Super LynSyn Bros

Par lynsyn Blog créé le 01/07/10 Mis à jour le 05/04/11 à 22h56

Blog éclectique de deux frères passionnés de jeux vidéos. Au programme, tests, opinions diverses et découvertes en tout genre.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Le "Musicien de la semaine"

Signaler
Le "Musicien de la semaine"

Les plus jeunes d'entre nous ne connaissent surement pas Mark Knopfler. Peut être plus de chance avec les un petit peu plus vieux, et très certainement chez nos "aînés".

Mark Knopfler est un auteur, compositeur, chanteur et guitariste de génie écossais. Rien qu'au titre, ça claque. Avant d'amorcer une carrière solo en 1996 par l'album "Golden Heart", il fut d'abord le fondateur et leader charismatique du groupe mythique "Dire Straits" (venant de l'expression britannique "to be in a dire straits", signifiant "la dèche", "être fauché" ou "être mal barré"). Ce groupe, d'abord monté avec son frère David (Guitare/Voix/Clavier), connut des débuts difficiles et sans grandes gloires, jusqu'à ce que Mark écrit et compose ce qui demeure aujourd'hui le "tube" emblématique de l'ensemble musical, "Sultans of Swing". Chanson hommage à des musiciens croisés dans un bar  désert et s'étant qualifiés comme les "Sultans of Swing", ce morceau, comme touts les autres, mixe le phrasé à la Bob Dylan (dont Mark est un admirateur et fut le guitariste) et la virtuosité à la guitare, essentiellement sur le solo final de la chanson.

Je vous laisse découvrir cette anthologie de la musique, dans sa version de 1983 (doublement plus longue que l'original studio et avec Terry Williams à la batterie), jouée live à l'Hammersmith Odeon de Londres (morceau que l'on retrouve sur l'album "Alchemy Live") :

Comme vous avez pu le voir, Mark Knopfler a un style guitaristique très spécifique, en finger-picking (plus précisemment, une variante de "clawhammer") doublé d'une main  gauche très forte. Cette manière de jouer, unique, résulte d'une expérience inattendue pour le jeu aux doigts et  de son apprentissage pour sa main gauche.

En effet, un soir, alors Mark passait du bon temps avec des amis résolument décidé à taper un boeuf, il fut forcé de jouer sur la seule guitare disponible, un vieil instrument au manche très gondolé sur lequel des cordes très souples avaient été installées pour qu'elle soit un minimum utilisable. Mark remarqua alors qu'il était impossible de jouer dessus, à moins qu'il ne pince les cordes avec les doigts. Il avouera plus tard, en interview, qu'il "trouva ce soir là sa façon de jouer". Pour sa main gauche, très forte, il se trouve que Mark Knopfler est en fait un gaucher qui prit le pli de jouer sur une guitare de droitier, à l'inverse de Jimmy Hendrix. Sa main gauche, dominante, s'est donc retrouver sur le manche et il put ainsi développer un style très atmosphérique aidé par des "bends" qui firent et continue de faire sa légende.

L'aventure "Dire Straits" fut un colossal succès dans les années 80 et début 90,  notamment grâce à des titres comme "Brother in Arms", "Money for Nothing" (dont la musique a été composée avec Sting), "Tunnel of Love" ou encore "Telegraph Road". Une réussite si grande, que le groupe enchainait parfois jusqu'à 200 concerts par an. Une situation qui éreinta et lassa Mark, qui, en 1995, força le groupe à se séparer.

Mais c'est sans trop attendre que Mark revint à la musique, lui qui déclara dans Marianne "Je jouerai jusqu'à je sois raide mort". Ainsi il lance en 1996 son premier album solo, "Golden Heart", résolument plus blues, plus aérien que le style "Dire Straits". Suivent 5 albums, où s'entremêlent country, rock et blues, 5 compositions où la richesse et l'épaisseur musicale sont toujours aussi présente.

Je vous propose d'ailleurs de découvrir le titre "Get Lucky", tiré de son dernier album du même nom :

Il composa aussi quelques soundtracks de film ("Local Hero", "Cal", "Princesse Bride"), dont le morceau le plus connu, et inlassablement jouer à chaque fin de ses concerts, "Going Home", issue de  "Local Hero Soundtrack" :

Enfin, Mark Knopfler, c'est aussi des instruments d'exception, des guitares mythiques, que (presque) tous les gratteux rêverait posséder. Sans toutes les citer, ses deux plus connues et qui le caractérise très bien sont sa célèbre Fender Stratocaster Red Fiesta '62 (dont il existe aujourd'hui une réédition signature MK, mix de la '57 et '62 ) et sa magnifique National Style'O Resonator guitar de 1937 (dont il existe aussi une réplique National Reso-phonic Guitars ).

Pour résumer Mark Knopfler est un artiste complet, aux paroles inspirées et vibrantes, et aux musiques exceptionnelles, incroyablement riches et toujours envoutantes, servies par un jeu de guitare inimitable, fin, pour ne pas dire exquis.

SinShaark

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Le "Musicien de la semaine"

 

Si vous êtes un féru de rock, hard rock ou metal, ou même seulement amateur, le terme de « Progressif » vous dit quelque chose. Pour les ignorants, le terme « progressif » à la suite de rock ou metal, ne désigne pas  un style musical où le volume sonore augmente sans cesse tout au long de la chanson. Non fort heureusement pour nous et surtout pour nos oreilles. Ce n'est pas non plus un style consistant à ajouter les instruments à la suite, comme c'est le cas dans l'intro de « Smoke on the Water » des Deep Purple. Non plus.

« Progressif » est le résultat d'une mauvaise traduction de l'anglais « progressive », signifiant normalement « progressiste ». Et là, tout devient clair.

Dans le genre « rock/metal progressif » il y a un groupe qui a su marqué par son talent, son originalité et ses innovations musicales. Il s'agit des « Dream Theater ».  Et pour cause, le groupe abritait deux - maintenant plus qu'un - virtuoses : John Petrucci - génie de la guitare aux trois participations au G3 - et Mike Portnoy. Ce dernier est le batteur de l'ensemble.

Et quel batteur...

 

 

 

Mike Portnoy, c'est l'une des évolutions ultimes du batteur de rock. Puissant, véloce et précis. Un concentré de désynchronisation cérébrale au service du rythme.

 

 

Comme vous pouvez le voir, Mike Portnoy utilise un kit très spécifique de batterie, en général composé de deux caisses claires, trois grosses caisses, et surtout d'une impressionnante armada de cymbales.

Pour le plaisir des yeux et des oreilles, voici donc une troisième et dernière video :

 

 

SinShaark

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le "Musicien de la semaine"

BucketHead. Nom étrange pour personnage étrange. Mais surtout un nom qui ne vous est pas inconnu si vous êtes fan ou simple joueur de Guitar Hero. BucketHead c'est le père de la piste impossible "Jordan", présente dans GH II, morceau présentant un défi parmi les plus harcode en mode "Expert", ou encore de la somptueuse chanson "Soothsayer" (prononcez "Souzssayeur", Devin en anglais), jouable sur GH III après téléchargement de contenus additionnels), à la composition fine et forte, enchantée et mystérieuse, lyrique et brutale à la fois. Découvrez là dans la suite :

 

 

 

BucketHead est un avant tout un virtuose de la guitare, doté d'une technique parfaite, pour ne pas dire extra-terrestre, un artiste au style hétéroclite et prolifique. Ainsi, vous pouvez écouter de lui un album complet de balades mélancoliques (Electric Tears ou Colma par exemple), et passez aussitôt à un autre totalement expérimental - album Kaleidoscalp ou Monsters and Robots  -  aux sons ultra-saturés, aux rythmes cassés et renversant.

C'est aussi un artiste live, au style inimitable et aux réactions parfois étranges et inattendues (on l'a vu tourné le dos à la scène alors que le public exprimait chaleureusement son enthousiasme et son admiration pour ses qualités guitaristiques), qui démontre que son talent ne s'arrête pas aux portes de son studio privé, mais qu'il est bel et bien réel. Pour preuve, un extrait live de "Jordan", remixée pour l'occasion :

 

 

En bout de ligne, BucketHead est un artiste inspiré qui fige les avis : On adore ou on déteste. C'est un personnage interloquant à la musique expressive, pleines de douceur, de fureur et de bizarreries, qui fait de lui un artiste unique et qui a le mérite d'être connu.

SinShaark

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Le "Musicien de la semaine"

Ce n'est pas un secret, Lintu et moi-même sommes des amateurs de guitaristes, de bons guitaristes, et sommes, depuis plus ou moins longtemps, nous-mêmes des joueurs de guitares.

C'est donc lors d'une navigation commune sur le Web, que, au détour du site des guitares Paul Reed Smith, que je suis tombé sur une vidéo un brin bluffante.

Le maestro répond au nom de Sonny Landreth. A en croire deux joueurs débutants de l'arrière-scène poitevine, Eric Clapton et Mark Knopfler (Chanteur et lead-guitar de feu Dire Straits), ce guitariste est l'un sinon le plus doué de sa génération, Clapton allant à dire qu'il est "probablement le musicien le plus sous-estimé de la planète, et très probablement le plus avancé (techniquement)".

Mais trève de bavardage, place au son !

Enjouaïllez !

Sinshaark

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

Bienvenue dans le blog de deux frères, SinShaark et Lintu, tombés dans la passion du jeux vidéo depuis leur naissance. Point d'avis d'expert , simplement l'opinion de passionnés, curieux invétérés.

SinShaark, né en 1985, a déjà 20 années de jeu derrière lui. Joueur polyvalent, il a cependant une nette préférence pour les RTS, les jeux de gestion/simulation et les jeux automobiles.

Lintu, natif de 1991, a pour ainsi dire autant d'années de vie que d'années d'expériences en jeu vidéo. Jamais loin de son frère, il a développé cependant une vision propre du monde vidéoludique. Joueur compulsif d'RPG, il apprécie néanmoins n'importe quel type de création, aussi bien un bon FPS qu'un jeu action/aventure.

Vous pourrez retrouver ici moult billets, allant des tests, souvent écris séparément afin d'offrir des aperçus différents d'un même titre (ou pas !), aux mises à jour d'humeur ou encore de variables posts au sujet hétéroclites.

Enjoy !

SinShaark & Lintu

Archives

Favoris