AlcohoGEEK
Signaler
DEBATS (Jeu vidéo)

En premier lieu et avant toute chose, BONJOUR à tous et bienvenue sur mon blog. Après une longue réflexion sur ce que pourrait être mon premier article sur ce blog, j'ai enfin trouvé une source d'inspiration et je me lance aujourd'hui. 

Comme vous l'avez sans doute déjà compris à la lecture de l'intitulé de cet article, il va ici être question d'un sujet finalement assez peu débattu en règle générale mais finalement ô combien important à mes yeux, à savoir les différents modes de difficulté présents dans certains jeux. Et plus précisément, l'accès à ceux-ci. Je m'explique sur ma position qui bien évidemment n'engage que ma modeste personne, et nous aurons ensuite tout le loisir d'en débattre ainsi que d'échanger nos points de vue ensemble dans les commentaires (toujours de manière constructive).

Lorsque l'on rend un verdict sur un jeu, on s'attarde sur plusieurs aspects de celui-ci. Le gameplay, les graphismes, l'ambiance, sa durée de vie et au final énormément de paramètres rentre en compte dans la note que peut obtenir un jeu (et encore une fois, tous les utilisateurs auront un avis différent dans leur appréciation d'un soft). Le niveau de difficulté d'un titre en ce qui me concerne, impacte directement sur la durée de vie d'un jeu et surtout sur la catégorie "solo". Lorsque je me procure un jeu de ce type, comme The Evil Within récemment, le choix du niveau de difficulté est toujours réglé de manière à rendre la chose la plus coriace et par conséquent la plus longue possible (plus c'est long et dur, plus c'est bon).

Hors, et c'est là le c½ur du débat que je vous propose ici, en règle (très) générale, les plus hauts niveaux de difficulté d'un jeu ne sont pas accessible sur un premier "run". Et c'est bien là tout le problème. Je fais partie de ces joueurs qui prennent leur temps pour avancer dans l'aventure en essayant au maximum de s'attarder sur de nombreux détails, à explorer les moindres recoins pour passer à côté du moins possible de choses, etc... Vous me direz, mais d'où vient le souci ? Le souci vient simplement du fait que lorsque je termine un jeu, il n'est jamais dans mon projet immédiat de le parcourir à nouveau. Attention, qu'on ne se méprenne pas, cela ne signifie pas forcément que ce titre sera revendu. Il sera soigneusement conservé et sera rejoué avec d'autant plus de plaisir quelques mois, voire même années plus tard. Mais pas immédiatement ! C'est peu ou prou le même principe que pour un film. Habituellement, on ne regarde pas un film deux fois d'affilée. Je veux bien admettre cependant que certains jeux (ou films également) peuvent déroger à cela. Un deuxième run peut parfois être appréciable en fonction de la complexité d'un scénario par exemple. Ou bien encore si celui-ci propose plusieurs cheminements différents.

Donc, après un petit égarement passager, la question de ce débat c'est : pourquoi ne pas rendre accessible dès le départ TOUS les niveaux de difficulté d'un jeu ? Pourquoi un joueur qui souhaite une expérience de jeu moins difficile aurait le droit d'accéder d'emblée à un mode facile alors que d'un autre côté, le joueur à la recherche de l'expérience la plus compliqué devrait d'abord avoir à compléter un challenge moins ardu dans un premier run avant d'obtenir le sésame pour la difficulté suprême ? Chacun joue à son niveau, et ça loin de moi l'idée de le critiquer, il n'y a aucun problème là-dessus. Il ne s'agit pas d'un coup de gueule du genre "le gamer qui veut montrer que lui qu'y joue qu'aux jeux les plus durs!". Absolument pas. C'est simplement le joueur passionné, qui paye souvent assez cher pour cette passion, et qui aimerait simplement que les créateurs de ces jeux comprennent que ce n'est pas forcément en choisissant l'option "débloquer des niveaux de difficulté" qu'ils étendront la durée de vie de leur bébé. 

J'espère que cet article va nous amener à discuter un peu de cet aspect-là dans les jeux. Je vous invite donc à venir partager vos habitudes de gamers et vos positions vis-à-vis de cela. Et ce quelles qu'elles soient !

Voir aussi

Jeux : 
The Evil Within
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

paul_le_poulpe
Signaler
paul_le_poulpe
Je comprends ce que tu veux dire par là. Mais le problème reste que voilà, comme tu le dis, je pense qu'un bon nombre de joueurs n'est pas prêt à rempiler forcément immédiatement pour se refaire le jeu dans la foulée. Lorsque je réinsère un jeu dans la console, c'est généralement plus tard pour s'y replonger avec plaisir et nostalgie !
Axlsixx
Signaler
Axlsixx

Je pense que le fait de débloquer un niveau de difficulté plus dur en finissant le jeu une première fois permet justement de donner envie aux joueurs en recherche de challenge de refaire le jeu et donc d'augmenter la durée de vie du jeu.
Après je suis comme toi je ne fais jamais deux fois d'affilé le même jeu (ou trèèèès rarement) mais je pense que ça motive pas mal de joueurs à recommencer (un peu comme le new game +)

AlcohoGEEK

Par paul_le_poulpe Blog créé le 13/10/14 Mis à jour le 29/08/15 à 09h42

Youhoupi c'est marcredi !!! Bienvenue sur mon blog où je vais essayer de vous rédiger quelques articles classés grand cru. Quand on aime, on ne compte pas...

Ajouter aux favoris

Édito

Bonjour à tous chers lecteurs adeptes de cette activité satanique qu'est la pratique du jeu vidéo.

 

Si je suis amené aujourd'hui à lancer cette modeste contribution personnelle à la blogosphère des Gamebloggers, c'est parce qu'il faut se rendre à l'évidence chers collègues...On nous ment depuis désormais plusieurs décénnies. OUI, notre activité favorite est en réalité vectrice d'à peu près tous les maux possibles et imaginables qui gangrènent notre belle planète bleue. OUI, nous autres "gamers", sommes trop aveuglés par l'amour que nous portons à notre passion pour réaliser à quel point elle est non seulement dangereuse pour notre société, mais pire encore, à quel point elle est révélatrice de notre comportement puéril, associable, et j'en passe. Mais soyez rassurés chers compatriotes, aujourd'hui, et pour le plus grand bienfait de l'humanité, une caste d'incorruptibles journalistes télé, radio (et même des sportifs, stars du showbusiness, V.I.P. en tous genres), extrêments bien renseignés sur leur sujet commence à se former et à développer des théories qui n'en sont malheureusement pas. Il s'agirait plutôt d'une réalité froide, implacable...La science infuse n'est pas un don donné à tous mais force est de constater qu'il a été conféré à une certaine élite qui, par chance pour nous, a les moyens de se faire entendre !

 

Soyez certains qu'il s'agit d'un véritable déchirement pour moi, mais tel Luke comprenant que Dark Vador est son père, tel Bruce Willis comprenant qu'il est en réalité un fantôme, je me suis résolu malgré moi à rejoindre ce mouvement et à devenir le disciple de ces "apôtres". Et à mon tour, je tenterai donc à travers différentes news, tests et autres, de vous faire ouvrir les yeux sur la mauvaise influence de l'art vidéoludique...

 

Non, je déconne.

 

Bien à vous.

 ;-)

Archives