La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 02/12/16 à 12h53

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
Vieille nouveauté (Jeu vidéo)

Guten tag à toutes et à tous ! Parce-que je ne joue pas qu'à des vieux jeux tout moisis, parce-que je possède une PS3 qui commence sérieusement à prendre la poussière, et parce-qu'il n'y a pas que des suites spoporiphiques et des machines à cash sur ces générations de consoles qui sont encore d'actualité, je propose de revenir sur quelques jeux moins vieux, mais qui nous plongeront dans un univers qui vaut sûrement (ou pas) le coup d'oeil.

 

COQUILLAGES ET CRUSTACES

Imaginez une plage au sable fin, la mer qui chantonne au loin, quelques mouettes vous donnant le bonjour en pêchant gentillement. Et là, un majordome s'approche doucement vers vous pour vous servir votre cocktail préféré. Soleil brulant, farniente, belles jeunes femmes en bikini et charmant jeune homme à la musculature proéminente et tentante... Bref, des vacances de rêves, dans un décor paradisiaque, voici le programme qui vous attend...

Toute l'équipe des GO vous accueille à bras ouverts...

Sauf que le serveur qui s'approche doucement de vous semble avoir une démarche un peu bizarre...il titube, il trébuche, il grogne et bave de façon canine...il m'a bien l'air un peu alcoolisé celui-là... Et ce n'est pas le seul dirait-on, car d'autres vacanciers semblent dans un état similaire. D'ailleurs, n'y avait-il pas plus de monde dans la mer, il y a quelques instants ? Et ces jeunes gens qui jouaient au beach-volley, où sont-ils passés ? Et le cauhemar commence...

 

MOI AVOIR FAIM

C'est un peu de cette manière que débute le jeu. Vous vous réveillez avec un mal de crâne incommensurable, dans un endroit connu, mais embrouillé. (Attention, je raconterais le jeu en temps que Xian Mei, réceptionniste à l'hôtel). Enfermé dans une chambre, vous déambulerez avec précaution dans des couloirs bloqués par des bagages et de rares chambres non-fermées, afin de gagner le corridor principal.

En progressant dans ce décor un peu apocalyptique, berçé par l'alarme d'urgence de l'hôtel, vous arrivez sur le balcon de l'étage où une femme, certainement en proie à un énorme désespoir, passe sous votre nez et s'écrase quelques étages plus bas. Là, une voix commence à raisonner dans votre tête, et vous demande de descendre au rez-de-chaussée...mais ce n'est pas qu'une voix dans votre tête, c'est surtout un survivant qui aimerait vous sauver. Et, en arrivant à l'endroit indiqué, vous voici pourchassée par une horde de types totalement dingues, qui courent très vite et poussent des grognements guturaux. Et, malheureusement pour vous, la bande de fans improvisée vous rattrapent et commencent à vous taper sur la tronche, ce qui aura pour effet de vous plonger dans un coma éphémère...et c'est juste avant que vos yeux se ferment que vous apercevez un homme baraqué vous tirez de là, in-extrémis...

Vous serez souvent dans cette situation désespérée de surnombre

A votre réveil, vous comprenez très vite que ce n'était pas un cauchemar...peut-être en entendant les bruits de combat hors du petit bungalow. Et, en suivant le contraire des conseils que tous les survivants autour de vous peuvent vous donner, vous ouvrez la porte qui donne sur une plage, où une lutte épique et complètement inégale se déroule. Ni une, ni deux, vous aggripez une rame qui traîne par là, et vous donnez un coup de main salvateur et désespéré à votre sauveur.

 

THE WALKING DEAD MEN

Après un combat vite torché au final, votre nouvel ami, vous demande de trouvez le poste de secours de l'île. Il est un secouriste, et il sait que là-bas, il y aura de quoi soigner les gens, et se reposer un peu. Vous voila donc près à arpenter la plage, les zones résidentielles pour vacanciers, mais aussi une petite partie de la jungle alentour (sans parler des zones qui arpentent les routes de l'hôtel). Le mot d'ordre ? Rester extrêmement vigilant, récupérer tous les objets qui peuvent servir d'armes de fortune (balai, rame, couteau,...), et surtout résister à la menace zombie.

Lorsqu'un zombi vous attrape, une QTE se déclenche. Réussisez là, sous peine se morsure

Car c'est bien de cela qu'il s'agit, toute l'île (ou presque) s'est transformée en no man's land rempli de morts-vivants assoifés de chair humaine frémissante et de violence gratuite revigorante. Oui, car dans ce jeu, les ennemis ne vous mordront pas systématiquement, mais ils préfèreront largement vous balancer des coups de poings dans les dents, afin de vous renverser à terre, puis, bizarrement, de vous laisser là par la suite (ben je croyais qu'ils avaient les crocs ceux-là). Vous comprenez, lors de votre sauvetage, que vous êtes immunisé contre le virus qui semble insuffler tous ces ex-personnes. Donc, il vous est impossible de mourir (cool, quoique...), à croire que les morsures, les coups et les blessures, aussi mortelles soient-elles, n'ont aucune incidence sur votre santé (immortel donc, un vrai Serval quoi).

En découvrant le fameux poste de secours, vous découvrirez également d'autres survivants, mais aussi d'autres endroits saufs. Et tous ces gens seront autant de quêtes annexes pour vous : trouver un collier, apportez des médicaments ou de l'alcool, terminer un travail spécifique... Des quêtes assez banales donc, mais qui vous donneront deux choses importantes. La première sera, bien entendu, des objets, surtout des armes, quelquefois rares. La seconde, seront des points d'expérience (oui, il s'agit d'un FPS avec des relents de RPG occidental, du type Oblivion). Et lorsque vous atteindrez un certain palier de points, vous gagnerez un niveau, ce qui vous octroiera le droit de débloquer une capacité spéciale.

Le jeu est pas mal gore, mais est surtout terrifiant

Ces compétences sont rangées en trois arbres distincts. La capacité spéciale vous donne...ben une capacité spéciale, tiens, différente selon le personnage choisi (au nombre de quatre donc), que vous pourrez ensuite faire évoluer. Par exemple, Xian pourra entrer dans une rage folle et découper les zombis à la chaîne. Cette capacité comporte une jauge qui augmente au fur et à mesure des coups reçus, mais donnés aussi. Par la suite, vous pourrez up-grader la durée de cette furie, la force des coups durant cette dernière, et plein d'autres choses en sus.

Puis, la branche combat développera vos coups, votre force, les séquelles de ces derniers (saignement, par exemple), mais aussi de nombreux bonus en utilisant vos armes de prédilections (pour Xian, les armes blanches...ouais, c'est pour ça que je l'ai choisi), comme plus d'xp, plus de saignement, plus de rage... De plus, c'est ici que vous pourrez débloquer la possiblité de mettre des coups de pieds dans la tête des envahisseurs anthropophages, lorsqu'ils sont à terre, et ainsi de leur exploser la tête, ce qui les enverra ad patrès sur le coup. Bien pratique (voire indispensable), ce coup n'en est pas moins lent à se déclencher...à utiliser lorsque l'ennemi est seul, ou s'il n'y a aucun autre de ses copains à proximité. Un dernier conseil concernant les affrontements : utilisez et usez du coup de pied dans le bide, histoire de faire tomber tous les relous alentours, cela dégagera bien la foule et vous donnera une meilleure amplitude avec votre arme.

La carte du jeu est lisible, mais on n'y voit pas tous les éléments importants

Enfin, la branche survie vous donnera des bonus liés à votre santé, mais surtout votre instinct (possibilité de crocheter des serrures, de porter plus d'objets, de développer la place dans votre sac...). D'ailleurs, vous trouverez d'assez nombreux coffres sur l'île, contenant des armes (soit-disant) puissantes, mais il y a un moyen plus radical pour faire évoluer vos joujoux...

 

L'ATELIER DE MAC

En tuant des zombis, en fouillant des placards ou des corps, vous trouverez de l'argent et des items plus ou moins intéressants. Et en explorant les environs, vous tombrerez sur des établis de bricoleur, où vous pourrez améliorer vos armes, les réparer (elles perdent aussi des points de vie à force de les utiliser, et ce de manière très rapide), mais aussi les transformer en utilisant les objets trouvés (téléphones, briquets, fils, piles,...). Mais avant de jouer à Monsieur Guyver, il vous faudra trouver des plans d'armes en accomplissant des quêtes, mais aussi en cherchant un peu dans les recoins de l'île. Et toutes ces modifications seront payantes (bizarre, c'est vous qui les bricolez, vous donnez votre argent à vous-même ?), et cela sera fort onéreux, surtout lorsque votre arme est up-gradée.

Voici l'arbre de compétence de votre personnage. A chaque niveau gagné, choisissez votre comptétence spéciale

D'ailleurs, en parlant oseille, à chaque fois que vous tombez dans le coma, sous les coups des morts (et cela arrivera souvent, croyez-moi), vous perdrez une somme en fonction de votre argent total. En gros, plus vous êtes riche, plus vous lâcherez de billets verts. Pensez donc à dépenser sans compter...

Et n'oubliez pas de fouiller tout ce que vous trouverez, notamment les sacs de voyage qui joncheront littéralement les alentours, surtout près de l'hôtel. De plus, vous pourrez revendre vos items qui ne serviront pas, et achetez d'autres objets, notamment des armes.

 

Y'A FOULE PAR ICI

Les personnages sont au nombre de quatre, à choisir avant de commencer l'aventure. Xian est une experte en arme blanche, Purna est une fanatique des armes à feu, Logan un ex-champion de football qui aime les armes de lancer, et Sam B est un rappeur ayant eu un succès rapide. Il aime les armes contondantes (les masses, quoi). Et chacun d'entre eux comporte des compétences différentes. Il est impossible de changer de personnage en cours d'aventure, mais le jeu en ligne permet à deux autres compatriotes de venir vous porter un coup de pouce qui ne sera certainement pas de trop.

Les ennemis ne sont pas très diversifiés, mais il ya tout de même plusieurs types de morts-vivants : 

Le contaminé est un simple zombi qui vous sautera dessus à la moindre occasion. Il se déplace assez lentement, mais ne fait pas toujours de bruit. C'est l'ennemi le plus simple à battre, bien qu'il possède une bonne réserve de santé.

L'infecté gagnera rapidement vos nerfs, tant il est rapide. En vous voyant, il poussera un cri de damné, et se précipitera sur vous en frappant sans s'arrêter. Le meilleur moyen de le battre, sera de le mettre à terre avant de le laminer de coups. Le fait que dans certaines parties de l'île, il repope sans discontinuer (et ce toutes les 3 à 5 secondes), le rendra vite énervant. Heureusement, il n'a que peu de points de vie.

L'assassin est, en fin de compte, une sorte de boss. Il possède une énorme constitution et il est très difficile de le mettre par terre (mais ce n'est pas impossible). Il est plus grand que les autres, et possède des chromosomes de gorilles, tant il aime hurler et se taper sur la poitrine.

Le kamikaze est dangereux au corps à corps. On peut même dire qu'il est imbattable, car il explose au moindre contact avec vous. La stratégie ? Approchez-vous, et dès qu'il commence à  être la proie de convulsions, cassez-vous rapidement avant qu'il finisse en feu d'artifices. Son cri mélange hurlement guttural, et un "help me" à peine perceptible.

Le berseck est en camisole. Un peu comme l'infecté, il se précipitera sur vous pour vous renverser d'un coup d'épaule. Sa tenue le protège contre certaines armes (les plus abîmées), et il faut éviter sa charge pour pouvoir le mattraquer par la suite... Et si vous pouvez le faire foncer dans un mur ou tout autre obstacle, c'est encore plus jouissif.

Le noyé est un gros zombi qui aurait péri par la flotte. Il peut vous jeter des gerbes d'acide dans les dents, mais aussi vomir tout son saoûl lorsque vous vous en approchez de trop près. Conseil, essayez de vous glisser derrière lui...

Le boucher est un zombi sans avant-bras. Il comporte les mêmes caractéristiques de l'infecté, mais il possède beaucoup de points de vie. En outre, il fait très mal, et il est difficile de le mettre à terre. Il frappera avec ses moignons comme un fou, jusqu'à ce que vous soyez sur le sol.

Le gazeur est un scientifique infecté. Il projète des jets de substances inconnues. Il peut aussi produire une fumée toxique et aveuglante.

Les humains sont aussi des ennemis ici. Ce sont souvent des bandits qui n'hésitent pas à utiliser des armes à feu contre vous. Ils sont surtout présents dans la ville, et dans la jungle aussi.

 

C'EST LE PARADIS ICI

Graphiquement, le jeu est plutôt sympathique, même s'il subsiste encore pas mal de bugs de collision, surtout lorsqu'un ennemi se jette sur vous et vous traverse littéralement. Sinon, les détails sont assez bien retranscrits, mais il persiste aussi une sorte de filtre baveux sur les couleurs. Cet effet de soleil est assez proche de la réalité, mais il semble aussi trop prononcé, ce qui ôte une certaine crédibilité aux graphismes. Sinon, les effets d'eau, d'explosion, ainsi que les transformations sont vraiment excellents. Mais, ce qui bluffe le plus, est l'ambiance générale du jeu. On se croirait dans une production cinématographique de série B, et tous les éléments du genre sont présents. Une vraie réussite...

Les personnages se manient facilement et intuitivement, sachant que les commandes sont paramétrables. Et tous les boutons de la manette sont mis à contributions, à la manière d'un FPS classique. Ce n'est peut-être pas original, mais quand cela marche à la perfection, pourquoi changer ? On aurait juste aimé des raccourcis un peu plus logiques, mais là, je chipote un peu (et j'aime ça, vous le savez). Par contre, les ennemis sont souvent mus par des bugs (les morts qui vous traversent en vous sautant dessus, les infectés qui repopent sans arrêt,...), et il persiste aussi quelques bugs graphiques, mais rien de falgrant non-plus. La possibilité de rejoindre différentes parties de l'îles via un résau de tunnels est une bonne idée, quoiqu'un peu étriquée. Enfin, la conduite des véhicules sera un cas d'école, tant leur maniabilité est bizarre. D'abord, vous serez sûr que le pare-brise éclatera à un moment ou à un autre, ce qui engendrera que votre personnage le brisera (et là, votre visibilité sera nulle durant quelques secondes). De plus, il sera assez difficile de tourner le volant, car vous ne disposez pas (apparemment) de la direction assistée (il faudra souvent faire des manoeuvres ou freiner pour prendre un virage un peu serré). Mais le pire reste que lorsque vous réculez, vous n'avez aucune vue arrière...on conduit donc à l'aveugle...non mais quelle idée !

Voici le genre d'armes que vous pourrez fabriquer, avec des modifications élémetaires par la suite (feu, éléctricité,...)

La musique d'ambiance est peu représentée, laissant les bruits et autres grognements prendre le pas. Et cela marche véritablement... On sursaute au moindre bruit venant de derrière, on se prend à regarder partout pour être sûr qu'il n'y a pas d'ennemis cachés, et on s'appuie sur les cris des zombis pour les repérer... Et là, c'est un peu le problème, car il arrive souvent qu'un infecté hurle, sans que l'on puisse le voir (souvent derrière nous, ou bloqué par un mur). N'émpêche que côté ambiance, c'est tout même réussi. Seuls les temps de chargements, et les grands moments du jeu (notamment les phases d'action) comportent des musiques qui se rapprochent beaucoup, là aussi, des productions cinématographiques du genre "28 jours plus-tard". Flippantes aussi, donc...

Les animations sont bonnes, quelquefois saccadées, mais c'est normal pour des zombis, non ? Par contre (et c'est sûrement un problème de console, sur PS3 en tous cas), il y a pas mal de ralentissements et autres ramages durant le jeu. Et quelques quêtes sont mal programmées, ce qui interdit quelquefois de revenir sur les lieux une fois cette dernière terminée. De plus, et c'est surtout lors des passages en ville, il existe des temps de chargement assez fréquents (notamment en entrant dans des maisons ou dans les égoûts), et longs aussi (une bonne trentaine de secondes).

Si le jeu se finit en une bonne vingtaine d'heures, c'est surtout grâce aux quêtes annexes, et notamment à la grande difficulté du jeu. Bien-sûr, on ne peut pas mourrir ici, mais tomber dans le coma sera une chose plus que fréquente. Ce sera la cause à un surnombre d'ennemis quasi permanent, à d'autres totalement indestructibles, et à quelques missions mal expliquées. Bref, la grande difficulté de ce soft aura, peut-être, raison de vous... A focre de mordre la poussière, on préfèrera relancer ce bon vieil Oblivion...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'étais très sceptique en voyant le jeu sortir sous nos contrées, je n'y voyais qu'un énième ersatz FPS sans génie, et surfant sur la vague "The walking dead". Pourtant, en commençant l'aventure, je fus tout de suite pris par l'ambiance parfaite, la terreur omniprésente et les graphismes relativement agréables. Arpenter une plage luxuriante au milieu des transats, des bars et des infectés révèle une expérience traumatisante, mais intéressante également. Le jeu d'acteur est assez crédible, mais cela reste de la série B tout de même. On se prend d'affection pour certains personnages (notamment Sinamoï, le secouriste, et la jeune fille qui vous sert de mulet), mais la plupart des autres PNJ sont de simples clônes. Mais les ennemis sont trop nombreux, et ils repopent sans arrêt quelquefois, sans oublier qu'ils évoluent en même temps que vous, ce qui anihile totalement le sentiment d'évolution de votre personnage. Néanmoins, ce soft est une réussite artistique et ludique, et rempli grandement son contrat, en proposant de la peur, du gore et du dépaysement. Alors, à quand le prochain vol pour Banoï ?

 

Infection grave : graphismes sympas, ambiance effroyable, possibilité d'évolution, éléments de RPG, jouer au petit bricoleur, de l'action et de la recherche d'objet, des ennemis assez diversifiés...

Petit rhume : ...mais qui sont trop nombreux, des temps de chargements un peu longs et fréquents, le système d'évolution des ennemis, que se passe-t'il ?

 

Graphismes : 16/20

Sons : 18/20

Jouabilité : 15/20

Scénario : 15/20

Durée de vie : 16/20

Sentence

16/20

 

Machines : PS3, Xbox 360, PC.

Année : 2011.

Développeur : Techland

Editeur : Deep Silver

Type : FPS/RPG

Difficulté : au secours, sortez moi d'là ! ! !

PEGI : 18 ans (21 ans aux States)

Qui se ressemble : les RPG occidentaux (Skyrim, Oblivion, Fallout 3), la plupart des FPS, Resident Evil (pour l'ambiance zombie).

 

Et pour vous faire un peu plus envie, voici l'introduction du jeu

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Commentaires

zankioh59
Signaler
zankioh59
Ouai c'est pas faux. D'ailleurs ça me rappelle la conférence de Naughty dogs, qui parlait des nouvelles consoles. Donc de la ps4, et le mec qui parlait, je sais pas trop qui, disait que le studio remplissait les 8Go déjà bien rapidement. En gros faut pas croire que maintenant qu'on a 8Go c'est bon on est tranquille. Les jeux deviennent toujours plus performant.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
De rien les gars, je tiens à garder le dialogue avec la communauté, même avec les membres qui m'apprécient beaucoup moins...
Concernant les jeux qui rament sur consoles (et notamment sur PS3), n'oublions pas que la bête n'a que 256 MO de ram, accompagné de 256 MO de vidéo. Ce qui revient au même avec la Xbox 360 et ses 512 MO de ram, mais sans carte vidéo, alimentée par le circuit graphique lui-même. Lorsque l'on voit les ressources nécessaires pour la version PC, on comprend que les machines de salon doivent mobiliser plus de chargements, donc plus de ralentissements. Avec la PS4 et la Xbox One et leurs 8 GO de ram, cela devrait corriger le problème en partie (oui, parce-que pour le moment, les jeux ne sont pas trop gourmand, mais avec de telles performances, les jeux consoles auront les mêmes spécificités que les jeux PC).
zankioh59
Signaler
zankioh59
Sur la mienne aussi le jeu ramait par moment. Rien de grave mais c'est gênant. J'espère qu'avec la nouvelle génération on verra plus de jeux qui rame, ça arrache les yeux, j'ai du mal à le supporté.

Sinon moi non je ne joue pas en multi. C'était juste pour savoir si on à eu la même expérience de jeu. Parce qu'un ami a moi à adoré mais il le faisait en multi avec des potes donc ça passe forcement mieux. Bref Merci pour ta réponse. :)
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Tu sais, moi je ne fais pas très attention à ça.
J'ai bien eu quelque ralentissement il me semble mais rien d'injouable.

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
KingTeDdy : alors éclaire-moi s'il te plaît, le jeu rame t'il sur PS3 ? Parce-que sur la mienne, c'est assez injouable quelquefois, surtout avec Skyrim, qui plante souvent...

Donald : en occasion, il devrait-être à 10/12 euros maximum. Au-dessus, c'est de l'arnaque. Et ne te casse pas trop la tête à trouver l'édition GOTY, elle ne te cassera pas trois pattes...
Donald87
Signaler
Donald87
Si je vois ce jeu à bon prix ou en occaz, je vais sans doute me laisser tenter ;)
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Ouaip. J'ai fait Dead Island sur PS3 et j'ai acheté Riptide sur PC pour SweetFx et le Romero Mod. ;)

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
zankioh : je ne joue pas en multi, du fait que ma connexion internet est très petite (2 méga, en routeur en plus). Donc, si les capacités du jeu en multi sont mauvaises, je ne saurais le dire du coup.

KingTedDy : franchement, je doute qu'un scénario sur un jeu de zombis puisse être très bon... Et oui, je le dis, les couleurs sont largement dans le ton du jaune, et les couleurs sont un peu baveuses (ou grasses si tu préfères). Mais je suis d'accord avec toi, l'ambiance est mortelle (c'est le cas de le dire). Et tes images sont issues de Riptide, on dirait bien...et comme je joue sur consoles, il n'y aura pas de SweetFX pour moi...
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Personnellement j'ai aimé l'ambiance sonore. Et en solo ça peut vite devenir stressant.

Le scénario, pas grave je ne joue pas pour ça.

 

Pour le visuel, le moteur date un peu mais il y a un soucis du détails qu'on ne retrouve pas forcément dans les gros jeux AAA. Un ventilateur qui oscille un peu, du sang qui perle d'un meuble...

 

Mon seul reproche sur le visuel tient sur les PNJ. On remarque vite que beaucoup ont des modèles 3D similaires à ceux des zombies. Ça donne un côté recyclage paresseux.

 

J'aimais pas trop le jeu de couleur aussi. Mais un petit coup de SweetFX et on en parlait plus.

 

