Blog d'un Gamer cinéphile

Par AdrienG Blog créé le 07/01/12 Mis à jour le 01/06/14 à 18h20

Étudiant de 23 ans, j'espère avec ce blog vous faire partager mes différentes passions (le jeu-vidéo, le cinéma, les séries-TV...).

Ajouter aux favoris
Signaler

Cet article n'est pas une publicité faite au film, mais plutôt un véritable coup de coeur ! Malgré le cinéphile qui sommeille en moi, je n'avais vu que quelques classiques du cinéma muet, comme « Les Temps Modernes » ou « Le Dictateur » :

 
                             


À l'époque du tout 3D et des effets spéciaux à gogo, il pouvait paraître fou de revenir aux sources du Cinéma et pourtant ce film est devenu, pour moi en tout cas, un grand Classique du 7e Art :


 

Cette initiative de revenir au cinéma muet, tel un sale gosse qui se moque de la Mode, m'a tout de suite attiré. De plus, la présence de Jean Dujardin & Bérénice Béjo au casting, avec Michel Hazanavicius aux commandes, ne laissait présager que du bon pour ce film.

Ma première réaction à la fin de la séance fut celle-ci : « Whaou ! ». En effet, « The Artist » est un plaisir pour les yeux et les oreilles. La qualité de la photographie est splendide : C'est un parfait mélange entre l'ambiance des années 30 et le visuel moderne. À tel point que l'on a l'impression que Georges Valentin (Jean Dujardin) était vraiment un acteur de l'époque :


Who's that Girl ?!

Douglas Fairbanks ou Jean Dujardin ? 

J'en viens justement aux acteurs : Le duo principal est juste à tomber par terre ! Aussi bien Jean Dujardin que Bérénice Béjo, ils sont tous les deux superbes, tant au niveau des expressions que de la gestuelle. Il suffit de voir la scène où ils font des claquettes et l'on a qu'une seul envie : C'est de faire la même chose, tellement c'est grandiose !


Let's Dance !

La musique se devait d'être envoûtante afin d'entraîner le spectateur dans l'univers du cinéma muet et l'on peut dire que c'est pleinement réussi ! Selon moi, Ludovic Bource (compositeur du film) est un acteur à part entière de l'histoire. C'est lui qui nous fait ressentir tout un tas d'émotions, allant du rire à la tristesse. C'est le fil conducteur de la narration. Il participe évidemment à l'ambiance des années 30, à tel point que l'on s'y croirait :

 

« La Belle Époque » en musique !

Tous ces éléments me permettent de ressentir des émotions pures et c'est ça que je cherche en allant voir un film. Je veux m'impliquer, avoir l'impression de vivre les scènes. J'adore cet investissement du spectateur vis-à-vis du film. J'aime ce cinéma innovant qui n'a pas peur de bouleverser les codes.

« The Artist » ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais je tiens à dire un grand merci pour ce film qui l'est tout autant !


The End !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

AdrienFr49

@AdrienGAUTIER3

2664-2098-6310 

Archives

Favoris