AlcohoGEEK
Signaler
NEWS (Jeu vidéo)

Bonjour à tous,

Comme tout un chacun le sait (à moins de vivre au fond d'une caverne à manger des serpents ahah), le premier de septembre prochain arrive dans nos contrées de France ainsi que partout dans le monde, la dernière itération de la série "Metal Gear Solid", "The Phantom Pain". Comme de nombreuses personnes sur Gameblog, je suis pour ma part un grand admirateur de l'oeuvre d'Hideo Kojima dans sa globalité. Après avoir revisionné beaucoup de moments de grâce concernant la série ces dernières semaines, un souvenir est remonté à la surface, et j'avais envie de vous faire partager mon ressenti à l'époque (et encore aujourd'hui d'ailleurs) concernant le générique d'introduction de "Metal Gear Solid 3 : Snake Eater". Et je vous invite dans un premier temps, si vous le voulez bien, à visionner ledit générique ci-après :

 


Metal Gear Solid 3 - Snake Eater Intro HD par eclypsia

A l'époque, Kojima s'était une fois de plus, habilement joué de nous une fois encore après le coup du blondinet (Raiden si vous me suivez) dans "Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty". Il nous proposait finalement d'incarner celui qui deviendrait bientôt "Big Boss", dans un un contexte spatio-temporel totalement nouveau pour le joueur, qui se retrouvait projeté dans les années 60 en pleine jungle, façon Rambo (en plus subtile, je vous l'accorde).

Bref, tout ça pour en revenir à l'objet de cet article : ce générique. Tellement nouveau aussi pour un "Metal Gear". Ce fut une véritable claque pour moi. La première chose qui m'est venue à l'esprit en voyant ces images, accompagnées de ce "thème" c'est : mon dieu, mais c'est une véritable déclaration d'amour à l'oeuvre de James Bond !!! On dit toujours, et souvent à juste titre, que la série est complètement imprégnée de la culture cinématographique, qu'elle est narrée tel un film, avec ses musiques souvent "grandioses" (qui sont d'ailleurs composées par un compositeur qui travaille dans le cinéma, à savoir Harry Gregson-Williams). C'est pour cette raison qu'il m'a parut finalement naturel de voir apparaître ce générique totalement différent de ceux auquels Kojima nous avait habitués jusqu'à présent. Ces squelettes de serpent qui ondulent sur l'écran, ces effets de symétrie façon " test de Rorschach" (les taches sur feuilles blanches que le médecin montre dans les films en vous demandant si vous voyez des nuages, des licornes, etc), cette musique qui "pue littéralement la classe" (interprêtée par Cynthia Harrel) font pour moi de ce générique façon 007 de "Snake Eater", un des grands moments de la saga à part entière.

Comme d'habitude, n'hésitez pas à réagir vous aussi sur ce générique : quelles furent vos impressions à l'époque ? Vous avait-il plu ? Ou au contraire, aviez-vous été déçus par la façon dont il tranchait avec ces prédécesseurs ? Vos avis sont les bienvenus.

Bon week end à tous ;-).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
SONDAGE (Jeu vidéo)

Bonjour à toutes et à tous,

En ce samedi qui s'annonce somme toute assez gris et pluvieux là où je me trouve actuellement, j'ai décidé de publier un petit article placé sous le signe du PARTAGE.

Les cinématiques, trailers et autres vidéos sont devenus au fil des années et de l'explosion de l'internet, un outil indispensable dans la promotion ainsi que la conception d'un jeu vidéo. Je souhaite ici lancer un sondage afin de savoir ce qui pour vous lecteurs, caractérise quelque chose qui "claque", qui met une "grosse baffe dans ta tête". Et quelles sont ces "vidéos" qui vous ont le plus marquées dans vos vies de joueurs.

Selon moi, il y a plusieurs paramètres qui rentrent en compte. Un mélange de plusieurs choses qui peuvent rendre la chose "épique". Certes, la qualité du graphisme est importante. Mais par exemple, que serait une vidéo sans le son qui l'accompagne ? Pour moi, le son, la musique contribuent au minimum à la moitié de la qualité de ce qu'on nous montre. La cohérence dans l'enchainement des images également. Les mots utilisés. Je pense que c'est une alchimie entre beaucoup de choses qui provoque en nous ces fameux frissons qui parcourent l'échine, que l'ont a tous ressentis un jour ou l'autre dans notre vie.

Voici ici une petite liste non exhaustive des vidéos qui ont marqué ma vie de gamer, et qui ne demande qu'à être enrichie par vos contributions :

-Cinématique d'introduction de World of Warcraft : Wrath of the Lich King (2ème extension de WoW)."La plus belle des victoires mon fils, est de faire battre le coeur de ton peuple. Je te confie cela car lorsque ma vie s'achèvera, toi, tu seras Roi !". Un grand classique, très efficace.

 

-Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots. A 4:00 environ, sévères échanges de coups à mains nues (qui est le combat roi ;-) ) entre Snake et Liquid Ocelot, sur une musique épique, conclu par une injection mutuelle de nanomachines qui charge la barre de vie des deux combattants avant que vous ne preniez le contrôle. #voircaetmourirenpaix

-Enfin, Cinématique d'intro de Diablo III : Reaper of Souls (1ère extension de Diablo III) et ce cultissime "NO ONE CAN STOP DEATH" de ce cher Malthaël en guise de conclusion de cinématique qui roxxe du poney (OUI, je reconnais aisément que je suis assez fan du travail de Blizzard, qui n'est plus à démontrer dans ce domaine, de mon avis personnel)

 

Alors voilà, j'ai très certainement omis d'en citer un bon nombre qui auraient mérité leur place dans cette courte présentation, mais comme je l'ai bien précisé en début de papier, le but principal ici est que nous partagions ensemble afin justement d'enrichir cette article pour le rendre le plus complet possible ! Je compte donc sur vous pour laisser vos commentaires et présenter à votre tour les cinématiques, trailers et autres vidéos qui vous viennent spontanément à l'esprit et qui vous tiennent à coeur !

 

BONUS TRACK : Le trailer d'Until Dawn qui m'a donné envie de rédiger cette article ce matin...et que j'ai trouvé très bien mis en scène évidemment.

Comme quoi, il suffit de pas grand chose pour avoir l'envie (d'avoir envie)...

Que ce samedi soit beau pour vous tous.

 

Paul B.

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Signaler
DEBATS (Jeu vidéo)

En premier lieu et avant toute chose, BONJOUR à tous et bienvenue sur mon blog. Après une longue réflexion sur ce que pourrait être mon premier article sur ce blog, j'ai enfin trouvé une source d'inspiration et je me lance aujourd'hui. 

Comme vous l'avez sans doute déjà compris à la lecture de l'intitulé de cet article, il va ici être question d'un sujet finalement assez peu débattu en règle générale mais finalement ô combien important à mes yeux, à savoir les différents modes de difficulté présents dans certains jeux. Et plus précisément, l'accès à ceux-ci. Je m'explique sur ma position qui bien évidemment n'engage que ma modeste personne, et nous aurons ensuite tout le loisir d'en débattre ainsi que d'échanger nos points de vue ensemble dans les commentaires (toujours de manière constructive).

Lorsque l'on rend un verdict sur un jeu, on s'attarde sur plusieurs aspects de celui-ci. Le gameplay, les graphismes, l'ambiance, sa durée de vie et au final énormément de paramètres rentre en compte dans la note que peut obtenir un jeu (et encore une fois, tous les utilisateurs auront un avis différent dans leur appréciation d'un soft). Le niveau de difficulté d'un titre en ce qui me concerne, impacte directement sur la durée de vie d'un jeu et surtout sur la catégorie "solo". Lorsque je me procure un jeu de ce type, comme The Evil Within récemment, le choix du niveau de difficulté est toujours réglé de manière à rendre la chose la plus coriace et par conséquent la plus longue possible (plus c'est long et dur, plus c'est bon).

