Retrogaming and NextGen

Par loupign91 Blog créé le 07/03/10 Mis à jour le 20/06/17 à 20h52

Ajouter aux favoris

Catégorie : Consoles Méconnues

Signaler
Consoles Méconnues

Hello,

Pour cloturer cette rubrique d'articles qui apparemment a plutôt plu, voici la vidéo dont je me suis inspiré pour choisir les différentes consoles méconnues.

Elle reprend toutes les consoles de 1972 à 2010.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Non ce n'est pas une blague, il existe bien une Megadrive 4 mais le constructeur est TecToy, une société brésilienne qui produit des rééditions de la Master System et de la Megadrive.

J'avais déjà évoqué cette société lors de la présentation de la Master System Compact.

Cette version est fournie avec un jeu Guitar Idol qui fonctionne avec la Guitare.

La console contient un répertoire de 100 jeux issu de la Megadrive, ainsi on peut retrouve Alex Kidd, Golden Axe, Kid Chameleon, Sonic 3...

La console à un emplacement pour recevoir des cartes SD afin de rajouter des jeux,elle est également accompagnée de deux manettes.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Voici une console bien étrange de Mattel sortie en 2006, il s'agit de l'HyperScan destinée à un jeune public masculin.

Sa particularité réside dans le fait qu'elle est équipée d'un lecteur de code barre (radio-identification), son principe étant de scanner des cartes à jouer avec les différentes aptitudes des combattants ou autres.

Elle utilise des CD-Roms au format UDF.

 

La console était livrée avec le jeu des X-Men, le nombre de jeu ce compte sur les cinq doigts de la main.

  • X-Men
  • Ben 10
  • Interstellar Wrestling League
  • Marvel Heroes
  • Spiderman

 

C'est un gros flop commercial évidemment,malgré la licence marvel.

 

 

 

Caractéristiques Techniques:

  • 162 MHz Sunplus mMedia 32-Bit RISC Processor, nommé S+Core
  • moteur graphique 2D
  • UART, I2C, SPI, etc.
  • Sortie Vidéo Composite et support les TFT LCD
  • MPEG4 Video codec/MP3 Audio
  • 16 MB SDRAM System Ram
  • Résolution de 640x480
  • 24 PCM sound channels
  • CD-Rom 4x
  • Scanner de RFID (13.56 MHz)
  • Stockage de RFID : 96 octets de mémoire d'utilisateur + 8 octets unique ID + 6 octets de mémoire programmable
  • Port USB 1.1 et hôte USB
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Une présentation d'une console vraiment rétro pour ce volume 9, il s'agit de la Commodore C64GS.

Reprenant l'architecture de l'ordinateur C64 de la même marque, c'est une version salon avec cartouche de jeu.

La C64GS se retrouve dépourvu de clavier et de certains ports d'extensions.

                   C64GS                                                            C64

            

Elle est mise sur le marché en 1990 pour un prix supérieur à la version ordinateur sorti sept ans plutôt ce qui explique une partie de son échec.

Le pack contenait la console, un joystick, une compilation de quatre jeux sur cartouches (Fiendish Freddy's Big Top O'Fun, international de football, Flimbo's Quest et Klax).

Certains éditeurs se lancent dans l'aventure du développement pour la C64GS comme Ocean qui adapte des titres comme Double Dragon, Shadow of the Beast ou encore Lemmings.

Un problème majeur fait son apparition, en effet certaines cartouches crées pour l'ordinateur C64 avant l'apparition de la console demande des manipulations au clavier, ce qui empêche l'utilisation sur la C64GS.

Finalement que 28 titres furent édités et certains étant des compilations de jeux anciens.

En 1990, le marché étant déjà dominé par les consoles 8Bits comme la Nes ou la Master System et la proche arrivée des 16Bits, sa technologie parait obsolète.

Le prix de la console chute rapidement ce qui annonce un échec commercial, les dernières machines furent démantelées et converties en C64 afin d'être revendues.

 

En haut de l'image C64GS et en bas un C64

 

Compilation des quatres jeux inclus avec la console:

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Consoles Méconnues

 

J'ai connu cette console grâce à l'article de Mikadotwix concernant ces photos à la Retro-gaming Connexion 2.

Il s'agit de la Super A'Can sortie en 1995, elle a été conçue par la société taiwanaise Funtech Entertainment Corporation et exclusivement distribuée à taïwan.

Très semblable à une super nintendo, elle n'est pas pour autant un simple clone.

Elle possède un processeur Motorola 68000 identique à celui de la Megadrive et la Neo-Geo, elle est techniquement supérieure à la super nintendo mais très mal exploitée.

 

La console fut un échec commercial de part son prix élevé pour l'époque et la difficulté à imposer un produit face à des contrefaçon à coûts réduits.

Cet échec entraîne une perte de plus de 6 millions de dollars à la société qui au final détruisit tout le matériel de développement et de production pour revendre les pièces détachées aux états-unis.

De plus,il n'existe que 12 jeux disponibles pour cette plateforme:

  • F001 : Formosa Duel
  • F002 : Sango Fighter
  • F003 : The Son of Evil
  • F004 : Speedy Dragon/Sonic Dragon
  • F005 : Super Taiwanese Baseball League
  • F006 : Journey to the Laugh (aka C.U.G.)
  • F007 : Super Light Saga - Dragon Force
  • F008 : Monopoly: Adventure in Africa
  • F009 : Gambling Lord
  • F010 : Magical Pool
  • F011 : Boomzoo
  • F012 : Rebel Star

 

Une console extrêment rare pour les collectionneurs.

