Premium
Nom de Zeus

Nom de Zeus

Par Locutus Blog créé le 03/03/10 Mis à jour le 17/04/15 à 19h26

Ajouter aux favoris
Signaler
Bouquins et autres BDs

Aaaah.... Les Livres dont vous êtes le héros, que de souvenirs de collège avec les potes durant les récrés. Un livre,  deux dés, un crayon et une gomme et à nous l'Aventure.

Un crayon (taillé à la hache cela va de soi) avec une gomme au bout (plus pratique que la grosse gomme) et deux dés à 6 faces, voilà votre équipement.


Avant tout, il faut remplir la Feuille d'Aventure. On lance un ou plusieurs dés pour déterminer sa Force, son Endurance (appelée aussi points de Vie), sa Chance et, parfois, comme dans Le Manoir de L'Enfer, son maximum de Peur (oui, on peut mourir de peur). L'introduction nous indique si on commence avec des objets : épée, pièces d'or, sac à dos, parchemin porno, pierre à affuter, poêle, bourse vide,etc....

Les plus prévoyants recopiaient la célèbre Feuille d'Aventure ou, grand luxe, la photocopiaient

 

Et comment ça marche ? J'essaies de lire, mais je comprends rien...

En fait, ces livres sont découpés en chapitres numérotés (400 en général pour cette série, parfois plus). Le lecteur lit le premier chapitre, à la fin de celui ci, il y a plusieurs actions possibles avec les numéros de chapitres correspondants. Suivant son choix, le lecteur saute de chapitre en chapitre et ainsi "construit" son aventure.

Paumé ? Un exemple ? Ok !


Chapitre 1 - Vous vous trouvez face à l'entrée des locaux de Gameblog. Vous voyez un bouton d'interphone. Que faites-vous ?
Vous sonnez ? Allez au chapitre 201
Vous vous dîtes, après réflexion, que ces gens-là sont des oufmalades et qu'il vaut mieux essayer de longer la rue pour trouver un autre passage ? Dans ce cas, rendez-vous au 57

On choisit de sonner, tant pis. Direction le 201

Chapitre 201 - Vous appuyez fébrilement sur le bouton de l'interphone. Un bourdonnement se fait entendre, puis plus rien. Vous entendez des pas venant de derrière la porte. Vous pouvez attendre que l'on vous ouvre, dans ce cas rendez-vous au 42. Ou, vous remémorant l'affaire de Cologne, vous restez prudent  et décidez de fuir à toutes jambes. Dans ce cas, allez au 351.

On est poli, alors on attend. Donc, go to 42

Chapitre 42 - La porte s'ouvre, vous transpirez à grosses gouttes, ouf, ce n'est pas Rahan avec son sac à dos, mais Poufy qui vous accueille. Vous respirez un bon bol d'air salvateur, que d'angoisse pour rien. Vous décidez donc de suivre Poufy en allant directement au 56.

Et ainsi de suite...

Ca va mieux ? Bon, passons à la résolution des combats

Les combats se règlent à coup de dés.

Exemple : on rencontre un troll avec 10 de force et 14 d'endurance. Le joueur a force 11 et endurance 16 (souvent les joueurs, du moins au début, ont plus que la plupart des monstres, histoire de ne pas crever au bout de 3 chapitres). La description dans le chapitre détermine si le premier jet de dés est pour le joueur ou le monstre. Disons que le joueur est surpris par le troll, donc le troll attaque en premier.

On lance 2 dés et on ajoute la force du troll. On fait de même pour le joueur, le résultat le plus fort l'emporte et inflige un ou plusieurs points de dégâts à l'endurance du malheureux. Celui arrivant  à 0 d'endurance, crève. Bien évidement, au joueur de ne pas tricher ! Il y a des variantes pour le déroulement des combats, suivant les livres.

Les dés servent pour certaines situations : éviter une chute de roches avec la chance.

Lancez deux dés, si le résultat est inférieur ou égal aux points de chance du joueur, celui-ci évite les rochers, sinon, il les prend sur la tronche et, par exemple, perd un point d'endurance. Bien entendu, on peut regagner des points de vie avec des rations, du repos dans une bonne auberge ou autre.


La petite histoire

Tout ceci a commencé en 1982 chez nos amis Grands-Bretons avec "The Warlock of the Firetop Mountain" et la collection Fighting Fantasy. Chez nous, c'est en 1983 que parut ce livre fondateur sous le nom : "Le Sorcier de la Montagne de Feu", la collection, quand à elle, se nomme Défis Fantastiques.


A noter que ce titre évoque Le Seigneur des Anneaux, par besoin de vous faire un dessin je pense :p

Cette série fut créée par Steve Jackson et Ian Livingstone.

Steve à gauche et donc Ian à droite.