Hors, et c'est là le c½ur du débat que je vous propose ici, en règle (très) générale, les plus hauts niveaux de difficulté d'un jeu ne sont pas accessible sur un premier "run". Et c'est bien là tout le problème. Je fais partie de ces joueurs qui prennent leur temps pour avancer dans l'aventure en essayant au maximum de s'attarder sur de nombreux détails, à explorer les moindres recoins pour passer à côté du moins possible de choses, etc... Vous me direz, mais d'où vient le souci ? Le souci vient simplement du fait que lorsque je termine un jeu, il n'est jamais dans mon projet immédiat de le parcourir à nouveau. Attention, qu'on ne se méprenne pas, cela ne signifie pas forcément que ce titre sera revendu. Il sera soigneusement conservé et sera rejoué avec d'autant plus de plaisir quelques mois, voire même années plus tard. Mais pas immédiatement ! C'est peu ou prou le même principe que pour un film. Habituellement, on ne regarde pas un film deux fois d'affilée. Je veux bien admettre cependant que certains jeux (ou films également) peuvent déroger à cela. Un deuxième run peut parfois être appréciable en fonction de la complexité d'un scénario par exemple. Ou bien encore si celui-ci propose plusieurs cheminements différents.

Donc, après un petit égarement passager, la question de ce débat c'est : pourquoi ne pas rendre accessible dès le départ TOUS les niveaux de difficulté d'un jeu ? Pourquoi un joueur qui souhaite une expérience de jeu moins difficile aurait le droit d'accéder d'emblée à un mode facile alors que d'un autre côté, le joueur à la recherche de l'expérience la plus compliqué devrait d'abord avoir à compléter un challenge moins ardu dans un premier run avant d'obtenir le sésame pour la difficulté suprême ? Chacun joue à son niveau, et ça loin de moi l'idée de le critiquer, il n'y a aucun problème là-dessus. Il ne s'agit pas d'un coup de gueule du genre "le gamer qui veut montrer que lui qu'y joue qu'aux jeux les plus durs!". Absolument pas. C'est simplement le joueur passionné, qui paye souvent assez cher pour cette passion, et qui aimerait simplement que les créateurs de ces jeux comprennent que ce n'est pas forcément en choisissant l'option "débloquer des niveaux de difficulté" qu'ils étendront la durée de vie de leur bébé. 

J'espère que cet article va nous amener à discuter un peu de cet aspect-là dans les jeux. Je vous invite donc à venir partager vos habitudes de gamers et vos positions vis-à-vis de cela. Et ce quelles qu'elles soient !

Voir aussi

Jeux : 
The Evil Within
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

AlcohoGEEK

Par paul_le_poulpe Blog créé le 13/10/14 Mis à jour le 29/08/15 à 09h42

Youhoupi c'est marcredi !!! Bienvenue sur mon blog où je vais essayer de vous rédiger quelques articles classés grand cru. Quand on aime, on ne compte pas...

Ajouter aux favoris

Édito

Bonjour à tous chers lecteurs adeptes de cette activité satanique qu'est la pratique du jeu vidéo.

 

Si je suis amené aujourd'hui à lancer cette modeste contribution personnelle à la blogosphère des Gamebloggers, c'est parce qu'il faut se rendre à l'évidence chers collègues...On nous ment depuis désormais plusieurs décénnies. OUI, notre activité favorite est en réalité vectrice d'à peu près tous les maux possibles et imaginables qui gangrènent notre belle planète bleue. OUI, nous autres "gamers", sommes trop aveuglés par l'amour que nous portons à notre passion pour réaliser à quel point elle est non seulement dangereuse pour notre société, mais pire encore, à quel point elle est révélatrice de notre comportement puéril, associable, et j'en passe. Mais soyez rassurés chers compatriotes, aujourd'hui, et pour le plus grand bienfait de l'humanité, une caste d'incorruptibles journalistes télé, radio (et même des sportifs, stars du showbusiness, V.I.P. en tous genres), extrêments bien renseignés sur leur sujet commence à se former et à développer des théories qui n'en sont malheureusement pas. Il s'agirait plutôt d'une réalité froide, implacable...La science infuse n'est pas un don donné à tous mais force est de constater qu'il a été conféré à une certaine élite qui, par chance pour nous, a les moyens de se faire entendre !

 

Soyez certains qu'il s'agit d'un véritable déchirement pour moi, mais tel Luke comprenant que Dark Vador est son père, tel Bruce Willis comprenant qu'il est en réalité un fantôme, je me suis résolu malgré moi à rejoindre ce mouvement et à devenir le disciple de ces "apôtres". Et à mon tour, je tenterai donc à travers différentes news, tests et autres, de vous faire ouvrir les yeux sur la mauvaise influence de l'art vidéoludique...

 

Non, je déconne.

 

Bien à vous.

 ;-)

Archives