 

Extrait du jeu Sango Fighter:

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Encore une console bien obscure pour ce volume 7, il s'agit d'un combo Radio/Cassette Megadrive/Mega-CD rien que cela, produit par Aiwa en 1994.

Uniquement disponible au Japon.

 

Les cartouches Megadrive s'insèrent dans le bas de l'appareil, les Mega-Cd dans le lecteur CD.

L'appareil peut se séparer en deux pour enlever l'extension Megadrive, qui est simplement relié par un câble à l'arrière.

 

Il y a très peu d'informations sur cette console qui se veut extrêmement  rare.


Voici la seule vidéo que j'ai trouvé sur cette console:

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Consoles Méconnues

 

L'iQue Player est surement la console la plus « connue » de mes articles sur les consoles méconnues, sa particularité étant d'être un produit officiel Nintendo réservé au marché chinois.

Effectivement en 2003, Nintendo et Wei Yen ancien président de Silicon Graphics s'associent pour fonder la société iQue et commercialisent cette console sur le marché chinois, par la suite les jeux et consoles Nintendo sont distribuées là-bas sous la marque iQue.

 

La console sort donc le 17 novembre 2003 en Chine, elle est basée sur le processeur de la Nintendo64.

L'originalité de l'iQue Player c'est qu'elle ne possède aucun jeux en boite car elle dispose d'une carte flash de 64Mo qui s'insère directement dans la console, les jeux sont à télécharger dans certains magasins « iQue Dépôt ».

 

La manette étant également la console, elle se branche au téléviseur par une prise RCA et un cordon secteur pour l'alimentation.

Voici la liste des jeux disponibles par Wikipédia:

Titre original  
Wave Race 64    
Star Fox 64    
Super Mario 64    
The Legend of Zelda: Ocarina of Time    
Mario Kart 64    
F-Zero X    
Yoshi's Story    
Paper Mario    
Sin and Punishment: Successor of the Earth    
Excitebike 64    
Super Smash Bros.    
Custom Robo    
Animal Forest    
Dr. Mario 64    

Article complet sur JeuxVidéo.com

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Ce volume cinq sera consacré à la Master System Compact de Tec Toy sortie en 1994.

Tec Toy étant une société brésilienne qui s'occupe de la commercialisation de la Master System au Brésil, les consoles de nouvelles générations arrivant plus tard là-bas, les revenues de la population étant plus faibles.

La console est estampillée Sega mais en réalité elle est fabriquée par Tec Toy, contre-façon ou accord commercial...

 

La Master System compact est en fait un deux en un, la console est également la manette, elle peut-être alimentée par des piles LR6 ou avec un câble secteur.

Elle se connecte sur le téléviseur via un câble antenne UHF par onde radio grâce à une antenne sur la console et un récepteur à côté de l'écran de télé.

La console est compatible avec l'ensemble de la ludothèque de la master system, certaines versions ont de base Sonic ou Alex Kid en mémoire.

Il est possible de connecter une deuxième manette sur la console.

Il existe une version rose destinée à un public féminin.

  

 

Une console très rare pour les collectionneurs.


Source

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Consoles Méconnues

 

Une nouvelle présentation d'une console 32Bits vraiment peu connue et pour cause elle n'est pas du tout destinée aux gamers, sortie en octobre 1995, elle vise principalement un public jeune féminin.

 

La Loopy ou également appelée MY SEAL COMPUTER SV-100 comprend un port cartouche, un seul port manette et chose assez extraordinaire une petite imprimante couleur thermique qui permet d'éditer des autocollants de captures d'écrans à la manière des Purikura, on peut même y ajouter du texte.

Un accessoire le Magical Shop comprenant des entrées RCA vidéo s'insère dans le port cartouche pour y brancher un lecteur DVD ou autres afin de capturer des images et les imprimées.

Il n'existe que 10 jeux sur cette console qui sont principalement des simulations de romans visuels pour jeunes filles ou d'autres encore qui permettent de gérer une garde robes.

 

On peut trouver également une souris pour la console.

 

Publicité commerciale pour la Loopy:

   

Lien des photos

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
Consoles Méconnues

Ce troisième volume sera consacré à une console particulièrement intéressante pour les amateurs d'animés.

Il s'agit de la Playdia de Bandai sortie en 1994 exclusivement au Japon, sur une architecture 32Bits avec un lecteur CD, pour un prix aux alentours des 300$.

Destinée principalement à une cible jeunesse, le design de la console est adapté en ce sens, couleur vives, manette infra-rouge ultra simplifiée avec deux boutons d'action et quatre pour les différentes directions.

D'ailleurs celle-ci s'insère facilement à l'avant de la console pour former ainsi un seul bloc console-manette.

La console possède une sortie Composite vidéo et deux RCA stéréo pour l'audio, la qualité des vidéos est équivalente à celle d'une VHS, il est également possible de lire des CD audio.

Pour les jeux se sont principalement des adaptations de licences Bandai, Dragon Ball Z, SailorMoon, UltraMan...

   

A la manière du CDI de Philips, le joueur se contente simplement de regarder des vidéos intéractives et d'appuyer sur un bouton précis indiqué à l'écran pour effectuer une action qui si elle est faite au bon moment lancera la prochaine vidéo.

Review en Français de Dragon Ball Z par SixK93200

Globalement, les jeux sont répétitifs et très limités.

La console est un échec commercial et sera vite remplacée par l'arrivée de la Playstation et de la Saturn.

Une légende prétend que la Playdia sera recyclée dans certains hôtels de charme pour diffuser des films érotiques sur CD, un comble pour une console destinée aux enfants.

Source: MO5

Liens: La console sous plusieurs photos.


Publicité Japonaise

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Archives

Favoris