Le monde de Lock@rt
Signaler
Test (Jeu vidéo)

"Child of Light est un jeu vidéo de rôle et un jeu de plateforme développé par Ubisoft Montréal et publié par Ubisoft. Le jeu met en scène Aurora, une princesse prisonnière d'un monde alternatif. Dans sa quête pour revenir chez elle, celle-ci doit ramener le soleil, la lune et les étoiles, tenus captifs par la mystérieuse reine de la nuit. Aurora sera aidée dans sa quête par son compagnon Igniculus la luciole et d'autres improbables alliés. Le jeu est sorti sur WindowsPlayStation 3PlayStation 4Wii UXbox 360 et Xbox One en avril 2014. Le jeu utilise UbiArt Framework, un moteur graphique d'Ubisoft précédemment utilisé pour Rayman Origins ainsi que pour sa suite, Rayman Legends."

 

LA LUMIERE

Découvrir Child of light c'est un peu comme se plonger dans un monde féerique, soupourdré d'un soupçon de combats "oldschool". Un mélange détonnant qui rappel les codes des "vieux" RPG pour ravir les fans du genre. 

Vous incarnez une princesse du nom d'Aurora, qui se réveille dans un univers sombre et inconnu...De là, vous commencerez à exploré ce vaste monde qui révélera bientôt le but de votre venue en ces lieux.

Je ne vais pas m'étendre d'avantage sur l'histoire mais plutôt m'attarder sur le rendu et le gameplay: 

  • Sorti en 2014, Child of light est un rpg en 2D lissé de graphismes somptueux qui donnent l'impression de se déplacer dans des tableaux couleurs pastels. On s'attarde facilement dans certain lieu afin d'admirer les décors et l'animation qu'offre COL (Child Of Light). Il est facile de passer par l'admiration que par l'envie d'évoluer dans ce monde qui renferme bien des secrets. Que ce soit par son aspect visuel ou par son scénario, COL force le respect sur sa réalisation globale. 
  • De même, les dialogues sont transcrits en vers afin de donner le ton poétique de ce comte virtuel. La bande son est entièrement joué au piano par Coeur de Pirate, artiste dont le talent n'est plus à vendre, ce qui donne une ambiance mélancolique et onirique.
  • En ce qui concerne les combats, Ubisoft propose un traditionnel tour par tour, avec une jauge ATB ou vous verrez évoluez votre personnages (ou ennemis) vers sa prochaine action. Il est donc facile de constater un aspect également stratégique pour mener à bien vos affrontements. Les protaganistes sont dotés de pouvoir spécifiques: pour exemple, Aurora utilise la magie de lumière afin de frapper plus fortement les ennemis obscures. 
  • Ce sont en tous ces points que COL a ravis mon âme de gameur, mais quelques points sombres s'ajoutent malheureusement...

 

LES TENEBRES

 Même si beaucoup d'attraits font que Child of Light est un excellent rpg, il y'a tout de même quelques ombres qui ternissent  cette oeuvre.   

 

  •  Il est vrai que les versions dématérialisées sont de en plus en plus courantes sur le marché du jeux vidéo mais pour moi c'est un point négatif. En effet, COL est uniquement disponible en DLC...Même si  le pack collector contient du "lourd", je déplore un peu que la version disc ne soit pas de mise car il est pour moi "important" que le support soit matériel pour  les collectionneurs, les revendeurs/échangeurs mais aussi pour le côté "rassurant". En effet, si votre support (console) rend l'âme, il est difficle de conserver votre jeu. Certains diront que c'est un peu dommage d'en faire un point négatif mais pour ma part c'est assez contraignant...
  • Je reviens sur les dialogues posés en vers qui au début charment mais qui au bout de quelques heures deviennent vite lassant. J'ai fini par passer certains dialogues en "spammant" la touche "A" de ma manette afin d'éviter de m'attarder sur des conversations peu essentielles. Même si j'approuve totalement l'idée, je pense qu'Ubisoft à  voulu trop forcer sur les poésies que citent les Héros ou PNJ tout au long du jeu. Un ton rébarbatif qui entrave un peu le rythme du jeu...
  • Petit retour sur le systéme de combat: on trouve parfois des ennemis qui limitent nous empêchent d'effectuer une action. Je vous ai expliqué que COL propose un systéme d'ATB visant à effectuer vos actions au tour par tour: la jauge de combat évolue seule ("attente") et se stop au moment d'accéder à vos commandes afin de sélectionner vos attaques, vos objets ou encore changer de personnages. Une fois l'une de ces actions sélectionnées, vos ennemis, qui se trouvent aussi sur la fin de la jauge, peuvent annulé votre attaque si celle ci demande plus de temps à se déclencher que l'action de votre adversaire. Il est donc parfois difficile d'effectuer une magie demandant du temps vu que vos ennemis vont généralement bien plus vite que vous. Effectivement, il est possible de ralentir vos assaillants en leur infligeant des magies/potions qui les ralentiront ou encore booster vos tours d'action avec ce même procédé. Une fois que vous aurez terminé le jeu, une partie "+" est disponible laissant à votre disposition vos levels et objets gagnés avec votre partie précédente. Mais vous constaterez que les ennemis sont devenus bien plus fort et leur vitesse d'action est vraiment difficile à contrer...Un challenge qui plait mais qui est vraiment mal dosé.
  • Je vais terminé avec le scénario qui est l'un des points fort du jeu, mais qui manque  d'explications, ou plutôt reste assez flou pour la plupart d'entre nous. Sans faire de spoil,  Aurora est elle réellement "enfermée" dans le monde dans lequel elle a évolué? Ou Aurora revient elle parmis les "vivants"? Pour ma part, le final manque de précision sur le devenir d'Aurora...

 

 POUR CONCLURE

Ne vous y trompez pas, Child of Light est un RPG de qualité qui malgré quelques imperfections demeure une référence sûr. Que l'on soit adepte ou amateur du genre, il est facile de se laisser séduire par le titre d'Ubisoft. Vous plongerez, l'espace de quelques heures, dans un monde somptueux et féerique. 

[email protected]

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Himuo
Signaler
Himuo
Egalement sorti sur Vita un peu plus tard dans une version qui a été critiquée pour son frame-rate mais pour l'avoir fait sur cette console je n'ai vraiment pas eu de souci avec ça.

Archives

Catégories