La lumière d'une luciole

Par Luciole Blog créé le 25/06/12 Mis à jour le 01/06/14 à 23h28

Parce qu’'un gamer, ce n'est rien de plus qu'une luciole qui se prend pour un phare

Ajouter aux favoris
Signaler
La drogue : ce fléau moderne

 Mario est une série que tout le monde connaît, même en ayant passé les 25 dernières années dans une grotte. On a dit et écrit beaucoup de choses sur cette série, certains allant jusqu'à la taxer de capitaliste (les pièces) et perverse (la princesse et les aller et retours dans les tuyaux) dans un but humoristique. Sauf que l'humour est quelque chose de trop sérieux pour être laissé à des rigolos. Ce que ces personnes ne savaient pas c'est qu'elles n'avaient pas si tord que ça, et que l'humour et l'exagération se cachent la vérité. Alors aujourd'hui je prend ma plume et vous l'annonce : Non ! Mario n'est pas une série de jeux pour enfants ! Au contraire, derrière les couleurs et le ton enfantin se cachent en fait une véritable réflexion mature et moderne, qui a eu une influence incroyable sur l'occident sans que personne en s'en rende compte. Retour sur ce qui s'est révélé la propagande la plus efficace de notre temps.

 

Tous les propos qui suivent ne sont que révélations sur les idées véhiculées par le jeu et ne sont pas assumés par l'auteur de cet article.

 

 

La représentation inconsciente du communisme

 

Avant tout intéressons nous au personnage de Mario. Il s'agit d'un plombier habillé en rouge, avec une casquette et une moustache fournie. Or à qui une moustache pareille nous fait penser immédiatement ?

 

Alors...

 Vous trouvez????

 Ah je vois que vous y êtes presque...

Allez n'ayez pas peur.

 

Oui vous avez trouvé, il s'agit ici de Staline. Mais pourquoi y avoir pensé, et non à Brassens ou à votre oncle ? Tout simplement car le personnage est fait pour orienter notre réflexion sans en avoir l'air. Tout d'abord il est rouge, et c'est un plombier, représentant classique des masses populaires, notamment car nous sommes plus souvent en contact avec eux qu'avec les travailleurs dans les usines ; notez le soucis du détail. En plus ils auraient pu mettre en place un électricien, mais cela aurait pu faire penser à Lech Walesa, et donc faire passer Mario pour une symbolique de l'opposition au communisme.

Vous la voyez la ressemblance hein ? Non ? Ben c'est la preuve que c'est bien caché, mais avec 3 grammes dans le sang je peux vous garantir que ça sera plus clair.

 

Le choix du plombier repose également sur un second point. Pour citer Walt Disney : « De nos jours les plombiers c'est des seigneurs. Parole, avec les tarifs qu'ils ont, il peuvent mettre un smoking pour réparer la chasse d'eau. » Et là tout est dit : les plombiers sont les seigneurs des pauvres. Ils ne sont pas riches mais peuvent espérer gagner plus d'argent en vous faisant payer 80 euros pour changer un joint, tout en choisissant leurs horaires. Mario est ici un communiste avec un pied dans le monde du capitalisme, mais nous y reviendrons plus tard.

 

Quant au monde de Mario, il est lourd de sens, car le matériau dominant est la brique. Or qu'est-ce que la brique, sinon ce qui est dans l'inconscient collectif le matériau dominant des maisons ouvrières ? Et ses habitants sont des tortues, des champignons et des plantes qui soit restent statiques, soit avancent sans aucune possibilité d'échapper à leur destin, comme autant de représentations des habitants dans un pays stagnant.

 

Par son héros et son univers, la série mario est donc une représentation de l'ex-URSS dans sa vision la plus décadente.

 

 

Un propos subversif par une interpénétration du gameplay et de la mise en scène (Ndvotrecerveau : ou comment balancer un titre profond pour débiter des inepties)

 

En effet le jeu consiste tout simplement à avancer sans s'arrêter afin d'atteindre le bout du niveau, en ramassant les pièces et en éliminant les ennemis sur notre chemin. Maintenant faites le rapport entre la première partie et ce que je viens de dire. Normalement si votre esprit est sérieusement atteint vous venez de comprendre toutes les implications que je vais développer.

 

Par sa quête sans fin de pièces, notre plombier souhaite échapper à sa condition et atteindre les hautes sphères, représentées ici par la princesse (dont le rôle de potiche impuissante n'est donc qu'une simple invention d'esprits étroits). Or à peine a-t-il fait deux pas que déjà il rencontre ses premiers obstacles. Les champignons et les tortues, par leur démarche lente, régulière et prévisible, représentent la mécanique de ces vies sans espoirs. Les plantes qui crachent du feu sont une claire représentation des miradors du mur de Berlin, prêts à tirer à vue sur ceux qui tentent la fuite à l'Ouest. Quant aux frères Marteaux, ils nous rappellent les plus belles années des polices d'état, ils se battent avec un symbole fort du communisme et en font un mur, référence directe à celui qui séparait à l'époque l'Europe en deux.

 

« paper please ! »

Les fosses, les policiers et les murs n'empêcheront pas la liberté et la cleptomanie de triompher.

 

Ici tout est clair, Mario est un hommage aux prolétaires qui tentent de fuir l'URSS (encore existante à la sortie du jeu, je le rappelle). Pour cela il va falloir qu'il foule aux pieds toutes les valeurs qu'elle représente. Face à l'obéissance aveugle et à l'esprit de groupe de fourmilière des masses communistes, notre capitaliste en herbe apprend dans sa lutte à se montrer individualiste et sans pitié pour les victimes innocentes qui croisent sa route. Le fait de sauter sur les ennemis résume toute la pensée de Miyamoto, et ce n'est sans doute pas un hasard si cet aspect est celui qui n'a jamais changé : Pour gagner il faut écraser tous ceux qui sont sur son chemin, peu importe qu'il s'agisse de travailleurs qui mènent leur vie, coincés dans leur routine (les champignons et les tortues qui font des allers et retours) ou de membres russes qui tentent de l'arrêter. Pour vaincre le communisme, il faut se battre en capitaliste.

 

Soutenu par l'étoile américaine, mario extermine tous ceux qui sont sur son chemin, sans oublié de s'en mettre plein les fouilles. Un bien belle allégorie du capitalisme triomphant

 

Face à ce désir d'une vie meilleure, une vie de liberté et de richesse, toutes les valeurs communistes s'écroulent l'une après l'autre : les masse innocentes, les polices répressives, le mur et ses fortifications, rien n'empêche la fuite de notre plombier, jusqu'au moment où il perd et que le game over apparaît. Cet échec face aux soviétiques n'est que de courte durée puisque aussitôt, un nouveau héros remplace l'ancien. Et on recommence, le cycle de la répression s'amplifie, mais cela n'empêche pas les essais successifs. On a ici un hommage très clair à tous ceux qui ont essayé de partir à l'Ouest et ont échoué. Comme un appel à ne jamais renoncer : « Continuez à vous battre, n'abandonnez pas ! Un jour tous les murs s'effondreront ! » Car ici le fait de conquérir les forteresses successives, symboles de l'oppression, n'est pas anodin, le système est condamné à s'effondrer, et ne peut que lutter pour durer un peu plus longtemps. De plus si on regarde bien c'est une étoile qui nous rend invincible et nous protège contre le vice communiste. Or à quoi cela nous fait-il penser, sinon au drapeau américain ? Et Bowser ? Ne vous fait-il pas penser à Godzilla ? Or Godzilla est une menace qui vient de la mer. Et qu'est-ce qui est le plus proche du Japon par la mer ? Et oui c'est la Chine communiste. Il n'y a pas de hasard dans ce jeu. Tout a été réfléchi.

 

Conclusion : Si vous avez lu tout ça, c'est que vous avez trop de temps libre

 

Sans que nous nous en rendions compte le message passe. Nous insistons, et nous nous battons jusqu'au moment où le dernier rempart cède, et nous rejoignons la princesse (représentant le bloc de l'Ouest). Le message est caché dans le jeu sous une apparence enfantine, mais si on y regarde de plus près le jeu est sorti en 1985 au Japon, année du début de la fin pour l'URSS avec l'arrivée de Mikhaïl Gorbatchev en mars 85 au pouvoir. Ce dernier allait tenter de suivre le message de Mario et de changer l'URSS mais il était trop tard, au final, suivant le chemin prédit de longue date par Miyamoto, l'URSS s'est effondrée le 25 Décembre 1991, date à laquelle les jeux vidéos se vendent le mieux, faisant par la même occasion un hommage au jeu qui, en manipulant la psyché de tout un monde, a joué un rôle crucial dans sa chute inévitable.

Ajouter à mes favoris Commenter (22)

Commentaires

ProfesseurOz
Signaler
ProfesseurOz
oh la la, il y a vraiment des gens qui aiment se prendre la tête. Les mecs, c'est pas à prendre au 1er degré, c'est de l'ironie, de l'humour hein :)
En tout cas, j'ai bien ri, bravo !
Guanfei
Signaler
Guanfei
Ok.... Assez d'internet pour aujourd'hui.
GuildRx
Signaler
GuildRx
A quand les allusions sexuelles dans Tétris, et la condition de la femme dans Columns, sans oublier la théorie de la salubrité des mines et boulder dash ?
Marrant, bon esprit.
Zeld
Signaler
Zeld
Tout à un sens maintenant !!! Je le savais, j'hésitais entre ça et une création des Daleks merci, je vais enfin pouvoir dormir de nouveau en paix.
samuchiwa
Signaler
samuchiwa
C'est sympa mais je préfère quand même le "Alain Soral Gaming" de Ganesh2 : :D
Luciole
Signaler
Luciole
OK mon article a fini en home. C'est pour ça qu'il est sorti de sa tombe.

N'étant pas au courant je ne comprenais pas ces likes et commentaires.
Pheonix
Signaler
Pheonix
Je sait pas le plus drôle, la sur-interprétation elle même.
Ou la sur-interprétation de la sur-interprétation dans les commentaires ! :lol:
adventdante
Signaler
adventdante
Article très amusant , sur interprété mais plutôt cohérent. La dérision est très appréciable lorsque les mots s'assemblent de cette manière. Vraiment, bravo.
Lunic
Signaler
Lunic
Connu mais toujours marrant de voir des signes partout :)
De toute façon si je ne dis pas de conneries, la moustache de Mario est juste là parce que à l'époque dessiner une bouche sur le plombier avec autant peu de pixels était impossible !
Rekha
Signaler
Rekha
J'ai bien lolé !
Luciole
Signaler
Luciole
@ LGMC : Content que ça t'ai plu. L'avantage c'est que ce que je prépare devrait être plus travaillé, un troisième type d'article, puis je me limiterai aux trois genres (tests, bêtises et articles généraux), avec sans doute une dominante du premier. Mais bon comme ça traine j'ai eu envie de tester autre chose pour décompresser. Le prochain sera mieux, et beaucoup plus long, promis.

Si tu veux je peux faire le #2 sur pac man.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je me doutais effectivement de quelque chose. Mais ma foi, mon attention était plus tournée vers Pac-Man qui, semble-t-il, annonce entre les lignes "on est jaunes et on va tous vous bouffer".

Bien joué ! :lol:
Luciole
Signaler
Luciole
@ retro : l'un n'empêche pas l'autre en effet mais ça implique de la recherche pour maîtriser son sujet. Ça implique de réfléchir et d'avoir construit une pensée cohérente qui s'appuie sur des faits vérifiables. Or ici il n'y a rien de tout ça. A la rigueur on pourrait voir ici une ironie sur la façon qu'ont certains de prêter à des œuvres un sens qu'elles n'ont pas, et encore c'est surestimer mon post. Je n'ai aucun goût pour l'antagonisme est/ouest, c'est juste que j'ai trouvé ça et que je l'ai poussé plus qu'à l’extrême.

C'est de l'humour bas de gamme mais ça me détend en attendant de faire un vrai article, avec du fond et de la réflexion (et parti comme c'est de la longueur).
Soit sûr que si j'écrivais sur Tolkien et ses références (sujet passionnant sur lequel il y énormément de choses à dire), ça n'aurait rien à voir avec cette rubrique (qui ne mérite pas de figurer dans un top 5 de poufy quand je vois ce qui se fait à côté).
Sharn
Signaler
Sharn
C'est génial. @_@
Retro=>Euh c'est une blague, de l'humour va pas chercher plus loin s'il te plait...
Retromag
Signaler
Retromag

@ migaru : Vive le sens inverse!


tu veux dire le non sens. Le sens inverse demande du talent dans la déconstruction-constructive.
Retromag
Signaler
Retromag

C'est une sur-interprétation, rien de plus. Bien sûr que c'est débile et à côté de la plaque, c'est fait pour. Le but est de trouver du sens là où il n'y en a pas. Je pensais qu'avec Mario c'était clair.


Mais l'un n'empêche pas l'autre. Tu devrais essayer un avatar moins bateau pour éviter de tomber dans la démonstration facile et désuète de cette "surinterprétation". Il y a par exemple Freedom Fighter d'EA qui satisfera sûrement ton pour l'antagonisme est/ouest.
Luciole
Signaler
Luciole
@ gondalar : merci

@ narga : Bravo! Tu as raison, c'est un peu la nostalgie des pitchs anxiogènes qui m'a poussé à écrire ça. Je vois que nous avons un connaisseurs

@ migaru : Vive le sens inverse!
Migaru
Signaler
Migaru
Et dire que les gens pensaient que Mario n'était qu'un banal plombier moustachu.
Quelle bande de naïfs incultes !

A part ça, le bon sens, c'est de la daube. Vive le non-sens ! B)
Narga
Signaler
Narga
Excellent, ça m'a rappelé les excellents pitch anxiogène de Kendy.
gondalar
Signaler
gondalar
Texte trés drôle, la lecture en diagonale c'est le mal...
Luciole
Signaler
Luciole
C'est une sur-interprétation, rien de plus. Bien sûr que c'est débile et à côté de la plaque, c'est fait pour. Le but est de trouver du sens là où il n'y en a pas. Je pensais qu'avec Mario c'était clair.
Retromag
Signaler
Retromag
l'amalgame est récurrent, ton développement repose trop sur un systématisme automatique : "sans que nous nous rendions compte que le message passe" - "manipulant la psyché". Les productions Nintendo sont apolitiques, tu devrais te renseigner sur leur chartre et la politique de censure qui s'est sauvagement appliquée aux USA et en EU.

Édito

Amis des articles profonds et intéressants, pensez bien à :

 

- sortir la poubelle tous les jours

- vous brosser les dents avant de vous coucher

- trier vos déchets

- mettre les fourchettes à gauche et les couteaux à droite

- offrir à votre femme des plante en pot (ça dure plus longtemps donc vous avez l'excuse du manque de vases après)

- prendre une douche tous les jours

- 5 fruits et légumes par jour

- remplacer le rouleau de PQ quand vous le finissez

- tirer la chasse

- effacer régulièrement votre historique internet

 

Le rapport? Aucun mais avouez que vous en aviez oublié.

Archives

Favoris