Le blog de la rédaction de "Derrière Les Coulisses" ou "DLC"

Le blog de la rédaction de "Derrière Les Coulisses" ou "DLC"

Par MagicPie Blog créé le 18/11/12 Mis à jour le 15/07/14 à 02h34

1) Sortez les masques à gaz, ce blog va refouler.
2) Bienvenue dans la machine.
3) Le blog pourri.
4) Derrière Les Coulisses

Ajouter aux favoris

Catégorie : Attention ça refoule !

Signaler
Attention ça refoule !

Alors je suis tombé dans ce fameux puits et j’ignore encore comment j’ai survécu à cette chute (le destin peut-être ?) en tombant de si haut, la douleur dans ma cheville était tel que j’avais l’impression d’avoir la jambe coupée. Mais heureusement elle était encore là et bien présente pour me le rappeler, par exemple en me lançant une douleur affreuse toutes les secondes.
Je suis resté assis pendant peut-être une heure, peut-être moins ou peut-être plus je ne me rappel pas. La douleur a fini par s’estomper et j’ai pu non sans mal me lever.
Seul la lumière s’infiltrant par l’entrée du puits me permettait de voir à peu près où j’étais tombé, je pouvais discerner qu’un tunnel se trouvait dans ce puits, je n’étais jamais descendu dans ce puits auparavant alors que j’aurais pu des milliers de fois mais sans aucuns doutes que je ne voudrais jamais y redescendre de ma vie. 
J’ai hurlé à l’aide, au secours pendant un temps qui me paru une éternité, de temps en temps je croyais entendre des voix venants de l’entrée, des voix d’adultes un premier temps puis celles d’enfants. J’ai encore crié et même pleuré (j’ai fondu en larmes) que l’on vienne me chercher, que l’on me sauve mais rien.
J’ai fini par perdre espoir tandis que personne ne venait pour me sauver, aucune tête bouchant partiellement le trou qui m’amenait de la lumière, la seule lumière disponible dans ce puits, le reste n’étant que néant dans l’obscurité. 
Allez savoir pourquoi mais j’ai encore suivi mon instinct, ce même instinct qui m’avait trahi et fait tomber dans ce trou. J’ai décidé de « prendre la route » comme on dit si bien alors j’ai décidé de marcher dans une direction précise même sans lumières pour m’aider, le néant qui à présent m’entourait.
J’ai marché en longeant les parois du tunnel, ce même tunnel profondément plongé dans une nuit sans étoiles, un ciel d’encre.
C’est dans l’obscurité que votre vue se trouve être totalement obsolète et que nos autres sens prennent le dessus. D’abord le toucher, chaque fois que mes doigts touchaient les parois un frisson inexplicable faisait trembler tout mon être. Je touchai et touchai encore comme si les lignes ancrées dans les fissures m’indiquaient le chemin à suivre comme un GPS. Mais plus j’avançais et plus l’horizon me paraissait obscure, je pensais à ce qui pourrait me toucher, m’attraper la main, s’agripper à moi si je ne prenais pas garde et à ce que je pourrais toucher moi-même, j’avais peur et je pensais trop.
Et ces odeurs, quelle horreur que ces odeurs de moisissures qui entraient lentement dans mes narines, pire qu’une odeur de merde. Des odeurs à vous glacer le sang. Ces mêmes odeurs qui se baladaient autour de moi m’ont forcées à m’arrêter plus d’une fois, me provoquant des haut-le-c½ur qui ne s’arrêtaient pas et revenaient de manière répétitive et de plus en plus forts, chaque arrêt durait une éternité dans cette obscurité et ce n’est pas les sons qui sortaient de mon corps en train de déglutir qui m’aidaient à me sentir mieux.
Les sons, c’est lorsque ces sons sont sortis de mon corps que je m’en suis aperçu. Je ne sais si je commençais à délirer ou si le fait d’être enfermé et de ne rien voir créait les sons que j’entendais. D’abord un simple bruit, un petit bruit : le tic tac d’un réveil ou des gouttes d’eau tombant une à une sur le sol mais ce petit bruit fut le commencement.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Attention ça refoule !

 

"Cet article n'est pas en cours de rédaction, je l'ai d'ores et déjà terminé mais la flemme de le publier." 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Attention ça refoule !

Des arbres, des milliers d’arbres qui vous encerclent. Des fougères, de la terre comme seule base de ces arbres, cette même terre qui abrite tant de choses, des milliers de formes vivantes : des fleurs aux animaux, de l’air, de l’eau et certaines fois du feu. Ce feu qui brûle et purifie tout sur son passage.
Pourquoi détestons-nous le feu le jour alors que nous le vénérons la nuit ? Nous le craignons et nous le maîtrisons du moins autant que possible comme ce feu qui nous brûle, consume nos entrailles et détruit notre âme.
Des milliers d’arbres, le monde recouvert par la végétation au point de nous étouffer, elle nous étrangle et coupe notre respiration. C’est un piège, il ne faut pas y entrer, un piège dont on ne sort pas. La forêt à ses propres secrets, ceux qu’elle préfère garder pour elle-même et qui ne sortiront pas de sa cage. Ces secrets qui n’ont pour seuls auditeurs que les arbres, muets comme des tombes. Des secrets qui disparaissent comme une pierre jetée dans un puits.

Mais hélas rien de tout ça ne m’est parvenu. Il n’était pas loin de dix-sept heures alors que je courais dans la forêt, un petit loisir que je m’accordais tous les vendredis histoire de bien commencer le week-end. Je ne suivais pas la route officielle car je n’aime pas courir en longeant un chemin tout tracé, j’ai l’impression que ces voies gâchent le paysage, pourquoi ne pas profiter complètement de la nature de toute façon ? Alors autant suivre son instinct et filer dans n’importe quelle direction dans la forêt avec pour seul fond sonore ce bon vieux album des Stones (quel est son nom déjà ? Je ne me rappel plus, vous savez celui avec le morceau « Satisfaction ») depuis mon lecteur mp3.
Suivre son instinct et filer dans la forêt, oh mais pas n’importe quelle forêt.
L’instinct je ne devais pas l’avoir en ce 26 juin 2009, j’ai cru le suivre, l’écouter mais je me demande à présent si je n’avais pas suivi celui de la forêt.
Je courais à toute allure dans cette bonne vieille forêt d’Eawy, grande forêt normande très jolie, verdoyante et surtout « très grande ». Mais cette forêt n’est pas vraiment connue pour sa surface géographique mais plutôt pour une particularité très prisée des touristes : son « Puits Merveilleux ». Selon les légendes ce puits aurait il y a de cela des siècles englouti un carrosse et ses chevaux, c’est pour vous dire l’énormité de ce puits.
Toujours est-il que mon instinct m’a joué un sale tour, en courant, ne pensant à rien et atteignant mes limites physiques (je ne sentais plus ni mes jambes ni mes pieds), transpirant à grosses gouttes sous un soleil de plomb et surplombant le paysage qui m’était offert.
Malgré mon instinct je suis tombé dans ce puits ce jour là, je préfère vous éviter les détails de ma chute ou comment je me suis foulé la cheville ou encore pourquoi mon mp3 s’est cassé car pour une chute, s’en était une incroyable. Et pourquoi vous expliquer que je ne prends jamais mon téléphone portable lorsque je sors courir, de toute façon comment capter le moindre réseau dans un puits aussi profond ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)



Signaler
Attention ça refoule !

Joue donc ça en fond : https://soundcloud.com/bastian-jicanoh/red-moon-river-face-b

 

Bonjour à toutes et à tous … Je ne sais pas combien de fois j'ai écrit ça, je n'ai jamais compté et ne le ferai sûrement jamais mais je ne vais pas parler de ça, du moins pas dans ce post.

 

J'ai ouvert ce blog sans vraiment savoir quoi en faire, je me suis juste levé un matin et en voyant tous ceux présents sur l'onglet communauté je ne sais pas, j'ai eu envie et comme je réagis souvent sur un coup de tête eh bien je l'ai fait, j'ai ouvert mon blog (et j'ai souvent mal à la tête du coup).

 

Ceux qui ont lu mon tout premier post ont du (bien se marrer) se demander d'où je sortais, en effet je ne me suis pas présenté ni expliqué le but (et buuuuuuuuuuut ! ) de mon blog mais ça c'est surtout parce qu'à ce moment là je ne savais pas moi-même où j'irai (et je ne le sais toujours pas en fait) alors j'ai foncé tête baissé (et je me suis pris un mur en passant).

 

J'ai fait ma présentation bien huit mois plus tard alors que tout le monde s'étaient habitués à tomber sur mes posts plus ou moins drôles et constructifs, en fonction de la catégorie choisie (qui elles-mêmes ne voulaient pas vraiment dire quelque chose et n'indiquaient en rien ce sur quoi vous alliez tomber).

 

Mais comme la fleur se fane, mon blog lui aussi est en train de dépérir (t'as vu comment que je dis que des beaux trucs quand je veux !) à vue d’½il. Alors non je ne vais pas continuer à papoter sur ces choses éphémères que nous connaissons toutes et tous.

 

Si je vous écris aujourd'hui donc ce n'est pas pour un concours ou un post non moins bourré d'humour décapant, non si j'écris c'est pour vous annoncer la fermeture du blog. Même si je l'ai déjà annoncé en statut je tenais à rendre cela plus officiel et cérémonieux (oui j'aime voir grand), quels sont les causes de cette fermeture ? Elles ne sont pas si nombreuses en commençant par le manque d'envie d'écrire et de faire partager mais aussi le manque de temps (des petits projets pour essayer de me sortir de la dèche dans laquelle je suis fourré mais je n'en dis pas plus). Ajoutez à cela les quelques rebondissements que le site a connu ces derniers temps qui m'ont encore plus confortés dans l'idée d'arrêter ce blog.

 

Ça n'a absolument rien à voir avec vous, d'ailleurs je reste sur le site et vous me verrez toujours dans la colonne des statuts.

 

 

Maintenant c'est le moment guimauve, je voulais tous vous remercier pour avoir suivi pendant un an ce petit blog sans prétentions aucunes et comme je l'ai déjà dit : la communauté déchire mais ça vous le savez déjà.

Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Signaler
Attention ça refoule !

En cette belle journée je vous propose quelques belles jaquettes, de quoi en faire rougir plus d'un devant de tels chef d'oeuvres. Vraiment vive le jeu vidéo !

 

 

 

Bon ce sera tout pour aujourd'hui, je vous laisse avec de gros bisous bien baveux et bien sûr banzaï !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Attention ça refoule !

Bonjour à toutes et à tous, aujourd'hui je vais vous faire part d'une petite découverte : Salty l'otarie. Il s'agit donc d'une série tv des années 70.

Série américaine de 1974 produite par Ivan Tors, spécialiste du genre puisqu'il a également produit Flipper, Mon Ami Ben,Daktari... 
Les aventures de Salty ont été diffusées en France dans l'émission Les Visiteurs du Mercredi.

Petit résumé : Salty, une otarie apprivoisée, et son jeune maître vivent de nombreuses aventures, souvent provoquées par les bêtises de Salty. Mais Salty n'est pas l'otarie le plus maladroit des animaux de compagnie et aide à résoudre les mystères et confondre les vilains.

Et un petit extrait qui a bien vieillit :

Voilà ce sera tout pour aujourd'hui, bonne soirée et banzaï !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)


Signaler
Attention ça refoule !

Alors je le sais, sur gameblog il y a beaucoup de fan de Justin Bieber. Sa musique est tout simplement brillante, euphorique et si spontanée. 

Enfin bref quelle fut ma surprise ce matin en découvrant sur youtube une vidéo de mon héros que j'aime par dessus tout ! Je suis indigné par une telle vidéo, je suis choqué au plus haut point !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Édito

Si vous lisez ces lignes c'est que vous avez merdé quelque part, mais vous ne pouvez plus faire marche arrière, malheureusement pour vous. Vous allez devoir passer d'insoutenables secondes sur ce blog, sortez votre masque à gaz car ça va refouler !

Aussi impressionnant que cela puisse paraître vous êtes sur le blog d'une tarte magique mais n'ayez crainte je ne mords pas alors évitez de me grignoter. Sur ce blog je ne parle pas jeu vidéo ou alors c'est que je me suis trompé, si vous aimez lire n'importe quoi tant que c'est vide de sens alors vous êtes bien tombé. Vous voulez des questionnements, des réflexions ou ne serait-ce que quelques propos logiques ? Partez tout de suite, et je ne rigole pas !

 

 

Vous pouvez aussi me retrouver sur senscritique  http://www.senscritique.com/MagicPie/collection

Ainsi que sur Soundcloud https://soundcloud.com/bastian-jicanoh

Ainsi que sur WordPress : zedlc.wordpress.com

 Bannière : Dan.

Corbeau Zombie tu nous manques.

Archives

Favoris