La pause critique

La pause critique

Par Maniax Blog créé le 25/04/10 Mis à jour le 18/09/14 à 18h59

Un blogger en Suisse, qui joue sur PC et PSVita et qui cherche à rencontrer des gens pour discuter jeux vidéo.

Ajouter aux favoris
Signaler
Les petites Maniaxeries

 Je reprends le fil très saccadé de mes articles pour vous parler d'un jeu qui fête son dixième anniversaire de sortie en France aujourd'hui. Pour moi, il est sans doute le jeu qui m'aura le plus marqué de toute mon histoire de joueur. Je vous propose donc un retour sur ce jeu à l'univers si incroyable, qui a j'en suis sûr marqué toute une génération de joueurs.

 Mais avant de commencer, une petite intro musicale et visuelle pour vous (re)mettre dans le bain.

 

 

 I-                    Final Fantasy X et moi (la partie narcissique que vous pouvez zapper)

 Si vous suivez mon blog, vous le savez, Final Fantasy est la saga que j'aime le plus parmi toutes ces grandes sagas du jeu vidéo. Il y a quelques mois maintenant, Gameblog proposait un sondage sur le Final Fantasy que les joueurs préféraient. J'ai envie de vous dire que j'ai hésité longuement, tellement le choix était difficile, mais il n'en a rien été. Final Fantasy X est mon Final Fantasy favori. Il a marqué mon adolescence. A l'époque, j'ai fait le choix, un peu stupide, de préférer la Gamecube à la Playstation 2. Je n'ai donc pas pu profiter de Final Fantasy X immédiatement chez moi. C'était un plaisir qui a longtemps été réservé aux moments où j'allais chez un cousin, avant d'avoir financiers nécessaires pour investir dans ma propre Playstation 2. Je me rappelle des étés que l'on passait à aller en séjour chez l'un et chez l'autre avec mon cousin. Deux étés de suite nous nous sommes immergés dans X et X-2 avec acharnement. Lui avait acheté le guide officiel du jeu, en plus du jeu lui-même, ainsi quand lui jouait, moi je l'aidais avec le guide tout en le parcourant allègrement et avec plaisir pour moi-même comme un bon roman tellement j'aimais à m'immerger dans l'univers de ce jeu.

 J'ai refait le jeu récemment, il a toujours le même charme, un peu moins beau que dans mes souvenirs comme n'importe quel jeu d'ancienne génération, mais le refaire a pour moi été un véritable plaisir que je ne cache pas. Square Enix a annoncé une réédition du jeu en HD collection, et j'avoue sans honte que j'y succomberai certainement.

 Pourquoi faut-il avoir joué à ce jeu quand on est gamer chevronné ? C'est ce que je vais essayer de vous montrer maintenant.

II-                  Rappel de l'intrigue (attention spoiler !)

 Spira est un monde plongé dans le chaos depuis l'apparition de Sin, une espèce de monstre qui détruit toutes les villes construites de main humaine. Ce monstre ne peut être vaincu que par un invoqueur qui poursuit un pèlerinage à travers tous les temples du monde afin d'acquérir la totalité des chimères (les invocations) du monde et qui finira sa route en obtenant l'ultime chimère, seule invocation qui permet de tuer Sin. Cependant, par cet acte d'invocation, l'invoqueur meurt et un de ses gardiens (les gardes du corps de l'invoqueur lors du pèlerinage) choisit de se sacrifier pour devenir lui-même l'ultime chimère. Le problème est que l'ultime chimère est en fait un bébé-Sin qui va grandir et recommencer à détruire les villes comme son prédécesseur. En somme Spira est donc prise dans un cercle vicieux, les invoqueurs étant amenés à mourir les uns après les autres pour quelques éphémères périodes de Félicité.

 

 Au milieu de tout cela on incarne Tidus, joueur vedette d'une équipe de Blitzball (du handball sous-marin pour faire simple) qui a été téléporté 1000 ans dans le futur à cause de Sin. Il va rencontrer Yuna, un invoqueur qui commence son pèlerinage, et devenir un de ses gardiens.

Voilà grosso-modo le pitch des 60 heures d'intrigue que propose Final Fantasy X.

III-                Les relations entre personnages parmi les plus réussies du jeu vidéo

 Nous pouvons enfin passer aux choses sérieuses.

Quand on pense à Final Fantasy X, on pense à ses personnages au charisme certain. Yuna, la fille de star qui a du mal à assumer son héritage et qui lutte pour toujours cacher ses sentiments. Auron, le guerrier, ancien gardien qui a accompagné le dernier invoqueur qui a vaincu Sin (le père de Yuna), qui vient apporter son expérience et sa maturité à une équipe de jeunes qui en manque souvent. Nous retrouvons également Tidus, Wakka, Lulu, Rikku et Kimahri.

 

Mais plus que les personnages eux-mêmes, c'est surtout à la complexité des relations qui les unit qui est extrêmement intéressante dans ce jeu. Auron représente une autorité paternelle de substitution à la fois pour Tidus et pour Yuna qui ont tous deux perdu prématurément leur père, pourtant il ne joue jamais le rôle du père pour les deux en même temps, on n'a donc jamais l'impression qu'ils soient frère et soeur. Lulu représente la mère castratrice et dominante de Wakka, éternel soumis et abruti de l'histoire, pourtant les deux finissent par se mettre ensemble et même à fonder une famille.

Et comment ne pas évoquer l'histoire d'amour entre Tidus et Yuna ? Pour moi la plus belle histoire d'amour qu'un jeu vidéo nous ait donné. Nous assistons dès le début à un véritable coup de foudre, et pourtant Tidus ne devient pas le cliché de l'amoureux transi, il reste distant, il souhaite toujours autant rentrer dans son monde. Il se rend compte petit à petit de ses sentiments pour Yuna. Puis Yuna, elle aussi distante, parfaite dans son rôle d'invoqueur toujours joyeuse, souriante mais solitaire, qui faillit de temps à autres en faisant une petite remarque qui trahit ses sentiments. Puis cette fameuse scène d'amour presqu'inattendue et inespérée dans un lac de la forêt de Macalania, scène trop belle pour être vraie, puis nous voyons une relation qui essaie de se cacher devant les autres gardiens. Et cette fin qui vous fait vraiment verser toutes les larmes de votre corps...

 IV-               La technologie de la nouvelle génération appliquée à un Final Fantasy

 Le passage à la Playsatation 2 a changé énormément de choses à la saga Final Fantasy. Certains vous diront que c'était le début de la fin pour cette série, d'autres comme moi vous diront que le charme de Final Fantasy a simplement été déplacé et même amplifié.

 La qualité graphique de la PS2 a permis à Final Fantasy de nous proposer pour la première fois des décors à la hauteur de l'imagination des artistes qui ont conçu le monde de Spira. C'était pour moi un émerveillement constant d'explorer ce monde, à commencer par le village côtier de Besaid, véritable petit paradis sur terre, à la nature luxuriante, au soleil de plomb et à l'eau d'un bleu les plus purs. Quand je pense aux villages côtiers des Final Fantasy sur Playstation, je pense immédiatement à la Costa del Sol de Final Fantasy VII. Je vous laisse faire la comparaison.

  A gauche, la vision de l'artiste, à droite l'ingame.

Je n'ai pas trouvé d'artwork pour la Costa Del Sol, du coup la comparaison perd de son intérêt, je vous l'accorde

 

C'est depuis Final Fantasy X que j'ai vraiment compris ce qu'apportait l'évolution graphique au jeu vidéo, une impression de réalisme et de détail en plus qui nourrit grandement l'univers et vous donne envie d'explorer le monde dans ses moindres recoins, le tout avec une impression d'émerveillement qui donne envie de se projeter dans les mondes et de les découvrir nous-même. Prenez la forêt de la Macalania, forêt de Cristal et de glace qui mélange avec brio les couleurs et nous propose un monde complètement hallucinant graphiquement

 Puis la Playstation 2 a pu apporter des voix à Final Fantasy. Si cela pouvait laisser perplexe à l'époque (on a d'ailleurs exactement le même débat avec Zelda aujourd'hui), honnêtement c'est l'un des apports technologiques les plus réussis par la PS2 à la saga des Final Fantasy. Les voix étaient incroyables, et elles apportaient tellement à la narration ! Le jeu se passait sous l'oeil de Tidus qui narrait lui-même rétrospectivement l'aventure. En effet le Tidus qui conte le fait au passé, tout en commentant certains faits, en ajoutant des pensées et des sentiments que le personnage n'est pas toujours capable d'exprimer par lui-même. Cette voix de narrateur permettait d'avoir une sensation d'immersion supplémentaire, c'était comme si quelqu'un nous racontait une histoire et réussissait à nous happer dans son récit. La narration devenait enfin à la hauteur de l'histoire et de l'univers qui nous étaient proposés dans un Final Fantasy.

 V-                 Quelques mots sur le gameplay quand même

 Ici j'ai du pour et du contre à vous proposer. Je me souviens que l'avancé de la qualité graphique n'avait pas été bien suivie par la qualité d'animation des personnages, par exemple je revois un Tidus courant de la façon la plus lente que j'ai jamais vue dans un jeu vidéo. Ou encore du fait que l'on ne pouvait que courir et marcher et que pour la première fois, j'avais eu envie de sauter avec mon personnage sans que ce soit possible. Par contre je me souviens aussi des combats, les plus dynamiques et réussis que j'ai vus en vrai tour par tour (j'entends par « vrai », que tant que le personnage qui est en phase d'action n'a pas attaqué, personne ne bouge). C'était la première fois que le sort de Booster ou Booster X devenaient les clés essentielles pour gagner un combat. Souvenez-vous de la barre qui représentait l'ordre des personnages qui attaquaient dans le coin supérieur droit de l'écran ! Et puis le fait de pouvoir changer son équipe en plein combat, ça c'était vraiment fort ! Ca permettait des stratégies très poussées et de proposer des monstres avec de vrais points forts et faibles.

 

Et puis l'usage des chimères qui s'inspirait de celui de VIII quand on pouvait booster et améliorer toutes les chimères qu'on voulait (Ixion était ma préférée à l'époque et comme on peut l'avoir tôt dans le jeu, ce système permettait qu'elle soit encore très utile jusqu'à la fin du jeu, contrairement aux systèmes classiques d'invocations qui nous donnent des invocations toujours plus fortes, reléguant les premières obtenues sur le banc des inutiles).

En clair, le jeu n'était pas exempt de défaut au niveau son gameplay mais proposait un système de combat qui pour moi est la meilleure itération du système de combat au VRAI tour par tour.

VI-               Joyeux anniversaire Final Fantasy X

J'ai à peine effleuré les nombreux volets qui font de Final Fantasy X le jeu qui m'a le plus marquer à ce jour. Je n'ai pas parlé de la musique, à la fois marquante mais assez inégale en qualité. Je n'ai pas parlé du système de sphérier qui supprime les traditionnels niveaux typiques des RPG et qui se révèle être très bien fait, même s'il peut paraître un peu complexe au début. Mais je tenais à rendre avant tout hommage aujourd'hui à ce jeu fantastique dans tous ses points essentiels et marquants. J'espère vous avoir rappelé de bons souvenirs, peut-être même vous avoir donné envie de vous y essayer si jamais vous ne l'avez pas encore fait.

Je vais terminer en souhaitant un joyeux anniversaire à Final Fantasy X et une longue vie à ce jeu qui a marqué un tournant osé dans la saga Final Fantasy et donné le plus excellent de ses titres à mes yeux.

Merci à tous pour votre lecture.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (49)

Commentaires

Rasrey
Signaler
Rasrey
J'ai également beaucoup, beaucoup aimé Final Fantasy X. A l'époque où j'y ai joué la première fois, j'étais trop petit pour discerner des défauts trop techniques tels que sa "linéarité", c'était pour moi des notions trop complexes à encadrer : je jouais à un jeu vidéo parce qu'il me plaisait, qu'il soit ultra-dirigiste ou non. Heureusement, j'ai toujours la même politique aujourd'hui, et la linéarité de certains ne me dérangent absolument pas. Au contraire même, j'aime être happé par un jeu (un RPG notamment) et suivre une aventure sans que j'ai vraiment le choix. La "liberté" est pour moi secondaire dans un RPG.
C'est vrai, pourquoi faire après tout ? Même quand je joue à FFIX, qui est mon préféré, j'enchaîne l'aventure comme si le jeu m'ordonnait de le faire. Je ne perds jamais trop de temps avec des à-côtés, sauf quand ils valent vraiment le coup. Tout ce qui touche à l'annexe, je suis conscient que j'aurai tout le loisir de m'y mettre une fois l'aventure terminée. En attendant, c'est l'histoire que je veux savourer.

Final Fantasy X avait cette optique en lui. Je ne trouvais rien de niais en lui à l'époque (j'étais trop petit, dieu merci), ce qui fait qu'aujourd'hui encore il a la même magie sur moi. C'est définitivement un des jeux qui m'a le plus touché.
TetardJAV
Signaler
TetardJAV
Mon FF préféré, pour la fin qui m'a fait chialer comme une madeleine (j'en ai les larmes aux yeux en y pensant), pour les combats réglés aux petits oignons, pour Tidus que je prenais pour un benêt au début du jeu et auquel je me suis étonnamment attaché au fil de l'aventure (je ne saurais expliquer pourquoi, mais partir sur un tel a priori et finir le jeu en larmes est en soi une prouesse inoubliable), pour le Blizball, mini jeu passionnant, pour le sphérier, pour ses magnifiques cinématiques qui ont si peu vieilli........

Et ce n'est pas de la nostalgie, puisque j'ai fait le ju seulement l'été dernier.
Orisha
Signaler
Orisha
Souvenirs souvenirs ... Je me rappelle ces deux étés comme-ci c'était hier. Mon deuxième Final Fantasy, j'avais fait le IX un peu avant et j'ai tout autant accroché avec le X, si ce n'est plus. (Le plaisir d'y jouer à deux peut être ? Chose qui est peu courante chez un gros joueur de RPG, malheureusement.)

Très bel article en tout cas, dix années plus tard et plusieurs FF en plus au compteur ça m'a presque redonné envie de rallumer ma PS2 qui prend un peu la poussière. Faudra bien que j'pense à battre Der Righter un jour ! :P

Continue comme ça cousin :D
Maniax
Signaler
Maniax
Comme souvent, ceux qui n'aiment pas ont plus de voix que ceux qui aiment. Je me doutais que je ne pourrais pas tous vous convaincre, mais en tout cas je vous aurais au moins fait comprendre pourquoi on peut l'aimer. Je vous remercie pour vos commentaires positifs et merci à la rédaction pour ce cadeau de place en home qu'ils m'ont fait.

Et pour répéter certains, vivement la version HD !! :)
Metablue
Signaler
Metablue
Même si je comprend les avis critique envers se jeu je le trouve pas si mal.

J'ai le sentiment que depuis FF7, Square est toujours en quête de la recette pour faire un FF grand publique et plus une série réservé au fan de J-RPG. A ce titre là j'suis assez d'accord que c'est un des meilleurs FF ou plutôt la meilleur introduction à FF pour des gens qui découvre.

Pis bon 10 ans c'est la teuf !

Par contre on parlera pas du 2 hein ?!? =p
indochine29
Signaler
indochine29
Mon deuxième FF préféré. Vivement la version HD !
Yagami Raiko
Signaler
Yagami Raiko
Merci pour cet article, c'est dommage que je n'ai pas le temps de debattre avec vous tous (Tsuchinoko mon pote entre autre ^^) ,ais moi qui ai fais tout les FF avant le X je peux dire que je suis en partie d'accord avec ton article.
Alors certes, il n'y avait plus de vrai map et certains perso (Wakka...) etait enervant au debut mais les voirs evolues et prednre en maturite au terme de l'avanture etait vraiment bien mene.
Concernant FF IX qui est soit disant un incompris; je l'ai pris comme tout FF a sa sortie et meme si c'etait un excellent jeu, je pense qu'il reste bien en dessous de FFX en terme d'aventure et de voyage mais c'est mon avis personnel.
Carnby
Signaler
Carnby
Franchement venir "pourrir" le post hommage d' un jeu d'une personne je vous trouve un peu lourd. Maniax rend hommage à un jeu qui l'a beaucoup marqué et certains trouvent le moyen de venir "ouais c'est de la merde le jeu dont tu parles" limite en essayant de lui faire comprendre qu'il a tort d'aimer ce jeu.
asadizavi
Signaler
asadizavi
Comme d'autres, FF est devenu nul à partir du X, scénario faible, pas de surprise, des personnages agaçants plutôt qu'attachants. Moins de liberté de mouvement. En contrepartie on a eu quoi ? des doublages en mousse.
MRLEBLONDALUNETTE
Signaler
MRLEBLONDALUNETTE
Pour moi le Final Fantasy de la honte , celui qui me donne envie de vomir ( ah merde trop tard )
Donc malgré que nos avis diverges grandement sur ce jeu , je te souhaite pleins de bonne choses avec la version hd !

Mais quand on aime un jeu , on l'aime . Et là c'est une belle déclaration d'amour que tu lui fait .
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees

Si Phantasy Star IV sur megadrive pour ne citer que lui mais FF VI aussi a son lot de persos qui meurent .


Je valide pour Phantasy Star IV. Quel déchirement, à l'époque, même si sans cinématique, ça ne faisait pas le même effet non plus.
Par contre, dans le VI, seuls les persos secondaires meurent, c'est un peu différent...
matih09
Signaler
matih09
Pour la lenteur du personnage c'est dû uniquement au passage en PAL/50htz. La version HD tournera en NTSC/60htz donc Tidus pourra enfin courir comme il se doit :)
J'ai hâte d'y rejouer en HD!!!
N'hésitez pas à vous y essayer :)
xerthes
Signaler
xerthes
vivement son retour sur vita
gondalar
Signaler
gondalar
J'aurais pu honnir ce jeu pour les raisons évoqués précédemment (enfin les objectives).Mais cette rupture avec la patine final-fantasy s'accompagne de qualités telles, que le jeu se suffit à lui même, peu importe le logo estampillé dessus.
Bukaki
Signaler
Bukaki
J'ai assez aimé ce FF mais certains aspect du gameplay m'ont fait pas mal tiquer, notamment la progression qui était la plus linéaire. Des décors somptueux mais au final c'était que des couloirs. Et l'absence de mappemonde ne faisait que renforcer ce sentiment de manque de liberté.

Heureusement qu'il se rattrapait au niveau du scénario, bien que classique, il était bien mis en scène et contenait pas mal de rebondissements plus ou moins surprenants.

Son système de level up avec le "sphérié" était sympa ainsi que les combats qui apportaient une certaine innovation à la série.

Mais il méritait un 8/10 et non un 9 contrairement à ses prédécesseurs à mes yeux.
djidane535
Signaler
djidane535
J'ai fortement apprécié FFX, mais il ne restera pas un RPG "incontournable" pour moi. Il y avait pourtant un énorme potentiel. J'ai trouvé le système de combat vraiment génial. Intégrer un système de tag dans un RPG tour par tour était vraiment une excellente idée. Ca donnait un réel intérêt d'entrainer l'ensemble des personnages, au lieu d'en délaisser la moitié ou de devoir s'adonner à d'interminables séance de level-up.

Mais il est beaucoup trop linéaire, on est beaucoup trop enfermé dans une sorte de couloir dont on ne peut s'extraire. C'est toujours le cas dans la grande majorité des J-RPG, mais ici c'était beaucoup trop prononçé (comme pour FFXIII notamment), là où d'autres arrivaient à nous le faire oublier (via des mappemonde ou des quêtes annexes intéressantes).

J'ai particulièrement tiquer sur le Blitzball. Pouvoir se téléporter pour aller faire nos matchs à chaque point de sauvegarde, où est la cohérence ?

Après au niveau de l'histoire et des personnages, je n'ai pas spécialement trouvé cela moins bon que la moyenne. Chaque RPG vient avec son lot de stéréotypes, et on a toujours des personnages qu'on aime pas dans le casting (ou je suis difficile, mais je n'ai encore jamais joué à un seul J-RPG qui ne comportait au moins 1 personnage que je n'aimais pas ...). Un peu déçu par la fin plutôt obscure au premier abord, sans compter que j'ai pas du tout aimer la dégaine du "grand méchant".
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
J'adhère globalement assez bien à l'argumentaire de Tsuchinoko finalement, même si je suis quand même moins dur dans l'ensemble.

Comme tu l'a écrit dans ton article Maniax, je suis perso plutôt un partisan du "début de la fin de la saga" pour cet épisode, puisque c'est le dernier FF que j'ai terminé.

En revanche je lui ai trouvé des très bon points quand même. La musique, l'histoire est pas mal c'est vrai, la fin est une des meilleures du jeu video pour moi... Ha oui et le blitzball! c'était super ça! j'y ai passé presque autan de temps sur ce mini jeu que sur le jeu de carte du 8 ou du gold saucer du 7 (enfin peut-être quand même pas à ce point...).

Mais globalement je ne suis pas autan rentré dans cet univers que dans le 7 ou le 8, surement à cause de la direction artistique, mais aussi par le système de combat, plutôt sympa, mais un sphérier bien trop complexe je trouve, et qui au final n'arrive pas à la cheville des materia de FFVII...
Cre.Jo
Signaler
Cre.Jo
Si je ne dis point de bêtises, c'est l'épisode préféré des Japonais.
A côté de ça, Lulu-Auron, je pense que l'on a juste pas fait mieux dans la saga en terme de classe.
Kiriel
Signaler
Kiriel
J'ai bien aimé FFX mais ça s'arrête là, il lui manquait clairement quelque chose pour en faire un grand titre. Bref c'est l'un des moins à mes yeux, square s'est heureusement rattraper avec FFXI et XII avant de retomber dans le gouffre avec le XIII et le XIII-2.
Sensui
Signaler
Sensui
Un jeu avec un super Scénario, chose très très rare dans le monde du jeux vidéo! ^^

Bel article. ^_^
Astha
Signaler
Astha
Le 10 n'est pas mon volet préféré, et finalement, comme pour d'autres, représente presque la fin de l'aura que pouvait dégager la série. Je lui préfère de loin le 7 ou le 9, ou encore le 6.

Non pas qu'ils soit moins bon, c'est juste quelque chose de personnel que je n'arrive pas à expliquer, à part par le fait qu'il ne soit pas sorti pour moi au bon moment.

Tout comme Zelda sur Snes restera pour moi le meilleur volet de la série, non pas parce qu'il est parfait, mais juste parce qu'il est sorti au bon moment, et rien d'autre.

Je reste tout de meme surpris des analyses poussées dans lesquelles certains se lancent pour tenter de justifier leur avis et montrer que les autres se trompent.
Taro Misaki
Signaler
Taro Misaki
Le debut du declin de Square selon moi. Un jeu tres moyen... Loin des tres bons FF VI, VII et IX...

ça semble cliché, mais à l'époque, il faut bien prendre en considération que ça n'avait jamais (il me semble) été fait dans le domaine du jeu vidéo.



Si Phantasy Star IV sur megadrive pour ne citer que lui mais FF VI aussi a son lot de persos qui meurent .
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Maniax, au risque de chipoter, je ne trouve pas les exemples que tu cites particulièrement Hollywoodiens.
Je suis peut-être de mauvaise foi, mais je ne me rappelle plus du dernier film grand public dans lequel l'héroïne principale se fait zigouiller devant le héros au tiers du film, sans ressuscitage providentiel en fin de parcours... bien sûr, aujourd'hui, ça semble cliché, mais à l'époque, il faut bien prendre en considération que ça n'avait jamais (il me semble) été fait dans le domaine du jeu vidéo.
Sephiroth qui marche dans les flammes, je ne vois pas non plus ce que ça a de particulièrement Hollywoodien : OK, c'est du spectacle, mais ça manque un peu de lissitude pour vraiment courtiser le tout-public (même si pour moi, bien que FF VII soit un grand jeu, le personnage de Sephiroth tient de l'Epic Fail et n'est intéressant que dans les flashbacks qui lui sont consacrés).
Si FFVII doit être rapproché d'un univers de divertissement spécifique, ce serait plutôt de celui du manga.
Ce qui est peut-être tout aussi formaté que l'hollywoodisme, je ne dis pas, mais qui est aussi culturellement plus logique, plus cohérent. FF, jusque là, c'était Hollywood traité à la sauce manga, d'une certaine manière. Ou au moins : Star Wars. Maintenant, c'est Hollywood traité façon Hollywood et franchement, ça manque cruellement d'envergure.
Ou en tout cas est-ce mon avis à moi.
Tsuchinoko
Signaler
Tsuchinoko
Enfait le 50 Hz, que l'on a trainé chez nous en europe durant des années, à quand meme bien abimé pas mal de nos jeux, il suffit de voir la difference entre Mario 3 avec et sans, pour voir à quel point c'etait horrible.

Alors certe au debut ça ne se savait pas, mais au fur à mesure des avancé et des comparaisons avec l'import ça c'est vu davantage que l'on avait des version massacrés, et ça à commencé à etre un défaut lourd à trainer, car en plus de ralentir les jeux considerablement, ça laissait de jolies bandes noires en dessous et au dessus de l'ecran de jeu, applatissant également l'image.

Ce qui explique pourquoi Tidus ressemble à un jeune bouffie lent dans notre version à nous, comparé à celles des Jap et des Ricains. Alors certes c'etait deja le cas avant dans de nombreux jeux, mais la ou certains editeurs commenceaient à faire des efforts, Square à continuer à nous envoyer de la merde mal convertie, par flemme complete de penser à nous.

Apres je crittique le manque de liberté de FFX, pârce que pour moi il va de pair avec le manque de contenu, je parlais des quetes annexes quasi innexistantes, apart celle des monstre à capturer pour se tapper Der Richter et les chimeres purgatrices, mais sinon le néant appart des quetes franchement vaseuses et feignantes pour les armes ultimes.

Le jeu pour moi etait plutot light, mais essayait de le cacher, à grand renfort de mise en scene ou de rustines, c'est cela que je voulais pointer du doigt, pas uniquement le coté couloir, qui s'y c'est bien ammené, peut ne pas trop me gener, meme si j'aime pouvoir flanner un peu generalement.
Maniax
Signaler
Maniax
N'y connaissant rien en ondes hertziennes et télévisions, j'avoue que je n'avais pas vu le rapprochement entre le 50 Hz et la course lente de Tidus, me voilà donc renseigné et d'accord avec toi sur le fait que cela pouvait se ressentir en mal dans le jeu.

Quant au problème rencontré avec les "Kevin15ans" (j'avoue, je me suis un peu vexé car je ne devais pas être beaucoup plus vieux que 15 ans la première fois que j'y ai joué comme indiqué en début d'article, mais pour ma défense j'avais fait VII, VIII et IX avant), je pense comprendre le fond du problème tel que tu le perçois.

Je reste quand même sur mon opinion qu'on a reproché assez injustement des choses à FFX qui étaient déjà présentes dans les opus précédents. J'ai un peu l'impression que comme on avait perdu en liberté, on prenait tout à coup plus de recul et on critiquait des choses qui avaient toujours été là. Par exemple, Gamer aux Mains Carées tu mentionnes le côté Hollywoodien du X et là les bras m'en tombent. Sephiroth qui tue Aerith ou Sephiroth qui marche dans les flammes, c'était quand même pas mal Hollywoodien dans le genre quand même.

Bref en tout cas ce fut un plaisir de débattre pour moi aussi. A défaut de vous avoir fait changé d'idée, je vous aurai au moins fait comprendre pourquoi on peut aimer Final Fantasy X en tant que RPG. Et puis de même, je viendrai avec plaisir jeter un oeil à ton article-hommage-dossier-trollage-lynchage. Je sens que j'aurai aussi des choses à dire.

Édito

Bienvenue sur le blog d'un passionné de jeux vidéo.

Vous trouverez ici fréquemment les critiques des jeux que je fais, surtout mes coups de coeur, je ne m'étends pas sur les jeux que je n'ai pas aimé en général.

Dernièrement j'avais très envie de vous parler de Lightning Returns Final Fantasy XIII, mais les circonstances ont un peu changé alors, attendez-vous à un peu de surprise !

Bonne lecture à tous !

Maniax

ID PSN : Gnagnagnax

Twitter : @Maniax_FR

 

Archives

Favoris