Rêve du Rivage

Rêve du Rivage

Par Migaru Blog créé le 07/02/11 Mis à jour le 01/03/18 à 21h59

Ici sur le rivage, vous venez d'échouer. Auriez-vous donc fait un clic de trop, lorsque vous naviguiez sur les flots tumultueux de ce vaste océan qu'on nomme l'Internet ? Mais puisque vous êtes là, détendez-vous, et profitez des divagations que pourraient déposer ici quelques vagues fantasmées.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Dérives du Rêvage

Signaler
Dérives du Rêvage

Afficher l'image d'origine

Nous voici en Juillet, bientôt en Août, et l'été en est à ce point du scénario où l'on se demande s'il va rencontrer un obstacle inattendu, ou juste poursuivre son chemin graduellement jusqu'à atteindre le climax thermométrique tant redouté. Car, comme le constatait encore l'un de nos plus grands philosophes il n'y a pas si longtemps, un homme sagace et clairvoyant que je me permets ici de paraphraser comme il est de bon goût de paraphraser les philosophes et hommes lettrés pour donner le ton de tout bon texte qui se respecte il fait chaaaaaud, ohohoh, ohohoh, ohohoh.

Bref, la chaleur nous accable, nous torture, nous fait pleurer des dessous de bras. C'était sans compter sur ce cher Plume, rédacteur émérite du site ici-présent, qui, bravant les suées et les relents de fournaise ambiants (relatifs, car comme chacun sait, les pubs et les abonnements premium ont permis à Gameblog et monsieur Julien C., désormais huitième fortune mondiale, d'installer un système de climatisation dernier cri dont on raconte même qu'il aurait permis la naissance de tout un écosystème derrière le bureau de Trazom) s'est vu confier la noble tâche de nous venir en aide en nous proposant, via un TOP 10 fort à propos, quelques idées de jeux vidéo rafraîchissants.

Hélas, fatalité propre aux TOPs quels qu'ils soient, le terrible syndrôme du "Et X, alors ?!" qui se manifeste généralement au niveau des commentaires, ne pouvait être évité. Je me permets donc, par cet article modeste, de venir compléter ce TOP avec quelques jeux qui, à mon sens, auraient tout à fait pu y figurer. Arguments à l'appui.

 

*****

 

Soleil 
Megadrive (1994)

Parce que c'est la base.

 

*****

 

SUPERHOT
PC (2016)

Parce qu'il fait SUPER CHAUD.

 

*****

 

Feu de bois chaleureux
Wii (2011)

Parce que même s'il fait nuit, qu'il rafraichit et qu'on respire mieux, c'est pas une raison pour se relâcher.

 

*****

 

Burn
PC (2007)

Parce que brûlez !

 

*****

 

SEUM : SPEEDRUNNERS FROM HELL
PC (2016)

Parce que courir en enfer, ça fait suer, surtout quand on a le seum.

 

*****

 

JUST DESERTS
PC (2016)

Parce qu'en fait, y a aussi des demoiselles aguicheuses,
histoire d'attiser quelques ardeurs supplémentaires.

 

*****

 

Elsa Sauna Flirting Realife
Web (2016)

Parce que flirter, c'est bien, mais avec la Reine des Neiges... dans un sauna, c'est mieux.


*****

Sur ce, j'espère que vous passez un bon été.
Moi, je m'en retourne bronzer avec un anorak, manger des piments rouges et lire la Divine Comédie.

Voir aussi

Sociétés : 
Hothead Games
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Dérives du Rêvage (Jeu vidéo)

Tout le monde se cherche un but dans la vie.

Qu'il s'agisse de former une famille, grimper les échelons sociaux, acheter une maison, vivre de sa passion, devenir millionnaire, connaître le succès, gagner les plus grandes récompenses, voyager, se cultiver, découvrir le secret de la vie éternelle, asservir l'humanité, devenir le maître du monde, développer un rire diabolique, envahir toutes les planètes du système, devenir le maître de l'univers, ou, plus simplement, réussir à enfiler ses pantoufles chaque matin en se levant ; bref, chacun cherche à s'accomplir en tant qu'être humain, et à laisser, si possible derrière lui, une empreinte, une preuve, une trace de son passage aussi marquée et indélébile qui soit, de telle sorte que les flots perpétuels du temps ne sauraient l'effacer, quand bien même y aurait-on mélangé trois gigalitres de Paic Citron.

Ainsi êtes-vous en train de ce post hériter.

Car il est temps pour moi de rentrer dans les annales, d'accomplir un exploit que nul n'a jamais accompli, et qui restera, à coup sûr, dans la mémoire des générations futures comme l'exploit d'un homme qui aura su apporter la réponse à cette question qui, pendant si longtemps, en aura été dépourvue :

Combien mesure la Masamune de Sephiroth ?

Plus qu'une simple question, un défi, que j'ai donc choisi de relever aujourd'hui en vous prenant tous comme témoins privilégiés.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, notez bien que nous mesurerons en mètres, et que nous ne nous concentrerons que sur la lame, la longueur du manche étant déjà établie à 29,7 mètres. À peu près.

Mais assez tardé, car ce n'est ni plus ni moins que l'histoire qui nous attend quelques mètres plus bas !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
Dérives du Rêvage (Cuisine)

Chaque homme, chaque femme, chaque être humain sur cette terre possède du goût. C'est un fait, une vérité absolue qui ne comporte que peu d'exceptions. Mais ce goût n'est pas inné, ni défini par avance : il est façonné par nos intérêts, nos activités, notre façon d'être et de ressentir au quotidien les composantes complexes du monde qui nous entoure. Pour citer un exemple, le cinéphile amateur de navets n'a pas toujours eu mauvais goût; c'est parce qu'il a vu un nombre incalculable de films basés sur la même recette qu'il aura fini par devenir si aigre, si amer.

 

Or, si le cinéma peut donner mauvais goût, le jeu vidéo peut-il, à l'inverse, donner bon goût ?

 

C'est ce que nous allons voir ensemble d'ici quelques instants, dès que nous aurons au préalable levé une petite ambiguïté sur le sujet. Car, si vous pensiez avoir affaire à une étude sur le bon goût potentiel que tout joueur de chair et de sang peut acquérir en jouant aux jeux vidéo...

 

Eh bien, vous aviez raison

 

 

Le véritable sens de la question étant de savoir si cet homme, que nous appellerons ici consommateur, apprécie ou non la chose qu'il mord non sans avidité; chose que nous nommerons, pour l'occasion, repas de Noël.

 

Bref. Pour répondre à cette question, nous nous appuierons sur un rapport de la PETTI, la Player-Eaters Taste Testing Institution, dont l'activité parmi tant d'autres consiste à examiner les préférences des consommateurs en matière de "gamenibalisme" (mot-valise provenant des mots anglais gamer et cannibalism).

Ce rapport, intitulé Saveurs et impact du gamenibalisme sur le consommateur moderne, est le fruit d'une enquête effectuée sur un large panel d'individus de tout rang social, de tout âge, et de tout statut médical et psychologique résidant en France métropolitaine.

 

Mais observons et analysons sans plus tarder les résultats ainsi rapportés.

 

*****

1. QUELS GENRES DE JEUX DONNENT BON GOÛT ?

 

 

Que constate t-on ?

 

– Les Point'n'Click et les Shoot'em Up sont les deux genres qui, selon les consommateurs, donnent au joueur le meilleur goût. Appelés à se justifier sur leur choix, la plupart des individus interrogés ont mis en avant l'arôme tout à la fois subtil et nuancé des joueurs concernés, allant parfois jusqu'à comparer la saveur de leur hémoglobine à celle d'un vin de grand âge, en ce sens qu'elle procure une douce sensation de nostalgie.

 

– Les joueurs de jeux érotiques ont eux aussi remporté un large succès auprès des consommateurs, et viennent compléter le podium. Les votants semblent avoir apprécié le côté juteux du produit, n'hésitant pas à faire des comparaisons fruitières mêlant oranges et melons, principalement.

 

– Derrière, les joueurs de RPG font également un bon score, la seule réticence formulée à leur égard étant leur trop lourde consistance, et le temps nécessaire à leur pleine digestion.

 

– Puzzle-games et jeux de gestion/stratégie s'en sortent plutôt bien également, la cervelle des joueurs étant reconnue comme ingrédient de premier ordre pour l'élaboration de la fameuse "Cervelle Starcraftienne en sauce tomate".

 

– Avec 51%, les jeux de rythme divisent. Mais à en juger par les réponses positives, il semblerait qu'une large portion des sondés n'ait pas compris qu'il fallait mâcher en rythme pour délivrer au palet les saveurs véritables du rhythm gamer.

 

– Les jeux de combat divisent également. A priori, le niveau du joueur influerait sur son goût, les plus occasionnels d'entre eux mariant les saveurs de manière totalement aléatoire, tandis que les meilleurs allieraient celles-ci avec davantage de maîtrise et d'efficacité.

 

– Le même genre de nuance convient d'être apporté pour les jeux de plate-forme, les joueurs de Mario étant primés pour leur goût de champignon, ceux de Donkey Kong pour leur goût de banane... Mais définitivement pas ceux de Conker, et leur goût de déjections corporelles.

 

– Le joueur de MMORPG, lui, pècherait dans une majorité de cas par son manque d'hygiène, et son manque d'aération.

 

– En matière de FPS, les consommateurs se sont plaints en grande majorité de produits qu'ils jugeaient "pas suffisamment mûrs", tandis que du côté des Beat-em All, c'est l'aspect peu ragoûtant, haché de façon barbare et déraisonnée, qui les a rebutés.

 

– Pour ce qui est du Survival-Horror, la viande a été purement et simplement jugée immangeable, de par sa trop grande teneur en nerfs.

 

– Quant aux amateurs de jeux de course, ils ont été déclarés infects; tout particulièrement par les fumeurs, qui parlent d'un horrible goût d'asphalte et de goudron qu'ils n'ingurgiteraient, selon leurs dires, "pour rien au monde, sous quelque forme que ce soit".

 

– Enfin, condamné plus que tout autre, l'amateur de jeu de sport a fait quasiment l'unanimité contre lui, de par son immonde goût de sueur.

 

*****

 

2. QUELS EFFETS, VERTUS OU VICES, PROCURENT CES ALIMENTS SUR LE CONSOMMATEUR ?

Non content de relever les préférences des consommateurs en matière de gamenibalisme, le rapport s'est également penché sur les influences de tels aliments sur l'organisme et la psyché, afin d'en tirer d'éventuel bienfaits ou, le cas échéant, d'éventuels désordres.

L'étude a été menée, pour chaque genre, en deux étapes :

 

– D'abord, un échantillon représentatif de chaque catégorie nommée précédemment a été consulté. De là, les remarques et observations récurrentes ont été synthétisées pour former quatre possibilités.

 

– Ensuite, l'intégralité du panel a été sondé, soumis à un questionnaire composé des quatre choix susnommés et de la possibilité "Autres", où seule une réponse, la plus sensible, a été acceptée.

 

S'ils serait long et fastidieux d'analyser ici chacun de ces quinze graphiques (un par genre), nous nous contenterons d'en reporter ici les trois plus intéressants du lot.

 

 

 

1. Envie d'acheter une nouvelle voiture.

2. Besoin systématique de frôler les autres voitures pour augmenter son burnout.

3. Optimisation des trajets quotidiens recherchée en permanence.

4. Trace de pneu repérée dans les sous-vêtements.

5. Autres.

 

 

 

 

1. Perte de contrôle et frénésie dès l'écoute d'une musique entrainante.

2. Propension à taper des doigts en rythme sur le premier objet laissé à portée de main.

3. Calcul inconscient du nombre de notes effectuées, et crises de colère proportionnelles à l'ampleur du combo dès que celui-ci est rompu.

4. Stabilisation du rythme cardiaque.

5. Autres.

 

 

 

 

1. Remplacement inconscient des injonctions "Stop!" et "Arrête!" par le terme "Yamete!".

2. Esprit à l'affut du moindre double-sens graveleux.

3. Besoin irrépressible de remplir des jauges.

4. Activité sexuelle multipliée par huit.

5. Autres.

 

 

 

Que constate t-on ?

 

Outre le fait que la consommation d'érogamers fasse office de puissant aphrodisiaque, il est difficile de ne pas observer une similitude flagrante entre ces trois graphiques. En effet, non seulement la réponse 4 l'emporte toujours très largement avec 75% des voix, mais la couleur et la forme qu'en prend la représentation statistique rappellent étrangement Pac-Man, véritable icône de l'histoire du jeu vidéo...

 

Le phénomène semble avoir fasciné les chercheurs de la PETTI, qui n'ont pas tardé à émettre leurs premières hypothèses. David de Chaerumenn, directeur du département scientifique de l'institut, y voit par exemple une explication métaphysique, parlant notamment de la petite boule jaune comme le premier cannibale du jeu vidéo, ce qui pourrait être perçu comme les origines du gamenibalisme. Hypothèse désapprouvée par quelques uns de ses éminents confrères, qui ont jugé bon de lui rappeler que Pac-Man ne mangeait que des petites boules blanches et des fantômes. Arguments et contre-arguments continuent encore aujourd'hui d'alimenter les conversations entre les plus grands spécialistes du domaine, sans qu'aucune des nombreuses hypothèses avancées ne fasse encore l'unanimité.

 

Pas même celle du Docteur Henry Paille, chercheur un brin farfelu et marginal, qui pense que tout ceci ne serait qu'une simple coïncidence...

 

*****

3. LES CONSOMMATEURS JOUENT-ILS EUX-MÊME AUX JEUX VIDÉO ?

 

Enfin, la dernière partie de l'enquête s'est attardée sur le rapport qu'entretiennent les consommateurs avec le jeu vidéo en tant que tel, pour savoir si oui ou non, et à quelle fréquence, les gamenibales consomment le jeu vidéo de manière culturelle.

 

La question posée était la suivante :

 

 

Que constate t-on ?

 

67% des réponses sont des "Oui", ce qui représente plus d'un tiers des sondés. Les gamenibales sont donc en majorité joueurs eux-même, plus occasionnels cependant que véritablement hardcore-gamers.

 

Les résultats de cette dernière question posent néanmoins sur la table un grave et sérieux problème : celui de l'auto-cannibalisme ou, dans le cas présent, de l'auto-gamenibalisme. Véritable fléau de ces dernières années, le phénomène, qui consiste à se cuisiner et se dévorer soi-même, inquiète au plus haut point les instances dirigeantes du monde de la restauration, qui craignent un effondrement du marché au profit du "fait-main". Marché qui, rappelons-le, n'est pas au mieux actuellement après les récentes baisses de vente du Bitmac et du Cheeseburgamer, produits phares du leader mondial de la restauration rapide, MacCrosoft.

 

 

A noter, pour finir, que 8% des sondés ne semblent pas savoir ce qu'est un jeu-vidéo, un pourcentage certes voué à être infime mais qui, malgré tout, surprend... et inquiète.

 

*****

CONCLUSION

 

Les enjeux du gamenibalisme sont nombreux, qu'ils soient sociaux, économiques ou scientifiques; et s'il est une chose que ce rapport nous apprend, c'est qu'il reste bien des mystères à éclaircir, et bien des observations encore à effectuer sur ces individus qui, en 2013, ont consommé plus de 32 millions de tonnes de joueurs à travers le monde. Chiffres qui ne manqueront pas de gonfler davantage à l'approche des festivités de fin d'année...

 

Quoiqu'il en soit, avec la récente instauration de quotas visant à éviter la disparition de matière première, ou encore avec le déclin constaté des fermes d'élevage (aussi appelées "salles d'arcade), le gamenibalisme est un phénomène qui évolue de manière perpétuelle, tout en continuant, année après année, de gagner en masse financière et en popularité.

 

Et lorsque l'on se souvient à quel point il était contesté et marginalisé à ses débuts, on ne peut qu'être admiratif du chemin parcouru...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Dérives du Rêvage

Ah, les forums...

 

Espaces communautaires virtuels où se regroupent des internautes pour discuter et débattre de sujets donnés, le tout de manière calme, respectueuse et...


Haha, non.
Bien sûr que non...

 

Bref. Tandis que je m'aventurais plus tôt dans les méandres de ces champs de guerre virtuels, il m'est arrivé une chose que je ne m'explique pas. Un simple clic de travers, contre mon gré, et me voilà propulsé dans une faille "spatio-gameblogelle" des plus... étranges.

 

Et là, quel choc !


Imaginez. Un jeu vidéo et un site spécialisé en la matière, fusionnant ensemble par le biais de quelques dysfonctionnements et autres paradoxes temporels que ce soit, pour donner lieu à un remake pour le moins cocasse de l'un des jeux les plus plébiscités de ces dernières années. Oui, Final Fantasy VII.

 

Qui d'ailleurs, parmi vous, ne s'est jamais posé la question :


"Et si la Shinra devenait actionnaire majoritaire de Gameblog, et prenait le contrôle du site ?"


Pas grand monde, certes. Mais vous vous la posez, désormais !

Eh bien, plutôt que de vous raconter ce que ça donnerait, pourquoi ne pas y jeter un oeil par vous-même ? Et oui, figurez-vous que j'ai pris quelques captures d'écran avant de quitter les lieux.


Voici donc l'une des nombreuses pages de cette étonnante ré-interprétation du célèbre RPG de Squaresoft !

 

 

Cliquez dessus, ça prend un toooooout petit peu de place

 

 

 

 Intéressant, non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Hum ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que vous voulez ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Comment ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oh, vous en voulez d'autres ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OK.
Mais elle est beaucoup plus rapide à parcourir, je vous préviens.



Bref, en voyant tout ça, on aurait tendance à penser que c'est l'homme qui pourrit les forums.
Mais, finalement, ne serait-ce pas plutôt les forums, qui pourrissent l'homme ?...

(non mais en fait je m'en fous hein, je demande juste, comme ça, en passant...)

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy VII
Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
Dérives du Rêvage

CAS N°1


 


Trappe info-service, bonjour !

Bonjour, je suis un gros proxénète mafieux qui aime passer de folles nuits d'amour sauvage avec les demoiselles de mon choix, et j'ai un problème ! Mes trois dernières conquêtes me posent tout un tas de questions embarrassantes sur mon honnête business - drôle de façon d'utiliser leurs langues, d'ailleurs - et en plus de ça, je me rends compte tout à coup que l'une d'elles a un drôle d'air.
J'aimerais m'en débarrasser, quel est votre conseil ?...

 

 

 

 

A LA TRAPPE !

 

 

 

*********************

CAS N°2

 


Trappe info-service, bonjour !

Bonjour ! Je suis une héroïne pas très maline et gaffeuse sur qui le sort du monde a eu la mauvaise idée de reposer, et une jolie femme ninja qui fait cinq bonnets de plus que moi veut me tuer !
Je veux pas mourir moi, quel est votre conseil ?...

 

 

 

 

A LA TRAPPE !


 

 

*********************

CAS N°3


 


Trappe info-service, bonjour !

Bonjour, je suis le chef d'une bande de malfrats qui s'est fait un devoir moral de voler aux enfants malades les remèdes dont ils ont besoin. Mais d'anciennes connaissances sont venues couler mon fonds de commerce, et je me retrouve cerné !
C'est de l'abus envers les petites entreprises, quel est votre conseil ?...

 

 

 

 

A LA TRAPPE !

 


 

 

VOUS AUSSI !

 


 

 

*********************

CAS N°4


 


Trappe info-service, bonjour !

Bonjour, bonjour. Je suis un mutant vert gras du bide et peu scrupuleux au service d'un puissant sorcier humain qui veut réveiller un gros machin coincé sous terre. Des intrus se sont glissés dans le château de mon maître, et je n'arrive pas à les arrêter malgré mes stratagèmes ingénieux et ma grande bravoure !
Ils doivent disparaître, quel est votre conseil ?...

 

 

 

 

A LA TRAPPE !

 


 

 

*********************

CAS N°5

 


Trappe info-service, bonjour !

Bien le bonjour, mes camarades et moi nous trouvons actuellement en-dessous de bien étranges ruines, qui renferment de tout aussi étranges bateaux. Si seulement nos amis Cid et Mid étaient là, il pourraient nous aider à y voir plus clair, malheureusement ils sont partis ramener un chocobo dans sa forêt, à plusieurs kilomètres d'ici.
Quel est votre cons...

Attendez, non, ce n'est pas la raison pour laquelle je vous ai appelés. Il y a un drôle de levier-bouton devant nous, sauriez-vous nous dire à quoi il est relié ?...

 

 

 

Bien sûr.

 

 

A LA TRAPPE !

 


 

 

Trappe info-service, pour vous aider à faire votre trou !
(et après, on va dire que les productions japonaises manquent de profondeur...)

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Dérives du Rêvage

Avec un CANON !


UN CANON !



UN CANOOOON !

 UN CANOOOOOOOOOON !!



UN CA-NOOOOOOOOOOON !!

L'ARC DE TRI... euh, UN CANOOOOOON !!

UN CANOOooOOOOoOON !!

UN tout autre type de  CANOOOON !!


Bref, avec un canon quoi.
(Et après, on va dire que les japonais font dans la finesse...)

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Édito

Archives

Favoris