Signaler

 Crusader Kings 2 est un jeu de stratégie made in Paradox, studio qui développe des jeux de stratégie mais qui publie aussi des jeux indés bien sympathiques comme Mount and Blade ou Magicka, ou encore le récent King Arthur 2 (sans oublier tout un tas de jeux que je connais à peine). Je suis un noob dans ce genre de jeux, et pourtant sans même faire les tutos j'ai réussi à m'y adapter rapidement. C'est pour quoi plutôt que de parler du jeu en général ou d'en faire un test pur et dur, je vous parle de ce qui ce passe dans le jeu.

un type à cheval.

On incarne un noble dans l'Europe médiévale, durant une période qui va de 1066 à 1452. On peut choisir n'importe quelle date entre 1066 et 1337, histoire de commencer avec encore plus de choix, ou avec une cartographie différente niveau frontières. Sur cette carte, on peut choisir à peu près qui on veut, hormis les païens, musulmans et autres républicains de l'époque,ce qui coupe quelques possibilités, mais qui offre tout de même un panel impressionnant de personnages et de dynasties, des obscurs comtes et ducs Irlandais au puissant Kaiser du Saint Empire Romain Germanique (Serge pour les intimes). Le but est de faire perdurer sa dynastie au fil des années, et si possible de s'étendre, tant en influence qu'en territoires. Et pour cela, tous les moyens sont bons

La carte

Pour ce qui est de la carte, pas mal de filtres sont intégrés pour s'y repérer plus facilement: voir les duchés, les royaumes, comtés, les religions, l'opinion que les gens ont de vous...autant d'outils à la fois utiles et dispensables si vous ne voulez pas vous prendre la tête avec. Une messagerie vous prévient de ce qui se passe d'important (elle est réglable pour afficher tel ou tel message plutôt que d'autre). Le temps s'égraine lentement de base, mais la possibilité d'accélérer ou de ralentir, voir de mettre en pause est la. Pas d'excuses bidons si vous foirez vos actions! 

Mais d'abord, quelques bases. Pour débuter, je ne conseillerais pas de s'attaquer à un gros morceau comme un roi de France, mais plutôt un duc, voir un comte pour y aller vraiment cool. C'est la hiérarchie basique au fait. Comte < duc < roi. En général ce sont les titres principaux rencontrés. Les comtés forment ensembles des duchés, qui mis bouts à bouts peuvent former ou devenir plus tard des royaumes. Aussi, évitez d'être trop près des païens et musulmans si ne connaissez rien du tout au jeu, une guerre sainte est vite déclarée, et comme les anonymous, ils sont légions quand ils s'y mettent.

Une fois votre type en main, des choix s'offrent à vous. Marié? si oui, est-ce que vous avez des enfants? Si non...mariez vous et faites en! Parce que le seul moyen de perdre, c'est que tous vos territoires passent aux mains pleines de doigts d'une autre dynastie. Va falloir assurer au lit! (non ce n'est pas un mini-jeu). Si la succession est assurée et qu'aucun message ne prévient de la perte possible de territoires, tout va pour le mieux. Ou presque. Pas besoin de vouloir taper sur tout le monde dès le début, ou devenir le maître du monde, rien ne presse. Il faut d'abord passer en revue quelques petites choses.

le menu. c'est beau.

Le conseil

Votre conseil se compose de 5 postes. Le chancellier s'occupe de votre diplomacie, il peut fabriquer des fausses revendications ou améliorer les relations avec qui vous souhaitez.  Le marshall peut entraîner des troupes ou supprimer les risques de révoltes dans vos territoires. Le steward gère vos sousous, il récolte vos taxes et peut superviser la construction des bâtiments pour aller plus vite. Le spymaster peut augmenter les chances d'assassinats ou vous informer des complots potentiels ourdis dans votre dos. Enfin, le court chaplain est un cureton qui s'occupe de vos relations avec les religieux. Mieux vaut place ce dernier chez le Pape histoire de pouvoir excommunier (et éviter de se faire excommunier) à tours de bras.

Ces postes représentent aussi les 5 attributs du jeu, qui jouent pour beaucoup dans l'efficacité des conseillers en questions. Ceux ci peuvent aussi étudier la technologie, mais je ne vais pas développer ce point la pour l'instant. A noter aussi qu'une seule action est possible pour chaque conseiller, il faut donc choisir (on peut changer après un court laps de temps). Le changement de conseiller en cas de meilleur choix est aussi possible, mais généralement le jeu vous prévient avec un petit event (dans lequel le prétendant demande la place).

Ne vous mettez pas à pleurer, votre personnage n'est surement pas bon en tout, même si avec les conseillers et sa femme ils peut cumuler des bons scores. On ne peut pas tout avoir. L'important c'est d'employer des gens qui vous aiment et qui sont compétents.

Les lois

Cet écran montrent les différentes lois en vigueur dans vos terres. En haut on trouve ce qui touche à la succession: globalement des mots compliqués qui désignent comment ça se passe. Il y à aussi une liste d'héritiers dans l'ordre. Rappel: si vous n'avez plus d'héritiers, c'est game over. Dans beaucoup de coins d'Europe on vous demandera d'avoir un héritier mâle. Parfois vous pourrez avoir une fille comme héritière possible mais c'est assez mal vu chez vos vassaux. Sinon, certains coins comme chez Serge sont en mode électif. Les grands électeurs concernés votent pour un successeur. Risqué, mais pas mal pour les relations vassaliques. Vous ne pouvez pas changer ces lois si vous n'êtes pas le roi, et les changer peut foutre la merde dans votre royaume, maisest parfois nécessaire. 

En dessous, il y a les lois locales. Elles possèdent plusieurs degrés qui changent leur efficacité, mais aussi les relations vassaliques. Pour les taxes, plus celles ci sont élevées plus les gens concernés sont en colère contre vous. De même pour les levées d'hommes. Si vous êtes roi, deux lois spéciales s'offrent à vous.

La loi qui régit votre autorité en tant que roi vous donne des avantages et possibilités de plus en plus grandes selon le degré, mais attention au malus avec les vassaux.  Vous ne pouvez changer cette loi que d'un cran une fois par règne. Donc dès que vous changez de personnage vous pouvez. 

L'autre concerne l'investiture des curés. Le Pape risque de pas aprrécier le changement, mais les intéressés aiment bien.

 

Voila, c'est tout pour aujourd'hui. Je continuerais cette série mi tuto mi de pain plus tard, ça m'a déjà pris un paquet de temps pour faire tout ça. Si vous avez des questions, n'hésitez pas. 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

MrKirac
Signaler
MrKirac
A quand une suite? :D
Le blog du mec qui joue plus (ou presque)

Le blog du mec qui joue plus (ou presque)

Par Le Tcheque Blog créé le 18/03/12 Mis à jour le 09/07/12 à 17h52

Un blog parce que j'ai envie d'en faire un. Voila.

Ajouter aux favoris

Édito

Après avoir atteint l'illumination sous la douche, et en regardant avec envie et jalousie d'autres blogs, j'ai décidé de me lancer moi aussi.

Au programme, du sexe et des chats! (Non, en fait non, tout mais pas ça). Donc au menu, des livres, films et séries que j'ai visionnés / lus mais aussi des jeux. Parce que je ne joue plus tellement, mais que la passion que j'ai depuis la megadrive reste. On n'efface pas tant de bons souvenirs comme ça.

Archives

Favoris