Le Blog-note du geek

Le Blog-note du geek

Par Medmed27 Blog créé le 02/11/10 Mis à jour le 14/04/16 à 21h32

Ajouter aux favoris
Signaler
Tests (Jeu vidéo)

 Ce test est réalisé à partir de la version dématérialisée de R&C: Nexus, je suis susceptible de dire des conneries à propos de l'aspect graphique du jeu. Test réalisé après avoir obtenu le platine du jeu.

Juin 2013, Insomniac Games annonce Sunset Overdrive à l'E3 sur Xbox One. Quoi? Insomniac se tire chez Microsoft?! Pas vraiment, puisque le mois suivant est annoncé Nexus! Après deux jeux axés sur du gameplay coopératif, la série Ratchet & Clank revient aux sources et met un terme à la saga Future. Si A Crack in Time se montrait comme l'opus le plus abouti, qu'en est-il de celui-ci? Apporte-t-il un brin de renouveau à la série, ou est-ce seulement un jeu passerelle avec la next-gen?

Ton univers, mon terrain de jeu

Bien qu'il s'attache à la saga Future, Nexus ne requiert pas de connaître l'histoire, même si on vous offre Quest For Booty, alors une piqure de rappel ne fais pas de mal. Opération Destruction démarre la série et pose l'intringue de Ratchet: il est le dernier lombax de la galaxie, et cherche à comprendre comment et pourquoi ses compères ont disparu. A la suite de cela, Ratchet perd Clank, et va donc le chercher, tout en continuant sa quête dans Quest for Booty et A Crack in Time. Ratchet repart finalement à l'aventure en compagnie de Clank. Au début de Nexus, Ratchet et Clank doivent escorter une dangereuse criminel, Vendra Prog. Mais elle est libérée par son frère Neftin, et se mettent en quête de semer le chaos dans la galaxie.

En soi, le scénario est légèrement "bullshit" par rapport à ce qui était teasé, ce qui fait que l'on reste plutôt sur sa faim en arrivant à la fin du jeu. Pour ce qui est des voix, c'est une des meilleurs VF que R&C connaisse (pas plusieurs voix pour Ratchet, déjà un bon point), je ne me prononçerai pas sur la VO, mais je dirai qu'à avoir entendu les voix des antagonistes, la VO de ces derniers est trop accentué, forcé même, tandis que celles de la VF sont aux petits oignons, mais pas de quoi affoler un Thug-4-Less.

Pour ce qui est de l'espace....

Par rapport aux autres scénarios de la saga Future, celui de Nexus est plus sombre, tant dans son écriture, que dans les niveaux que vous explorez: cavernes, ville abandonné ou encore égouts. Graphiquement, Nexus est beau, mais pas tant que cela. Les effets d'occlusion ambiente et de particules sont réussis, on sent que la direction artistique un peu plus "cartoonesque" de QForce et All4One est restée, surtout dans le rendu des cinématiques. De même, si dans les anciens opus certains paysages étaient assez contemplatifs, il y en a beaucoup moins, surtout les paysages spatiaux, car il n'y a que le niveau du Nebulox qui se déroule dans l'espace. Et malgré une DA de qualité, on ne peut pas nier que graphiquement, Nexus est au rabais, surtout par rapport à ACIT, qui reste le modèle de tous les autres R&C de ce point de vue.

"Zurkon Jr a envie de jouer!"

Nexus semble déjà avoir perdu quelques points, mais ce n'est que parti remise. Dans son gameplay, Nexus reprend les bases et les gratifient de quelques améliorations bienvenues et surtout excellentes. Notons d'abord la présence de nouvelles armes, telles que l'Hivernator ou le Répulseur Temporel, etc, qui sont dans l'ensemble assez originales et surtout dévastatrices. Le système d'amélioration est le même: vous upgradez vos armes jusqu'au niveau 3 (et 6 max moyennant un boulon d'or, qui sert enfin à quelque chose) en tuant des ennemis, mais en plus, vous pouvez upgrader divers capacités de votre arme grâce à un système d'amélioration lié  au raritanium que vous ramassez au cours de votre épopée. Une excellente idée donc, qui donne de bonnes raisons de dépenser ses sous pour mieux cogner.

