La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 27/01/17 à 09h15

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris

Catégorie : P'tit bonus.

Signaler
P'tit bonus. (Divers)

A vos souhait bande de p'tits loubards des îles ! Bon, ben, comme tout le monde me saoule en m'envoyant des messages de bonne année, ce doit être vrai, c'est la nouvelle année, donc :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut mes p'tits amis loubardinous de la France entière et d'ailleurs ! Donald me l'a demandé, alors vous ne vous en prendrez qu'à lui, hein... Voici ma collection (presque) complète de consoles, et y'a du grand n'importe-quoi...mais ça, vous avez l'habitude, non ?

Deux Gamecube qui marchent, et oui, j'ai osé, une Wii...qui pédale méchamment dans la choucroute (c'est par chez moi, ça).

Bon, j'ai la flemme de tout sortir pour tout remmettre après, donc voici, rangées plus ou moins correctement, deux Nes (dont une est hors-service, les contacteurs sont oxydés), une N64 qui ne me sert quasiment à rien, et une Super Nintendo qui a du mal.

Tiens, des vieux ordinateurs taillés pour le jeux... Un CPC Amstrad 6128, un TO7-70, un Amiga 500 (mi piace molto) et un TI-99...tous marchent plus ou moins bien...

Du Philips avec le tout nouveau CDI (je veux dire nouvellement acquis) et une Videopac (pareil...).

Quelques consoles portables, avec une sempiternelle DS-Lite et une DSi version Pokemon, deux vieux bidules des années 70, une Game Gear et une Neo-Geo Pocket.

Oh là là, va y avoir de la lecture là... Alors, une Game and Watch, une Tiger merdique, une Game Boy Fat, une PSP Street, une GBA (les deux autres sont vendues), une 3DS XL et...pas moins de 7 Game Boy Color, toutes en état de fonctionner...dont une Pikachu et une Micro...ou Pocket, je ne sais plus, tiens...

De la Playstation première, quatre consoles, plus deux qui sont au clou pour l'instant (et sous un tas innomable de bouquins).

Et de la Play 2 maintenant. 1, 2, 3, 4...elles sont toutes là...ou presque... A noter que la grosse noire et la Slim avec un petit dragon sont pucées...

De la Saturn et de la Dreamcast (la deuxième est aussi vendue, tiens)...

Woah ! Bon, là-dedans, il y a une Master System 2, une Megadrive, et une Megadrive 2 avec son Mega Cd...sans oublier l'adaptateur 32 X...pfoooooooouuuuuuuuu...

On ne se moque pas s'il vous plait...oh et puis si, foutez-vous de ma gueule ! Ça, c'est mon bordel à moi, ce qui est branché sur le télé... Donc, on a une PS2 slim, une Xbox 360, une PS3 Ultra-Slim (ouais, j'ai honte) et une PS4 first generessieune...qui va bientôt cédé sa place pour la Pro...normalement...

Mais y'a pire, car là, c'est la place du gamin... Donc, on a une PS3 Slim, une PS2 qui ne sert à rien et une WiiU (pfffffff, quelle idée...).

Ah, j'ai aussi une Xbox Une (et pas One, hein), mais où...

Mince, j'ai oublié ce truc là... Qu'est-ce que c'est d'ailleurs ? Un téléphone ?

Et pis, ça, c'est un peu hors-sujet (quoique), mais c'est l'engin avec lequel j'écris en ce moment...

Bon, ben, mon cher ami estimé, voilà, tu peux faire les comptes maintenant... Moi je vais tout ranger...enfin, tout bazarder en haut d'une étagère, quoi...

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut les p'tits loubards qui ont besoin de conseils pour finir un niveau ! En pleine préparation d'un autre livre de jeux de rôle, et pas des moindres, voici de quoi patienter un peu, avec ma petite collection de guides officiels. Et il y a du grand n'importe-quoi, vous verrez...

Pour la Playstation 1, les guides ne furent pas trop légion, mais j'ai pu récupérer Legend of Legaïa (tout en anglais, mais ce n'est pas grave), ainsi que l'excellent Dino Crisis (un Resident Evil à la sauce Jurassik Park) et, plus WTF, Bugs Bunny "voyage à travers le temps", un petit jeu d'action/plates-formes bien sympathique... Et croyez-moi, la soluce de ce dernier peut s'avérer indispensable tellement certaines situations sont loufoques...