833059Screenshot107828.jpg

848945Screenshot99773.jpg

zankioh59
Signaler
zankioh59
Tu as fait le jeu uniquement en multi ? ou uniquement en solo ?
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
zankioh59 : je le dis souvent, c'est avant tout une affaire de goût... Graphiquement, c'est pas mal, même s'il y a pas mal de bug, cela reste jouable et le jeu ne plante pas, lui (n'est-ce pas Skyrim), et tout ceci date de 2011, soyons un peu indulgent, surtout que la PS3 est limitée au niveau mémoire (256 MO, c'est peu, même si la ram vidéo peut s'y ajouter). Les bruitages sont simples, les musiques assez discrètes, mais je justifie ma note par le fait que j'ai souvent eu la trouille en arpentant les escaliers étroits ou les zones boisées. Moi, je trouve que l'ambiance sonore est top quand-même. Quant à la VF, ouais ok, c'est pas super bien joué, mais on a eu bien pire dans des jeux assez similaires.
Le scénario est vraiment dans la lignée des films du genre, voire de la série à succès du moment. Mais, je crois que oui, j'ai été un peu trop généreux, surtout pour la fin qui n'apporte rien de plus en fin de compte. J'aurais du mettre 12/20 plutôt, car il y a quand même du contenu et un objectif principal, avec quelques rebondissements, certes prévisibles, mais bien là.
Et pour Dead Island Riptide, oui, c'était ce que je voulais mettre au départ, du 1.1. D'ailleurs, il me semble que sur l'écran titre, en bas à droite, il y a marqué un truc du genre, non ? J'ai trouvé ça poilant...
zankioh59
Signaler
zankioh59
Mais j'attends Dying light, des mêmes développeurs, il a l'air vachement bien.
zankioh59
Signaler
zankioh59
Houla tu es gentil avec le jeu. Moi j'ai pas autant aimé que toi.
Graphisme: 13/20 Le chrome engine c'est pas top, surtout pour les personnages qui louche.
Son: 10/20 Bruitage bien, musique rare, doublage calamiteux.
Jouabilité: 15/20 ça fonctionne bien mais si des fois c'est brouillon.
Scénario: 05/20 nanardesque.
Durée de vie: 15/20

Total: 11/20.

Le jeu est plutôt simple, très bugué, ambiance pas terrible, cut-scène raté, mise en scène bidon, systême de sauvegarde automatique catastrophique. Mais au final j'ai aimé tuer du zombie au katana. Pour Dead island riptide c'est dead island 1.1, en moins long et qui n'apporte pas grand chose à la série.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
C'est bien ce que je dis, il y a trop de rap dans les Dead Island ;-) Enfin, je voulais dire aussi que les expressions et la gestuelle des personnages sont très rap... Enfin, c'est la mode qui veut ça, on ne peut pas mettre du hard partout non plus...
Quant au mod, je ne connais pas. Mais c'est vraiment pousser la difficulté dans ses derniers retranchements là...quoique tuer les morts-vivants en explosant leurs têtes, c'est assez logique au final...
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Trop orientée rap ?!
Y'a une seule chanson par jeu ! ("Who do you voodoo" pour le premier et "No room in hell" pour Riptide) Ça me paraît exagéré. ^^

Le Romero mod c'est une création d'un fan où les zombies te tuent en une morsure et où il faut absolument détruire leur tête pour les tuer.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
b2zo : autant le premier opus est excellent, autant le second est moins trépidant...puisqu'il reprend exactement les qualités et les défauts de celui-ci, la durée de vie en moins...De plus, le jeu n'apporte aucune révélation au final, tout juste un complément de scénario et une probable suite (en voyant la fin de ce Riptide). Le seul truc bien, est le fait que l'on puisse continuer avec le personnage du premier...mais les ennemis sont également de la partie, avec cette saloperie de niveau en plus. Bref, je suis plus sceptique quant à ce Dead Island Riptide, qui tient plus d'une remise à niveau (un 1.02 donc) que d'une suite réelle.

KingTeDdy : je ne connais pas la version PC, qui, comme souvent dans les jeux, est la plus aboutie. La seule chose que je regrette dans Dead Island, c'est la musique trop orientée rap (mais là, c'est une question de goût).
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Dead Island c'est que du bonheur.

 

Surtout sur PC avec le Romero Mod. :3

b2zo-almendha
Signaler
b2zo-almendha
Ton article tombe à pic car j'ai adoré le premier volet et là je vais commencer le second opus ! Moi aussi j'en attendais pas grand chose, mais adorant tout ce qui tourne autour des zombies je me le suis procuré et j'ai adoré !

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris