La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
P'tit bonus. (Jeu vidéo)

Salut à vous les pt'its loubards à choix multiples ! Comme je ne savais pas où ranger ce titre et que je ne voulais pas créer une énième catégorie qui risque d'héberger ce seul jeu, je le met ici, bien au chaud... Fan de rpg, j'aime aussi les productions où on ne fait pas grand-chose, à part visionner une énorme cinématique. Et justement, c'est un peu le cas pour ce Life is strange...ou quand Square-Enix se prend pour Quantic Dream...

 

UNE ADO COMME LES AUTRES ?

Binevenue à Arcadia Bay, petite bourgade tranquille de pêcheurs en Oregon. C'est ici que Maxine Caulfield (appelez là Max, sinon elle vous fera la trogne) commence ses études spécialisées dans la photographie, dans un lycée très typique des Etats-Unis. D'ailleurs, les stéréotypes cinématographiques sont tous présents, avec les geeks dans le coin A (dont vous faîtes partie), les débiles sportifs dans le coin B, les intellos coincés dans le coin C et les riches camés dans le coin D. Dans quel jeu ai-je déjà vu ça moi ?

Bref, Max s'est inscrite dans cet établissement à cause d'un célèbre photographe qui y donne des cours, et comme elle est férue de cette discipline (et qu'elle a un sacré don en plus), c'était assez logique. Mais, en dehors de cela, Max a passé toute son enfance, et une partie de son adolescence à Arcadia Bay, mais a dû déménager avec ses parents il y a cinq ans. C'est donc, non sans apréhension, qu'elle foule à nouveau le sol de son ancienne ville. Plutôt moyenne dans toutes les matières, notre jeune amie n'en est pas moins d'une relative intelligence, et possède un esprit de déduction très pragmatique. Mais, à cause d'un caractère très sociable, et surtout d'une tendance à partir dans la rêverie, ses notes restent assez médiocres...

Maxine est très mignonne, mais fait aussi très gamine...

Comme toutes ados (elle a 18 ans, mais reste encore très gamine), Max a des amis. Warren est le geek intello, secrètement amoureux d'elle. Kate, quant à elle, c'est la coincée richarde et pieuse par qui le scandale va réellement éclater... Les autres protagonistes sont plus ou moins amis avec elle, mais n'ont pas de réels liens.

 

ERASE AND REWIND

En plein cours de photographie, Max s'endort totalement et fait un cauchermar d'une tempête gigantesque menaçant d'une tornade toute la ville. Et c'est après un choc violent chimérique qu'elle se réveille en sursaut, provoquant quelque hilarité de ses camarades... Heureusement, la sonnerie marquant la fin du cours retentit, et c'est non sans un certain soulagement que notre héroïne se dirige vers les toilettes, histoire de se rafraîchir un peu, non sans avoir auparavant promit à son professeur de lui rendre une photo pour le concours qu'il organise.

Arrivée dans les commodités suintantes, elle prend sur le vif un joli papillon bleu, et, du coup, surprend l'un des élèves, Nathan Prescott (dont la famille détient la quasi-totalité de la ville) en plein délire paranoïaque dans ces mêmes lattrines (destinées aux femmes, je précise). Entre ensuite une jeune fille aux cheveux bleus qui, après une belle dispute, se prendra une balle dans le ventre, par le jeune bourge prétentieux et agressif... Dans un cri, Max se précipitera vers la victime et...

Chloé, quant à elle, a définitivement laissé son côté ado...mais reste très gamine aussi dans son comportement...

Se réveillera bien malgré elle quelques dizaines de minutes plus tôt, en plein cours de Jefferson (le prof de photographie), et revivra les mêmes instants. Décontenancée de prime abord, elle va rapidement décider de retourner aux toilettes afin d'empêcher cette pauvre fille de se faire tirer dessus. Car, bien consciente de la bizarrerie de la chose, elle comprend rapidement que, tel une certaine De Lorean, elle possède le pouvoir de remonter le temps...et donc de corriger certaines erreurs du passé...

 

T'ES MA COPINE

En sauvant donc la jeune fille aux cheveux décolorés, Max s'attirera de suite les foudres d'un Nathan Prescott totalement incontrôlable, qui n'hésitera pas à frapper la pauvre gamine sans défense, et ce, malgré l'intervention ridicule de Warren. Heureusement, la presque victime capilo-bleutée va intervenir au dernier moment pour sauver notre héroïne bien malgré elle, et du coup, laisser un pauvre geek se faire littéralement défoncer la tronche...

Et justement, cette nouvelle amie n'en est pas vraiment une, puisqu'il s'agit en fait de Chloé, la meilleure amie de Max...Du moins, quand elles étaient plus jeunes... Lui en voulant assez d'être partie comme ça, et surtout de ne jamais avoir donné de nouvelles, notre sauveuse décide tout de même de renouer l'amitié perdue. Malheureusement, la rebelle attitude est passée par là, et Chloé est devenue une ado buveuse, fumeuse et surtout à moitié droguée, et ce depuis la mort de son père, il y a 5 ans...tiens, quelle coïncidence...

Remonter le temps sauvera une paire de fois vos ami(e)s...

De fil en aiguille, elles discutent d'une certaine Rachel Amber, qui aurait disparue il y a peu de l'académie d'Arcadia Bay. Et comme Chloé était sa meilleure amie, elle aimerait bien comprendre ce qu'il s'est réellement passé... Surtout que le secret de Max ne le restera pas bien longtemps pour elle...

 

SCOOBIDOO WHERE ARE YOU ?

Voici le trame générale du jeu, il faudra mener l'enquête sur la disparition de Rachel, dont le portrait orne quasiment tous les murs du lycée... Vous dirigez Max donc, et vous devrez poser des questions, lire tout ce qui vous entoure, intéragir avec les éléments du décor...bref, fouiner un peu partout...

Pour ce faire, vous devrez choisir vos questions, mais aussi vos réponses quant aux différents évènements. La plupart ne sont pas bien graves pour la suite de l'histoire, mais d'autres vont radicalement changer le scénario... Et comme vous pouvez remonter dans le temps, si une réponse ou une action ne vous plaît pas, vous pouvez la changer comme bon vous semble...car, si l'environnement remontera le temps, ce ne sera pas votre cas...pratique ça...

Je n'en ai pas parlé, mais vous pouvez aussi prendre des photos d'endroits pré-définis, pour gagner quelques trophées...

Et d'ailleurs, la plupart des scènes importantes vous demanderont d'utiliser votre pouvoir, comme par exemple, la tentative de suicide de l'une de vos amies...arrivée trop tard, vous devrez jouer avec le temps pour la sauver. D'autres évènements, plus anodins, vous demanderont aussi de faire joujoux avec votre pouvoir, mais cela ne desservira pas vraiment l'intrigue principale...

Le jeu se divise en 5 épisodes, chacun était au préalable téléchargeable, à quelques mois d'intervalles... Mais là, j'ai la version boîte, dont je parlerais par la suite, car c'est une collector... A chaque fin d'opus, vous aurez un petit briefing sur vos actions qui vous donnera un aperçu de vos bons ou mauvais choix...enfin, là, c'est relatif...

Voici ce que l'on a dans la version collector (ce sont les même goodies sur PS4)

La version collector comprend le jeu (y'a intérêt tout de même, je ne suis pas Inquisition moi) comprenant aussi les commentaires des développeurs, un artbook assez minuscule et un cd des musiques...C'est maigre, mais pour le prix (en fin d'article), on ne peut pas trop hurler au scandale...

 

TU TE SERAIS PAS PLANTE D'EPOQUE ?

Disons le de suite, car c'est la partie qui va diviser tout le monde et qui risque d'en fâcher certains, le jeu est moche...mais à un point inimaginable. A peine digne d'une PS3, presque possible sur une Playstation 2, c'est vous dire. Les textures sont pastels et manquent cruellement de détails, il persiste des bugs d'affichage grossiers, et les couleurs sont baveuses à souhait. Non, franchement, c'est laid au possible...heureusement qu'il s'agit d'un jeu indépendant...Enfin, si je puis dire, car c'est tout de même du Square-Enix... Et puis, il faut savoir que, outre cette laideur omniprésente, l'animation est très bien retranscrite, et l'harmonisation graphique est au rendez-vous... Bref, c'est moche, mais on aime quand-même, car ça n'agresse pas l'oeil non plus. Et puis, comme le tout semble reposer sur des couleurs semblant peinturlurées à l'huile, ça donne un certain cachet au tout. Je dois dire que là, je ne saurais pas trop comment noter cette partie...

Le jeu n'est pas beau, mais...il s'en dégage beaucoup de charisme...

La musique est...spéciale. Très folklorique dans sa forme, elle représente une certaine séreinité dans une atmosphère assez noire. Et puis, pour un jeu qui se passe en 2013, ça nous change des sempiternelles musiques de djeuns... Les voix sont en anglais, plutôt bien doublées en français (en sous-titre donc). Il y persiste quelques fautes de langages, mais cela retranscrit assez bien le parler adolescent... Il y a bien quelques soucis de synchronisation labiales, mais rien de bien méchant, et somme toute assez rare...

L'histoire est très prenante, et il ne faudra pas bien longtemps pour rester scotché à l'écran...Enfin, pour peu qu'on aime le genre... Car n'attendez pas une goutte d'action, il n'y en a pas du tout. Je dirais même que pas mal de quêtes sont ennuyeuses : aller ramasser des bouteilles, chercher un bouquin, remonter le temps pour donner la bonne réponse à une question... A s'endormir presque, comme Max... Heureusement, les personnages sont très attachants, même s'ils sont secondaires. Mais plus que tout, on va se prendre en grande amitié pour l'héroïne principale...

Vous ferez également face à des catastrophes écologiques sans précédent...

Côté durée de vie, comptez une dizaine d'heures environ pour aller jusqu'au bout de l'aventure (mouais, deux heures par opus, en gros). Ce n'est pas très long, mais il y a tout de même un peu de rejouabilité, car vous pouvez refaire chaque chapitre en changeant vos choix...c'est à cela que sert le briefing... Et puis, je parlerais pas de maniabilité, car il suffit de marcher, d'orienter la caméra vers des items ou le décor pour qu'on puisse intéragir avec eux...

-------------------------------------

C'est bien cela, Square-Enix se prend pour Quantic Dream sur ce coup-là... Et force est de constater que la sauce prend rapidement, et jusqu'au bout (bien que la fin soit assez psychédélique). L'histoire se laisse regarder, surtout que tout se maintient bien au final. Et la pauvreté graphique ne dénote pas avec le style du jeu, surtout que les différentes animations en arrière-plan sont très sympathiques... Un parti-prit somme toute logique... Donc, si vous aimez les jeux où on ne joue pas beaucoup, les scénari alambiqués au possible, la science-fiction qui rejoint la réalité, Life is Strange est fait pour vous, disponible en téléchargement et en boîte collector ou non...

 

Vous avez dit bizarre : bon scénario, protagonistes attachants, ambiance réussie, plein de choses à faire et à voir, doublé en français.

Comme c'est étrange : graphismes laids, quelques ruptures de rythme, pourquoi c'est si court...

 

Graphismes : 11/20

Sons : 18/20

Maniabilité : 16/20

Scénario : 18/20

Durée de vie : 14/20

Sentence

16/20

 

Machines : PS4, Xbox One, PC.

Genre : enquête/aventure.

Sortie : janvier 2015 pour le premier opus en téléchargement, février 2016 pour la version boîte.

Développeur : Dontnod.

Editeur : Square-Enix.

Difficulté : absolument pas !

PEGI : 16 ans (drogue, violence, langage grossier).

Prix : 35/40 euros en occasion, mais dans les 50 euros en neuf (vu sur Price Minister).

Qui se ressemble : Heavy Rain, Beyond Two Souls, Farhenheit.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je crois que, côté graphismes, avec un éditeur comme Square-Enix, je m'attendais (et je ne suis pas le seul d'ailleurs) à quelque chose de plus dans le ton next-gen... Sûrement une question de goût... J'ai fait le jeu en une dizaine d'heures (dans les 12 heures plutôt), sachant que je me suis un peu promené partout, sans non plus lire tous les documents ou parler à tout le monde... Quant aux prix, je fait, à chaque fois, une comparatif sur différents sites, mais aussi sur ce que je peux voir en magasin. Comme j'ai payé le mien 30 euros, et que sur Price Minister, il est jusqu'à 50 euros, je suis bien obligé de mettre ce dernier prix, malgré que, je suis d'accord, c'est vraiment exagéré... Enfin, comme je l'ai déjà dit, j'ai adoré ce jeu que je trouve, forcément, trop court... Je le recommande aussi, ne serait-ce que pour le scénario riche et travaillé, mais surtout pour la direction artistique irréprochable...
Mangouste
Signaler
Mangouste

J'ai acheté le jeu dans son édition "collector" sur Amazon il y a 2 semaines pour 25€, pas mal.

 

Je l'ai terminé hier et je l'ai trouvé très bon. Par contre, je ne suis pas d'accord sur 2 points: personnellement, j'ai trouvé le jeu très joli et j'ai aussi mis 15~20h pour le terminer, pas 10. Enfin, je suppose que chacun le fait à son rythme. :)

 

Un des meilleurs jeux auquel j'ai joué ces dernières années en tout cas, je le recommande. :thumbup:

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Il a raison, notre ami, le jeu n'est pas laid, si on le compare à d'autres productions indépendantes, mais quand on voit le nom de l'éditeur, ça laisse assez perplexe... Et je le redis, même si je qualifie les graphismes de moches, je conçois également qu'ils sont propres et cohérent, et qu'ils collent malgré-tout très bien avec le style de jeu, d'où la note un poil plus haute que la moyenne... Ah, et j'oubliais de dire que, en parlant de la durée de vie trop courte, c'est surtout que le jeu est tellement bon, tellement prenant, qu'on en voudrait plus... Mais pour le genre, la durée est plus que correcte, surtout si on l'a fait par téléchargement, et ce, dès le début de son édition...sachant que là, et c'est écrit, je teste la version boîte... Au final, j'ai adoré ce jeu, et d'ailleurs, je tiens à dire que, en dépit des commentaires de la presse spécialisée, le dernier opus est tout de même très bien mené, comme le reste... Bref, achetez ce jeu si vous le voyez à un bon prix, ça vaut largement le coup...et le coût aussi...
Donald87
Signaler
Donald87
Connais pas, le rapport qualité/prix semble bon.
De ce que je peux voir, comme Mad Pchhit, je les trouve pas si mal que cela même si on est en droit d'attendre mieux sur PS 4.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Quand je parle des graphismes, je compare à des jeux sur cette même machine, donc la PS4. D'ailleurs, je le dis bien clairement, je ne sais pas trop comment les noter, car bien que moche, ils sont tout de même très accrocheur... Et puis, petit détail, je joue aussi sur un écran 4K, ce qui à tendance à rendre l'image très granuleuse... Quant à la durée de vie, j'ai bouclé le jeu en une dizaine d'heures, pas plus...mais je ne parle pas du replay value, qui lui, forcément, va regonflé le tout, puisqu'il faut tout se retaper, et surtout, faire d'autres choix... Après, oui, j'aurais du comparer la durée de vie avec le prix du jeu, et là, ça vaut carrément le coup... Et puis, j'ai fait quelques autres jeux sur cette même machine, et je dois dire que certains ne sont pas vraiment jolis non plus, mais là, on a déboursé les 70 € pour cela...
Mad Pchhit
Signaler
Mad Pchhit
C'est un jeu à faire en épisode pour le coup. il a été pensé pour ça. Le rythme est calé sur ce mode de diffusion.
Et les graphismes je les ai trouvé vraiment loin d'être laid. C'est même magnifique (pour rester dans ta mesure). Une super DA, c'est coloré et l'aspect peint à la main rend vraiment bien. Après si on s'attend à un jeu AAA en terme de graphisme pour un jeu qui coûte 20€...

Et court sérieusement? Presque une vingtaine d'heures... Pour 20€... ok...
A aucun moment on a l'impression que les dévs ont coupés dans le vif pour raccourcir le jeu. Il prend même carrément son temps pour s'installer.

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris