La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 08/12/16 à 09h35

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinéma, tchi tcha ! (Cinéma)

J'ai envie ! Ouais, j'ai envie de vous faire partager ce film que j'ai récupéré, il y a peu, sur un vide-grenier. Et vu ma grande "nanaritude" que certains connaissent bien, maintenant, je ne vais pas vous décevoir avec ce film tout droit sortit de notre beau pays qu'est la France (yeah, si ce n'est pas la classe ça).

 

ZOMBIS D'UN AUTRE TEMPS ET FEMMES NUES

Tout commence par une légende...enfin, une légende, très contemporaine en fait, ça ressemble plus à une légende urbaine. Lors de la seconde guerre mondiale, un village français s'était rebellé contre l'envahisseur outre-Rhin, et avait réussi à noyer quelques soldats nazis venus s'installer dans le coin. Mais, depuis la fin de cette cochonerie, que seuls ceux qui n'ont pas connus ce genre de misère vous diront qu'il serait bon d'en avoir une autre, le lac dans lequel les officiers allemands ont été engloutis est devenu maudit (ce qui donnera l'autre titre du film, "Le lac Maudit", si ça ne pue pas un peu ce genre d'embrouille...).

Toute l'équipe du club vous souhaite la bienvenue...surtout, ne pas faire de gros plan sur les costumes...

Et dès lors qu'une jeune femme, bien foutue, toute nue, aux grands cheveux ondulés flattant doucement ses épaules rondes et peu charnues, décide de goûter aux appels langoureux et irrésistibles des eaux fangeuses et peu avenants du point d'eau, elle mourra dans d'atroces souffrances, attrapée par les ex-Schutzstaffel qui prennent gentillement leur retraite dans ce gigantesque aquarium. Et, à chaque fois qu'une femme ose montrer le bout de ses seins aux SS subaquatiques, ces derniers refont surface et térrorisent la population...

 

LA FRANCE, PATRIE DU CINEMA D'AUTEUR

Et bien, pas là...mais alors pas du tout ! ! Je suis pourtant un grand défenseur du cinéma français, que ce soit pour les films fort en drames, larmes, ou situation comiques, voire en scènes d'action à la Bébél. Mais quand les français veulent copier les série z américaines, cela donne des étrons comme celui-ci...

Admettez que la camionnette en arrière plan ne fait pas vraiment dans les 50's...les tenues non plus d'ailleurs...

Considéré comme le pire film du paysage du septième art de notre beau pays, il faut dire qu'il n'usurpe pas du tout sa réputation le gaillard. D'abord, parlons du jeu d'acteur qui est, à mon sens, l'un des pires jamais vu. Toujours dans le surjeu, absolument pas naturel, les acteurs sont pitoyables, que ce soit lors des scènes fortes ou en arrière plan. Mais même les figurants ont l'air d'avoir un rôle important dans cette production.

Ensuite, et là je ne me plaindrais pas outre-mesure, tout est prétexte à voir des femmes légèrement vêtues, voire pas du tout vêtues. Alors, voir une paire de seins, ça fait toujours plaisir, je suis d'accord, mais quand on en voit toutes les deux minutes, ça commence à faire beaucoup, et l'overdose de tétons nous guette... Surtout que ces appendices fort appréciés par la gente masculine, sont souvent accompagnés par d'autres attributs féminins. Bref, on frise l'érotisme... Et, pour accentuer la polémique, on peut voir aussi toute une tribu de jeunes femmes, probablement pas totalement majeures, en tenue très légère (et très mouillée aussi), plongeant dans le fameux lac (ce qui déclenchera la vague de meurtre, et fera avancer le scénario...enfin, le petit texte sur le bout de papier, là).

Devine qui c'est ? C'est le Père Noël ma petite fille...

Et puis, il faut le dire quand-même, le film est un gigantesque anachronisme à lui-seul. Comment ? Et bien c'est simple. En voyant la touche, les vêtements, les coiffures, les véhicules de ce film, on peut imaginer que l'action se passe début des années 80 (le film date de 1981), voire milieu des années 70, au pire. Et pourtant, lors d'une interview du maire du village, ce dernier nous indique qu'il y a des morts vivants dans le lac, et ce depuis la fin de la seconde guerre mondiale, il y a dix ans... QUOI ! ! ! ! Vous avez bien lu, il y a dix ans... Alors, soit le maire ne sait pas du tout compter (et aucun autre de ses administrés d'ailleurs), soit le film se passe dans les années 50...ce qui donne un autre anachronisme de taille, expliqué plus haut (la touche 70's/80's). Alors je pose la question : "DEPUIS QUAND LA GUERRE CONTRE LES ALLEMANDS S'EST TERMINEE DANS LES ANNEES 60 ! ! ! !"

 

AMOUR, ENGEANCE, ET BORDS DE PISCINE

Pour donner une petite touche dramatique et émotive, les scénaristes ont intégrés une scène de sexe entre un officier allemand (vivant, hein) et une femme du village, ce qui donna, comme de par hasard, une jeune fille. Et, je vous le donne en mille, le même officier, zombi cette fois-ci, va tout simplement rendre une petite visite improvisée à sa progéniture... Et s'ensuit une scène presque émouvante des retrouvailles entre le père, vert de figure (oui, les morts sont verts en France) et sa fille qui le reconnaît de suite.

Là, on voit un peu le bord du lac...qui ressemble curieusement à une piscine

Et je ne parle pas des innombrables faux raccords du film, comme la nuit qui tombe en quelques secondes et s'enfuit par la suite à la même vitesse, pour revenir dans la scène suivante... Messieurs les monteurs, votre travail est difficile, je peux le concevoir, mais s'il vous plaît, rattachez les scènes dans l'ordre ! Ou cette charmante jeune femme qui se baigne nue dans un lac...mais qui comporte des bords et des margelles en pierre... Et les morts vivants qui, en sortant de l'eau, perdent leur maquillage vert, et décident de replonger en urgence pour qu'on ne puisse pas le voir. Et encore cet officier qui, sous l'eau et manquant cruellement d'air, remonte brusquement à la surface, en arrière plan.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Alors que retenir d'un tel nanard ? Franchement, il vaut largement le détour, tant le scénario, les acteurs, les raccords, l'ambiance sont au-dessous de tout ce qui pouvait-être imaginé. Je sais que j'ai tendance à exagérer de temps à autres, mais là, il s'agit du pire film que j'ai jamais vu, toutes catégories confondues. Seules les femmes en tenue d'Eve sont crédibles (car naturelles), mais on fleure avec l'overdose de foufounes garnies. Et que dire de l'anachronisme flagrant concernant la fin de la seconde guerre mondiale... Un fait que nos anciens combattants devraient porter à leur connaissance...

 

Titre : Le lac des morts vivants (le lac maudit).

Année : 1981.

Origine : France, Espagne.

Acteurs : Howard Vernon, Pierre Escourrou, Anouchka,...et plein de filles à poils bien sûr...

Genre : horreur.

Réalisateur : Jean Rollin.

PEGI : interdit au moins de 16 ans.

Durée : 89 minutes, environ.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Annecdotes :

- selon plusieurs sites internet, le film se passerait dans les années 50, mais là, je suis très sceptique, à l'instar de cette camionette qui transporte les filles et qui dénote un peu avec cette époque.

- il y eu une suite, 100 % espagnole, de ce film, mais il ne toucha pas nos contrées avec le plus petit bout de doigt de pied.

- apparement, le film est sortit en Blu-ray, sachant que la version DVD ne fut même pas restaurée en numérique...

Quelques scènes du film, compilées par un internaute, le tout en anglais. Garantie sans nudité totale, mais pas sans portnawak bien français...

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Ne rigole pas, tu as de la chance que je ne raffole pas des magrets de canard... J'préfère les cuisses des p'tits chatons...
Donald87
Signaler
Donald87
:lol:
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Disons que s'il y a encore des canards, tu es en sécurité...sauf si je m'y baigne bien-sûr...
Donald87
Signaler
Donald87
Ouf ... je ne risque rien à m'aventurer dans une mare aux canards, donc ...
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Fouals : sûrement, même si je ne le connais pas...

Donald : ne t'inquiètes pas, il ne s'agit que des plans d'eau qui comportent des margelles en pierre, comme une piscine quoi...et puis, ces créatures ne s'attaquent qu'aux belles pépés, donc je peux dire que tu n'es absolument pas en danger.

Spooky54 : à qui le dis-tu...
Spooky54
Signaler
Spooky54

Ah... Ces plans nichons à ne plus savoir quoi en foutre! <3

Donald87
Signaler
Donald87
C'est fini ... Je ne "traîne" plus au bord de l'eau :D
Fouals
Signaler
Fouals
Un article qui va plaire à Crito !
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Retromag : il est très facilement trouvable sur les plates-formes de téléchargement, c'est d'ailleurs comme ça que je l'ai visionné, en streaming...

mathew600 : et bien si, je crois que c'est le pire du pire, même Autumn ne lui arrive pas à la cheville...
mathew600
Signaler
mathew600
C'est pas possible de faire un film aussi mauvais.
Retromag
Signaler
Retromag
:lol:

superbe article ! Dommage qu'il ne soit pas passé sur CineFX celui-là, j'aurais rie jusqu'aux larmes.

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris