Création de jeu vidéo étudiant

Par LoicR Blog créé le 26/03/12 Mis à jour le 16/05/12 à 19h24

Etudiant à l'ENJMIN, venez découvrir l'envers du décor du développement de jeux étudiants. Qui fait quoi, et comment?

Ajouter aux favoris
Signaler

Voici l'interview du parcours de Mélanie, game designer sur le jeu étudiant Mamacocha, en développement à l'ENJMIN (école nationale du jeu vidéo). Sans plus attendre:

Loïc: Alors tout d'abord, on va commencer par une petite introduction. Quel a été ton parcours avant d'arriver à l'ENJMIN?

Mélanie: J'ai eu un parcours assez classique, complètement éloigné du monde du jeu vidéo. Après mon bac et quelques errements, j'ai commencé une licence en économie en 2008 que j'ai terminée en 2011. A l'époque, je n'aimais pas du tout ce que je faisais en cours et du coup j'ai commencé à travailler sur des petits projets de jeu vidéo amateur, sur mon temps libre et en équipe. Puisque je n'avais pas de compétences techniques et que je ne sais pas particulièrement manipuler le crayon à dessin, j'étais en charge des règles du jeu.

C'est donc à ce moment là que tu as commencé à trouver un intérêt pour le game design?

En réalité, je ne savais même pas qu'il existait un véritable domaine du game design (GD) et encore moins des formations pour devenir GD. Un ami m'en a fait part un jour et je me suis dit que j'allais faire mon object, que j'allais me ré-orienter vers cette passion. J'ai donc passé le concours de l'ENJMIN en 2011 et j'ai été prise!

Quel est le rôle, concrètement, d'un GD? Est-ce que c'est le "créateur du jeu" comme on pourrait le penser?

Le GD est celui qui détermine les "règles du jeu", il peut être à l'origine du pitch initial mais c'est un travail d'équipe. En fonction de la taille de l'équipe, il peut s'occuper du level design en plus, de l'univers du jeu, du scénario...

Et au sein de Mamacocha du coup quel est ton rôle?

Et bien, je suis en charge de tout cela, j'essaie en plus de communiquer mes idées aux autres via le chef de projet (toi!) et les réunions. Cela passe donc par beaucoup de level design puisque Mamacocha est un jeu de plateformes qui se joue également dans les airs. Il y a tout un équilibre à trouver pour la mécanique du vent, son interaction avec les éléments du décor et Dana...Je dois proposer des éléments de gameplay sans trop partir dans des délires infaisables soit techniquement, soit en terme de temps. (Loïc: Mamacocha doit être fait en 3 mois)

Pour finir, quels conseils pourrais-tu donner à des aspirants game designer, qui rêvent de travailler dans le domaine?

Hum...le plus important est de savoir formaliser ses idées et ses pensées. On peut tous avoir des idées mais si on ne peut pas les communiquer...elles sont inutiles! Il faut donc savoir mettre à plat , clairement, la vision qu'on a et réussir à la transmettre à l'équipe. Et puis jouer à des jeux, se tenir au courant.

Okay, merci pour tes réponses et à bientôt!

Pour voir la genèse du projet, cliquez sur la précédente interview de Mélanie.

Suivez le blog et mon twitter pour rester à l'affût des prochaines interviews, artworks ou autres articles!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

"Créer un jeu vidéo", une pensée que chaque joueur a du avoir au moins une fois dans sa carrière vidéoludique. A l'heure où le développement "indé" commence à exploser et prendre sa petite place à côté de superproductions de gros studios, une 3e mouvance prend aussi son essor : les jeux étudiants.

 

A travers des compétitions comme l'IGF aux USA par exemple ou encore Hits Playtime en France, plusieurs jeux créés par des étudiants ont vu le jour. Ce blog a pour but de suivre le développement complet d'un de ceux sur lequel je travaille : Mamacocha. 

Il contiendra anecdotes, secrets de fabrication, making-of, artwork, interviews...bref, le développement d'un jeu vidéo de A à Z, comme si vous y étiez!

Vous pourrez poser toutes vos questions, sur nos parcours, comment entrer dans ces écoles de jeu vidéo, qu'est-ce qu'on y fait concrètement...sans langue de bois ni NDA.

A vous!

Archives