Rêve du Rivage

Rêve du Rivage

Par Migaru Blog créé le 07/02/11 Mis à jour le 25/10/16 à 20h52

Ici sur le rivage, vous venez d'échouer. Auriez-vous donc fait un clic de trop, lorsque vous naviguiez sur les flots tumultueux de ce vaste océan qu'on nomme l'Internet ? Mais puisque vous êtes là, détendez-vous, et profitez des divagations que pourraient déposer ici quelques vagues fantasmées.

Ajouter aux favoris
Signaler
MMO (Jeu vidéo)

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne supporte plus tous ces MMORPGs fades et insipides qui usent et abusent de codes aussi archaïques que sur-exploités. De ce fait, j'aime farfouiller dans les méandres obscurs du web pour y dénicher quelques trésors d'originalité peu couteux, dont fait partie le jeu qui nous intéresse aujourd'hui...


Savez-vous ce qu'est un MMOSHMUP ? Non, ce n'est ni un mot en désordre, ni le bruit que je fais en éternuant, mais bien un Shoot'em Up jouable massivement en ligne ! Valkyrie Sky est à ce titre l'inventeur et, à ce jour, l'unique représentant du genre que l'on doit aux coréens de Yolim Communications. Mais sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet.

Il faut bien distinguer deux phases de jeu :
- Une phase en 3D traditionnelle, dans laquelle le joueur se déplace soit vers des donjons, soit vers des villes, le tout en survolant la mappemonde d'un point à l'autre. Les villes sont classiques et servent surtout de point de ravitaillement (objets, équipement, quêtes...) ou de point d'accès à certaines activités annexes (la pêche, notamment). Les donjons se résument quant à eux à une petite salle, à partir de laquelle on peut accéder aux fameuses instances ou pratiquer une autre activité annexe, la cuisine. A noter aussi une barre de stamina, qui s'épuise à chaque entrée dans une phase de shoot.

- Les phases de shoot instanciées en scrolling vertical, donc. Chaque donjon propose 4 stages simples + un boss à la fin du 5e, qu'il est possible d'effectuer avec trois autres joueurs. Pas de HP ici, chaque collision avec un projectile adverse soustrait une vie sur un nombre variable, en général 2 ou 3.

       

Si la première n'a rien de révolutionnaire, la seconde constitue tout le sel de ce MMO. En effet, il est possible de lancer des parties à quatre sur le même tableau, ce qui peut paraître un peu bordélique au début mais terriblement fun. De plus, notez bien qu'il ne s'agit pas là de laisser une simple touche appuyée en se contentant d'esquiver les quelques projectiles à l'écran, car le gameplay se veut plus technique que ça.

Chacune des 4 classes disponibles possède ainsi sa propre manière de jouer : la Swordsman a la possibilité de repousser la plupart des balles d'un coup d'épée, le Magician peut verrouiller plusieurs cibles en même temps, la Summoner invoque une créature qui la soutient, et le Bowman possède une portée et une vitesse d'attaque inégalées. Là-dessus viennent s'ajouter trois sous-classes et les skills qui leur sont propres, sachant que l'on peut switcher entre chaque sous-classe une fois passé un certain niveau, tout en gardant les skills déjà appris. Autant dire que les possibilités ne manquent pas, surtout que chaque level-up demande une répartition manuelle des points de stats. Une richesse que j'ai bien appréciée, malgré quelques mauvais choix irréversibles ne pouvant être rattrapées que par Cash Shop.

Pour finir, l'univers du jeu est très inspiré par les mythes nordiques, ce qui change du traditionnel Médiéval-fantastique. Un mot aussi sur le PvP, qui propose un gameplay affranchi du style unidirectionnel rappelant notamment FireFight. Les musiques, de qualité, sont quant à elles signées par dBu, un artiste doujin (ou amateur) qui s'est notamment fait connaître pour ses arrangements des musiques de Touhou, série de shoots amateurs qui semble d'ailleurs avoir inspiré Valkyrie Sky pour quelques mécaniques de gameplay. Un mélange étonnant qui ne fait qu'accentuer la particularité du soft.

Hélas, je ne vous ai pas encore parlé des points négatifs. Et là, figurez-vous qu'il y en a un immense, pour ne pas dire insurmontable... C'est d'ailleurs pour ça que je rédige cet article.
Je vous laisse comprendre par vous-même : ici et/ou ici.

Eh oui, désolé pour la mauvaise surprise mais le jeu a fermé ses portes en décembre dernier. Clairement, le jeu n'était pas parfait et n'avait pas le don d'attirer les foules, mais je déplore sincèrement qu'une telle prise de risques n'ait pas été mieux récompensée. L'innovation a t-elle sa place dans le monde du MMO ? C'est en tout cas la question que je me pose depuis quelques temps.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Archives

Favoris