Premium
LordGenome's Mansion

Catégorie : [Retro PS1]

Signaler
[Retro PS1]

Bon c'est sur c'est pas skyrim hein ?

Amis gamers, si je vous dis là comme ça, sans prévenir :"Point & Click" cela vous évoque quoi ? Ceux qui ont bien fait leur devoir me répondront certainement : Monkey Island,les Chevaliers de Baphomet, Grim Fandango, et d'autres illustres collegues ! Les plus geek d'entre nous auront aussi une pensé pleine d'affection pour les Discworld de feu Psygnosis... Mais peu d'entre vous penseront immédiatement à l'excellent Blazing Dragons (en plus c'est vachement à la mode les dragons ces derniers temps)

Un début RPGesque avec un saut du lit

Avant de présenter cette pépite du Point & Click, je voudrais vous faire un rapide topo sur ma prise de contact avec le genre en général. C'est en 1995 que je tombe (conscentant) dans les griffes du P&C totalement par hasard en louant le fameu disworld au vidéo-futur du coin qui louait alors des jeux (en passant,  je ne pense pas que cette pratique etait légale, même à l'époque).Pourquoi ai-je loué Disworld ? Seulement parceque la jacquette m'a plu ! et oui, là sont les avantages de la location, on prend plus de risque. J'ai pris mon pied tout un aprem et le lendemain mon père m'achetait le jeu ... J'ai une tendresse toute particulière envers ce jeu qui m'a mis le pied à l'étrier sur un genre qui allait devenir l'un de mes favoris et qui surtout m'a fait découvrir l'univers délirant de Pratchett, pour ces deux raison je remerci du fon du coeur Psygnosis. Je ne vous ferait pas la liste des P&C que j'ai enchainé par la suite, vous les connaissez certainement tous et surtout vous n'en avez surement rien à foutre.

Blazing Dragons, donc, est sortit en 1996 sur PS1 et Saturn. Depuis le temps, vous vous doutez bien que mes souvenirs sur le scénar ne sont plus de toute première fraicheur, mais je me souviens tout de même de l'essentiel. Nous incarnions alors Flamèche, inventeur de génie à la cour du roi voulant devenir un chevalier de la table carrée (oui oui) afin de gagner le coeur de flamme , la dragonne hyper sex. Je me souviens d'humains belliqueux et de gentil dragons et non l'inverse. Je me souviens de texte et voix intégralement en français, d'énigmes géniales et d'un univers empruntant pas mal à la légende Arthurienne mais je me souviens surtout des heures de fun procurée par ce petit bijou de Cristal Dynamics ! Légende Arthurienne, Humour digne des monthy python agrémenté de jolies graphismes aux couleurs chatoyante ...J'ai envie d'y rejouer tiens !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
[Retro PS1]

Site de fouilles archéologeek

 

Participant à de fréquentes fouilles archéologeek dans les cash converters des alentours , il m'arrive parfois de me perdre dans quelques failles spatio-temporelle. et c'est lors de ses voyages dans le temps, que je me rend souvent compte que certains jeux semblent avoir déserté mes souvenirs malgré  de purs moments de plaisirs en leur compagnie. Mais il suffit de poser les yeux sur la jaquette d'un tel jeu pour être assailli d'un flot de souvenir nous faisant dire : "Ahhhh je me rappelle ! j'adorais ce jeu , fallait faire ceci , et puis faire cela ..."  Et c'est ce qu'il m'est arrivé il y a peu avec Magic carpet des studio Bullfrog.

L'un de mes studios préféré toute génération confondue

Le studio Bullfrog ,à l'époque ,synonyme d'excellence ( pour moi en tout cas ) m'a procuré parmi mes plus belles heures de gamer sur PC ( Dungeon Keeper , populous , theme park/hospital , syndicate wars ...). Molyneux , le fondateur du studio était à l'époque encore loin du star system et parvenait à nous pondre des jeux parmi les plus chronophages ayant existé.

Quand Peter faisait de bons jeux ...

Et croyez moi , Magic Carpet , il m'en a volé des heures de ma vie ! ( faut dire que j'étais consentant ) . Nous incarnions , alors , un sorcier sur son tapis magique , et comme dans tout jeu Bulffrog qui se respecte , la gestion et la stratégie occupait une place de choix dans son gameplay. Notre but était , en effet de bâtir un château de plus en plus imposant afin de convertir la population locale à votre cause , tout en éliminant la concurrence . Les créatures détruites libéraient de la mana vous permettant de construire ou améliorer votre château.

Ce jeu , sorti en 1994 ( j'avais 12 ans bordel ! ) m'a vraiment rendu accroc ! Totalement chronophage , la bulffrog touch opérait à merveille. son gameplay au petits oignons couplé à cette ambiance orientale trop peu utilisée à mon gout dans les jeux-vidéo sont parmi mes plus beaux souvenir de joueur.

 

 

A noter que le jeu est dispo sur le psn.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
[Retro PS1]

Avant l'ère de la 32 bits la peur vidéo-ludique m'était totalement inconnue ! Et pourtant , à cette époque j'étais plutôt du genre à dormir la lumière allumée après  avoir vu Evil Dead , vous savez ? Le film qui fait si peur mais aussi très rire une fois acquis un certain age  ...J'éviterai de parler de l'exorciste qui avait le pouvoir de tripler le nombre de couette nécessaire pour m'endormir et me faisait travailler mon apnée. Oui je suis un froussard et j'ai souvent joué au spéléologue sous ma couette après un bon film d'horreur. Sans peur et sans reproche , tel n'était donc pas ma devise.

Une couette et de la lumière , la panoplie du froussard

Après ce genre de nuit où  l'égo prend un sérieux coup de griffe à la freddy kruegger , il était rassurant pour moi de retrouver , mario, sonic ,alex kidd et compagnie ! Ces univers enfantins , empreint de poésie , ou le rouge sang est remplacé par le rose bonbon , où même les méchants sont KAWAIIIIIII . Mes consoles étaient mon sanctuaire contre la peur , mon havre de paix , ma barrière contre les couettes qui triplent ! Avoir peur en jouant c'était semble-t-il réservé au PCiste . Nous les consoleux , si nous voulions connaitre la peur , nous n'avions d'autre choix que d'enfourner une VHS dans le magneto ...

Puissants antidépresseurs et combattants de la peur

Et pour être tout à fait franc , la peur en jouant , je n'y croyais pas trop ... Pour moi jouer à avoir peur se limitait à se raconter des histoires terrifiante avant le coucher , ou bien à faire comme si joe l'indien existait vraiment dans la foret jouxtant notre maison  ...

éternelle icône de la peur

Mais en 1995 Arrive un jeu sur PS1 sur lequel la presse spécialisée de l'époque est unanime sur sa capacité à nous foutre une trouille monstre ! LE jeux qui vous fait rallumer la lumière et éteindre la console : DOOM ! D'abord moqueur , je me dis que les testeurs de joypad sont des lavettes , Mais au vu des autres test des autres magazines , le doute s'installe ... Et si la peur ( la vraie ! Pas celle de perdre un crédit ) existait vraiment dans le jeu-vidéo ? Il me faut expérimenter la chose.

Quelques jours plus tard , DOOM est mien !  Je regarde la boite d'un air de défi , jetant un oeil aux graphismes derrière la boîte ...Mouais ! Pas convaincu du tout ! Le sang je connais , j'ai joué a Splaterhouse hein ? et j'ai même pas eu peur !

2H plus tard , mes mains sont  moites, ma console éteinte et la lumière allumée ...DOOM wins ! Mon sanctuaire n'est plus ! mon havre de paix est envahi de pleurs de bébés qui me glace le sang ! Ma console , dernier bastion contre la peur , viens de tomber ! Je suis groggy par tant de maitrise dans l'art de foutre les chocottes !

