La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
The vampire's kiss.

En général, lorsque l'on parle de suite d'un jeu, cette dernière suit scrupuleusement l'histoire, donnant ainsi quelques informations précieuses sur la suite du scénario ou sur le passé du personnage principal. Quelquefois, cette suite n'en est pas une, et revient sur les origines de telle partie du scénario (Tomb Raider 4 et 5, par exemple). Ici, rien de tout cela, car cette aventure de Kain se passe en parallèle avec celle de l'article précédent...mais elle n'a rien à voir en fin de compte...

 

RETOUR SUR UNE DEFAITE

Souvenez-vous, à la fin de Soul Reaver, Kain s'élancait dans un portail temporel, suivi rapidement (et imprudement) par Raziel. Si l'avaleur d'âme se retrouva dans un Nosgoth passé, le suceur de sang, quant à lui, connu le futur de son royaume, 400 ans plus-tard. Les vampires y sont persécutés et traqués par une nouvelle faction appellée Séraphéen. Revenu du passé, cette armée de fanatique humain pourchasse les vampires et les détruisent, leur mettant tous les crimes récents et passés sur le dos. Pourtant, on s'aperçevra bien rapidement que des bandes de brigands et autres pilleurs de basses fosses se sont alliés avec cette milice, détroussant ainsi les braves gens et instaurant une dictature basée sur la peur.

Un combat s'ensuivit entre les créatures de la nuit, voulant reprendre leur royaume, et les humains. Durant celui-ci, Kain perd la bataille et se voit subtiliser sa Reaver par le seigneur séraphéen en personne. Laissé pour mort, et après une longue sieste de 200 ans, il se réveille enfin. Nosgoth a gardé cette figure futuriste pour lui. Remplie de machine et de levier, abandonnée aux brigands et autres vermines de petits chemins, la terreur règne car les séraphéens sont devenus, eux mêmes, des tortionnaires et des sanguinaires.

Avalez le sang de vos victimes, mais assurez-vous qu'il n'y ait pas d'autres adversaires alentours.

Les vampires existent toujours, et doivent se terrer dans les profondeurs de la ville. Curieusement, Vorador est devenu le chef de cette résistance vampirique et surveille de près votre réveil. Umah, une charmante suceuse de cou (pas de mauvais jeux de mots, s'il vous plait) vous explique les changements qui sont apparus et vous guide dans les rues sombres et dangereuses de cette ville rappelant fortement le milieu du 19e siècle. En effet, les machines à vapeur semblent avoir pris le contrôle des industries environnantes, et les portes s'ouvrent maintenant avec des leviers. Les systèmes de fermetures des quartiers sont en fait des murs magiques, alimentés par une énergie. Ce sont des glyphes et ils obstrueront souvent les chemins mais aussi les portes.

 

UN LONG REVEIL

La mémoire de Kain est méchament entamée, au point qu'il en a oublié ces capacités magiques. Mais, au fur et à mesure du petit didacticiel mené d'une main de maître par Umah, vous retrouverez quelques uns de vos pouvoirs. Le premier étant, bien entendu votre sixième sens qui détecte la présence d'un ennemi dangereux. Et, les séraphéens ne seront pas vos seuls adversaires dans ce Nosgoth victorien. En effet, afin de préserver leur misérable vie, certains vampires n'ont pas hésité à ce ralier à cette milice humaine, leur donnant moults informations sur les agissements de la Cabale (c'est le mouvement vampire qui tente de se rebeller), et saignent allègrement les habitants de Meridian (la ville dans laquelle vous évoluez). Nous avons donc des humains chassant et tuant tous les vampires qui tenteraient de s'opposer à eux, des bandes brigands qui détroussent les citadins innocents, et des vampires traîtres qui se nourissent des mêmes citadins. Quel cirque...

Confondez-vous dans la brume sur le sol, vous pourrez ainsi tuer discrètement un adversaire.

Les premiers pouvoirs de Kain refont surface lorsque, en voyant de la brume stagnante sur le sol, ce dernier se souvient pouvoir se confondre avec elle et s'approcher discrètement de son ennemi. S'ensuit la possibilité de l'éliminer d'une manière sournoise et assez gore. Mais, si par malheur un autre adversaire est témoin de la scène, il vous aperçevra automatiquement et s'élancera donc à l'assaut. Par la suite, d'autres caractéristiques viendront grossir les rangs comme la capacité de sauter très loin, ou de prendre le contrôle des autres humains.

Votre arme naturelle sont dorénavant vos griffes, tout comme Raziel. Mais, en tuant des séraphéens, vous trouverez des armes plus conventionnelles, mais surtout plus puissantes. Epée, hache, gourdin...voici ce que vous pourrez ramasser sur les cadavres. Pour vous battre, voila qui est bien plus efficace. Surtout qu'en cherchant bien, vous trouverez d'autres coffres qui donneront une puissance accrue à votre arme...tout du moins le temps qu'elle restera dans vos mains. Car, si elle se brise ou si vous en rammassez une autre, ce pouvoir diparaîtra automatiquement.

 

SORTEZ VOS GRIFFES

Les affrontements sont au centre du système de progression du jeu. En effet, en tuant des ennemis, vous pourrez avaler leur sang, ce qui remplira votre jauge de point de vie, mais pas seulement. Une seconde jauge représentera vos points d'expérience et se remplira en avalant ce même sang, mais également en dénichant des coffres plus ou moins cachés renfermant des âmes. Lorsque cette "fiole" est remplie, vos points de vie maximum augmentent également.

En remplissant la seconde jauge, vous augmenterez vos points de vie (et procurerez à Kain une jouissante évidente, à l'entente de son cri).

Dans la palette de mouvement de Kain, vous pouvez attaquer (heureusement), agripper les adversaires pour les frapper ou le lancer, mais surtout parer les coups. Et, si vous le faite avec une arme à la main, c'est cette dernière qui prendra les dégâts, et se brisera rapidement après quelques assauts. Si les premiers adversaires sont assez simples à mettre à terre, d'autres sont bien plus rétorses, comme ces chevaliers qui sentent votre présence, ou ces brutes armées de haches qui ne peuvent être vaincues en combat loyal. Il vous faudra donc trouver quelques ruses, comme par exemple les attirer vers une zone brumeuse et disparaître dans cette dernière...vous comprenez la marche à suivre ensuite...

Une esquive est également dans vos capacités, mais sachez qu'elle est assez lente à se déclencher. D'ailleurs, toutes les commandes de Kain sont lentes. Même lorsqu'il court, il semble juste marcher rapidement. Et sa maniabilité est plus que famélique, surtout lorsque vous courrez ou en maintenant la touche de combat. A ce moment, un lock automatique se déclenche sur la cible la plus proche, ce qui est pénalisant dans un combat englobant plusieurs adversaires. Car ces derniers ne se dispute pas la priorité, et frappe selon leur bon vouloir...à vous de gérer leurs mouvements respéctifs.

 

"O RAGE, O DESESPOIR"...

Comme dans toutes la série, l'accent sur le jeu d'acteur est mis en avant. Mais, également comme le précédent opus, la synchronisation labiale souffre d'une traduction française pas toujours en phase. C'est moins probant que dans Soul Reaver 2, mais cela choque un peu tout de même. Les voix sont toujours aussi bien choisie, et malgré ce problème de dialogue, on suit facilement les petites scènes cinématique avec un intérêt assidu. Pourtant, quelques râtés sont à déplorer, comme les dialogues optionnels ou de second plan. Le jeu d'acteur devient très amateur, ce qui contraste énomément avec les personnages principaux.

Les nombreuses énigmes qui vous barreront le chemin seront relativement primitives.

Autre problème du jeu, les graphismes. Si l'architecture des rues et des profondeurs de Meridian est plutôt bien pensée, les niveaux sont d'une linéarité déconcertante. Si vous vous perdez, ce ne sera que de courte durée, car les passages suivants sont évidents. Et les personnages sont vraiment très inégaux. Si Kain, Vorador, Umah et d'autres boss vampires s'en sortent plutôt pas mal et ont une certaine classe dans leurs mouvements, les adversaires sont un peu plus classiques. Ils se ressemblent tous, et se jettent sur vous à vue, sans vraiment réfléchir. Et que dire des pnj qui sont tout simplement horribles. Seul l'accent sur les mouvements de la bouche lorsqu'ils parlent retient notre attention. Pour comparer, on retrouve le même genre de pnj dans Nomad Soul (sur Dreamcast, sortit en 1999), te c'était déjà pas très joli à l'époque.

Les décors sont très ternes, et les couleurs ne sont pas du tout flamboyantes. C'est dommage, car l'ambiance victorienne marche plutôt bien, et les édifices sont souvent gigantesques et font leur petit effet. Malheureusment, le système dit du papier peint fait s'etend sur les habitations. Elles sont toutes (ou presque) fermées et se ressemblent bien trop. Sans compter que de nombreux bugs graphiques font leur apparition, souvent des petits bugs de collision. Ils ne sont qu'ésthétiques, mais gâche un peu ce tableau qui n'en avait vraiment pas besoin.

A la fin de chaque niveau (eux mêmes découpés en chapitres), vous devrez affronter un boss. Si la première phase est souvent un combat banal, il faudra ensuite trouver la tactique adéquate pour le vaincre définitivement, et ainsi prendre son pouvoir. Utiliser la brume environnante pour déclencher des leviers qui projèteront du feu sur la victime sans vous faire repérer, sauter sur votre adversaire par surprise qui est quasiment invisible,...rien de bien trépidant, mais de quoi vous triturer un peu le cerveau.

Kain et Umah : une nouvelle idylle naissante ?

De même, les énigmes sont assez simples à résoudre. Tirez ou poussez un bloc de pierre ou une caisse, actionnez un levier pour vider l'eau d'un bassin, prenez le contrôle d'un pnj pour qu'il puisse actionner un levier innaccessible autrement,...les mécaniques de Soul Reaver ont fait leurs preuves, et resservent ici. Heureusement, quelques humains ont pris votre parti, ou plutôt, ont le courage de se dresser contre les séraphéens.

Outre le jeu d'acteur, la musique est très inspirée de son aîné (Soul Reaver 2) avec une certaine discrétion qui saura pourtant assurer l'ambiance généralement gothique. Les bruitages, quant à eux, sont très banals. Des portes qui grincent, des armes qui s'entrechoquent, des bruits de pas,...rien de nouveau par là...à part lorsque vous tuez un pnj innocent. Il profèrera une sorte de cri d'agonie très bizarre, proche d'une éructation inopinée buccale...

Attendez de voir un petit icône en forme de crane sur la tête de votre ennemi pour pouvoir le tuer discrètement.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Dans la lignée de Soul Reaver 2, Blood Omen 2 propose une suite des aventures de Kain quelque peu déconcertante. Le cadre victorien n'y est pas étranger, nous qui étions habitué à une ambiance plus médiévale. Les combats sont mous, les graphismes très moyens, et les scènes cinématiques faites avec le moteur du jeu sont passablement râtées à cause d'une synchronisation labiale à la rue. Pourtant, ces aventures sauront tout de même vous tenir en haleine, avec sa narration toujours bien amenée et son scénarion intéressant. Il faut dire que nous aimons bien Kain. Pourtant, les trop grandes similitudes avec son ennemi juré (Raziel) en font un jeu sans réelle âme, et le scénario qui part dans le grand n'importe quoi ensuite ne sera pas du goût de tout le monde. A faire, ne serait que pour plus de compréhension pour le dernier titre de la série...jusqu'à maintenant.

 

SOUL REAVER : narration toujours au top, quelques personnages stylisés, bonne architecture des niveaux et des décors, quelques bonnes énigmes, le retour de Kain.

SAOULE EN REVE : graphismes moyens, pnj râtés, synchronisation labiale à mourir de rire, combats mous, maniabilité molle, scénario qui part en live sur la fin.


Graphimes : 12/20.

Sons : 14/20.

Jouabilité : 11/20.

Scénario : 13/20.

Durée de vie : 16/20.

 

Sentence

12/20

 

Genre : action/aventure.

Machines : Playstation 2, Gamecube, Xbox, PC.

Année : 2002.

Développeur : Crytal Dynamics. 

Editeur : Eidos Interactive.

Difficulté : inégale (simple pour le jeu, assez ardue contre les boss).

PEGI : 16 +.

Qui se ressemble : Soul Reaver 1 et 2, Tomb Raider, tous les mauvais beat'em all.

 

Post-scriptum : loin d'être un mauvais jeu, il s'agit, sans aucun doute, du moins réussi de la série.

 

En cadeau, voici une cinématique d'ouverture qui ne fait pas partie de la verion Pal du soft.

Ajouter à mes favoris Commenter (19)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Bizarre le lien fonctionne chez moi.

M'enfin en refaisant la saga en entier tu vas normalement te rendre compte que ces "détails" sont justement le ciment qui fait que tout ou presque se raccorde correctement à la fin.

Si on fait comme si BO2 n'existait pas, alors Defiance n'aurait aucun sens et sa fin ne serait pas satisfaisante.

Spoiler
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Pour tout dire, j'ai voulu bien faire et me suis rendu sur un site relatant les scénaris de la saga complète, mais j'ai bien l'impression que celui-ci n'est pas si bien explicite. Je ne dirais pas que je n'ai rien compris, mais que je n'ai retenu que les grandes lignes...la preuve est que tout ce que tu as évoqué me semble être du détail, pas si important pour le scénario principal. Je suis ne train de refaire la saga, où, justement, je suis sur Blood Omen 2... Mais maintenant que tu me le redis, je me rend compte que les Hildens ne sont pas du tout des ET, et je le savais bien... Par contre ton lien Spoiler ne fonctionne pas...
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Désolé Mashiko mais il me semble bien que tu n'as strictement rien compris au scénario de Defiance. (Et par extension à celui de BO2 ^^) Et justement LoK n'a pas beaucoup d'incohérences. Quand on fait toute la série beaucoup de choses font sens. Après oui il y a toujours des points qui font débat. Les scénaristes ne peuvent pas réussir partout ^^

"Petit" résumée sous spoiler, mais que ça ne t'empêche de recommencer entièrement cette grande saga!

Spoiler



Je m'excuse si c'est un peu bordélique et pas super bien rédigé! XD
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
KingTeddy : je crois que je n'ai pas tout compris la fin de Blood Omen 2, alors, car tout ce que tu énonces ne m'a pas sauté à la figure...j'ai dû perdre le scénario en route donc...après, les incohérences de l'histoire dans pas mal de jeux sont légions, donc... Pour ma peine, je me referais toute la série pour mieux capter le sens des différentes décisions.
Les migraines de Kain ? Tu trouves cela un élément majeur dans le scénario ? La quête de Kain en poursuivant Raziel ? Ben parce que c'est son ennemi, et que nous savons que Kain est arrogant et ne supporte pas d'avoir un rival...n'oublions pas qu'il a tenté de le tuer, et que cela n'a, finalement, pas vraiment marché...et donc, Raziel est toujours plus évolué que Kain... La fin de Defiance ? Là, je ne me rappelle que de la fin du combat entre les deux vampires...encore une petite piqure de rappel ? Cela me semble nécessaire, en effet...

Afterburner : je suis assez d'accord avec toi, je trouve que les Hildens arrivent comme un cheveux sur la soupe, et si j'ai comparé ces êtres avec des ET, c'est que je trouve l'ambiance des niveaux très futuriste.

Strife : ne sois pas si modeste, et acceptes les compliments... Et Kain n'est pas si arrogant que cela, n'oublies pas que la condition de vampire change un homme...et il ne fallait pas en faire une chochotte non plus.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Le souci dans Soul Reaver c'est qu'il est devenu paternaliste et moralisateur, en plus :/


Faut bien que le personnage évolue, surtout étant donné ce qu'il a vu dans le Chronoplast. :P
Strife
Signaler
Strife

Ah oui, et bonne culture cinématographique, bravo !!!

Je suis en L3 ciné et je peux te dire que ma culture ciné est rachitique par rapport à certains... Mais y'a des domaines que je connais bien et, surtout, que j'ai déjà traité en littérature comparée dans mes errements universitaires précédents. Comme le roman gothique, par exemple... ;)

D'ailleurs, pour Soul Reaver, les développeurs ont prit en compte que cette mauvaise fin (celle où Kain décide d'asservir le royaume). J'aime bien le nouveau Kain, mais j'aimais bien aussi "l'ancien". Bref, je trouve l'évolution logique, car il fallait le rendre méchant (plus qu'il ne l'était dans sa première aventure en tous cas). Maintenant, dans cette première mouture, Kain n'est pas si méchant que cela, il est simplement vengeur, et je crois que je me comporterais de la même manière si cela m'arrivait.

Là je suis pas tout-à-fait d'accord, ce qui est génial dans Blood Omen c'est justement que Kain est un salaud, sadique, arrogant et cruel :evil:
Le souci dans Soul Reaver c'est qu'il est devenu paternaliste et moralisateur, en plus :/
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Aussi, un truc que je n'ai toujours pas compris, 7 ans plus tard : ON M'EXPLIQUE pour VORADOR??? wtf? Le mec se fait revoudre la tete et revit comme par magie? J'ai rien capté...


Ca c'est à cause de la "malédiction" de la licence si je puis dire. ^^
En fait à part le premier Blood Omen, aucun Legacy of Kain n'a pu être mené à terme par les développeurs. A chaque fois ils ont dû revoir leurs plans, échafauder une nouvelle fin et reporter des idées à plupart par ce qu'ils devaient respecter les délais pour la sortie du jeu.

Et Defiance ne fait pas exception à la règle. Même si le résultat final est plutôt satisfaisant (Et heureusement qu'il y a Blood Omen 2 pour compléter la conclusion de la saga) il y a certaines choses qui ont été tout simplement abandonnées, faute de temps pour les inclure dans le jeu.

Parmi ces éléments il y avait :
Spoiler


Pour tout dire il était même prévu qu'on rencontre Umah. ^^

On peut lire ça sur ce site.


Mais bon à mon sens ça n'est un problème que dans le cas de Defiance vu qu'il manque des éléments de compréhension de l'intrigue générale à cause de ça. Mais pour les autres opus ce fut un mal pour un bien. (Si Soul Reaver avait pu être mené à terme comme l'équipe l'avait d'abord voulu on n'aurait jamais eu une telle saga!)
afterburner
Signaler
afterburner
J'ai trouvé la place des Hyldens dans ce jeu vraiment mal placée. Aussi, le destin de Janos et la revelation de fin vraiment pas bien branlé du tout. En fait, je me suis fait clairement chié avec ce jeu et aussi j'ai perdu tout suspension of disbelief quand tu controles Kain.
Le mec a un balai de la taille d'un arbre dans le cul. Ni plus ni moins. Horrible. Meme Tomb Taider 1 gait mieux.
Aussi, un truc que je n'ai toujours pas compris, 7 ans plus tard : ON M'EXPLIQUE pour VORADOR??? wtf? Le mec se fait revoudre la tete et revit comme par magie? J'ai rien capté...
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

KingTeddy : "D'ailleurs y'a plein de gens qui du coup croient que BO2 n'est pas canonique."
Là, je ne comprend pas trop ce que tu veux dire...
Le soucis est qu'à l'époque, nous ne savions pas encore ce qu'il se passerait dans le dernier Legacy of Kain (qui est grandiose pour moi), alors ce bond dans le futur en a heurté plus d'un (dont moi).
D'ailleurs, pour Soul Reaver, les développeurs ont prit en compte que cette mauvaise fin (celle où Kain décide d'asservir le royaume). J'aime bien le nouveau Kain, mais j'aimais bien aussi "l'ancien". Bref, je trouve l'évolution logique, car il fallait le rendre méchant (plus qu'il ne l'était dans sa première aventure en tous cas). Maintenant, dans cette première mouture, Kain n'est pas si méchant que cela, il est simplement vengeur, et je crois que je me comporterais de la même manière si cela m'arrivait.
J'ai parlé du problème de synchronisation labiale, et des quelques changements de termes. Mais, je ne trouve que cela soit réellement ennuyant...pas pour moi, en tous cas...


Bah tout simplement que le choc a été tellement rude pour certains que des joueurs se sont mis à penser que ça ne pouvait pas être un épisode canonique. Pour eux il n'existe pas dans la timeline. (Et souvent il justifie ça sur le fait que Amy Henning n'était pas autant impliqué que pour les autres jeux ce qui est idiot) Pourtant Blood Omen 2 est un épisode à part entière et est essentiel pour la compréhension de l'histoire.

Sinon les Hyldens ne sont pas des aliens. Certes ils ont un design particulier mais ce sont d'ancien habitants de Nosgoth bannis dans une autre dimension. Même si à l'époque on n'avait aucune idée de ce qui arriverait dans Defiance, il faut prendre la saga entière en compte pour apprécier l'histoire de BO2. D'ailleurs on pouvait voir les Hyldens sur les fresques des forges dans Soul Reaver 2.

Donald : arrigato ami palmipède. Franchement, je ne pense pas que cet opus soit majeur pour la saga, et ne pas le faire ne changera rien quant à la réelle compréhension de la saga. Il ressemble plus à un spin-off, avec, je le rappelle, un scénario qui part en live complet.


Dans ce cas si on ne prend pas en compte BO2 pour comprendre le scénario de la saga je veux bien que tu m'expliques :
-La fin de Soul Reaver 2 (Migraine de Kain et son ordre de ne pas ramener Janos à la vie)
-La quête de Kain dans Defiance (Poursuivre Raziel)
-La fin de Defiance (Kain qui n'en a rien à foutre que le Hylden Lord se soit enfuit dans le corps de Janos)

:P
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Strife : je sais que le jeu fut sous-traité, mais je n'ai pas eu accès aux informations relatives à cela. Franchement, déjà que l'ambiance victorienne fait un peu tache, mais alors les ET qui s'en mêlent, cela devient grotesque. C'est d'autant plus dommage que le début du scénario, avec la perte de la reaver, tient debout tout seul (et on reconnait bien l'arrogance maladive de Kain).
Le passage entre Blood Omen et Soul Reaver n'est pas trop abrupt, car le héros change du tout au tout. La pilule est bien plus facile à avaler. Par contre, la transition entre Blood Omen 1 et 2 est plus difficile.
Ah oui, et bonne culture cinématographique, bravo !!!

KingTeddy : "D'ailleurs y'a plein de gens qui du coup croient que BO2 n'est pas canonique."
Là, je ne comprend pas trop ce que tu veux dire...
Le soucis est qu'à l'époque, nous ne savions pas encore ce qu'il se passerait dans le dernier Legacy of Kain (qui est grandiose pour moi), alors ce bond dans le futur en a heurté plus d'un (dont moi).
D'ailleurs, pour Soul Reaver, les développeurs ont prit en compte que cette mauvaise fin (celle où Kain décide d'asservir le royaume). J'aime bien le nouveau Kain, mais j'aimais bien aussi "l'ancien". Bref, je trouve l'évolution logique, car il fallait le rendre méchant (plus qu'il ne l'était dans sa première aventure en tous cas). Maintenant, dans cette première mouture, Kain n'est pas si méchant que cela, il est simplement vengeur, et je crois que je me comporterais de la même manière si cela m'arrivait.
J'ai parlé du problème de synchronisation labiale, et des quelques changements de termes. Mais, je ne trouve que cela soit réellement ennuyant...pas pour moi, en tous cas...

Donald : arrigato ami palmipède. Franchement, je ne pense pas que cet opus soit majeur pour la saga, et ne pas le faire ne changera rien quant à la réelle compréhension de la saga. Il ressemble plus à un spin-off, avec, je le rappelle, un scénario qui part en live complet.
Donald87
Signaler
Donald87
Encore un excellent article ;)
Malheureusement, je ne me souviens pas avoir touché à ce jeu.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Kain jeune m'évoquait vaguement l'immonde mais fascinant Casanova du film de Fellini :P

Et il passe bien sur ton artwork, mais sur la PS1... :x


Hormis dans certains cas c'était pas courant les personnages qui rendent aussi bien in game que sur l'artwork d'origine à cette époque! (Vagrant Story :wub: )

Ça rendait déjà mieux sur Soul Reaver 2. (Même si je trouve qu'il y avait des expressions du visage un peu bizarre...)

Petite séquence vidéo pour illustrer. Pas de spoiler majeure c'est une séquence arrivant assez tôt dans le jeu.
Spoiler


Mais bon si t'as fait les autres LoK, tu ne gâcheras pas grand chose! :D

http://youtu.be/nccrYdsb4Gw

La VF ici. On notera la synchro labiale pas top! ^^

Edit: Un autre terme qui variait d'un jeu à l'autre côté traduction et qu'il aurait fallu uniformiser : Roue du Destin. Dans Soul Reaver premier du nom, ils disent Roue de la Vie. Un peu perturbant pour les nouveaux venus!
Strife
Signaler
Strife
Kain jeune m'évoquait vaguement l'immonde mais fascinant Casanova du film de Fellini :P

Et il passe bien sur ton artwork, mais sur la PS1... :x
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Oh moi c'est l'inverse. Je trouve le Kain évolué bien plus classe. (Plus divin pour reprendre ses propres mots :P)
Comment résister au charisme de ce Roi décadent?

Image IPB



J'ai été donc ravi de voir son nouveau look plus "entre les deux" de Blood Omen 2... (Même si l'armure noire me manquait un peu. Heureusement y'avait un cheat code pour l'avoir !) Par ce que bon sang Kain jeune avec sa coupe de cheveux affreuse... x)
Strife
Signaler
Strife
Non seulement ce n'était pas le "héros", mais il avait perdu toute sa classe d'antant! Kain, un papi torse-nu! T_T

J'ai moi aussi abordé la saga avec Soul Reaver mais quand j'ai fait Blood Omen j'ai compris pourquoi mon colloc' de l'époque, qui avait adoré Blood Omen, ne pouvait pas voir Soul Reaver en photo :P

Bon en même temps le mec c'est le plus gros râleur/troll que la terre ait portée :x
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Ah c'est sûr que passer à un jeu où on Kain n'est pas le "héros" pouvait être choquant. (Moi m'en fout j'ai découvert la série avec Soul Reaver! :D)

Mais bon d'un autre côté c'était assez logique. Malgré les manipulations de Mortanius, de Moebius et d'Ariel, Kain n'était pas un "gentil" dans Blood Omen. Il était sanguinaire, cynique et cupide. Si son sacrifice aurait été honorable, la fin "Bad Ending" ouvrait clairement la voie à un jeu où Kain serait l'ennemi. :P
Et mine de rien ils ont réussi à vraiment nous faire haïr ce personnage dans Soul Reaver! La chute n'en aura été que plus rude dans Soul Reaver 2! :D
Strife
Signaler
Strife
Ce qui me fait penser que Soul Reaver 2 est à ce jour le seul épisode de la saga que je n'ai pas fait. Il faudra que je le dépoussière et que je lance la galette, je l'ai acquis il y'a quelques mois pour une bouchée de pain :P

Heureusement que les jeux de Crystal Dynamics sont de qualité dans leur réalisation et leur écriture, les Hylden et co. , le changement de style, ça a déjà rebuté pas mal de fans de Blood Omen, alors si ils avaient tous eu les défauts de ce Blood Omen 2 je n'aurais pas donné cher à la survie de la licence :P
Et même avec ça, j'en connais qui ont mit des années à se décider à aller plus loin que la cinématique d'intro de Soul Reaver tellement le changement était abrupt: "Kaiiiin! Que t'on-t-il faiiiit!? Ils ont tué Blood Omeeeen!"
http://youtu.be/nUnlEie-eRA?t=4m
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Bien d'accord. Un jeu sympa même s'il est le moins bon de la série. Il m'aura quand même fait rêver d'un remake du premier BO reprenant certaines mécaniques du 2 comme les exécutions :D

A savoir que le jeu a été sous-traité et prend quelques libertés. Comme tu le dis, le scénar part un peu (beaucoup) en live et à causé quelques sueurs froides à Amy Hennig, c'est pour ça qu'il se passe dans un futur parallèle (il devait, à la base, prendre place entre Blood Omen et Soul Reaver).


D'ailleurs y'a plein de gens qui du coup croient que BO2 n'est pas canonique.

Blood Omen 2 se situe dans la nouvelle continuité né des actions de Kain et Raziel dans SR2 et Defiance.
C'est par ce que Kain a sauvé Raziel à la fin de SR2 et que ce dernier a ressuscité Janos dans Defiance que BO2 est possible.

Ce jeu est tout simplement la "suite" de ces évènements. (Pour faire une analogie c'est un peu comme le "Nouveau 1985" dans Retour vers le Futur 2)

Et sans lui, ils n'auraient aucun sens! (En particulier la "crise" de Kain à la fin de SR2. Si on ne prend pas en compte BO2 on ne peut pas l'expliquer ^^) Et pourtant certains demeurent sceptiques! ^^
Strife
Signaler
Strife
A savoir que le jeu a été sous-traité et prend quelques libertés. Comme tu le dis, le scénar part un peu (beaucoup) en live et à causé quelques sueurs froides à Amy Hennig, c'est pour ça qu'il se passe dans un futur parallèle (il devait, à la base, prendre place entre Blood Omen et Soul Reaver).

Pour le doublage, la version que je possède encore est en italien, donc à l'époque j'essayais surtout de comprendre ce qui se racontait. Heureusement que pour un français hispanique l'italien reste une langue à peu près déchiffrable :P

On est loin du premier Blood Omen (que je viens de refaire, j'avais un jeu vidéo à adapter en scénario de film pour un cours) et le gameplay repompé sur Soul Reaver s'intègre mal, malgré quelques bonnes idées (la brume surtout). On prend plaisir à incarner à nouveau Kain mais le feeling A-RPG a malheureusement disparu :'(

Bref, un titre fort sympathique mais largement en deça de ce qu'on aurait pu attendre d'un Legacy of Kain, particulièrement d'un Blood Omen.

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris