Premium

Psychanalyse pour les curieux

Par Malom Blog créé le 08/09/10 Mis à jour le 10/09/11 à 14h32

Psychologue français vivant aux États-Unis, j'ai eu envie de vous proposer des articles où j'utiliserai la psychanalyse pour éclairer jeux vidéo, mangas et cinéma d'une manière originale. En tout cas, je vais le faire en fonction de ce que j'en sais (de la psychanalyse et du reste) ^__^

Ajouter aux favoris
Signaler
psychanalyse et manga

 

Vous avez tous lu ou regardé un shõnen un jour ou l'autre de votre vie, et vous vous êtes tous dit « Vas-y Seiya fait bruler ton cosmos pour accéder (comme toujours) au 7e sens ! ». Rien ne sert de nier.

Lors de vos nombreuses lectures, ou visionnages, vous avez du remarquer qu'un des premiers gros ennemis du héros finit toujours par devenir son allié. Il faut savoir qu'il s'agit là d'un élément récurrent que ces mangas se doivent de respecter, sans quoi ce ne sont plus des shõnens. Ça peut paraître injuste, mais la vie est injuste, CQFD.

Maintenant, lequel d'entre vous s'est déjà demandé « Quelle est donc la fonction psychique de ces personnages qui étaient méchants et qui deviennent gentils ? »

Quoi ? Aucun !?

Il est donc grand temps d'enfiler sa cravate (cf Dr. Lacave) et de résoudre ce mystère mystérieux avec l'éclairage de la psychanalyse.

 

Voilà comment devait commencer mon article consacré au « méchants qui deviennent gentils » dans les shõnens. Or je me suis rendu compte, d'une part qu'il était nécessaire d'expliquer quelques petits trucs avant, et, d'autre part que cet article n'était finalement qu'une partie d'un ensemble beaucoup plus grand. L'idée directrice est que si les shõnens ont tellement de succès c'est parce qu'ils vont aider leurs lecteurs à grandir, c'est-à-dire à intégrer harmonieusement les différentes parties de leur psyché.

 

Afin de défendre cette idée, dans un premier temps je vais vous présenter quelques hypothèses de base en autant de petits articles :

1 - Les récits sont toujours l'expression symbolique d'un vécu psychique inconscient.

2 - L'inconscient individuel résonne avec l'inconscient collectif.

3 - Les shõnens fonctionnent sur le modèle des contes de fées.

 

Dans un deuxième temps, je rédigerai une série de petits articles sur différents aspects de la narration des shõnens.

 

Et là je sens que le mal de crâne (re)commence à se faire sentir. Déjà qu'avec le coup des rêves d'Inception c'était compliqué, alors maintenant avec ses grandes phrases sa mère (ou son père, parce que je ne suis pas pour la discrimination sexuelle), c'est abusé grave.

L'idée est pourtant simple jeune lecteur insouciant. Lis les articles qui vont suivre (régulièrement je l'espère) et tu comprendras.

 

Si tu as des questions, des envies de révolte, exprime toi, et je te répondrai.

 

A bientôt lecteur (ou lectrice) de l'extrême !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Malom
Signaler
Malom
Ce qui est intéressant dans ce genre de travail est de voir les exceptions à la règle, le fait que tout ne fonctionne pas de la même façon. Ca permet de mieux cerner les différences entre ce qui semblait identique à première vue. C'est dans cette optique que je pense que tous les méchants n'ont pas la même fonction psychique. Certains restent méchants, d'autres deviennent gentils, ce qui implique qu'ils ne représentent pas la même chose, et qu'on a sûrement besoin des deux.
Je prépare quelque chose là-dessus.

Aussi concernant les héros qui meurent et qui ressuscitent, j'y ai pensé aussi. Je proposerai une interprétation d'ici quelque temps, mais j'avoue que les articles sont plus longs à écrire que je ne le pensais, si tant est que je ne veuille pas écrire n'importe quoi.
DigitalePourpre
Signaler
DigitalePourpre
Etant plus connaisseur de la bande dessinée américaine c'est aussi une thématique que l'on peut rencontrée assez souvent. Le méchant devenant gentil, moi j'ai toujours crue (naïvement) que ce revirement était du à la popularité du méchant qui incitait les auteurs à transformer un personnage négatif en possitif pour des besoin de respectabilité...

Alors ça me fait penser à un autre théme récurrant des comics qui doit peut-être se retrouver aussi dans les mangas : se sont ces personnages qui meurent et qui finissent par revivre, comme par exemple superman ou derniérement Capitaine America. Il doit bien avoir une notion psychanalytique quelque part là dedans.
Malom
Signaler
Malom
Merci pour vos commentaires.

Rassurez vous, je ne prends pas mes lecteurs pour des demeurés :) Même si je l'apporte peut être maladroitement, je les considère effectivement comme des lecteurs de l'extrême tant ce que je propose est probablement inhabituel pour la majorité d'entre eux.

Aussi, j'essaie de rajouter un certain humour (le mien), ce qui ne veut évidemment pas dire que ça soit drôle, dans l'espoir que ça allégera le sujet des articles assez compliqué. Sans ça, j'ai peur que tout le monde s'endorme ;)

J'espère vous avoir rassuré.
tuntun
Signaler
tuntun
Je suis assez d'accord avec Ityfalik.

Mais sinon j'aime beaucoup l'idée de cette succession d'articles. Une psychanalyse d'un genre extrêmement codifié mais actuellement en mutation, c'est prometteur. J'attends impatiemment.
Ityfalik
Signaler
Ityfalik
Ca paraît très intéressant, mais tu ferais bien de ne pas prendre tes lecteurs pour des demeurés, ça donne pas envie d'aller plus loin et ça fait surtout transparaître une certaine suffisance dans tes propos ;)
Sinon, j'attends impatiemment ton travail :)
Psychanalyse pour les curieux

Édito

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord, je souhaite remercier toutes celles et ceux qui ont eu le courage de cliquer sur ce lien, ainsi que l'équipe de GameBlog qui offre un espace pour s'exprimer.

Pourquoi ce blog ?

L'idée de créer un blog m'est venue après avoir constaté que la psychanalyse avait peut être quelques petits trucs à dire sur les jeux vidéo, les mangas, les animés et autres "oeuvres de l'esprit". J'ai été inspiré par l'émission EXP sur Nolife (abonnez-vous à Nolife online pour avoir droit aux émissions en ligne) quand un animateur tentait d'illustrer comment le joueur pouvait s'identifier à un personnage.

Pourquoi GameBlog ?

GameBlog remplit deux qualités importantes :
1 - Il est issu d'anciens de Joypad, mon ancien mensuel de référence.
2 - Il cherche à promouvoir le "jeu vidéo autrement", et là je crois qu'on est en plein de dedans.

 

Bonne lecture, et n'hésitez pas à questionner ce que ce j'écris.

 

Archives