ID software à tout compris ! Point de scénar alambiqué , des PNJ ? pour quoi faire ? Non , juste vous , les monstres et ces bruitages qui semblent avoir été directement enregistrés en enfer ! Le tout couplé à cette vue subjective à la 1ere personne qui vous happe littéralement dans cet univers infernal . Doom restera gravé dans mon esprit comme le premier jeu ou le : " A TAAAAABLE" de maman était vécu comme une véritable libération ! Je n'avais , dès lors , plus aucune confiance en mes consoles ! Et la suite me donnera raison ( Resident Evil , Silent Hill...) .

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
[Retro PS1]

Il est de ces jeux , dont le genre en lui même ne vous attire pas des masses . Ce jeux qui habituellement , peinent à s'attirer vos faveurs malgré une esthétique léchée , un gameplay aux oignons ( frit c'est les meilleurs ) . Non ! Rien à faire vous n'y toucherez pas  car ce n'est pas votre genre... Mais voila qu'un jour vous prenez la manette un peu au hasard chez le cousin , le pote ou le marchand du coin et PATATRAC ! Vous tombez amoureux d'un jeu dont le genre vous débecte ! C'est un peu comme tomber amoureux d'une blonde si vous aimez les brunes .

Et c'est ce qui m'est arrivé avec Destruction Derby :

 

 

Les jeux de voitures et moi :

Les jeux de ouatures , j'aime pas ça ! Mon truc à moi c'est sauver des princesses , manger des champignons  et faire du level up avant d'aller poutrer le boss du coin. Loin de moi l'idée de dénigrer les amateurs de ce genre , mais j'ai du mal à rester concentré en enchainant les tours de pistes, que le jeu soit arcade ou simu je m'y ennuie très vite ! Seul psygnosis et son destruction derby ont réussi à me faire sortir le porte feuille pour brûler de la gomme .

 

1er contact avec le jeu :

 

La ps1 sortie depuis quelques temps déjà , m'attire. Mais fidèle à mon harem qui se compose de SNES , néo-géo et Megadrive. Cela dit , je parviens à fermer les yeux sur les avances de la belle dame grise ( toshinden ...LOVELY ). J'ai en effet de quoi voir venir avec donkey kong country , Viewpoint , et burning fight tournant en boucle à la maison ... Mais un jour  , au géant casino du coin , la madre au rayon charcuterie , moi même comme toujours au rayon jeux-vidéo , je m'aperçois , chose rare, que la borne PS1 est libre avec la démo de ...DESTRUCTION DERBY !

 

Mes sensations et autres pulsions destructrices :

 

Je hais les jeux de courses ! Ridge racer ne me fait ni chaud ni froid , et je ne comprend pas les heures passées par mon père sur monaco gp megadrive . Mais pourtant ce jour là , un jeu de course venait de me convaincre définitivement qu'il me fallait cette PSX ! Bon dieu ! Imaginez donc un jeu de course ou la destruction est le maitre mot ! Des carambolages de fous furieux ! la tole qui vole , le commentateur en délire lorsque vous faites faire un 360 à votre adversaire ! et ce mode arêne ou l'on oublie TOTALEMENT l'aspect course pour laisser place a nos plus bas instinct ! LE PIED ULTIME ! Depuis ce jour , je n'ai cessé de réclamer la playstation avec destruction derby ! Ce jeu , qui , pour un temps m'aura fait ranger au placard mes épées , potion de vie , et autres champignon pour brûler de la gomme comme papa !

DESTRUCTION DERBY I LOVE YOU SO MUCH FOREVER !!!!!!!!!!!

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Destruction Derby
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

LordGenome's Mansion

Par LordGenome Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 14/01/12 à 11h08

Pour le plaisir de partager mes passions ...Rétrogaming , jeux-vidéo , mangas, animes, cinéma, romans et football .

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris