There's a chimichanga in my spider !

There's a chimichanga in my spider !

Par Maitsuya Blog créé le 16/10/12 Mis à jour le 27/02/13 à 22h12

Jeux vidéos, mangas, séries, films mais surtout comics. Yiss.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

Mes amis me considèrent comme féministe, je me considère comme féministe et je sais qu'ouvrir les yeux au sexisme fait mal et rend un peu parano. Aujourd'hui, j'espère réduire cette parano sans fermer les yeux, pour un monde plus sain où on aurait pas besoin d'être une fille pour être féministe.

Vis ma vie de féministe (où on spoil un p'tit peu un screen de The Last of Us)

L'autre jour, alors que je lisais sagement les news en RSS de Gameblog, je suis tombée sur un article qui m'a quelque peu hérissé le poil : The Last of Us : une femme entre en scène. C'est le sous-titre qui a immédiatement fait vibrer mon âme : Un peu de douceur ?Non content donc d'attirer mon attention de bon matin sur un petit amalgame femme/douceur des plus horripilants, je découvre en lisant l'article que cette pauvre femme sera probablement : Une future mère de substitution, sans aucun doute...

J'aimerai qu'on s'attarde une seconde sur le screen et la femme en question. Oui, c'est celle-ci sur la droite. A-t-elle l'air douce ? A-t-elle l'air d'en avoir quoique ce soit à carrer de la gamine ? Il me semble que non. Je dirai même qu'elle est plus occupée à s'en foutre royalement qu'à la couver de ses douceurs maternelles.

Du coup, pourquoi de telles conjectures pour juste une femme qui fait la gueule en arrière plan ? J'ai commenté et je me suis posée la question. En voyant les réponses, je me suis effectivement "souvenu" que le monde du jeu vidéo c'était aussi ça : des archétypes à tout va, des tas de scénaristes qui n'osent pas sortir des stéréotypes de peur de déplaire, de plus en plus de facilité tant dans la création des personnages que dans les jeux eux-mêmes, un monde donc qui se développe en ce sens et qui semble un peu flippé de prendre des risques et de sortir de ses carcans confortables.

Ca n'est d'ailleurs pas uniquement le cas pour les femmes et le sexisme, bien au contraire. Les personnages masculin (bien que jouissant tout de même d'un plus large éventail de possibilités) sont également soumis à des clichés relativement insuportables : courage obligatoire, musculature minimale indispensable, virilité exacerbée (même les fameux androgynes japonais ont plutôt intérêt à avoir une grosse voix et un gros paquet), j'en passe évidemment.

Alors ouiii c'est vrai, les garçons ont la vilaine tendance à aller à la facilité en acceptant ces clichés comme la norme sans doute parce que ce miroir déformé s'avère plus positif pour eux que pour nous. Et c'est vrai que tout ça est encore à peu près la norme aujourd'hui. Mais est-ce que, parce qu'il s'agit de la majorité, il faut se couler dans le moule et tout accepter ? Et surtout pourquoi ? Pourquoi accepter ? Pourquoi dire que comme c'est le cas à peu près partout et bien, ce sera sûrement comme ça ici aussi, voilà, c'est tout ?

Mais voilà ce que j'aimerai dire aujourd'hui : ne généralisons pas. Il y en a plein de braves hommes qui tentent (plus ou moins adroitement) de comprendre les inégalités et qui tendent à ne pas les banaliser. Il y en a et heureusement. Il y en a et ils sont de plus en plus nombreux. J'espère qu'ils diront à leurs potes qu'ils sont ridicules quand ils trouvent que sifler une meuf c'est normal, j'espère qu'ils liront cet article en se disant que la femme de The Last of Us pourrait être une vraie connasse sans la moindre once d'instint maternel et j'espère encore tout un tas d'autres trucs carrément possibles et plutôt cools dans le même genre. C'était beau dans l'affaire Joystick de les voir s'agacer avec nous alors je me dis que si certains y arrivent, les autres le peuvent aussi.

En conclusion, si vous êtes un garçon et que vous avez tendance à vous dire que les féministes sont des connasses parano et aigries (et qu'elles se rasent même pas les jambes), réfléchissez une seconde. Vous avez autour de vous des potes qui ne sont pas de cet avis. Discutez avec eux si les féministes vous exaspèrent, honnêtement je pense qu'on peut comprendre parce que c'est vrai que parfois, nous aussi on fait des raccourcis mec=machiste assez violents au lieu de faire dans la dentelle. On fait tous de la merde, le tout étant de se foutre des coups de pieds au cul tous ensemble, dans la joie et la bonne humeur. Ne vous bloquez pas quand une fille vous accuse de machisme, c'était peut-être pas du tout votre intention, mais vous avez peut-être aussi dit le petit truc innocent de trop qui rend fou. A force d'entendre que c'est pas grave, ça énerve. Quand je lis de bon matin un article comme celui cité, je suis pas trop d'humeur derrière à être reléguée d'office en healeuse en me connectant quelque part ou à ce qu'on me conseille de lire Green Lantern parce que les Star Sapphire vont trop me plaire quoi. Mais je m'égare, vous avez saisi parce que vous n'êtes pas les cons qu'on nous vend et qu'on vous vend sur tous supports.

Voir aussi

Jeux : 
The Last of Us
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Maitsuya
Signaler
Maitsuya
Minmay > Oui cette expression c'était pour justement verser dans la vision inverse. C'est très loin d'être un point de vue que je pourrai adopter. Ce cliché là est justement pour illustrer cet avis cliché à l'extrême :3 Je vais voir quand même si je peux reformuler pour éviter une mauvaise compréhension.
Je ne crois pas spécialement à l'instinct maternel non plus et pour ce qui est des connasses j'ai du mal à définir des gens comme tel, je sais pas, pour moi c'est une insulte. On peut être insupportable et avoir un caractère tout pourri, être défini comme connasse c'est assez violent ahah
Maitsuya
Signaler
Maitsuya
Bien sûr, bien sûr, il y a des gens qui aiment être pris par la main. Je me demande pas à ce que mon avis devienne universel, ce serait mortellement ennuyeux, pousser quelques personnes à se poser des questions me suffira très largement. Je vois la simplification des jeux en général d'un mauvais oeil car je ne m'éclate jamais autant que devant un shin megami.
C'est normal qu'il y ai des clichés mais doit-on pour autant les percevoir comme une norme qui prend le pas sur toute forme d'originalité ? Est-ce que les clichés ne devraient pas au contraire être utilisés avec parcimonie ? Alors quand on voit un personnage comme cette fille, est-il mieux de la considérer d'office comme un cliché ou d'ouvrir un peu au delà même en sachant qu'il y a autant de possibilité qu'elle soit cliché ou qu'elle ne le soit pas ? C'est un peu le verre à moitié vide ou à moitié plein, j'aime mieux envisager le côté positif à la base et donc faire des conjectures sur son rôle un peu plus poussée que celles du cliché.

C'est vrai que ça évolue ! Et c'est pour ça qu'on peut parler aujourd'hui, parce qu'y'a des gens comme toi qui réfléchissent au lieu de conclure directement à une aigrie qui n'aime pas les hommes de plus. Par contre je ne suis pas sûre que le nombre de fille augmente de façon phénoménale, par contre je suis sûre qu'elles osent davantage se manifester ! Il y a sans doute un peu des deux.

Ah bah oui attend ! Heureusement qu'il y a de la bonnasse avec de gros seins et des mecs à moitié à poil avec de gros bras virils ! Je ne veux pas éradiquer les clichés, pas du tout, tous les genres de personnages sont bons à prendre, je plaide pour une plus grande variété et pour qu'il n'y ai pas de norme qu'on se sente obligé de suivre plus qu'une autre.
Minmay
Signaler
Minmay
@Rhazya, que sais-tu de ce que veulent les "filles joueuses" ?

Les clichés sont une plaies. Aussi bien du côté des hommes que des femmes. C'est en les utilisant en permanence qu'ils s'ancrent dans l'inconscient collectif et qu'ils prennent une forme de légitimation.

Par contre, Maitusya, tu fais toi aussi l'utilisation d'un bon vieux cliché : "une vraie connasse sans la moindre once d'instint maternel". Ce n'est peut-être que la phrase qui est mal tournée, mais là, l'amalgame entre "pas d'instinct maternel" (qui n'existe pas, au passage) et "vraie connasse" me gêne. Je connais de vraies connasses qui sont de bonnes mères et inversement.
Rhazya
Signaler
Rhazya
Je te comprend bien, cependant, si TOI tu n'es pas un imbécile, quid du reste des joueurs? Quid de ceux qui ne partagent pas ton point de vue, et qui ne le partagerons jamais peu importe les arguments que tu avanceras?
Je ne prend pas cela pour quelque chose de positif, entendons nous bien, néanmoins il y a différents types de clichés. Les JV vont très largement dans le sens de l'égalité des sexes ces derniers temps, et ce n'était pas vrai il y a quelques années. On a de plus en plus des héroïnes charismatiques, on se débarrasse déjà du cliché de la "faible femme".

Perdre son calme pour lui, oui et non, disons qu'ils veulent peut être aller plus vite que nécessaire pour faire entrer ces "valeurs" dans la tête des gens. Mais il faut dire que la proportion de filles qui jouent aux jeux vidéos augmente de manière phénoménale, donc des modifications rapides étaient nécessaires. C'est ce que je pense, en tout cas.

Mais il y a une chose aussi, c'est que les filles joueuses VEULENT des hommes charismatiques. Et que les hommes, probablement, veulent des FEMMES faibles a protéger. Et je pense que c'est un peu ce qu'ils ont voulu mettre en place ici..

Mais bon, moi je suis un otaku, alors les clichés, tu vois... Je n'ai pas forcément un ressenti "normal" a cet égard.. Même si j'aime quand ils sont brisés, il y a aussi un certain réconfort dedans..
Maitsuya
Signaler
Maitsuya
Lyhanna > Je ne tenais pas du tout à tout ramener à la condition de la femme et, pitié, "féministe" n'est ni un gros mot ni une caste. Être féministe c'est juste plaider en faveur de l'égalité, pas nécessairement d'association, rien de tout ça. Ce que je dis justement c'est qu'en réagissant à cet article, il aurait été facile pour moi qui ai le regard affiné sur ces petites inégalités, ces petits clichés ordinaires, de crier au scandale et de me mettre dans tous mes états. Au contraire j'ai préféré y voir un simple rappel des réalités du monde du jeu vidéo mais surtout une note très positive à la vue des réactions de certains qui, comme moi, on trouvait ça un peu excessif d'en venir directement à dire qu'une femme en arrière plan amènera douceur et instinct maternel.
Se faire traiter de connasse au même titre qu'un mec de connard, c'est aussi ça l'égalité !

Rhazya > Je ne sais pas, moi ça m'embête plus qu'autre chose les clichés, ça m'ennuie et j'ai l'impression d'être prise pour une imbécile quand un jeu me tient trop la main. Pourquoi le joueur aurait-il besoin qu'on simplifie sa compréhension ? Surtout ici ! Il y a deux personnages, il va pas être surmené non plus.
Oh et le machisme est loin d'être l’apanage des garçons, y'a des tas de filles qui disent se foutre de l'égalité, qui se considèrent comme le sexe faible tout ça tout ça. Alors autant pour moi l'égalité des droits c'est aussi bien d'encourager une fille qui rêve de devenir femme au foyer à l'être que de souhaiter que les tables à langer ne soient pas uniquement dans les toilettes des femmes, autant pour certains il n'y a pas lieu de vouloir quoique ce soit.

J'aimerai vraiment qu'il s'agisse là de quelque chose de positif.
Je ne suis pas outrée par l'article mais il me dérange.
Je ne considère pas que les gens qui ne sont pas de mon avis sont nécessairement de gros misogynes en puissance.
J'aimerai juste qu'on réfléchisse tous deux secondes à notre rapport à l'égalité, à ce qu'on fait bien, à ce qu'on pourrait faire mieux, ce que j'ai fait justement en prenant le temps de réfléchir aux réponses reçues dans les commentaires de l'article.
J'en suis venu donc à me dire que oui, l'égalité c'était un bon combat mais que parfois on perdait un peu vite son calme pour lui et qu'il serait plus productif de parler tous ensemble plutôt que de se jeter des "machiste !" et des "féministe !" (comme si c'était une insulte) à la gueule à tout va.
Rhazya
Signaler
Rhazya
Les clichés sont un mal pour un bien, personnellement ça ne me dérange pas tant que ça. On peut dire ce qu'on veut, mais ça permet de retrouver ses marques, et de ne pas être perdu dans une histoire déjà complexe, quand ce n'est PAS le point important qui veut être développé. Sans parler de féminisme ou quoi que ce soit, cette histoire The Last of Us est une histoire d'un mec et d'une fille, ce sont les principaux protagonistes, et ce sont eux qui auront le plus gros développement. De ce fait, un personnage "secondaire" qui n'aura donc pas autant de développement, sera probablement cliché pour simplifier la compréhension des joueurs. Ou le surprendre en brisant le cliché, tout est possible après tout.

M'enfin, moi le machisme j'en joue pour former mon humour, et le fait EST que les machos ne sont pas les derniers a se trouver une petite amie et a fonder une famille heureuse. Donc je suppose que cela plait, et que du coup, la culpabilisation n'a pas trop de sens.. Mais qu'elle existe. Comme toujours, il y a ceux qui prennent les messages sans réfléchir, et il y a les autres.. Et le JV est un vecteur de passage d'idées comme un autre..

En espérant bien entendu avoir bien saisi ton message, j'ai quelques doutes .. :D
Lyhanna
Signaler
Lyhanna
Si tu veux mon avis ta réaction est un peu exagérée, je veux dire j'était d'accord avec toi sur les commentaires de la news, mais là tu fais des amalgame trop qui vont un peu trop loin (féminisme, rapport hommes-femmes, siffler dans la rue..) je ne suis pas féminste mais je suis une fille, et je pense qu'on peut defendre des valeurs sans pour autant verser dans le féminisme. Par contre exagérer atant et tout ramener à la conditions de la femme pour un simple article de jv, ça fait "lourd" et c'est la raison pour laquelle les mecs vont souvent traiter les féministe de connasses, et pas forcément parcequ'ils manquent de respect envers les femmes ;)

Édito

Fan de jeux vidéos depuis ma plus tendre enfance, j'ai additionné à cette merveilleuse connaissance le pouvoir fabuleux du mangas et de la bande dessinée. Le drame est survenu en l'an de grâce 2012, lors de la sortie d'Avengers au cinéma. Nous pensions, mon entourage et moi, voir et kiffer ce film puis passer à autre chose, retourner à nos occupations d'avant (autrement dit, regarder Sherlock pour la 17ème fois au bas mot).

A la place, nous voici perdus, nous voici pris au piège ! L'enchainement est trop rapide et nous ne parvenons pas à nous débattre. Marvel est partout, les reboots Panini sont efficaces, Amazing Spider-man surprend par sa non-navéitude, Dark Knight Rises déçoit par son cottillarisme. Je suis foutue.

Attendez-vous à de nombreux néologismes, à des réflexions profondes sur des sujets bancaux, à des brouillons de recherche pour mes dossiers de cours, master littérature de jeunesse oblige, à des reviews de milliards de trucs, à du désespoir pécunier, bref, à la vie.

 

Archives