Au menu de ce qu'il y a à cogner, il y a du choix d'ailleurs. Les Thugs-4-Less signent ici leur grand retour, et leur stupidité légendaire aussi! On aurait pu penser retrouver les même ennemis, surtout sur un jeu court comme Nexus, mais il sont plutôt différents, comptez une petite quizaine de monstres environ, à faire frire, sauter, ou congeler selons vos envies et vos idées. Les combats se révèlent assez dynamiques, surtout que vous pouvez batailler autant au sol que dans les airs, ce qui rend l'action encore plus frénétique.

Etranges expériences

En plus de cogner, vous aurez également à réfléchir. Dans le contexte de Nexus, Clank sera amené à voyager dans des failles du Netherverse, le monde que Vendra souhaite ouvrir vers la galaxie de Ratchet. Ces petites épopées sont sous la forme d'un puzzle plateforme, dans lequel vous pouvez jouer sur la gravité du niveau pour faire avancer Clank. Des mécaniques de jeu sympathiques, mais qui laissent un goût amer et font penser que ces casses-têtes ont plus été fait en arrière plan, tout comme Clank qui est passé au poste de second rôle.

 Fichus holoplans!

Pour finir sur la partie durée de vie, si vous commencez en mode difficile, le jeu peut vous prendre 5 à 7 heures de mon point de vue, et plus évidemment avec le mode Défi, du moins jusqu'à ce que vous obtenez un certain T.E.L.T VII. Un temps de jeu plutôt raisonnable, du moins si l'on s'amuse à chercher les boulons en or, qui servent à passer au niveau Oméga les armes en mode défi, ainsi que les holoplans du T.E.L.T VII, d'ailleurs c'est la première fois que j'ai eu autant de mal à trouver ces deux artefacts dans un Ratchet & Clank, à la fin de ma première partie, j'ai du finir avec 4 boulons sur 12 et 2 holoplans sur les 7(ou 8) nécessaires. Bien entendu, tout devient plus simple avec le cartographeur de trésor que vous gagnez à l'arène. Arène qui d'ailleurs est plutôt sympathique dans cette opus, avec un challenge bien dosé au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu.

 

Au bout du compte, Ratchet & Clank: Nexus clôt la saga en beauté. Bien que le scénario soit un tant soit peu décevant, il reste dans la lignée des R&C que l'on a connu, avec une bonne dose d'humour, et même des références aux anciens opus qui feront plaisir à ceux connaissant bien la séroe. Doté une bonne rejouabilité, Nexus n'a pas de quoi rougir de la courte durée de sa campagne compte tenu de son prix très raisonnable, car il y a des jeux valant plus cher qui propose bien moins que ça. Nexus est le parfait mélange de ce qui fait les Ratchet & Clank: armes farfelues, combats épiques, et avec quelques bonnes idées de customisation, le gameplay de cet opus est jouissif.

Voir aussi

Jeux : 
Ratchet & Clank : Nexus
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Salut à toute la communauté Gameblog!

Je m'appelle Medmed27, j'ai 17 ans, et je suis gamer dans l'âme. Je connais Gameblog depuis 3 ans maintenant et je suis très heureux de pouvoir partager ma passion sur mon blog. Vous pourrez donc y retrouver pas mal de news ici et là, des mini-tests et des gros tests, ainsi que mon avis sur tout ce qui se trame dans l'univers du jeu-vidéo!

 

Platines obtenus:

  


Jeux du moment:

 Bioshock Infinite

 

Jeux terminés en 2014:

>> Bastion

>> Diablo 3

>> Brothers: A Tale of Two Sons

Jeux attendus en 2014:

Orcs Must Die Unchained

Personnages favoris de LoL:


----------------------------------

ID PSN: Medmed27 / Soso27000

 

Follow me on Twitter!

 

Archives

Favoris