Another Retro World
Signaler
Tests Retro

LE tout premier jeu que j'ai pratiqué sur l'Amstrad familial flambant neuf. Il faisait partie de la compil mentionnée dans l'article précédent.

Et pourquoi j'ai choisi celui la plutôt qu'un autre ce 25 décembre ? Mes frères et soeurs ayant testé la face A de la première disquette avec Crazy Cars et Arkanoïd, j'ai donc retourné la disquette pour tester la face B là où se trouvait Sorcey.

Alors de quoi s'agit-il ? Le concept est assez simple mais finalement particulièrement addictif.

On incarne un magicien et le but est de délivrer 8 de nos compagnons qui ont été emprisonnés par un Mage perfide et ce en utilisant comme il se doit les différents objets glanés en chemin (un croissant de lune, une lyre, un parchemin...)

La première fois que j'ai pris le soft en main j'ai tout de suite été captivé par la mécanique de jeu. Il faut avoir des réflexes et pas mal de mémoire pour réussir à délivrer les 8 sorciers.

Ce jeu du chat et la souris permanent avec les monstres, le stress absolu lorsque l'on essaye de passer par une porte juste au dessus de l'eau (chute dans l'eau = noyade = Game Over immédiat), le plaisir de la découverte à chaque passage de tableau (monstres, prisonniers à délivrer et objets sont placé aléatoirement), bref pour un jeu d'essai ce fut un délice de tous les instants.

 

Place maintenant à un petit test du jeu.

Aspect graphique :

Jeu bien coloré avec des graphismes tout mignon.

 

Bande son :

Une vraie ambiance ! Le bruit des portes est culte. Sinon aucune musique pendant le jeu mais une mélodie d'intro totalement entêtante (tirée de "l'apprenti sorcier" de Paul Dukas que l'on retrouve dans Fantasia par exemple)

 

Jouabilité :

Tout en réflexe et en esquive les commandes sont très réactives, si un monstre vous pompe plus d'énergie que de raison vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous ;-).

 

Durée de vie :

Quand on connaît bien le jeu il demande à peine 30min pour être bouclé, mais on y revient volontiers d'autant plus que le placement de nos frères d'armes à libérer est aléatoire comme je le disais plus haut. A noter qu'un Grimoire présent a l'écran fait office de sablier et se désagrège au fil du temps.

Conclusion :

Ma toute première expérience de vie de Gamer pas la peine d'en rajouter !

 

Et Aujourd'hui ?

J'ai l'ai relancé via l'émulateur Caprice32 (plus d'infos ici) et sans même m'en rendre compte je me suis pris au jeu et commencé à sauver mes amis Sorciers un par un.

Bon je suis beaucoup mois patient qu'avant donc au bout d'un moment ce jeu de mémoire m'a un peu gonflé mais j'ai pris plaisir a m'y replonger le temps d'une partie.

 

Anecdote Perso :

Je fus le premier à terminer le jeu ! Fierté immense auprès de la fratrie. Bon après une de mes soeurs a essayé de faire croire que c'était elle mais je ne l'ai pas laissé répandre cette rumeur totalement fantaisiste très longtemps ^^

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Ma Saga du JV

Fournie avec l'Amstrad c'est avec cette compilation que j'ai pu connaître mes premiers émois videoludique.

Tant de jeux mythiques regroupés au sein de ces deux petites disquettes.

Sorcery, Yie Ar Kung fu (Jeu de baston en 1 contre 1 contre des maîtres en Arts martiaux), Green Beret (sympathique adaptation du jeu d'arcade éponyme), Great Escape (adaptation du film la Grande Evasion, je n'ai jamais compris ce qu'il fallait faire) et bien sur Arkanoïd LE casse brique totalement hypnotique de l'époque.

Ces jeux ont tourné en boucle pendant toutes les vacances de Noël et c'est à celui qui emploierait la plus basse des combines pour piquer la place de l'autre a l'ordi ("Attend tu as dépassé ton temps de 10min là je vais le dire à Maman")

Un visuel de la boîte :

 

Bref des heures et des heures de plaisir et de découverte de Gameplay.

D'ailleurs le mode de consommation des jeux Amstrad se faisait très souvent avec des compilations de 2/3/5 titres en général regroupés par thème (Les Aventuriers, Les Battants, Les Barbares...)

Je me souviens avoir eu seulement deux jeux achetés à l'unité : Prince of Persia et Ghosbusters 2.

 

Le prochain article portera donc sur un des jeux de cette compil : Sorcery

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Ma Saga du JV

Jusqu'à ce jour le monde de l'informatique était un peu obscur pour moi. D'ailleurs je ne me souviens pas vraiment de ce que je pensais du sujet avant ce 24 décembre 1989.

Mes parents ont eu pour ce noël la bonne idée d'acheter un kit complet Amstrad CPC 6128 avec moniteur couleur, tuner TV, une imprimante matricielle et même récepteur radio. Bref la totale ! (Pour l'anecdote, le récepteur radio et le bureau n'ont été remisé que très récemment dans la cave de mes parents l'un ayant servi des années dans la salle de bain familiale et ayant fait office de meuble TV dans ma chambre d'ado)

 

 Voici d'ailleurs une image du pack complet

 

Finalement un petit luxe pour l'époque quand on pense au modèle en dessous le CPC 464 avec son lecteur cassette qui pouvait demander 30min de chargement pour certains jeux...(quand le tout ne plantait pas au bout de 29min !)

 

Une rapide présentation pour ceux qui n'ont jamais entendu parlé de ce micro mythique :

Il faut savoir qu'au début des années 80 le monde des micro-ordinateur était destiné uniquement à des passionnés bidouilleurs n'ayant pas peur de mettre les mains dans le cambouis pour profiter de leur acquisition (ordinateur en Kit prenant 2-3 jours de montage avec soudures à faire soi même pour certains O_o) bref on était très loin du Plug N Play.

Certains modèles étaient bien sur directement assemblés mais il fallait alors débourser des sommes folles pour s'en procurer un.

C'est alors qu'un certain Alain Sugar a flairé la bonne idée en frappant un grand coup : il décide de mettre en route la commercialisation d'un ordinateur dont l'installation est la plus simple possible, et qui soit directement utilisable (sans avoir besoin de faire un stage à la NASA) dès la mise sous tension.

Donc dès 1984 le CPC 464 fait son apparition rapidement suivi en 1985 par son grand frère et fleuron de la marque : le CPC 6128 avec, raffinement suprême, un lecteur de disquette.

 

Ci dessous une photo toute sobre de l'Amstrad 6128.

 

Bon d'autres sites décrivent l'histoire d'Amstrad d'une manière beaucoup plus complète et exhaustive et puis ce n'est pas le but de cet article, donc simplement pour conclure la marque Amstrad connue un vif succès mais n'arriva jamais a négocier le début des années 90, avec l'arrivée des Amiga, Atari St et autres consoles de salon et finit par se rabattre sur la commercialisation de...décodeurs satellite.

 

Mais revenons à ce fameux noël...

Hallucination totale et surtout méga surprise en déballant le tout avec mon frère et mes soeurs ! Personne ne voulait allez se coucher tant l'excitation était présente mais bon au final il était tard et tout le monde conclu que les branchements et la mise en route allaient attendre le lendemain.

Quelle ne fut pas ma surprise en me levant au petit matin lorsque je découvris tout le monde agglutiné devant l'écran en train de jouer à Crazy Car et Arkanoïd !

Ah les traîtres...

J'avais loupé la sacro sainte mise en route de la bête, pauvre de moi mais pas grave j'allais me rattraper comme vous le verrez avec la suite de mes posts consacrés aux jeux Amstrad m'ayant marqués.

Voir aussi

Plateformes : 
Amstrad CPC
Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
Divers

Croc

Totalement Addict du milieu du Jeu video aussi loin que je m'en souvienne, j'ai passé un nombre incalculable d'heures à décortiquer les bibles de l'époque (Player One, Joystick, Console +) ainsi que bien évidement m'éclater sur  pléthores de jeux et de machines différentes.

 

Aujourd'hui un réel besoin nostalgique (ouch le trentaine bien tassée) me pousse à partager Ma propre saga du JV telle que je l'ai vécue.

 

En espérant que cela intéresse 2, 3 personnes... ;-)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Divers

Quoi encore un blog parlant de RetroGaming ? 

 

Oui mais il s'agit avant tout de revivre par le biais de différents articles nos souvenirs de joueurs. Partir de la toute première machine possédée et ainsi remonter le fil des années pour créer une sorte de chronologie de notre vie de Gamer.

Cela sera donc un blog rédigé à 4 mains : Par moi-même Melkiok et l'ami Toji.

 L'objectif est que chacun prenne du plaisir à suivre nos tribulations qui vont à priori comporter un certain nombre d'anecdotes savoureuses et surtout moult chroniques de jeux à chaque fois replacées dans le contexte de l'époque (comment et pourquoi en est-on arrivé à posséder telle console/ordi ou tel jeu).

 Et puisque les souvenirs ne font pas tout, chaque jeu mentionné sera  rejoué en cette bonne vielle année 2012 histoire de voir si l'effet "c'était mieux avant" fonctionne ou pas.

 

Voila maintenant place au gaming et direction l'année 1989 !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Another Retro World

Par Melkiok Blog créé le 12/03/11 Mis à jour le 26/03/17 à 19h10

Blabla de trentenaires Nostalgiques sur leurs meilleurs souvenirs Videoludiques !

Le tout saupoudré d'article sur les années 80/90 :-)

Ajouter aux favoris

Édito

Retrouvez l'ensemble du contenu du blog ici => http://anotherretroworld.wordpress.com/

 

Suivez-nous sur Twitter :)

Le Blog :

https://twitter.com/AnoRetroWorld

Melkiok

https://twitter.com/Melkiok

Toji

https://twitter.com/neosyu

Yashide

https://twitter.com/lardon_83

 

Archives

Favoris