Ces deux hommes ont un parcours plutôt sympathique :

Ils ont fondé Games Workshop en 1975, célèbre pour ses figurines et jeux Warhammer et le magazine White Dwarf en 1977, consacré aux jeux de rôle et ce qui gravite autour.

Livingstone fût président du conseil d'administration de Eidos.

Jackson a crée une autre série de LDVELH : Sorcery! (Sorcellerie ! chez nous), j'y reviendrai prochainement.

Pas mal non ? C'est britannique.

La prochaine fois, nous verrons les livres, gardez vos dés en poche.

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

Locutus
Signaler
Locutus
Aaaargh !! Tu m'as découvert, je suis un Locuste infiltré :P

J'aimerai bien participer à GoW2, mais ma 360 est dans les choux et une nouvelle box n'est pas encore rentrée dans mes plans financiers. Ce n'est que partie remise, avec Gow3 par exemple ?
Mikadotwix
Signaler
Mikadotwix
A merde, je suis tellement accro au hachage de locuste, que j'en écorche ton pseudo :)
D'ailleurs il me semble t'avoir branché pour jouer avec nous?
Locutus
Signaler
Locutus
Edit : @Mikado, tu as vu comment tu as orthographié nom pseudo ? Si ça c'est pas de la déformation professionnelle HAHAHAHAHA. Tu vas finir par me flinguer. :P
Locutus
Signaler
Locutus
Je suis bien passé à côté de la Nes et de la Megadrive à l'époque mon cher Mikado. On ne pouvait malheureusement pas tout faire. :(

Reste à l'écoute, j'ai beaucoup de choses à partager.
Mikadotwix
Signaler
Mikadotwix
Locustus, tu vas me haïr. Je suis passé complètement à côté de ce loisir :(
Locutus
Signaler
Locutus
Yeah ! Merci Parodius; J'ai pas mal de trucs à présenter en bouquins, jeux de plateau (assez peu au final) et puis tiens, figurines. Je n'y avais pas pensé. Les prochaines semaines vont être lourdes :)
Parodius
Signaler
Parodius
AH ! Enfin un article réalisé par un mec de gout sur Gameblog ! La classe ^^ ! Les rôlistes vaincront ;)
Steve est mon héros... Rien que pour la co-création de Games Workshop, le mec mérite une médaille !
Perso les LDVELH, j'ai du en faire une 50ene... Mais ma collection en compté beaucoup plus. Je suis vite passé à l'étape supérieur avec l'Oeil Noir (évolution logique), puis l'Appel de Cthulhu pour le jeu de rôle Hardcore et Warhammer pour le Wargame fantastique.

Halalalalala, et dire qu'aujourd'hui les djeunz ce paluchent sur des FF-XIII et autre Dragon Age... Et l'imagination bordel !?!

Allez hop ! Blog ajouté au favoris ^^
Karas
Signaler
Karas
Miam ! :P
Locutus
Signaler
Locutus
Ah Sorcellerie, j'ai souvent triché avec le grimoire, j'arrivais pas à me souvenir des formules magiques, mais, comme tu dis, mon cher Karas, j'en parlerai prochainement, mercredi si tout va bien. Demain, c'est mardi, le jour des raviolis et des Défis Fantastiques ;)
Karas
Signaler
Karas
Je me souviens encore de mes premiers titres : Le Marais aux Scorpions, Le Sorcier de la Montagne de Feu et La Citadelle du Chaos. Ces bouquins étaient la voie royale pour s'initier aux mécanismes des JdR et je leur dois énormément ! En effet, Folio Junior avait eu la bonne idée de publier la série de L'Oeil Noir qui proposait un vrai système de règles pour jouer en groupe ou en solo. On trouvait les coffrets dans les bonnes librairies et c'est ainsi que commença réellement mon voyage dans les contrées "rôlistes".

Quant à Sorcellerie, c'est vraiment l'une des meilleures séries :D Mais je te laisse le soin Locutus de nous expliquer le pourquoi dans un prochain post :)
Locutus
Signaler
Locutus
Tu as de saines lectures,, c'est bien :)
davidtur2003
Signaler
davidtur2003
Le labyrinthe de la mort...j'ai appris à lire dessus!!!!
Locutus
Signaler
Locutus
Content que cela te plaise, demain, on attaque les Défis Fantastiques.
IronYan
Signaler
IronYan
Waouh que de souvenirs !!!
Le nombre de livres dont vous êtes le héros que j'ai pu lire de Ian Livingstone...
Loup solitaire, Loup ardent, que du bon...
Merci pour m'avoir remémoré ces moments :D

Édito

Je ne suis jamais à l'heure ou presque. Rarement en avance,  souvent en retard.

Archives

Favoris