Des souris et des jeux

Par Mellorine Blog créé le 28/05/12 Mis à jour le 09/06/17 à 22h29

Mon univers PC d'hier et d'aujourd'hui, sans prétention mais avec émotion !

Ajouter aux favoris

Édito

Une enfance sans jeu vidéo, cela a existé. Chez moi. Un vieil Amstrad CPC6128+ moisissant dans un coin faute de jeux, deux ou trois Game & Watch éventuellement, mais aucune console.

Puis, un jour, un PC débarque à la maison. Quelque part en 1994 il me semble. Et là, les CD de démos offerts par les magazines de jeux vidéo s'amoncellent, et même parfois des jeux complets ! C'est l'engrenage.

Me voilà en 2017, à bientôt 35 ans, et toujours aussi accro. Bien sûr, depuis, les consoles sont entrées dans ma vie et je prends beaucoup de plaisir à rattraper le temps perdu, mais je reste toujours plus à l'aise avec mon clavier et ma souris...

C'est cette histoire, que certains d'entre vous ont peut-être partagée, que je vais vous raconter.

Archives

Signaler
Souvenirs

 Juste un gros kiff ce soir, en attendant mon prochain test qui ne saurait tarder. Comme vous le savez si vous avez lu mon édito, je n'ai pas eu de console de jeux durant mon enfance. Cela ne m'a d'ailleurs absolument pas manqué, je n'en ai jamais fait le caprice à mes parents, mon imagination était très vive et mon petit frère, le compagnon de jeu idéal.

Cela dit, alors que j'étais au collège, une de mes tantes est décédée. Je vous vois venir, mais vous pouvez cesser tout de suite vos commisérations : je ne l'ai jamais connue et n'ai pas ressenti la moindre émotion à l'annonce de sa mort. Pourtant, cet événement funeste devait devenir le point de convergence spatio-temporel qui a permis ma présence ici aujourd'hui !

Pendant le partage des biens, mon papa, passionné d'éléctronique, s'empara d'un objet dont personne d'autre ne voulait, et dont le destin manifeste était de moisir pendant des siècles dans un débarras glauque s'il avait la chance d'échapper à la poubelle. C'est ainsi que nous ramenâmes à la maison un Amstrad CPC6128+.

Le corps était encore tiède que nous branchions déjà le bousin, avides de découvrir les joies de la micro-informatique, à laquelle nous ne connaissions alors strictement rien. Dans la boîte, une seule cartouche. Un jeu vidéo, mes amis ! Je l'inserrai goulument dans le port prévu à cet effet, et voilà ce qu'il advint :

Bon, le nôtre a un écran noir et blanc... J'avais jamais vu le jeu comme ça et je suis dégoutée xD

 

Imaginez la révélation intense qui s'empara de moi lorsque j'entendis ce thème musical absolument génial ! Aujourd'hui encore, ce son délicieusement old school me colle des frissons.

Mon frère et moi avons copieusement arpenté les premiers circuits de Burnin' Rubber, et chacun nous émerveillait par ses trouvailles : tantôt un tunnel, tantôt un décor désertique, tantôt des montages au loin, des panneaux au bord de la route ou la tombée de la nuit progressive ! C'était notre premier jeu vidéo, alors nous découvrions tout...

... Hélas, nous étions des gros noobs, et on avait franchement du mal à terminer les courses, à moins que celles-ci n'eussent pas de fin, je ne l'ai jamais su. Quand bien même nous aurions fait un score, l'Amstrad se révélait incapable de sauvegarder quoi que ce soit. Il n'avait pas de mémoire interne. Donc quand je passais des heures à programmer des jeux en Basic, en recopiant des centaines de lignes de code inscrites dans les bouquins que mon papa, très vite passionné, achetait à la pelle, je ne pouvais jamais les enregistrer.

Bon, de toute façon, j'ai rarement réussi à en coder un sans aucune erreur de saisie. Disons que ça n'a même jamais marché. J'ai perdu tellement d'heures à recopier des codes pour ne jamais réussir à lancer une seule aventure textuelle moisie !... Le pire, c'est que ça m'avait un peu appris à coder en Basic, mais j'ai rapidement tout oublié quand j'ai cessé de pratiquer.

Car assez rapidement, le défaut de disque dur de l'Amstrad a gonflé papa et enfants, et le chef de famille, qui était désormais incollable en hardware informatique, assembla notre tout premier PC. Un 486 avec lequel j'allais vivre de formidables aventures... mais rien qui n'égale le souvenir ému autant qu'agacé de Burnin' Rubber.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

ipiip
Signaler
ipiip
Les couleurs de l'amstrad sont vraiment fabuleuses : ce coté fluo n'avait pas d'equivalent à l'epoque (à part peut etre sur c64). Même les machines suivantes (st/amiga) n'avaient pas cet aspect de pixels dessinés au stabilo...
Mellorine
Signaler
Mellorine
Joniwan > En fait, quand on a commencé à se passionner, avec mon père, on est vite devenus complètement fous d'upgrade. Chaque semaine, on changeait une pièce, nos PC évoluaient tout le temps. Mon père était pote avec un assembleur qui lui refilait des pièces, dont les enceintes que j'utilisais encore jusqu'à mon déménagement, il y a 2 semaines : le meilleur son que j'aie jamais entendu.
Je me rappelle de mon 486 car il était dans ma chambre et que c'est vraiment avec lui que j'ai appris à monter des ordis, à me servir d'un OS avec interface graphique, tout ça. Mais j'ai dû l'avoir pendant très peu de temps en fait, en durée objective. On était tellement tarés que c'est vite devenu la course à l'armement et je peux me vanter d'avoir toujours eu le meilleur PC de tous mes potes de LAN à l'époque bénie <3
Maintenant que je dois payer, mon PC a 2 ans T_____T
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Pareil, pas eu de console jusqu'en 4ème, et ça ne m'a pas manqué. J'en rêvais pas mal et de temps en temps, je jouais au CPC chez les copains. Mais grosso modo, une jeunesse sans, ça se fait bien, pour peu qu'on ait l'imaginaire qui va avec.
En même temps, l'imaginaire, dans ces conditions, ça devient une question de survie :D
Vilain-pabo
Signaler
Vilain-pabo
29 ans, le meilleur âge :)
Subby kun
Signaler
Subby kun
Et encore une passion qui a débuté avec l'Amstrad :). Merci Mellorine de nous avoir raconté tout cela, j'adore découvrir comme les gens sont devenus passionnés par ce passionnant média :D
Joniwan
Signaler
Joniwan
bah en fait si on est de la même "Gen" xD
Mes souvenirs du 486 doivent être plus récents que ce que je veut bien le croire.... Sauf si tu l'as eu à l'époque du pentium 75 !

CCCP : LOL xD
Mellorine
Signaler
Mellorine
Joniwan > j'ai 29 ans T_T Ça sent le sapin.
CCCP > bah tu sais, l'Amstrad, on l'a pas laissé branché très longtemps. Dès qu'on a eu un vrai PC, il est retourné moisir dans un placard. Il est toujours dans ma chambre chez mes parents d'ailleurs. Un jour, je rejouerai à Burnin' Rubber en noir en blanc ! mouais...
Burnin' lolo > dans mes bras !
Eilandis > c'est quoi le titre ?
Eilandis
Signaler
Eilandis
Je donnerais cher pour retrouver le jeu de moto auquel je jouais étant gosse...

En tout cas j'ai serré des dents avec lui dans chaque virage, beaucoup de souvenirs identiques ! :D
(Et les tonneaux xD )
burnin' lolo
Signaler
burnin' lolo
Et si, Burnin's rubber a bien une fin! Je te rassure, je l'ai vue sur youtube. Il fallait faire 4 tour complets de circuit... jamais réussi à en faire plus de 3. Mais ce jeu m'a aussi beaucoup marqué (d'où mon pseudo), comme pas mal de jeux de l'amstrad 6128 (aaahhh... The great escape!), même si effectivement j'ai fait la gueule quand mon pote me montrait son amiga 500 et ses jeux de ouf!
Et puis, t'as raison, ces heures entières à recopier des lignes de codes... pour voir s'afficher à l'écran un pauvre "syntax error. Retry, ignore or cancel?" RAAAAAHHH!!!!!
Joniwan
Signaler
Joniwan
j'ai eu un 486 dx2 aussi, mais je ne crois pas que j'était déjà au collège... ou pas loin alors ^^

T'a quel age ?