Côté petite soeur, voici trois autres ouvrages, et encore un en anglais avec Arc the Lad Twilight of the Spirit (Le Clan des Deimos, c'est un rpg un peu tactique et sympathique comme tout). Onimusha 3, que j'ai récupéré pour presque rien, ainsi que Baldur's Gate Dark Alliance, qui comporte de très bons secrets sur le jeu...

La série des Fallout sur old-gen et next-gen se doit d'avoir de bons guides officiels, mais...franchement, je n'aime pas trop la façon sont ils sont écrits, je les trouvent brouillons, ou fouillis... Mais ils servent quand-même très bien, pour qui ne veut rien râter des quêtes... Et ne me posez pas de questions sur les feuilles qui dépassent, ce sont des ajouts (notamment pour les DLC)...

Après le post-apocalyptique, voici l'héroic-fantasy et Skyrim, guide qui a les mêmes tares que ceux de Fallout... Il y a trop d'informations un peu partout, on se perd facilement... Heureusement que le jeu est sensationnel... Et puis, un peu de Tomb Raider avec l'excellent opus Underworld, ainsi que L.A. Noire, un bon jeu d'enquête, malheureusement entâché par une version française seulement sous-titrée...

Bien-entendu, il fallait que je montre mes guides de GTA, très pratiques aussi pour connaître tous les petits à côtés... A savoir que pour GTA V, le bouquin a prit la flotte lors de l'une des innombrables inondations du toit, mais ce n'est pas grave...

Un peu de Final Fantasy maintenant, avec le génialissime XII (mais qui ne me botte pas), le controversé XIII (qui est tout de même un bon épisode), et son alter-égo XIII-2, que nombre de joueurs ont préféré...

Deux autres guides de chez FF, avec le remake du troisième opus (sur DS), qui est, ma foi, bien sympa... Et la version collector de FF XII, tout en cuir et enluminé de dorures... Il a de la gueule...mais son prix aussi...

Encore deux collectors, pour finir, avec Uncharted 3 et Deus Ex...

J'ai également des guides non-officiels, du genre qu'on retrouvait dans les magazines ou dans des hors-séries chez notre marchand de journaux, mais je ne vois pas l'intérêt de les montrer ici... Bien que je possède un spécial jeux d'aventure regroupant, entre autre, Tomb Raider (le premier), les Discworld, les deux Chevaliers de Baphomet sur Playstation...Et d'autres, sans-doute... Sans parler de plusieurs magazines de tips, astuces et codes Action Replay...

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut bande de loubards adeptes de l'épée à deux mains ! Je vais vous parler d'une compilation sur PC qui m'a enchanté, vraiment, mais avant, un petit récapitulatif de ce que j'ai trouvé en plus...

Deux jeux Super Nintendo, avec Busts Loose, de la plate-forme délirante à la Lonney Tunes comme on aime, et Samourai Shodown, adaptation du célèbre jeu de baston made in Neo-Geo...

Star Ocean Second Evolution, l'adaptation du titre éponyme (ou presque) de la Playstation. Je sais que la presse ne fut pas très tendre avec...

Ensuite, Popo...Poto...Argh ! Popolocrois, un petit RPG pour les débutants et les plus jeunes...tout en anglais... Y sont cons des fois les éditeurs... 

Et une Game Gear, une ! A 15 euros la bète, je n'allais pas me priver...sauf que...et bien oui, elle ne fonctionne pas...enfin, elle s'allume mais s'éteind de suite, ce qui pourrait être un soucis de résistance... A voir donc...

Bon ! Rentrons enfin dans le vif du sujet, avec une compilation Revolution Software, les responsables de la série des Broken Sword... Mais si, vous savez, les Chevaliers de Baphhomet, George Stobbart, Nico...

Et c'est un truc de fou, car vous avez tous les épisodes de la série, même le dernier... Plus, quelques autres perles, à savoir "De sang froid" (action-infiltration), "Lure of the temptress" (point'n click), "Beneath a steel sky" (point'n click), sans parler des deux verions remasterisées des "Chevaliers de Baphomet" et des "Boucliers de Quetzacoatl"...

Nous avons, en plus, un Dvd de making-of et un Cd regroupant les meilleures musiques de tous ces jeux...plus...

...des posters de chaque jeu (recto-verso, malheureusement, mais bon...)

Un petit livret bande-dessinée...sympa...

Et tout aussi curieux que bien cool, une clé usb regroupant les musiques de chaque jeu...alors qu'il y a un cd musical... Mouais, une clé de 4gb, avec un look sympatoche, on prend...

Et pour ceux qui me diront que les goodies sont loin d'être faramineux, sachez que le coffret coûte...39 euros... Alors, pour le prix d'un jeu 3DS neuf, on se jète dessus hein, surtout que les premiers jeux tournent super bien sur du Windows 7 et 8...

Ah, et pour les photos floues, je sais, mais avec une tendinite, j'ai du mal à garder le bras bien tendu sans trembler, soyez indulgent, j'ai bobo moi...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut à vous les pt'its loubards à choix multiples ! Comme je ne savais pas où ranger ce titre et que je ne voulais pas créer une énième catégorie qui risque d'héberger ce seul jeu, je le met ici, bien au chaud... Fan de rpg, j'aime aussi les productions où on ne fait pas grand-chose, à part visionner une énorme cinématique. Et justement, c'est un peu le cas pour ce Life is strange...ou quand Square-Enix se prend pour Quantic Dream...

 

UNE ADO COMME LES AUTRES ?

Binevenue à Arcadia Bay, petite bourgade tranquille de pêcheurs en Oregon. C'est ici que Maxine Caulfield (appelez là Max, sinon elle vous fera la trogne) commence ses études spécialisées dans la photographie, dans un lycée très typique des Etats-Unis. D'ailleurs, les stéréotypes cinématographiques sont tous présents, avec les geeks dans le coin A (dont vous faîtes partie), les débiles sportifs dans le coin B, les intellos coincés dans le coin C et les riches camés dans le coin D. Dans quel jeu ai-je déjà vu ça moi ?

Bref, Max s'est inscrite dans cet établissement à cause d'un célèbre photographe qui y donne des cours, et comme elle est férue de cette discipline (et qu'elle a un sacré don en plus), c'était assez logique. Mais, en dehors de cela, Max a passé toute son enfance, et une partie de son adolescence à Arcadia Bay, mais a dû déménager avec ses parents il y a cinq ans. C'est donc, non sans apréhension, qu'elle foule à nouveau le sol de son ancienne ville. Plutôt moyenne dans toutes les matières, notre jeune amie n'en est pas moins d'une relative intelligence, et possède un esprit de déduction très pragmatique. Mais, à cause d'un caractère très sociable, et surtout d'une tendance à partir dans la rêverie, ses notes restent assez médiocres...

Maxine est très mignonne, mais fait aussi très gamine...

Comme toutes ados (elle a 18 ans, mais reste encore très gamine), Max a des amis. Warren est le geek intello, secrètement amoureux d'elle. Kate, quant à elle, c'est la coincée richarde et pieuse par qui le scandale va réellement éclater... Les autres protagonistes sont plus ou moins amis avec elle, mais n'ont pas de réels liens.

 

ERASE AND REWIND

En plein cours de photographie, Max s'endort totalement et fait un cauchermar d'une tempête gigantesque menaçant d'une tornade toute la ville. Et c'est après un choc violent chimérique qu'elle se réveille en sursaut, provoquant quelque hilarité de ses camarades... Heureusement, la sonnerie marquant la fin du cours retentit, et c'est non sans un certain soulagement que notre héroïne se dirige vers les toilettes, histoire de se rafraîchir un peu, non sans avoir auparavant promit à son professeur de lui rendre une photo pour le concours qu'il organise.

Arrivée dans les commodités suintantes, elle prend sur le vif un joli papillon bleu, et, du coup, surprend l'un des élèves, Nathan Prescott (dont la famille détient la quasi-totalité de la ville) en plein délire paranoïaque dans ces mêmes lattrines (destinées aux femmes, je précise). Entre ensuite une jeune fille aux cheveux bleus qui, après une belle dispute, se prendra une balle dans le ventre, par le jeune bourge prétentieux et agressif... Dans un cri, Max se précipitera vers la victime et...

Chloé, quant à elle, a définitivement laissé son côté ado...mais reste très gamine aussi dans son comportement...

Se réveillera bien malgré elle quelques dizaines de minutes plus tôt, en plein cours de Jefferson (le prof de photographie), et revivra les mêmes instants. Décontenancée de prime abord, elle va rapidement décider de retourner aux toilettes afin d'empêcher cette pauvre fille de se faire tirer dessus. Car, bien consciente de la bizarrerie de la chose, elle comprend rapidement que, tel une certaine De Lorean, elle possède le pouvoir de remonter le temps...et donc de corriger certaines erreurs du passé...

 

T'ES MA COPINE

En sauvant donc la jeune fille aux cheveux décolorés, Max s'attirera de suite les foudres d'un Nathan Prescott totalement incontrôlable, qui n'hésitera pas à frapper la pauvre gamine sans défense, et ce, malgré l'intervention ridicule de Warren. Heureusement, la presque victime capilo-bleutée va intervenir au dernier moment pour sauver notre héroïne bien malgré elle, et du coup, laisser un pauvre geek se faire littéralement défoncer la tronche...

Et justement, cette nouvelle amie n'en est pas vraiment une, puisqu'il s'agit en fait de Chloé, la meilleure amie de Max...Du moins, quand elles étaient plus jeunes... Lui en voulant assez d'être partie comme ça, et surtout de ne jamais avoir donné de nouvelles, notre sauveuse décide tout de même de renouer l'amitié perdue. Malheureusement, la rebelle attitude est passée par là, et Chloé est devenue une ado buveuse, fumeuse et surtout à moitié droguée, et ce depuis la mort de son père, il y a 5 ans...tiens, quelle coïncidence...

Remonter le temps sauvera une paire de fois vos ami(e)s...

De fil en aiguille, elles discutent d'une certaine Rachel Amber, qui aurait disparue il y a peu de l'académie d'Arcadia Bay. Et comme Chloé était sa meilleure amie, elle aimerait bien comprendre ce qu'il s'est réellement passé... Surtout que le secret de Max ne le restera pas bien longtemps pour elle...

 

SCOOBIDOO WHERE ARE YOU ?

Voici le trame générale du jeu, il faudra mener l'enquête sur la disparition de Rachel, dont le portrait orne quasiment tous les murs du lycée... Vous dirigez Max donc, et vous devrez poser des questions, lire tout ce qui vous entoure, intéragir avec les éléments du décor...bref, fouiner un peu partout...

Pour ce faire, vous devrez choisir vos questions, mais aussi vos réponses quant aux différents évènements. La plupart ne sont pas bien graves pour la suite de l'histoire, mais d'autres vont radicalement changer le scénario... Et comme vous pouvez remonter dans le temps, si une réponse ou une action ne vous plaît pas, vous pouvez la changer comme bon vous semble...car, si l'environnement remontera le temps, ce ne sera pas votre cas...pratique ça...

Je n'en ai pas parlé, mais vous pouvez aussi prendre des photos d'endroits pré-définis, pour gagner quelques trophées...

Et d'ailleurs, la plupart des scènes importantes vous demanderont d'utiliser votre pouvoir, comme par exemple, la tentative de suicide de l'une de vos amies...arrivée trop tard, vous devrez jouer avec le temps pour la sauver. D'autres évènements, plus anodins, vous demanderont aussi de faire joujoux avec votre pouvoir, mais cela ne desservira pas vraiment l'intrigue principale...

Le jeu se divise en 5 épisodes, chacun était au préalable téléchargeable, à quelques mois d'intervalles... Mais là, j'ai la version boîte, dont je parlerais par la suite, car c'est une collector... A chaque fin d'opus, vous aurez un petit briefing sur vos actions qui vous donnera un aperçu de vos bons ou mauvais choix...enfin, là, c'est relatif...

Voici ce que l'on a dans la version collector (ce sont les même goodies sur PS4)

La version collector comprend le jeu (y'a intérêt tout de même, je ne suis pas Inquisition moi) comprenant aussi les commentaires des développeurs, un artbook assez minuscule et un cd des musiques...C'est maigre, mais pour le prix (en fin d'article), on ne peut pas trop hurler au scandale...

 

TU TE SERAIS PAS PLANTE D'EPOQUE ?

Disons le de suite, car c'est la partie qui va diviser tout le monde et qui risque d'en fâcher certains, le jeu est moche...mais à un point inimaginable. A peine digne d'une PS3, presque possible sur une Playstation 2, c'est vous dire. Les textures sont pastels et manquent cruellement de détails, il persiste des bugs d'affichage grossiers, et les couleurs sont baveuses à souhait. Non, franchement, c'est laid au possible...heureusement qu'il s'agit d'un jeu indépendant...Enfin, si je puis dire, car c'est tout de même du Square-Enix... Et puis, il faut savoir que, outre cette laideur omniprésente, l'animation est très bien retranscrite, et l'harmonisation graphique est au rendez-vous... Bref, c'est moche, mais on aime quand-même, car ça n'agresse pas l'oeil non plus. Et puis, comme le tout semble reposer sur des couleurs semblant peinturlurées à l'huile, ça donne un certain cachet au tout. Je dois dire que là, je ne saurais pas trop comment noter cette partie...

Le jeu n'est pas beau, mais...il s'en dégage beaucoup de charisme...

La musique est...spéciale. Très folklorique dans sa forme, elle représente une certaine séreinité dans une atmosphère assez noire. Et puis, pour un jeu qui se passe en 2013, ça nous change des sempiternelles musiques de djeuns... Les voix sont en anglais, plutôt bien doublées en français (en sous-titre donc). Il y persiste quelques fautes de langages, mais cela retranscrit assez bien le parler adolescent... Il y a bien quelques soucis de synchronisation labiales, mais rien de bien méchant, et somme toute assez rare...

L'histoire est très prenante, et il ne faudra pas bien longtemps pour rester scotché à l'écran...Enfin, pour peu qu'on aime le genre... Car n'attendez pas une goutte d'action, il n'y en a pas du tout. Je dirais même que pas mal de quêtes sont ennuyeuses : aller ramasser des bouteilles, chercher un bouquin, remonter le temps pour donner la bonne réponse à une question... A s'endormir presque, comme Max... Heureusement, les personnages sont très attachants, même s'ils sont secondaires. Mais plus que tout, on va se prendre en grande amitié pour l'héroïne principale...

Vous ferez également face à des catastrophes écologiques sans précédent...

Côté durée de vie, comptez une dizaine d'heures environ pour aller jusqu'au bout de l'aventure (mouais, deux heures par opus, en gros). Ce n'est pas très long, mais il y a tout de même un peu de rejouabilité, car vous pouvez refaire chaque chapitre en changeant vos choix...c'est à cela que sert le briefing... Et puis, je parlerais pas de maniabilité, car il suffit de marcher, d'orienter la caméra vers des items ou le décor pour qu'on puisse intéragir avec eux...

-------------------------------------

C'est bien cela, Square-Enix se prend pour Quantic Dream sur ce coup-là... Et force est de constater que la sauce prend rapidement, et jusqu'au bout (bien que la fin soit assez psychédélique). L'histoire se laisse regarder, surtout que tout se maintient bien au final. Et la pauvreté graphique ne dénote pas avec le style du jeu, surtout que les différentes animations en arrière-plan sont très sympathiques... Un parti-prit somme toute logique... Donc, si vous aimez les jeux où on ne joue pas beaucoup, les scénari alambiqués au possible, la science-fiction qui rejoint la réalité, Life is Strange est fait pour vous, disponible en téléchargement et en boîte collector ou non...

 

Vous avez dit bizarre : bon scénario, protagonistes attachants, ambiance réussie, plein de choses à faire et à voir, doublé en français.

Comme c'est étrange : graphismes laids, quelques ruptures de rythme, pourquoi c'est si court...

 

Graphismes : 11/20

Sons : 18/20

Maniabilité : 16/20

Scénario : 18/20

Durée de vie : 14/20

Sentence

16/20

 

Machines : PS4, Xbox One, PC.

Genre : enquête/aventure.

Sortie : janvier 2015 pour le premier opus en téléchargement, février 2016 pour la version boîte.

Développeur : Dontnod.

Editeur : Square-Enix.

Difficulté : absolument pas !

PEGI : 16 ans (drogue, violence, langage grossier).

Prix : 35/40 euros en occasion, mais dans les 50 euros en neuf (vu sur Price Minister).

Qui se ressemble : Heavy Rain, Beyond Two Souls, Farhenheit.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut les p'tits loubards en blanc manteau ! Comme promis sur mon dernier article, voici les deux jeux en version collector que j'ai déniché, mais pas en soldes, ces derniers temps... Sachant que je ne suis pas un fan de l'une, comme de l'autre série... Mais là, je ne peux pas parler d'une édition pourrie et d'une autre géniale, elles sont toutes deux sympathiques, surtout à un tel prix...

Et on commence par l'assassin sur Xbox 360, dans un boîtier épuré, simplement orné d'une tronche en 3D...sympa quand-même... Surtout à 17 ¤ à peine...

Dans le bousin, le jeu bien-sûr (quoique, rappelons-nous de l'edition collector d'un certain Dragon Age Inquisition), et un DVD vidéo qui nous propose le film Assassin's Creed Lineage, en entier (36 mn), avec en bonus un making-of et un trailer...

Des cartes représentants les personnages du mode multijoueur...bizarre ça...

L'une d'entre elles dans le détail, avec un petit background sympathique...histoire d'humaniser les personnages...

Et puis, un bonus qui n'est pas annoncé sur la boîte, trois cartes litographiées en papier cartonné... Sans parler de deux DLC : une mission solo, et une armure pour Ezio, le protagoniste principal.

Ensuite, un jeu sur PS3 (qui a du mal à marcher chez moi), Splinter Cell Balcklist, dans une boîte assez volumineuse, et pour 30 ¤...

Le jeu, bien entendu, et encore une bizarrerie incompréhensible de l'éditeur, le Steelbook sans jeu... Du coup, ça nous fait un boîter vide qui ne servira à rien...

Et puis, une bd au format...bd (ouais, il y a des bande-dessinées au format A5 des fois, et c'est tout sauf pratique)...

Comme vous pouvez le voir, la graphisme général est léché... Bon, oui, il y aura, comme d'habitude, une suite à cette histoire, donc il faudra mettre la main au porte-monnaie pour connaître le dénouement... Mais 96 pages, c'est quand-même plus qu'un produit pubilicitaire...

Et puis, une figurine plutôt jolie et très représentative de Sam Fisher... La seule grosse doléance serait les cheveux qui ressemblent plus à un casque, mais je chipotte, comme d'hab...

De derrière et dans le détail, voyez comme la figurine est tout de même pas mal détaillée...

Sans parler de quelques DLC également, dont deux cartes multijoueurs, et diverses pièces d'armure, de costumes et armes...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
P'tit bonus. (Art)

Salut les loubards de la fin de semaine, ou presque... Afin d'expliquer cette absence et de rendre un hommage vibrant et mérité à ma petite maman, je propose, là maintenant, de vous faire découvrir certaines de ses oeuvres, pré-mortem... Un tel don artistique méritait bien cela...

Celui là, je l'aime bien, y'a des p'tis écureuils, et c'est gentil un zécureuil...

 

La Porte de la Craffe, un lieu historique de la ville de Nancy, le tout à l'encre de chine

 

Je le trouve joli aussi ce tableau, une femme du XIXième siècle, vendeuse de fleurs

 

Un très beau panorama de village, avec de belles couleurs

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
P'tit bonus. (Littérature)

Que le bonjour vous soit profitable jeunes loubards du mois férié... Voilà, il fallait bien que ça arrive, on a publié un écrit de ma composition dans un recueil nommé "La Tolérance", et je ne suis pas peu fier...(ouais, je me la pète grave, j'ai les chevilles qui ne rentrent plus dans mes Kindy). Donc, voici la bête, dans toute son horreur...

 

 

Si Différend

 

Et si je saute par cette grande fenêtre ouverte, maintenant, devant tout le monde, par ce bel après-midi de printemps ? Cela fera-t'il une si grande différence ? Regrettera-t'on cet énième adolescent qui, poussé par je ne sais quelle addiction vidéo-ludique, n'aura fait que répondre à une soudaine impulsion respectueuse envers ses camarades ? Je les entend d'ici, marmonner, se lever, se précipiter vers ce trou béant d'un bleu éclatant, pour voir ce qu'il se passe véritablement. Mais la vraie question n'est pas s'il faut le faire ou non. C'est plutôt : manquerais-je à quelqu'un ? Ai-je le droit de soutirer une part de bonheur à mon entourage afin de desservir mes instincts vils et peu compréhensibles par l'opinion publique ? Est-ce si honteux d'avoir à ce point autant de différences par rapport à la masse populaire et de ne pas suivre comme un mouton ce que la plupart pense et fait ? C'est vrai, je ne suis pas un citoyen de ce pays...enfin, pas encore, mais comme toute personne valide, intellectuellement active, je pense. Sans doute bien trop même.

Pourtant, lorsque je m'entend parler devant tous ces visages étrangers, fermés, simples et inexpressifs, apeurés parfois, je tente toujours de partager le plus d'informations possibles avec eux. Mais est-ce moi qui communique avec difficulté ? Je me comprend facilement pourtant, et si je suis en mesure de me comprendre, tout le monde devrais faire l'effort de comprendre aussi. Après-tout, ce ne serait que justice de se plier à mon comportement, qui n'est pas si différend des autres...du moins pour ma part. On me traite de pestiféré, de bon à rien, d'inutile, de marginal, mais est-ce moi qui suis hors des rails imposés par la Société si propret soit-elle ? N'est-ce pas plutôt le Monde qui m'entoure qui devrait se plier à mon bien-être ? Ou alors, ne dois-je pas plutôt créer un nouveau Monde, afin d'y accueillir d'autres personnes comme moi, ayant un physique, une pensée, ou un comportement singulier, des personnes avec qui je peux ériger des liens de fraternité ? Je me sentirais moins seul, c'est sûr. Mais à penser comme cela, je deviens moi-même marginal. Mais s'il faut en passer par là pour gagner quelque respect de la part de mes pairs, je m’exécute tout de suite.

 

Quelquefois, il me tarde de rejoindre les étoiles qui brillent au-dessus de ma tête. Si je ne les vois pas, je sais qu'elles sont tout de même là, à m'attendre, à m'appeler, à crier mon nom. Seules ces corps célestes peuvent avoir ce sentiment d'entraide qui me fait toujours défaut. Bof, après-tout, l'ennui gagne toute la classe, et je n'ai rien d'autre à l'esprit, alors, autant bondir de ma chaise, arpenter rapidement la salle en renversant la table et faire ce grand saut qui m'attire telle l'attraction de deux pôles opposés. D'ailleurs, je vois cette magnifique couleur azurée qui m'enveloppe déjà, et m'emporte vers un tourbillon vert et gris. Et j'ai beau rassembler toutes mes forces et leur ordonner toutes les meilleures résistances qu'elles peuvent objecter, je sens un souffle d'air pur et tiède sur ma nuque, mes bras, mes jambes. Je les sens aussi, ces yeux avides de sensations, bien trop hébétés par les discours conditionnés, se pencher enfin vers moi, celui qui n'est jamais là. Cette fois, je le sais, j'ai finalement une certaine valeur pour eux. Mais elle disparaît avec ce mal de crâne soudain et inaliénable...tout disparaît...à part les quelques lignes que tout le monde lira demain, mais oubliera vite par la suite...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut les p'tits poissons loubards ! Voici une découverte que j'ai fait, et que vous avez peut-être fait aussi d'ailleurs, chez mon marchand de journaux non-attitré...le magazine spécial Rétro-gaming, volume 1... 

Voici la couverture, un beau bordel comme on peut le voir, à l'image de tout collectioneur qui se respecte...ou pas. Notez le prix du mag, 12.90 ¤ tout de même...même en kiosque, le rétro-gaming coûte un bras...

Voici maintenant le sommaire, bien bordélique aussi...notons la grande diversité des thèmes proposés.

On y trouve un article sur la saga Final Fantasy, très intéressante, mais malheureusement pas vraiment exhaustive...je dirais que les informations que l'on nous donne me sont déjà plus ou moins connues, donc...et les articles sont minuscules aussi, donc peu précis.

Ah, bien plus intéressant (à mon sens), les accessoires Master System, que l'on a connu en France, ou pas du tout...je me souviens bien du Joystick en 04, mais beaucoup moins du Sport Pad en 07...

Il y tout un dossier sur la saga Street Fighter aussi, et on n'y occulte pas le premier épisode, aussi mauvais soit-il...l'article est sympa, mais encore une fois, il est trop succint pour moi. On y fait à peine référence aux épisodes Alpha (Zéro au Japon), et c'est dommage, puisqu'il s'agit des débuts des combattants (avec de meilleures techniques, bizarre non ?)

Voilà ce qui a motivé mon achat, une rétrospective sur l'Amiga 500, ses jeux et ses trucs-bidules-chouettes qui vont bien avec...mais petite déception tout de même, on n'y parle pas des excellents Protracker, véritables logiciels de musiques performants pour l'époque, et dont de grands noms de la musique de nos jours y ont fait leur premières incursions...

Mais on y retrouve aussi des interviews, ici Sid Meier. Il y a également Miyamoto un peu avant...

Bon, je ne vais pas scanner tout le magazine quand-même, à vous de voir s'il vous plairait de le posséder... Mon avis personnel est que ce bouquin est sympathique, mais qu'il manque un peu de profondeur et d'arguments véritables pour attirer les collectioneurs que nous sommes... Néanmoins, il s'agit d'une bonne iniative, à un prix un peu onéreux, mais tant pis, ça vaut quand-même le coût...euh le coup...

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
P'tit bonus. (Divers)

Salut les p'tits loubards ! Aujourd'hui, je suis retourné au Centre des Congrès, pour y suivre une autre manifestation. Cette fois-ci, pas de gamins déguisés en Naruto, mais une exposition de différents jeux. Il s'agit du festival Jeux et Compagnie. Société, de plein-air, de rôles,...il y en avait pour presque tous les goûts, et voici donc un petit résumé en image...

Et on commence par quelque chose qui n'a rien à voir avec les jeux : une fontaine. Avec un petit panneau (qu'on ne peut pas lire d'ici) qui nous demande de donner quelques piécettes pour que perdure le festival...on n'est pas rentré dans la mouvance qu'on nous demande déjà de donner...

Un stand avec des jeux en bois faits artisanalement. Rien de très original, mais je trouve cela toujours chouette, pas vous ? Bien-sûr, ils étaient tous en vente pour une bonne vigntaine d'euros chacun environ...ça va, ce n'est pas trop cher le kilo...

Un jeu de quille finlandais, où il faut jeter un bout de bois sur des quilles cylindriques. Ça s'appelle Mölkky...quel nom... Chaque quille posséde un nombre de points déterminé, et il faut atteindre ou froler les 50 pour gagner.

Un jeu de billard solitaire original. Il faut lancer la boule, la faire rebondir sur le haut de façon à ce qu'elle retombe en bas à gauche, dans le trou... La pauvre gamine qui y jouait avait un bras dans le platre et n'arrivait pas à lancer le "cochonet". Je l'ai un peu conseillé, et hop, réussi ! Conclusion : 666 est gentil avec les enfants...

Ah, un jeu que je trouve très original (et un rien énervant aussi). Le but est simple : à l'aide de deux ficelles, il faut faire bouger la nacelle dans laquelle stagne une balle. Et bien entendu, il faut éviter les trous et accompagner la boule rouge tout en haut, dans le petit trou du centre. Et croyez-moi, c'est loin d'être simple...

Ooooh, une fée des bois ! Bonjour mademoiselle, ça ne vous dérange pas si...merci beaucoup ! Des animatrices réellement sympathiques, charismatiques et...ben oui, jolies...

La boutique de jeux de rôles, qui proposent surtout des goodies médiévaux, de type armures, armes, bourses,... Et le tout, fait main par un passionné...vraiment cool. Côté livres de jeux, c'est plus famélique, il n'y avait que quelques règles de Star Wars, et d'autres bouquins que je ne connais pas...bof, quoi, j'aurais bien voulu voir des vieux jeux de rôles du type AD&D, Cyberpunk ou Chtulhu...

Il y a aussi des figurines et des cartes à collectionner, on ne pouvait pas y couper...le choix est assez limité, dommage, mais les personnages sont de bonne facture.

Si, si mon gars, je vais te prendre en photo... Quoi ? A qui je parle ? Au jeune à lunettes bien sympathique... Les tables de jeux de rôles, où il n'y avait pas un seul jeu de ma connaissance... (Soupir) Les bonnes années où j'étais MJ...

Pas de convention sur les jeux sans les échecs. Ne pas les déranger, enlever le flash surtout... Ah, mon fou se transforme en chameau et peut traverser l'échiquier de part en part...comment ? On ne joue pas à Tempête ? Mince alors...

C'est pas une excellente idée ça ? Faire essayer une armure en fer par des gamins... Maintenant, tu vas me faire trois longueurs de bassin avec tout ça sur le dos mon petit... Chiche...

Des figurines peintes à la main, dans le plus pur style Games Workshop...

D'autres figurines, mais fabriquées de façon artisanale cette fois-ci. Bluffant, non ?

Et pour terminer en beauté, voici un petit film monté par mes soins pour se mettre un peu dans l'ambiance...avec, pour débuter, une démonstration du jeu de quilles au nom bizarre...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris