop de violence dans le jv, je lui répondrais non catégoriquement avec preuve à l'appui. Maintenant ça ne veut pas dire que des jv violents ou que des jeux qui se ressemblent n'existent pas mais mon point de vue est que je ne partage pas le fait qu'il existe une uniformisation de l'industrie ou un manque d'innovation dans le gameplay.
Encore une fois j'ai pris un paquet d'exemple de jeu d'Ubi, que avouons le nombreux adorent critiquer et qui pourtant te proposent de faire des choses qu'on retrouve dans peu d'autres jeu.

Si je reprend Unity dont tu crois que les énigmes n'ont que peu de différence avec ce qu'on trouve dans batman ou TW sauf que je n'ai pas le souvenir que dans ces derniers on te demandais de trouver le coupable parmi les témoins interrogés avec une certaine probabilité de te tromper ou encore de retrouver des lieux juste en te basant sur un texte de cinq lignes. C'est justement dans ce genre de cas qui me fait dire qu'il existe un certains mépris ambiant vis à vis de certains jeux (souvent signé Ubi ou occidentaux) qu'on aime expédier leur gameplay à la va vite sans avoir même vraiment observer proprement la chose.

Tu dis aussi que tu n'encense pas ce Zelda pour son côté open world mais juste pour ses donjons, mais pourtant c'est exactement ce qu'on entends partout. Je viens d'écouter le podcast des share players et voilà le genre de truc qu'on entends :
Ce Zelda est le jeu ultime, on a plus envie de jouer à rien d'autre après cela
C'est le nouvel étalon de l'open world
Il donne une leçon de level design et de gameplay à toute la concurrence
Etc...
Bref ne me dit pas que t'as jamais entendu ces propos ailleurs non plus.

Alors malgré toute l'affection que je porte à cet épisode et que je repense à tout ce qui a été ou même continue à être dit sur les autres jeux, je ne peux m'empêcher de réagir notamment sur le fait qu'il existe souvent 2 poids 2 mesures sur ce qu'on considére souvent en termes de gameplay ou leveldesign.

J'entends par là que personnes ne trouve cela fastidieux de collecter des étoiles, des quarts de coeurs ou des missiles par contre si c'est des drapeaux des emblèmes ou des coffres c'est de la faute à Ubi.

Quand au jeu "service", j'ai jamais eu l'impression que les hit de chez Nintendo possedait des scénarios complexes ou émouvants. Alors pourquoi quand Ubi décide de faire pareil tout le monde se plaint ? Des titres comme The division ou For Honor n'ont pas des scénarios très développés mais ça ne les empêchent pas de proposer un univers dans lequel tu peux d'immerger pendant des centaines d'heures.

Enfin si je prends volontairement l'exemple de Nintendo et d'Ubi c'est bien parcequ'on aime souvent eriger l'un comme la référence du gameplay et du leveldesign alors que l'autres ne serait qu'un gros éditeur producteur de AAA sans saveur ou personnalité.
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@JerryGolay

Je connais des amateurs de Fifa qui me disent que c’est tout le temps la même chose. Et je suis sûr que certains autres amateurs y verront les subtilités de gameplay. En fait, j’ai l’impression que tu essayes de t’assurer qu’il n’y a qu’une seule bonne réponse. Que la vérité existe quelque part. Il n’existe pas de vérité sur ça, je donne juste mon avis. Et tu donnes le tien. Cela fait appel à la subjectivité de chacun. Et j’apprécie que certaines personnes ne le rejoignent pas. C’est pour cela que le coin des commentaires existe d’ailleurs.


Je te reprendrai sur Street Fighter. Dans le 5, beaucoup ont aimé le gameplay. C’est sur son manque de contenu à la sortie qu’il a été critiqué, pas sur son gameplay. Attention à ne pas tout mélanger car tu le refais un peu plus tard. J’y viens.

Ce que je dis sur Zelda, c’est qu’il m’a marqué par son élaboration au niveau des donjons et des sanctuaires. Je n’ai rien dit de plus. Je n’ai de cesse de dire qu’il ne révolutionne pas le genre open-world mais tu continues d’insister sur l’aspect monde ouvert (tour, paravoile, etc.). Donc je le redis une dernière fois : ce n’est pas sur l’aspect open-world que je félicite ce Zelda. Et puis le fait que je dise que ce Zelda soit intelligent sur certains éléments de gameplay ne veut pas dire que Read Dead Redemption n’était pas novateur en son temps. Je ne vois pourquoi l’un empêcherait l’autre. Pareil, on a aussi l’impression que tu essayes de te convaincre du contraire. Les deux peuvent parfaitement coexister.

Ensuite, je n’ai pas non plus dit qu’Ubisoft n’avait jamais innové en matière de gameplay. La preuve, je fais l’éloge de Zombi U dans l’article.
Je dis juste que beaucoup de jeux se ressemblent trop. Et une fois encore, ça ne concerne pas tous leurs jeux.
De plus, parler de bashing en parlant d’Ubisoft est un peu osé dans la mesure où le studio a vraiment eu ses moments de gloire :
- Rayman/ Origins/ Legends
- Assassin’s Creed / AC II/ AC Black Flag
- Far Cry 3
- Prince of Persia
- Beyond Good and Evil
- Splinter Cell
- Just Dance (pour le grand public)
C’est réducteur de dire que les gens crachent sur Ubisoft pour tous leurs jeux. La preuve que non avec la liste (non-exhaustive) ci-dessus.

Quant à ta comparaison avec Nintendo, il faut savoir une chose essentielle : ce n’est pas le même public donc pas la même approche du marché, forcément.
Un jeu d’aventure qui enlève son scénario et qui garde un gameplay classique n’a plus grand-chose pour lui s’il ne se bat pas un minimum pour proposer autre chose. Si demain GTA perdait son scénario, crois-moi tu entendrais crier de la même façon. Il faut arrêter de penser que c’est de la critique gratuite envers Ubisoft.

Personnellement, je n’ai pas détesté Unity mais il repose sur des fondamentaux existants depuis bien longtemps d’un point de vue gameplay. Tu ne peux pas me dire qu’il innove de par ses énigmes qui moi me faisaient déjà penser à ce que l’on pouvait trouver dans Batman Arkham Asylum et Arkham City, entre autres.

Tu as raison quand tu parles de mépris. Par contre, si ça m’est destiné, tu te trompes. Je ne vois pas à quel moment je suis méprisable. Ubisoft a produit les meilleurs jeux Naruto à mon sens : Rise of a Ninja et Broken Bond. On n’en a pas beaucoup parlé, je n’en fais pas tout un fromage. Je ne peux juste pas en parler si ce n’est pas lié à mon sujet.

Ce qui est dommage c’est que tu lances, malgré tes propos qui sont justes, quelques piques, notamment en parlant de Nintendo.
Diegane
Signaler
Diegane
@JerryGolay
"Rien qu'avec ça je n'ai clairement pas l'impression de jouer à des clones de Naughty Dog."

Je ne savais pas que Crash Bandicoot, Uncharted, Jak and Daxter et Tlou étaient des clones.
JerryGolay
Signaler
JerryGolay
il existe des évolutions dans les différentes versions de Fifa que ce soit en termes de mode de jeu, physique du ballon, etc... FIFA n'a pas enterré PES juste en mettant à jour leurs equipes et les couleurs des maillots.
Pareil pour les différentes versions de street fighter ou nba 2K, les évolutions ne seront peut être pas visibles pour le commun des mortels, mais les vrais amateurs du genre les percevront sans aucun doute.

Après on sait bien que RDR n'a pas de donjons, mais il y a aussi différents type de chevaux à apprivoiser, et un sens du voyage épique au point que j'en ai même chialé à la fin. Monter sur des tours en scrutant l'horizon pour reveler des points on le fait aussi dans Mad Max, je me balade aussi en parapente dans just cause, il fallait aussi découvrir des recettes de milshake et autres boisson energisantes dans dead rising, les points d'intérêts sont aussi révélés progressivements dans skyrim ou Fallout, et je peux continuer comme cela longtemps.

Ensuite comme je l'avais mentionné plus tôt, on mentionne le "gameplay" un peu quand ça nous arrange. Si je prend le cas ne serait ce que chez Ubi avec :
For Honor
The Division
Steep
Far cry primal
Rien qu'avec ça je n'ai clairement pas l'impression de jouer à des clones de Naughty Dog et je ne te parles même pas des jeux comme Zombie U, Child of Light, ou soldat inconnu. Et pourtant est ce qu'on encense souvent Ubi pour leur innovation ou leur gameplay ? Non on préfère plutôt les basher la plupart du temps sur le downgrade de watchdog ou le fait qu'ils ne font plus que du jeu service sans scénario ( comme si chez Nintendo la narration etait bien plus importante...)
Même sur des titres comme AC Unity qu'on a préféré descendre pour des problèmes de framerate alors que personne n'a souligné le gameplay les énigmes corsés sur la ville, les enquêtes policières ou bien le co-op multi. sérieusement je ne connais pas beaucoup de jeux qui te propose d'aller voler une oeuvre dans un des plus grand musée du monde à plusieurs.
Pareil est ce que tu connais beaucoup de TPS à moitié hack'n'slash ou mmorpg qui te propose aussi un mode survie ou il faut te trouver des vêtements contre le froid, te réchauffer prêt d'un feu, gérer ta faim et ta soif tout en recherchant dans un temps limité un remède à ton infection avant de tenter une extraction ? Là encore Ubi l'a pourtant fait sans que personne ne les a qualifié "d'artisan du gameplay qui enfonce tout ce qui a déjà été fait par la concurrence ".

Bref ce n'est pas parcequ'on possede certaines preferences qu'on doit mépriser les autres genres. Personnellement je n'apprécie guère les FPS mais c'est pas pour ça que j'irai dire à un joueur pro de CS que tout les fps se ressemblent et qu'il n'existe pas ou peu d'innovations dans le genre. Ça serait comme dire à un fan de j-rpg ou de visual novel que tout se résume souvent à des héros amnesiques et des écolieres en mini-jupe. Au final je trouve ce genre de perception assez réducteurs et completement ignorants en la matière.
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@spink94

J'espère que tu auras très vite l'occasion d'essayer. C'est assez fort comme technologie. Si tu aimes que tes habitudes soient bouleversées, tu seras ravi.
spink94
Signaler
spink94
Non pas encore malheureusement .
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@JerryGolay

Attention, personne ne dit que les jeux qui se démarquent n'existent plus. Au contraire, je cite moi-même Little Big Planet dans l'article. En fait, il ne faut pas aller dans les extrêmes en disant que soit c'est tout pareil, soit rien n'est pareil. Il y a quand même un monde qui sépare ces deux aspects. Et je pense le dire dans l’article en expliquant seulement que c’est moins courant qu’auparavant.

Je ne sais pas si tu as essayé ZBoTW mais je t’invite à faire entièrement un donjon. Tu comprendras que les mécaniques n’ont rien à voir avec RDR ou tout autre open-world. Car je le répète mais ce n’est pas sur l’aspect monde ouvert que ce Zelda étonne le plus. Il ne faut donc pas le limiter à ça.

Pour Fifa par exemple, j'ai envie de répondre que si tu peux passer des centaines d'heures sur un jeu, pourquoi passer à la version de l'année suivante ?


Tu dis que l’on ne félicite jamais certains jeux mais dans ta liste j’en connais plusieurs qui ont reçu un très bel accueil. Et Telltale n’a en rien révolutionné le gameplay, aussi bons soient leurs jeux. Enfin, dans ta liste de titres, il y a quelques indépendants et je dis justement dans l’article que les indépendant sont presque les seuls à défendre les valeurs du gameplay.

The Last of Us, Uncharted 4, Far Cry Primal, Mass Effect Andromeda… des jeux qui ne marquent pas par leur gameplay et qui proviennent pourtant de trois studios différents. Il y en a beaucoup d’autres des comme ça. Cela ne signifie pas qu’ils sont mauvais mais juste qu’ils sont moins innovants qu’à une époque. Et je sais parfaitement qu’innover est compliqué.

Le jeu vidéo est varié mais pas sur tous les aspects. Oui, la quantité est là, la qualité scénaristique est là mais le gameplay innove clairement moins qu’avant. Et ça se justifie. Tous secteurs à ses limites créatives.
JerryGolay
Signaler
JerryGolay
A vrai dire ce discours sur l'uniformité occidentale ou nippone me fait quand même penser à une généralisation à la va vite du genre les jv c'est violent ou juste pour les gamins. C'est un peu comme réduire tout hollywood à des blockbusters bas du front alors qu'il existe tout un tas de production intelligente et qui continue d'émouvoir les gens.

En effet il existe un tas de production occidentale au gameplay différent et au univers variés. Si je prends par exemple les titres à la média molécule (tear away, LBP, pupeeters ...), les Rayman, les ratchet & clank ou même les Minecraft, lego ou Fire watch j'ai clairement pas l'impression de jouer à des clones.

Par contre quand je joue à DQ builders ou même à Zelda BotW, j'ai quand même la sensation de jouer quelque part à des clones de Minecraft ou Skyrim voir Red Dead.

Puis je pourrais parler d'un tas d'autres jeux dont on encense jamais la profondeur du gameplay alors que là encore il y a de quoi passer des centaines d'heures comme les jeux de sport (Fifa ou nba 2K), des jeux de gestions (sims, Civilisation et autres tycoon en tous genre ...), les point&click (telltales et cie) etc... même dans la plateforme puzzle 2D genre privilégié des "artisans du gameplay ou du leveldesign", on peut etre vite submergé de productions occidentales entre les Braid, Trine, Ori, Shovel Knight, Guacamelee, Mark of the ninja et j'en passe.

Bref je suis plutôt d'avis qu'aujourd'hui la production de jeu n'a au contraire jamais été aussi variée et accessible que jamais et donc très loin d'une quelconque uniformisation ou quoi. Après c'est sûr qu'il existe des genres comme pour le cinéma mais est ce une mauvaise chose pour autant ?
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@Jerry Golay
Alors je tiens vraiment à corriger le tir immédiatement. Je l’ai dit dans l’article mais je n’ai peut-être pas suffisamment insisté. Le dernier Zelda ne révolutionne en rien les open-world. C’est ailleurs qu’il montre ses capacités. Dans les sanctuaires mais aussi les donjons, le joueur est souvent incité à devoir se poser un instant, réfléchir, parfois, prendre des notes, ne pas oublier tous les outils dont il dispose, combiner deux objets, utiliser le vent, parvenir à conduire un circuit électrique avec peu d’éléments… Bref, ce sont ces choses-là qui font de ce jeu un génie du gameplay, pas son open-world.
Pour la précision, je pense que le travail exceptionnel sur Skyrim ou encore Fallout a souvent été félicité pour leurs nombreuses qualités. Dire qu’ils ne sont pas mentionnés n’est pas vrai à mon sens. Pour AC Black Flag, je pense qu’il est le seul de la licence à faire exception à la règle de par son univers et son approche du monde marin.

Sur la partie ou tu parles de COD et Battlefield notamment, je suis totalement d’accord avec toi. Tu fais bien d’en parler. Je pense aussi que la profondeur du gameplay apporté n’est pas suffisamment exploitée par les joueurs.

Pour ce qui est des jeux japonais, je n’en parle pas ici car le Japon a souvent été habitué à proposer un genre de jeu relativement proche (les exceptions existent bien entendu). Pour les jeux occidentaux, quelques années auparavant ils avaient une identité qu’il était simple de distinguer. Aujourd’hui, beaucoup se ressemblent. Je dis juste qu’il est dommage de chercher à faire comme les autres parce que ça marche. Et une fois encore, les exceptions existent.

Je ne pense pas que tu t’adresses à moi particulièrement quand tu parles d’anti-américanisme mais je peux quand même te dire que loin de moi est cette idée dans mon article. Je viens de le justifier dans le paragraphe ci-dessus.

Merci pour ton commentaire constructif en tout cas.
JerryGolay
Signaler
JerryGolay
Ce que je trouve plus étrange c'est qu'on note le gameplay et le level design un peu quand ça arrange les gens.

Par exemple, lorsque je perd de vue la quête principale dans un skyrim ou Fallout à cause de l'immensité de la map et des points d'intérêts decouvert au hasard ou meme quand je me perd en mer dans AC black flag à chasser des bateaux ou explorer les fonds marin, personne ne crie au génie du gameplay ou du level design parceque c'est signé Bethesda ou Ubi. Par contre si je fais la même chose dans Zelda, là ça devient une merveille de l'exploration et du level design et le nouvel étalon de l'open world.

Après j'ai aussi remarque que certaines mécaniques de jeu spécifique sont souvent décriés alors que de nombreux joueurs peuvent y passer des centaines d'heures voir en faire un sport de compétitions. C'est le cas notamment des FPS ou TPS par exemple qu'on aime avant tout résumer au large succès de CoD ou Battlefield alors qu'on est souvent loin d'effleurer le talent nécessaire pour apprécier la profondeur du gameplay de ce genre de jeux (connaissance de la map, coordination d'équipe en co-op, placement, visée en deplacement etc ....)

Ensuite quand j'entends que beaucoup de jeux occidentaux sont standardisés, là encore ça me fait doucement sourire. En effet on pourrait aussi sortir une liste complète des clichés des jeux jap ( héros amnesique, coupe de cheveux Vivel DOP, écolieres en mini-jupe, monstres à collectionner etc...) et dire que tout les jeux nippon se ressemblent.

Bref j'ai quand même l'impression que l'engouement pour l'exotisme nippon pousse un peu trop souvent à un anti-américanismo occidental qui consiste souvent à encenser tout ce qui vient de l'archipel et denigrer le reste.

Notre jeunesse n'a pas été marqué uniquement par le Club Dorothée et Nintendo, dans le même temps il y avait aussi les univers de star wars, des comics, des jeux de rôles et des jeux sur PC. Rappelez vous les Prince of Persia, Another World, Barbarian, Flash-back, Monkeys island etc...
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
Ton avis est très pertinent aussi. Un régal de discuter avec toi.

Ah, merci pour l'information. Je n'hésiterais pas alors :-)
Diegane
Signaler
Diegane
Je comprends mieux ta vision d'ensemble et je partage ton avis sur la plupart des points.

Je ne sais pas si tu es abonné a GameInformer mais The lost legacy fera la Une du magazine le mois prochain. Je sais pas quand va expirer mon abonnement mais si j'ai l'occasion d'avoir des infos sur le jeu et que tu désire en avoir pour ton article n'hésite pas a me demander ;).

bonne soirée.
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@Diegane

Pour faire simple, quand je fais le parallèle entre TLOU et GoW, c'est uniquement basé sur le trailer du prochain God of War. Cela ne concerne pas la série dans son ensemble.
Attention cela dit, je ne fais pas mention de l'ajout éventuel d'armes à feu mais des similitudes existantes entre les jeux vidéo d'aujourd'hui et les jeux Playstation en l’occurrence. Quand je parle de gameplay, ce sont l'ensemble des petits éléments qui composent un jeu. Pas son genre (TPS, FPS) en tant que tel.

Oui, comme je le dis, le grappin et le côté infiltration justifient l'aspect "monde ouvert" du jeu. Mais en dehors de ça, le gameplay n'a en rien été révolutionné. Et en Jeep il y a certains combats qui sont obligatoires donc le jeu est vite rattrapé par ses obligations scénaristiques. Et ce n'est en rien un défaut. Je pense aussi qu' Uncharted 4 n'aurait pas été un mauvais jeu si les zones avaient été plus petites. Ce ne sont pas ici que résident ses forces à mon sens. Mais elles sont là et c'est agréable de pouvoir en profiter (notamment sur l'île).
Du coup, quand je dis qu' Uncharted 4 n'a pas révolutionné la série sur l'aspect gameplay, je ne dis pas que c'est rédhibitoire. Le jeu a énormément de qualités et sa formule de gameplay marche encore. Disons que l'évolution entre le premier et le second Uncharted était quand même plus prononcée bien que fortement aidé par sa mise en scène. Après, il est évident que quand on sort un nouveau jeu, on ne peut pas le révolutionner sur chacun de ses aspects.

En parlant d'Uncharted - The Lost Legacy et la saga en général, je pense faire un article dessus pour bientôt. Ce sera l'occasion d'en débattre une nouvelle fois le moment venu :-)

spink94

Est-ce que tu as déjà eu l'occasion d'essayer la VR ou pas encore ?
Diegane
Signaler
Diegane
@Minamerou-96
C'est pas ce que j'avais compris en lisant cette partie concernant certains des jeux cités.

Ben justement je dit l'inverse pour Tlou et Gow, pour moi il n'y a pas que l'univers qui les séparent mais leurs mécaniques de gameplay également en tout cas de ce que j'en ai vu a l'E3 mais ça m'étonnerai qu'ils ajoutent des armes a feu dans gow ^^.

Pour Uncharted 4 justement l’intégration des zones ouvertes permet d'avoir différente approche en terme de gunfight et le grappin permet de passer d'une plate forme a l'autre de façon fluide. D'ailleurs je trouve qu'au contraire sa va dans le sens que Nathan peut éviter certains combat, pour ce qui de Madagascar on peut fuir certains gunfight a bord de sa jeep il me semble. Même si il aurait pu aller plus loin en terme d'ouverture et d'interaction je trouve qu'il fait très bien le taff a ce niveau là, a ce propos ND semble vouloir approfondir ces phases de gameplay dans The lost legacy.

Pour ce qui est de ton autre article je l'avait déjà lu ^^.
spink94
Signaler
spink94
C'est vrai que je commence à en avoir marre de jouer sur manette , j'ai envie d'autres immersions maintenant .
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@Diegane

Je suis bien d'accord.

Ah, je n'avais pas pas lu ton message dans ce sens là. Si je l'ai mis dans cette branche-là, c'est pour la simple et bonne raison que ces deux jeux, aussi bons soient-ils, ne sont pas des références en terme de graphismes (je ne parle pas de direction artistique). C'est un peu pour appuyer le fait qu'entre beaux graphismes et un gameplay solide, il faut souvent faire un choix. D’où le paragraphe suivant sur la réalité virtuelle.

Oui, pour TLOU et GoW, c'est exactement ce que je veux dire avec cette phrase dans mon article : "Seul leur univers les séparent".
Et encore, habituellement GoW est un Melee Combat mais je demande à voir si cela ne va pas un peu évoluer avec ce nouvel épisode. De plus, pour des genres différents, je trouve que ça fait déjà beaucoup de similitudes.

Et bien tu vois, question de point de vue mais je trouve qu' Uncharted 4 ne prend pas assez de risques. Le jeu est formidable, je parle ici de gameplay. Autant pour l'ajout du grappin et du piolet (que l'on a dans Tomb Raider et qui est souvent rattaché à Uncharted), j'admet que c'est nouveau pour la série, mais autant les gunfight n'ont subis aucune évolution et viennent en plus contredire le propos de base qui est que Nathan est aujourd'hui un homme qui agit à contre-cœur, pour le bien de son frère uniquement. Enfin, en ce qui concerne l'ouverture des zones, elles ne se valent pas toutes. Dans la jungle, il y a vraiment un intérêt qui sert le gameplay car ça permet de choisir son approche (bourrin ou furtif). Mais à Madagascar, c'est juste là pour montrer qu'ils peuvent faire des zones ouvertes. C'est grand mais à part aller à son objectif et chercher deux ou trois trésors, on ne peut pas faire grand chose.
Le jeu est étonnamment habile avec le scénario donc je trouve dommage que le gameplay viennent un peu ternir l’expérience. Non pas qu'il soit mauvais, loin de là, mais il se contente de se reposer sur ce qu'il sait faire depuis des années.

Entendu, j'attendrai ton avis impatiemment alors.
Diegane
Signaler
Diegane
De rien pour le commentaire, je trouve ça plaisant de pouvoir débattre tranquillement.

Je suis d'accord sur le fait que tu parles uniquement de gameplay pour Zelda et Zombi U mais je ne comprends pas pourquoi ils se trouvent dans la partie "Graphismes et gameplay – Le compromis impossible ?".
Ben justement pour ce qui est du gameplay il y a une divergence entre Gow et Tlou car l'un est un Melee Combat game et l'autre un TPS après je te suis sur l'approche en terme de rythme, de narration et de placement de caméra mais sa semble s’arrêter là sans aller jusqu’à créer un gameplay similaire.
Pour ton exemple avec Uncharted 4 et Tlou il y a des similitudes en terme de rythme mais sa ne va pas plus loin et il y a quand même des évolutions notable par rapport aux précédents épisodes de la saga (zone plus ouverte, verticalité, grappin, gunfight fluide, véhicule...).

Merci pour le lien, je vais lire ça de suite.
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@Diegane

En fait, pour ce qui est de la narration et du gameplay, je l'ai déjà un peu traité dans un de mes articles. Du coup, je voulais éviter de me répéter. Mais tu as raison, j'aurais pu le faire.
Voici le lien si ça t'intéresse : http://www.gameblog....-de-naughty-dog

Ensuite, attention, je ne dis pas que Zelda et Zombi U sont des claques graphiques. Je parle uniquement du gameplay. Ces deux jeux apportent vraiment quelque chose en matière de jouabilité, surtout Zombi U. Le rapport du joueur au Gamepad était vraiment nouveau et réussi.

Effectivement, dans le dernier paragraphe, je me permet de faire une légère digression avec le scénario mais si tu lis bien, je dis que l’uniformisation est avant tout liée au gameplay et surtout, j'explique pourquoi. Les jeux vidéo ont aujourd'hui une définition assez similaire du gameplay que ce soit par le positionnement du joueur vis-à-vis du personnage qu'il contrôle ou encore dans les différentes mécaniques que les jeux proposent. Il est complexe d'associer un mot à des sensations procurées par un jeu manette en main mais je pense que tu vois ce que je veux dire. Exemple simple, dans Uncharted 4, il y pas mal de petits éléments de The Last of US et presque rien n'a changé par rapport aux précédents volets. C'est typiquement ce que je reproche dans cet article, c'est ce fameux manque de prise de risque de la part des éditeurs.

J'espère avoir éclairé tes doutes en tout cas et merci pour ton commentaire au passage.
Diegane
Signaler
Diegane
Bonne article. Je voulait réagir sur le point "Graphismes et gameplay – Le compromis impossible ?" pour moi il aurait été plus intéressant de parler de compromis entre narration et gameplay. De plus je ne vois pas en quoi Zelda BOTW et ZombiU sont des claques graphique (techniquement parlant). Il y a également les propos sur God of War en parlant d'uniformisation. Les exemple cités parlent de tout sauf de gameplay qui se rapproche d'un type "melee combat". De même pour Uncharted - The Lost Legacy où les développeurs on parlé d'une approche qui semble bien différente de celle d'un TR.
Minamerou-96
Signaler
Minamerou-96
@dasiad8

Merci pour ton commentaire.

Horizon est un bon jeu et qui se démarque pas mal par son gameplay. Et c'est sur ce point-là qu'il m'a le plus étonné. Après, il a aussi ses petites imperfections. Quant à Zelda, si tu prends la Switch, c'est un jeu qui est assez renversant. Certain le vivront bien, d'autres un peu moins. Mais en ce qui me concerne, c'est un jeu qui dépasse plusieurs barrières imposées par le jeu vidéo d'aujourd'hui. Disons que c'est un jeu qui ose des choses.
dasiad8
Signaler
dasiad8
Je suis complètement d'accord avec toi ! Gameplay et technique (et scénario aussi d'ailleurs) sont totalement compatibles ! Pourquoi vouloir opposer quelque chose que l'on peut allier ?
Et je suis aussi complètement d'accord sur tout ce que tu dis sur Horizon, c'est vraiment un excellent jeu. Enfin quelqu'un qui ne le réduit pas à la comparaison avec Zelda ! Les deux jeux ont leur qualité (je n'ai pas encore fait Zelda j'attends un peu pour acheter la Switch) et il serait bête de réduire l'un ou l'autre à une comparaison bête et méchante ! :-)

Le Coin des Joueurs

Par Minamerou-96 Blog créé le 11/02/17 Mis à jour le 24/11/17 à 17h31

Ajouter aux favoris

Édito

Le Coin des Joueurs c'est un peu comme la cour de récré virtuelle des passionnés de jeux vidéo : on partage, on échange et surtout, on joue. 

Archives