La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
Rpg à découvrir absolument.

Vous rêvez de sauver la Princesse Zelda, de poufendre une armée de gobelins et de suppots de Ganon, de découvrir Excalibur, la super-épée cachée dans les bois d'Hyrule, de visiter le Monde d'Hyrule sur Epona, votre cheval fantastique, de découvrir la Tri-Force et de la ravir à votre pier ennemi de toujours. Mais voila, le soucis est que vous n'avez pas de console de Nintendo... Sony à pensé à vous en sortant cet Adventures of Alundra. Alors, près pour la grande aventure ?

 

SONGE D'UNE NUIT D'ETE

Vous êtes dans la peau d'Alundra, jeune aventurier qui prend le bateau pour une destination lointaine. Dans la nuit, et après quelques discussions totalement inintéressantes avec des passagers relativement exotiques, vous êtes réveillés par un cauchemar qui ne semble pas en être un... En effet, vous essuyez une tempête terrible qui, malgré une rebellion forcenée du navire, le brise en deux parties. Echoué sur une plage, mais bien vivant, vous serez recueilli par un vieil homme solitaire, habitant dans un petit village proche.

Vous vous réveillez dans un lit bien confortable, à l'étage d'une maison. En bas, vous entendez un fracas assourdisssant, qui vous pousse à descendre les escaliers vers ce dernier. Là, un homme frappe sur du métal et vous acceuille comme un vieil ami, les bras ouverts. Il vous explique votre mésaventure et vous demande de visiter le village pour vous présenter auprès des autres villageois, qui sont, d'après ses dires, relativement sympathiques.

La traduction est irréprochable, mais la police de caractère est un peu indéchiffrable.

Pourtant, en tentant de parler aux otoctones, ces derniers semblent distants, voire méfiant envers vous. Et ce n'est pas etonnant, car un des habitant (le médecin scientifique, apparement) vous explique que l'un d'entre eux est bloqué dans une sorte de coma. Il délire et crie en plein sommeil, et rien ne semble pouvoir le réveiller et le libérer de ses cauchemars. Heureusement, vous avez le pouvoir de rentrer dans les rêves des gens, et donc de les aider dans leur subconscient. Malgré quelques réticences, vous vous décidez à pénétrer dans la tête du vieux malade. Là, vous devrez détruire des ennemis (principalement des méduses), débloquer des passages par des leviers, et affronter un boss qui maintient le pauvre vieillard prisonnier.

Ensuite, vous donnerez la possibilité au malade de revenir d'entre les songes. S'ensuivront d'autres incidents, comme des mineurs ensevelis, un chasseur se transformant en prédateur sanguinaire, une gamine ayant des vision de mort, et l'apparition d'un personnage malfaisant dans vos propres rêves vous parlant de ses plans machiavéliques.

 

O RAGE O DESESPOIR

Malheueusement pour vous, les visions de la jeune fille vont se concrétiser rapidement, en donnant plusieurs morts au village. Et, histoire de trouver un coupable tout désigné, vous serez le bouc émissaire idéal. Chassé par des villageois ingrats, mais surtout peureux de voir d'autres décès, vous voila seul, face aux dangers du royaume dans lequel vous évoluerez. Heureusement, le scientifique ne vous tient pas pour responsable des malheurs soudainement tombés sur les villageois, et vous donnera quelques précieux conseils, tout en tentant de résoudre l'énigme de ces disparitions...ce qu'il réussira par la suite, d'ailleurs.

Vous comencez votre aventure dans ce village, où vous serez rapidement persona non gratta.

Il s'agit donc d'un Legend of Zelda au niveau de la progression et du gameplay. Vous vous battez en temps réel contre des adversaires, en choisissant des armes plus ou moins puissantes, parmi une dague (arme de départ), une épée, un fléau, un arc,...chacune d'entre elles aura son utilité plus-tard, et sera efficace contre tel ou tel ennemi. De plus, vous pourrez revêtir plusieurs armures et d'autres effets vous donnant des pouvoirs spécifiques, comme marcher sur le sable, par exemple.

Vous devez pénétrer dans des donjons pour y découvrir un item vous permettant de progresser plus avant dans le scénario, ainsi que sur dans le royaume. A l'intérieur, des énigmes bien pensées vous attendent, à base de leviers à actionner, de bloc à pousser et de chemins secrets à découvrir. Et là, votre progression sera très vite ralentit, car ces petits casse-têtes seront à s'arracher les cheveux. Trouver un levier ne sera pas bien compliqué, certes, mais déplacer des colonnes dans un ordre précis afin de faire un chemin en hauteur vous permettant de sauter d'un sommet à l'autre vers la sortie, sera une autre paire de manche.

 

TECHNIQUES ET REMUE-MENINGES

Outre ces petites énigmes bien énervantes, vous devrez détruire un boss à chaque fin de niveau. Et là, tout comme dans un Legend of Zelda, il vous faudra trouver la technique adéquate pour le vaincre et éviter ses assauts intempestifs. Et à ce moment aussi, il faudra faire preuve d'une grande célérité intellectuelle, mais aussi d'une grande agilité, car les mouvements du récalcitrant seront assez rapide et vous demanderont de bien étudier ses attaques.

Pénétrez dans les rêves des gens pour les aider à sortir de leur cauchemar mortel.

De plus, vous devrez exploiter votre inventaire, en utilisant vos armes et vos potions de regain de points de vie (ou de magie). Le soucis est que vous serez obligé de faire des allers-retours intempestifs dans votre sac à dos, ce qui coupera l'action à chaque fois. Surtout que, pour traverser certaines zones, vous devrez également changer d'arme à tout bout de champ, ce qui risque de vous énervez sérieusement.

Les passasages de plates-formes sont aussi très pointus (et il y en aura beaucoup). Il ne sera pas rare de devoir placer Alundra sur le bord d'un précipice ou d'une colonne en hauteur pour espérer rejoindre la destination suivante. Et quelquefois, cela vous demandera même d'effectuer des sauts au micropoil près, laissant votre personnage à peine en contact avec le sol. Bref, des crises de nerfs en perscpectives.

 

ZELDA LIKE JUSQU'AU BOUT DE LA NUIT

Si le jeu ne brille pas par ces effors techniques, le level design tient tout simplement du génie. Des couleurs ternes, des graphismes très 16bits, des actions calquées sur le hit de Nintendo, se mélangent avec des donjons aux passages énigmo-plates-formes démoniques. De plus, quelques petites animations viendront égayer les décors colorés, mais aussi ternes que le reste. Et, pour ne pas relever le tout, la fausse 3D sera assez mal exploitée, ce qui occasionera quelques chutes ou vous donnera l'illusion d'un passage qui, en fait, n'existe pas. Sinon, cela reste propre et sympathique pour la rétine, sans compter que les textes ont été intégralement traduits en français (et dans des termes très compréhensibles et proche de la perfection). Seule police utilisée sera un peu piquante pour les yeux, mais bon... Et le petit dessin-animé d'ouverture est plutôt bien fichu, mais est un peu bizarre car il propose des séquences animées  décousues qui n'apparaitront pas au cours du jeu.

Certains passages, comme ici, vous demanderont beaucoup de patience...et de sang-froid.

La bande originale est assez jolie, avec des thèmes plutôt groovy. On atteind pas les ténors du genre musical, mais cela reste sympa pour ce type de jeu. Là encore, l'influence Legend of Zelda est palpable. Il n'y aura, par contre, aucune voix digitalisée, mais juste quelques sons pour l'ambiance (comme des cris de loups, par exemple). Les bruitages sont travaillés, malgré qu'ils soient, comme dans la plupart des jeux de ce type, assez conventionnels. Heureusement que les différentes ambiances de chaque donjons sont bien dans le ton.

La jouabilité est d'une simplicité exemplaire, malgré les (très) nombreux passages diificiles. D'ailleurs, cette difficulté risque d'en rebuter plus d'un, bien plus ardue que celle de la série phare de Nintendo. Sans compter les quelques incohérences graphiques, comme le fait de devoir se placer sur une plate-forme de façon à ne plus toucher cette dernière que par un minuscule pixel. Sinon, les commandes répondent bien, sans aucun problème particulier.

Si le scénario est assez original tout du long (malgré les similitudes du début avec...vous savez qui maintenant), il se paye le luxe de s'etoffer largement par la suite, et de devenir même assez noir et triste. En décalage complet avec le style adolescent des personnages principaux...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne alternative aux différentes Legend of Zelda de la firme concurrente, Adventures of Alundra reste une bonne référence des jeux aventure/rpg. Une difficulté relativement grande, des graphismes assez ternes et peu expressifs, des casses-têtes à s'arracher les cheveux seront autant de remparts vous interdisant l'accès au réel potentiel de ce soft. Pourtant, son scénario très adulte, son personnage principal attachant et une ambiance sympathique sauront vous tenir scotché pendant des dizaines d'heures. Et les mini-jeux qui se débloqueront par la suite, ainsi que la chasse aux faucons d'or augmenteront indéniablement cette durée de vie déjà assez conséquente. Alors, pourquoi se priver...

 

SONGE AGREABLE : scénario adulte, durée de vie conséquente, mini-jeux sympas, ambiance assurée, gameplay simple et agréable, énigmes difficiles...

CAUCHEMAR RECURENT : ...énigmes difficiles, des passages rétors, graphisme terne, pas de voix digits, trop emprunt de l'esprit Legend of Zelda.

 

Graphismes : 12/20.

Sons : 15/20.

Jouabilité : 17/20.

Scénario : 18/20.

Durée de vie : 19/20.

 

Sentence

16/20

 

Genre : aventure/rpg.

Année : 1998.

Editeur : Sony.

Développeur : Psygnosis.

PEGI : 12 +.

Difficulté : sortez moi de lààààààààààààà !!!!!!!!!!

Prix en boutique : entre 19 et 29 €.

Qui se ressemble : La série des Legend of Zelda, Monkey Hero.

 

Vous vous en doutiez...voici l'introduction du jeu.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Sur PS1, il ne se dirige pas au stick, malheureusement. Et c'est vrai que la croix directionnelle n'est pas adapté pour ce genre de jeu.

Narga : merci copain, je tâcherai de m'en souvenir. Et oui, c'est cette musique que je voulais intégrer...

Dans les jeux de même genre, j'ai oublié de citer Technomage, que je devrais tester un de ces quatre. Oui, j'aime les bouses infâmes en ce moment...
Sissi
Signaler
Sissi
Je suis dessus en ce moment sur Vita (en anglais) et j'y ai joué il y a douze ans sans l'avoir fini. Il est toujours aussi bon et aussi difficile à certains endroits. Il passe plutôt bien graphiquement et il faut à tout prix prendre le stick analogique comme moyen de contrôle, la croix est une abomination.
Narga
Signaler
Narga
Il te suffit de mettre l'adresse du lien, celle qui est en haut de ton navigateur web.

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Donald : je suis comme Strife, j'aime bien les premiers LOZ, surtout A Link's to the Past et les deux opus Game Boy Color, Oracle of Season/Ages. Sinon, je trouve les scénars de cette saga culcul la praline à donf, avec une princesse qui, nous pouvons le supposer, est bardée de thunes mais n'a même pas eu l'intelligence de se payer quelques gardes ou mercenaires...c'est une vraie rapiat quoi... Cet Alundra est un petit souffle avec un scénario sombre et relativement plus adulte, ça nous change de l'autre truffe qui se fait enlever tous les ans.

Strife : c'est vrai, la touche plate-forme avec un saut est sympathique...mais il me semble que certains Zelda, Link peut sauter avec une touche en portant une plume, non ? Dans Link's Awakening je crois. Je ne me rappelle pas avoir entendu cette musique mélancolique dans Legaïa, il faudra que je le refasse un peu, c'est un bon jeu, bien original...
Je devais tester le second Alundra dans un prochain article, et il n'est pas si mauvais que cela, avec quelques bonnes idées. Mais, j'ai été très déçu par le personnage principal sans charisme, par l'histoire assez insipide, calquée sur les Megaman Legend, et surtout par sa maniabilité particulière.

ET PERSONNE NE VA ME DIRE COMMENT FAIRE POUR INTEGRER UNE VIDEO DANS LES COMMENTAIRES ???! ! ! ! Siouplait ! ! !
Strife
Signaler
Strife
@Masahiko666: Sur le gameplay c'est un Zelda-like évident, à ça près qu'il ajoute une composante plate-forme (on saute en appuyant sur un bouton, pas en action contextuelle comme dans les TLoZ) et une difficulté plus retorse dans les combats et la gestion des déplacements.

@Donald87: Si tu fais la comparaison avec les modèles, de mon point de vue il surpasse Landstalker (gap technologique, plus complet) et The Legend of Zelda (il a un truc qu'on ne retrouve, à la limite, que dans Majora's Mask: Une putain d'ambiance et un scénario).

Bref, moi je trouve qu'une ambiance sombre et prenante peut faire oublier beaucoup de défauts d'un jeu, et c'est le cas ici. A l'époque j'aurais pu le placer au même niveau qu'un A Link to the Past à cause de la nostalgie mais maintenant, à nostalgie égale, si je devais relancer un de ces jeux ce serait Alundra, sans hésiter.

Trivia: Le morceau que j'ai posté au-dessus a été repris en thème de perso dans Legend of Legaïa mais n'est pas dans l'OST de ce dernier, seulement dans celui d'Alundra.
Alundra 2 est une sombre merde qui ne convient qu'aux enfants attardés de moins de 5 ans.
Donald87
Signaler
Donald87
Il n'a pas l'air mal ... Je ne connais pas mais rien ne vaut l'original ;) Non ?
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Birdkiller : mouais, je ne suis pas sûr que tu puisses le trouver sur le PSN. En tous cas, je ne l'ai jamais aperçu...mais essayes toujours, sinon il n'est pas difficile à trouver en magasin rétro ou sur le net.

Strife : oui, là c'est le thème de la mort de chaque personnage, et c'est assez triste en effet. Mais j'aime bien le thème du village, il est...ben groovy quoi...

<iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.c...ed/urGyhgzdSvQ" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Faudra m'expliquer comment intégrer une vidéo dans les commentaires, je ne suis pas un pro du net moi...

Dans mon top des meilleurs jeux aussi, bien que je trouve que les développeurs ont beaucoup emprunté à la saga Zelda (mais je ne l'ai pas déjà dit ça ?)

Kiluuna : ben tente avec une PS2, normalement ça marche. Ou en émulation sur PC, il existe de bons programmes pour faire marcher les jeux PS1. Par contre, pour trouver une PS1 qui marche, c'est une autre histoire. Tente dans une boutique rétro, mais le prix risque de faire un peu mal au poum. Par contre, évites les magasins de type Easy Cash, c'est un bon conseil d'ami.
kiluuna
Signaler
kiluuna
Un de mes jeux préférés, j'avais vraiment adoré à l'époque, je m'étais bien cassé la tête dessus et j'adore l'OST !
J'aimerais bien le refaire à l'occasion. J'ai encore le jeu sur PS1 mais ma console ne fonctionne plus.
Strife
Signaler
Strife
Jeu culte de la PSone <3

Et pour les thèmes groovy...


Mouais :x

Un jeu avec des phases de plateformes à s'arracher les cheveux (on aurait dû s'y attendre en voyant l'allure Landstalker-esque du héros) mais rien que pour son scénar, son ambiance, son charme old school, on reste scotché jusqu'à la fin.

Dans mon top 5 de jeux pour dépressifs ;)
Birdkiller
Signaler
Birdkiller
J'ai toujours eu envie de me le faire mais j'en ai jamais eu l'occasion.
Faudrait que j'aille fureté sur le PSN voir si y'a moyen de le chopper pas trop cher.

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris