Retrogaming and NextGen

Par loupign91 Blog créé le 07/03/10 Mis à jour le 20/06/17 à 20h52

Ajouter aux favoris

Catégorie : Parcours de Joueur

Signaler
Parcours de Joueur

 

Aller on continue mon voyage dans mes souvenirs de joueur, après l'acquisition de la Nes, il était temps pour moi de passer à un niveau supérieur avec l'Amstrad CPC 6128.

D'après mon souvenir, je devais avoir 10 ans quand j'ai demandé à mes parents d'avoir un ordinateur à la maison.

A l'époque les ordinateurs personnels n'étaient pas encore très courant et la gamme Amstrad proposait une accessibilité simple pour les néophytes de l'informatique.

J'imagine que j'ai dû être influencé par les publicités qui passaient au même moment que les programmes jeunesse, les mascottes crocodiles étaient bien marrantes.

 


 

Amstrad nous proposait deux modèles grand public, l'Amstrad CPC 464 à cassettes avec au choix écran monochrome ou couleurs et l'Amstrad CPC 6128 à disquettes avec écran couleurs.

 


Petit rappel Wikipédia:

Le premier chiffre dans le nom des CPC indique le type du système de stockage :

4 pour un stockage sur cassettes, 6 pour un stockage sur disquettes 3".

Les chiffres suivants indiquent la quantité de ram.

-Amstrad CPC 6128 (Arnold 3 puis 4): lecteur de disquette, 128 Ko de RAM (dont 64 Ko de mémoire paginée)

-Amstrad CPC 464 (Arnold 1): lecteur de cassette, 64 Ko de RAM

 

 

 

J'ai eu la chance d'avoir le modèle 6128, quel souvenirs de le brancher pour la première fois et se retrouver devant cet écran bleu en langage Basic , obliger de feuilleter le guide de l'ordinateur car je ne savais même pas lancer un jeu.

Moi qui sortait de mon Atari 2600 et ma Nes, si simple d'utilisation, sur l'Amstrad il fallait taper une formule bien connue de tous les utilisateurs pour lancer les jeux (run"disc.bin") par exemple.

 

 

Côté jeux, une multitude de titres mieux l'un que les autres, comme Barbarian, Bomb Jack, Saboteur, Le Manoir de Mortevielle qui m'a beaucoup marqué, une liste vraiment impressionnante.

   

 

Côté lecture, mon magazine de référence, c'était Amstrad cent pour cent, par contre avec le recul je trouve que les couvertures étaient vraiment glauques.

Il y avait des lignes de codes pour créer des mini-jeux mais il fallait être motivé pour tout taper, surtout pour retrouver les erreurs de saisie si le jeu ne fonctionnait pas.

 

 

Hélas, après plusieurs années de loyaux services, il a fini par rendre l'âme et fini sa carrière avec les poubelles.

Cet ordinateur représente encore un grand souvenir de mon parcours de joueur.

Lien de l'illustration de titre : Anarkhya

Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Signaler
Parcours de Joueur

 

Suite de mon premier article dans lequel je racontais mes débuts de joueurs sur l'Atari 2600.

La première fois que j'ai vu une Nes (une Nintendo comme on la nommait à l'époque), c'était dans un grand magasin près de chez moi pendant que mes parents faisaient les courses pour la maison, moi je restai scotché devant cette borne Nintendo la M82.

   

Dans les années 80, Nintendo proposait ces bornes à certains détaillants, véritable JukeBox à cartouches, on pouvait essayer douze jeux différents.

Celui qui m'avait marqué n'était pas Super Mario Bros mais le jeu Kung Fu.

A ce moment-là, l'attente fut longue pour attendre patiemment le Noël suivant, puis viens le jour où sous le sapin ce trouva ce modèle de Nes ci-dessous accompagné de Super Mario Bros, le pack avec le Zapper et Duck Hunt n'était pas encore commercialisé il me semble.

 

Cette console m'a vraiment fait aimer les jeux vidéo, mon souvenir le plus marquant est d'avoir fini The Legend of Zelda.

Mon premier générique de fin, pour dire je me souviens encore de ce moment précis plus de vingt ans après, d'ailleurs j'ai toujours la console et la cartouche originale avec ma sauvegarde.

 

En vrai fan, j'étais également membre du Club Nintendo, j'adorai recevoir ce petit magazine chez moi.

J'ai joué à tellement de bons titres sur cette console, Super Mario 1/2/3, Excitebike, MegaMan, Castlevania, Maniac Mansion, Punch Out ...

Et c'était aussi le début de l'échange de cartouche avec les amis, même si parfois celle que l'on avait prêté ne réapparaissait jamais.

Une console Mythique!!!

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Parcours de Joueur

 

 

J'aime bien connaitre le parcours de chacun, les bases de ce qui nous a fait devenir un joueur.

Pour ma part, la première console que j'ai pu approcher était une Atari 2600 offerte à ma grande soeur pour un noël dans les début des années 80, c'était un modèle identique à la photo ci-dessous.

 

Et notre premier jeu était "Othello" inspiré du jeu de plateau, plutôt austère pour débuter et l'aventure aurait pu s'arrêter là mais heureusement un autre titre va tout changer, il s'agit de "Pôle Position".

Ancêtre de Formule One et autres jeux de F1, un vrai challenge qui était parfois assez frustrant avec une manette bien connue ne permettant pas une bonne prise en main.

       

"Smurf" alias les schtroumpfs est un jeu qui m'a également beaucoup marqué, un jeu de plateforme plutôt joli pour l'époque bien sûr.

  

J'ai également beaucoup joué chez un ami qui possédait une ColecoVision qui avait des jeux semblables à l'Atari 2600.

Dont un fameux Pitfall...

   

 

Voilà pour cette première partie, je garde un souvenir ému de cette Atari 2600.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Archives

Favoris