Premium
Maelstrom des mes pensées

Maelstrom des mes pensées

Par Lupi Blog créé le 27/05/12 Mis à jour le 30/11/13 à 20h11

Ce blog n'a d'unique que son auteur...suivez au gré de mes articles mes lectures, coups de cœur vidéo-ludiques et cinématographiques, ainsi que les questions idiotes qui me bottent.

Ajouter aux favoris
Signaler
Découvertes Manga

Synopsis

 

Daikichi, trente ans, célibataire, n'est pas ce qu'on peut appeler un don juan. Pas très à l'aise avec les femmes, encore moins avec les enfants, cet homme on ne peut plus ordinaire va, du jour au lendemain, décider de devenir le tuteur légal de la fille cachée de... son grand-père. Mais comment élever une jeune enfant quand on a déjà du mal à s'assumer soi-même ?1

 

Auteur : UNITA Yumi

J'ai peu (pire : rien!) à dire sur cet auteur ; je ne la connais qu'au travers de cette oeuvre, même si les différents sites de référencement de manga m'indiquent l'existence d'autres séries issues de sa plume et de ses planches.

 

Mon avis

 Je suis presque prêt à parier sur le fait que, comme moi, vous lecteurs de Gameblog et de manga lisez pour la plupart du temps des shonen et seinen, voire dans de rares cas, des shojo. Le synopsis a dû vous mettre la puce à l'oreille, cette série n'appartient à aucune de ces trois catégorie ; en effet, elle appartient à celle moins connue des josei. L'équivalent féminin desseinen : l'éditeur et le mangaka visent un public de base de lectrices - et non lecteurs - de 18 à 30 ans.

 Pour autant, cette histoire peut toucher n'importe qui ; l'adoption de Rin par le trentenaire Daikichi apporte son lot de scénettes (et non saynètes ici) émouvantes. A de nombreuses reprises, j'ai pu penser «Mais qu'est-ce qu'elle est mignonne cette petite...» (n'y voyez aucune connotation pédophile, hein, faut pas déconner) ou encore «Pauvre Daikichi...même moi je n'aurais pas su quoi répondre».

 Car une fillette qui s'incruste dans son quotidien, c'est tout un programme. Comment l'inscrire dans une école ou une garderie, à quel âge doit-on faire ceci ou cela sont autant de questions auxquelles Daikichi doit improviser des réponses/solutions convenables.

 Voilà pour l'histoire qui m'a particulièrement plu. Je mettrai toutefois un hola sur sa fin qui, si elle reste prévisible, n'en est pas pour autant évidente. Elle ne plaira pas à tout le monde, c'est sûr (moi, si).

 Le dessin est quant à lui proche de la perfection pour un josei : pas trop typé comme peuvent l'être des shoujo comme Vampire Knight ou Card Captor Sakura mais on voit tout de même la «patte» féminine de l'auteur dans son trait. Yumi Unita attache une bonne importance dans le choix de ses plan aux visages de ses protagonistes ; c'est par ce biais qu'elle met en avant leurs émotions.

 La série est complétée en dix tomes, disponibles chez Akata (un label de Delcourt) au prix de 10,75€ le tome. C'est pas donné, mais la série le mérite amplement.

 

Je vous recommande chaudement cette lecture !

 ____________________________________________________________________________________________

1Résumé disponible sur le site de l'éditeur français akata.fr/

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Rhazya
Signaler
Rhazya
J'ai regardé l'anime et j'avoue que ça m'a fait fondre.
C'est très beau, très touchant, c'est clairement du josei.
Pas forcément quelque chose que j'ai l'habitude de regarder, mais je le recommande aussi chaudement.

Édito

Et pan ! une nouvelle idée qui trotte, un nouvel article. Toi qui t'aventures dans ce blog, sache qu'il n'est et ne sera en rien organisé, qu'il n'aura pas de publications régulière...

[align=center] [url=http://lastfm.dontdrinkandroot.net/] [img]http://lastfm.dontdrinkandroot.net/tools/user/tagcloud/recoveris/1month/upper_thumb.png[/img] [/url] [/align]

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Favoris