Pixel Over

Par Lighto Blog créé le 25/10/13 Mis à jour le 10/04/14 à 14h47

Actus, tests, dossiers et bien plus encore.

Ajouter aux favoris
Signaler
Dossiers (Jeu vidéo)

| 1 Remettons les pendules à l'heure -

Précurseur de la 3D dans les salles d'arcade et toujours au top en matière d'innovation dans la conception de son hardware, il est incontestable que SEGA fut un grand visionnaire du jeu vidéo. Aujourd'hui, j'ai l'honneur de revenir sur la défunte et célèbre Dreamcast. Nous allons voir ensemble que la firme d'Haneda avait bel et bien une génération d'avance sur tous ses concurrents ...

La Dreamcast est sortie au Japon le 27 novembre 1998, ainsi que dans le reste du monde au cours de l'année suivante. A l'époque, elle succèdait officiellement à la Saturn et représentait pour SEGA leur ultime chance de s'imposer face à ses rivaux : Nintendo et Sony. On oublie souvent que la Dreamcast appartient (au même titre que la PS2, la Gamecube ou la XBox) à la sixième génération de console (j'insiste sur ce fait très important).

Véritable révolution technique pour son époque, elle corrigeait tous les défauts de sa consoeur 32-BIT, avec notamment, une conception de software déconcertante de facilité, grâce à un OS conçu spécialement par Microsoft : Windows CE. Cela permettait par ailleurs le portage aisé des jeux PC sur la console. Mais la grande particularité de la Dreamcast est avant tout son ouverture complète sur l'Internet !

| 2 Des graphismes d'une beauté exceptionnelle -

Non, je n'exagère pas du tout. Je ne parle  pas en tant que fan boy frustré, mais bel et bien en tant que rédacteur objectif : La Dreamcast était un monstre en puissance. Dire le contraire, reviendrait à renier la vérité. Et pour appuyer mon opinion, je citerais bien évidemment Shenmue. Paru en 2001, il s'agit très certainement du soft qui a le mieux exploité les capacités technique de la Dreamcast. Qui d'autre que Yû-Suzuki a eu un souci du détail aussi développé au cours de ces denières années ? Encore aujourd'hui, en 2014, les textures du jeu sont d'une netteté telle, qu'elles rivaliseraient presque avec les produtions HD de la génération actuelle !

Et si vous pensez que je vais trop loin dans mes propos, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous afin de constater le talent du talentueux maître de la 3D, Yû Suzuki. Ho, et j'aimerais préciser que c'est en 1080p s'il vous plait (oui, c'est possible si vous arrivez à vous procurer le matos nécessaire pour convertir le signale vidéo par défaut). La Dreamcast est en effet, la seule machine de sa génération a pouvoir gérer un affichage aussi distingué et sans allisasing. Grâce aux câbles VGA, il est même possible de jouer sur nos écran plats sans perdre en qualité graphique  !

Essayez donc de brancher une PS2 sur vos écrans HD et vous allez de suite constater la supercherie de la propagande Sony, qui revendiquait une machine supuissante capable de commander des missile nucléaire... Et j'en passe.

| 3 La démocratisation du jeu en ligne sur consoles de salon -

"Plus de 6 milliards de joueurs"

C'était le slogan markerting de la Dreamcast en Europe. En effet, SEGA avait pour ambition de miser avant tout sur le plaisir du jeu online. Et ils avaient raison ! Internet s'est rapidemendt démocratisé avec l'arrivée de l'ADSL, mais hélas pas assez vite pour sauver SEGA. Un problème de timing qui a imanquablement joué contre la firme, sachant qu'avant cela le surf sur internet était facturé au même titre qu'une communication téléphonique ... Pas du tout pratique et très onéreux !

A l'instar du XBox LIVE ou encore du PSN et du WiiWare, la Dreamcast disposait déjà de ses propres portails Internet : Le Dream-arena (en europe) et SEGANET (aux states).

Via ces plates-formes, il était possible de cheker ses mails, lire la fiche d'un jeu et même de consulter le tableau des derniers meilleur score effectué par les joueurs du monde entier sur divers titres, tel que Street Fighter : Third Strik !

S'informer de l'actualité mondial, passer des commandes de jeu en ligne et bien sûr le surf sur internet, faisaient partie des nombreux services que proposait la Dreamcast. Mais le top du top était bien sûr le jeu en réseau avec les joueurs du monde entier ! Quake III et Phantasy Star Online étant les meilleurs exemples à citer. Equipé d'un simple modem de 33kbps, il était plus comfortable de jouer sur Dreamcast que sur PC ou les lagues étaient légion !

SEGA avait également pour ambition de commercialiser un disque dur compatible avec son hardware dans le but de vendre des jeux sous forme dématérialisé et dans un même temps, proposer du contenu additionnel pour les jeux vidéo (bien qu'il était déjà possible d'en d'obtenir gratuitement pour Skies Of Arcadia ou Sonic Advanture via le système de stockage sur VMU).

Encore une fois, ce sont des idées qui ont été très largement recyclée par Microsoft et Sony pour leur XBox 360 et PS3. Les DLCs, la distribution de jeux dématérialisé en ligne (que ça aie plus ou non) et surtout : le jeu en ligne !! A dire vrai, c'est le moteur même de la génération actuelle, c'est même devenu un standard incontournable !

| 4 Un hardware original et travaillé -

La Dreamcast disposait d'un pad pour le moins originale. C'est en effet la première à proposer de gâchettes analogiques de grande qualité et d'une précision sans égale. Très efficace pour les jeux de courses ou de simulation. Des gâchettes qui ont été reprises à l'identique par Microsoft pour les inclure sur leur pad XBox et XBox 360 !

Il en va de même pour le stick analogique situé en amont du pad, aussi calqué sur la manette Dreamcast (Et devinez quoi, le pad 360 est reconnu le plus ergonomique du marché).

Enfin, venons-en au VMU (Visual Memory Unit) : Cette petite cartouche enfichable dans la manette fait non seulement office de carte mémoire, mais comporte également un petit écran LCD sur lequel il était possible de consulter des informations en cours de jeu. Il était aussi possible de s'en servir comme d'une petite portable pour jouer à des mini-jeux téléchargés sur Internet, certain d'entre eux étant même compatible avec des jeux sur Dreamcast !

On peut dire que le concept a été largement repris par Nintendo et sa WiiU, quand on se penche sur le fameuse tablette multi-fonction. Evidemment la technique est beaucoup plus poussé et les possibilités dépassent de très loin ce que proposait SEGA !

N'omettons pas les divers accessoires de la Wii sur la génération précédente qui ont certainement été inspirés du succès des divers périphérique sur Dreamcast, tel que la canne à pêche, le karaoké, le tapis de danse ou encore le Dream-eye dont Sony s'est forcément inspiré  pour créer son Eye-Toy.

C'est peut-être qu'une impression, mais j'ai toujours le sentiment que SEGA est relayé à la dernière place lorsqu'on parle de rétro-gaming et d'innovation. Quand on parle du passé, on préfère se remémorrer de leur échecs plutôt que de leur moments de gloire, pendent que Sony est exalté alors que ce dernier s'est contenter de copier ou de voler ce que les autres avait déjà déjà créer (le design de la PS2, les gachettes L et R ou encore le PS-Move). Je n'ai aucune sympathie envers cette société qui a fondé le succès de ses consoles de jeux sur des mensonges !

Ajouter à mes favoris Commenter (55)

Commentaires

helldiablo
Signaler
helldiablo
Lighto : je te soutiens entièrement sur ton discours. La ps2 ne s'est vendue au début que sur de la pub mensongère, quand Sega lui développait des perles sur sa console sans tricher.

Les premiers jeux sortis sur ps2 ne valaient pas grand chose et étaient pour la plus part moins beau que ceux présents sur Dreamcast. On pourrait d'ailleurs se demander comment elle s'est vendue cette ps2 qui finalement est un peu la Saturn de sony... une console difficile à programmer, sans hits au lancement, et des jeux de qualité qui peinent à arriver... 1 an après quand même...
CHR!ST M@S
Signaler
CHR!ST [email protected]
mouais...
Lighto
Signaler
Lighto
J’ai faillis frôler la crise cardiaque lorsque j’ai vu le nombre de notification sur mon profil… Je ne m’attendais vraiment pas à autant de réactions sur un premier article. Alors pour commencer, je tien donc à remercier chacun d’entre vous pour avoir pris le temps de me lire et surtout d’avoir laissé votre avis sur l’article !

Comme à chaque fois (et je m’y attendait un peu beaucoup) certain d’entre vous m’ont coller l’étiquette du fanboy rageux et aveugle qui ne jure que par sa marque. J’ai envie de dire qu’à partir du moment où l’on prend la défense de quelqu’un ou d’une cause, ou peu importe ce que c’est… On a forcé un parti prit !

J’ai peut-être été un peu vite en leur attribuant des mérites dont il ne sont pas l’auteur... Mais dans les fats, la Dreamcast a été un modèle pour la génération qui l’a suivit et c’est le message que le voulais faire passer à travers cet article…
Oui, internet sur les consoles ça ne date pas d'hier, (et j’ai pas oublié la Pipin de Apple)… Malgré tout la Dreamcast a tenté de démocratiser la chose et si la machine avait tenu jusque l’arrivé de l’ADSL, qui sait jusqu’où SEGA serait allé dans l’expérience online ! Je pense très sincèrement qu’ils auraient pu nous proposer quelque chose de très similaire à ce que Microsoft a fait avec le LIVE sur Xbox ! C’était parfaitement envisageable.

S’inspirer du DreamEye ne veux pas forcément dire que Sony a repris trait pour trait ce que SEGA avait créer avec son périphérique. De plus, le DreamEye n’était pas un simple outils de communication, il proposait aussi des mini-jeux, il y a par ailleurs des vidéos sur youtube qui en témoigne (après j’en sais pas davantage, mais c’est plus dans la veine de ce que peut faire une 3DS). Et dans tous les cas, c’est plus intéressent que la caméra créer par Nintendo pour la GameBoy. Donc je maintien ce que j’ai dit !

Que dire de plus ? Ah oui ! Je n’ai jamais critiqué la qualité des jeux parut sur PS2, donc ne m’attaquez pas sur ce que je n’ai pas dis, à moins que c’était une réponse au autres blogeurs/membres de Gameblog… Dans tous les cas c’est un débat sans rapport avec l’article, car je n’ai cité que les jeux online ET Shenmue pour les graphismes (qui au passage, était dix fois plus beau qu’un Metal Gears Solide 2 ou 3 huhu). Citer Shenmue en terme de qualité graphique, c’est pour dire que la Dreamcast en avait dans le ventre. Après, que ce soit sur un ou quatre GD-ROM, on sen fout j’ai envie de dire ! Ho, et n’oublions pas le souci du détail, dans ce jeu, s’il vous plait, c’est très important !

Enfin et pour terminer sur ce point : SEGA proposait peut-être peu de jeux « profond », mais le fun c’était clairement sur Dreamcast, quoi qu’on puisse en dire. La seul bécane qui s’en rapproche sur le plan ludique c’est la wii. Space Channel 5, Samba Di amigo, c’était des purs moments de bonheur à vivre entre amis et même en famille ! Le Light Phazer, ça date peut-être de l’aire NES, mais la canne à pèche et le tapis de danse alors ?

Pour le reste, concernant l’affichage de la console sur écran plat, le jeu online, etc… Je pense que les réponses ont été apporté dans les postes précédents, donc je vais pas revenir dessus.

Pour clore ce pavé, je reviens brièvement sur Sony et je dis que : Dans les faits, ils ont pratiqué une propagande mensongère avec la PS2 tout en faisant des promesses qu’ils n’ont jamais tenu. Peu importe si les bons jeux ont suivis par la suite, c’est pas eux qui les ont fait. La tendance était clairement du côté de leur machine, alors forcément les développeurs ont suivis. Pourtant c’était pas donné de développer sur la PS2. Alors temps mieux si vous aimez qu’on vous raconte des mensonges ou pire, qu’on vous trompe. Personnellement, je n’aime pas être prit pour un imbécile. Et ne me dite pas que ce sont les lois du markéting que de raconter des bobards pour vendre un produit, c’est comme dire que les lois sont faite pour être enfreintes.
S’ils se croyaient si fort et tellement sûr d'eux, pourquoi est-ce qu'ils se sont sentis obligé de balancer des cinématiques en image de synthèse sensé refléter les graphismes des futurs jeux en temps réel ? Même sur sa fin de vie, la PS2 n’a pas été capable de gérer une telle qualité d’image en temps réel !!

Ah, j’oubliais ! La conclusion de l’article, c’était pas de la haine, juste beaucoup d’amertume (et non je considère que ce n'est pas la même chose). J’ai joué sur la Play’ 1 et 2 comme vous tous, j’ai keafé la trilogie FF VII, VII et IX. En ce moment je me refait Starfox Adventure sur Gamecube et j’ai bel et bien une Xbox 360 qui siège non loin de la défunte Dreamcast...

Désolé pour les fautes de frappe ou d'orthographe, mais il est tard et je suis un peu fatigué ;)
franckiflowers
Signaler
franckiflowers
Raigyo : je dis pas le contraire, je voulais juste dire que la Dreamcast était ( est toujours ) une console de salon et que la plupart des joueurs jouaient sur télé. Après quelle garde une bonne résolution aujourd'hui sur un écran HD c'est pas trop important a mon sens. Ce qui était important c'est ce qu'elle proposait a l’époque sur une télévision normale et la pour ma part elle faisait pas mieux que la PS2 ou la Gamecube ou même la Xbox.
Ronin
Signaler
Ronin
Une précision au passage...le Dream Eye (dans les traces de la Gameboy Camera de Nintendo sortie début 98...Sega n'a donc rien inventé à ce niveau là) fut avant-tout conçu comme une réponse assumée aux webcams déjà largement démocratisées sur PC, quand l'Eye Toy (au concept différent conçu dés 99) s'est justement attaché à marquer sa différence en tant que contrôleur de jeu à part entière, et non comme simple outil de communication.
Ronin
Signaler
Ronin
Pourquoi chercher à défendre ? En empruntant cette posture, tu n'es pas le rédacteur objectif auquel tu prétends, tu deviens inconsciemment un fanboy zélé qui cède ouvertement au troll bas-de-gamme en guise de conclusion, en plus.

Pour moi, la Dreamcast était une bonne machine qui s'est simplement retrouvée avec le cul entre deux générations et qui n'aura su convaincre pleinement qu'une niche d'indéfectible hardcore gamers essentiellement amateurs de jeux de baston et plus globalement, d'arcade.

Face aux hits historiques de la PS1 (Gran Turismo, Crash Bandicoot, Metal Gear Solid, Final Fantasy, Tekken, Driver, FIFA, Silent Hill...), à ceux inoubliables de la N64 (Super Mario, Mario Kart, Smash Bros, Ocarina, Goldeneye, Banjo & Kazooie, StarFox, Wave Race, 1080°...) et aux mastodontes de la PS2, tous débarqués durant la première année d'exploitation complète du monolithe noire en Occident, entre fin 2000 et fin 2001 (Ico, Tekken Tag, SSX, Burnout, Devil May Cry, Gran Turismo 3, GTA III, FFX, Metal Gear Solid 2, Crash Bandicoot 4, Jak & Daxter, Silent Hill 2, Onimusha, Tony Hawk's 3, ATV, Fifa, Madden et j'en passe), et pour certains déjà beaucoup plus avancés techniquement que les standards Dreamcast (Gran Turismo 3, Devil May Cry, Final Fantasy X, Metal Gear Solid 2...), la console de Sega n'a jamais pu tenir la comparaison.

Et au final, ce qui prime sur une console de jeux, ce sont bien sûr les jeux.

Si je laisse à chacun la tâche difficile de déterminer quels jeux resteront comme les plus marquants entre Shadow of the Colossus, Persona 4, Okami, God of War, GTA III, Metal Gear Solid 3, Dragon Quest VIII, Ico , Kingdom Hearts, Devil May Cry & co d'un côté ; et Shenmue, Jet Set Radio, Soulcalibur, Ikaruga, Skies of Arcadia, Virtua Tennis, Crazy Taxi, Phantasy Star Online de l'autre, ce qui est certain, c'est que sans les Konami, Square, EA, Rockstar, Ubisoft, Activision et j'en passe, l'offre de la Dreamcast était beaucoup trop tronquée (trop de baston, de shoot them up, de beat them all, de jeux répétitifs au contenu rachitique car portés directement de l'arcade) pour interpeller une audience de masse.

Trop peu variée aussi pour faire de la Dreamcast autre chose qu'une relation intense mais passagère pour amateurs de high scores intégristes et de graphismes m'as-tu-vu...

Derrière la plastique tape-à-l'oeil d'un Crazy Taxi, il n'y a finalement pas grand chose et les bides cuisants rencontrés par Crazy Taxi 2 et 3 nous ont rappelé que comme énormément de titres surestimés sur cette console, pour le mec lambda, la quasi intégralité des jeux proposés - quand ils n'étaient pas directement importés du PC ou de la PSOne - dépassaient rarement le stade du bon coup d'un soir.

Bien sûr il y'avait des exceptions (les jeux pensés dés le départ pour la console comme Shenmue, Jet Set Radio, Skies of Arcadia), trop rares par définition. Alors non seulement l'actu était peu remplie vis-à-vis de ce qu'il sortait chaque semaine sur PSOne à l'époque, mais en plus, quand un titre Dreamcast voyait le jour, c'était rarement une expérience essentiellement solo (comme Crash Bandicoot, GTA, Metal Gear, Tomb Raider, Silent Hill, ou même Gran Turismo, des jeux très à la mode à l'époque), mais la plupart du temps un portage Naomi avec (j'exagère à peine) soit 5 circuits, soit un roster de 10 ou 12 combattants (quand on voyait le contenu démentiel des Gran Turismo 2, Tekken 3 et autres, faut avouer que les Sega GT, Soulcalibur et j'en passe semblaient plutôt radins), et avec pour ainsi dire quasiment aucun bonus à débloquer (Marvel Vs. Capcom 2 largement agrémenté pour son adaptation consoles était un peu l'exception qui confirmait la règle). Pas très motivant...
helldiablo
Signaler
helldiablo
@Azuko :

Tu écris :

""sauf que..... bhé après ça , la playstation 2 est arrivée.""

La Dreamcast est sortie le 27 novembre 1998 alors que la ps2 est quand à elle sortie le 4 mars 2000, soit 1 an et demi plus tard.
Et pour avoir vendu des consoles en magasin à l'époque, je peux te dire que le marketing sony a fait son effet. J'aurais du compter le nombre de fois ou les gens, bavant devant la Dreamcast, me disaient qu'il préféraient attendre la ps2... Une mouton attitude bien déprimante...

Pour bien comprendre, il faut savoir que la PS2 est alors annoncée révolutionnaire. Un bluff complet de la part de Sony en fait qui met le public dans sa poche avec des démos techniques à gogo et des annonces mensongères : 10x la puissance d'un PC, des jeux digne d'un film d'animation 3D au cinéma, capable de gérer le pilotage de missile militaire dernière génération etc... On remarquera également que la PS2 ne possède pas de camera , ni d'imprimante, ni de carte mémoire à écran ultra performant ...



""Malgré tout les efforts de Sega à proposer des jeux incroyablement fun et formidables. La ps2 a tout écrasé , grâce à l'énorme vague de jeux venant des tiers""

Je me dois de préciser que la première année il n'y eu quasi aucun jeu digne de ce nom sur ps2. Pire, le jour de sa sortie, on n'a eu droit qu'a un seul jeu : Fantavison, un simulateur de feux d'artifice, super ! Mais les moutons étaient au rendez vous pour se payer le lecteur de DVD le moins cher du marché!

Quand j'y repense, il y a eu un nombre incalculable de grands jeux sur Dreamcast, et ce sur une période de temps très réduite, durée de vie de la machine oblige. Pendant ce temps sony se pellait la banane en balançant des infos bidons 2 ans et demi avant le réel début de vie de sa ps2.
Le pire en plus, c'est que sony ne développe rien, mais alors rien du tout contrairement à Sega qui est avant tout un créateur de jeux.
sony a le don de s'approprier des licences dans l'inconscient collectif. gran turismo est un jeu développé par polyphony qui est un studio third party, il n'appartient donc pas à sony. Même chose pour god of war. Quand à tous les autres titres que tu as cité, ce sont des jeux d'éditeurs tiers.
Pour résumé, le succès de la ps2 se base sur un marketing et les jeux des autres.
helldiablo
Signaler
helldiablo
@ Azuko : NON PAS Capcom MAIS NAMCO !!! était le plus grand rival de Sega dans l'univers arcade , Ridge racer , Time crisis, teken ...
felicius
Signaler
felicius
Article de fanboy sans le moindre intérêt, renier de la sorte tout ce qu'on fait Sony et Nintendo avant eux, faut le faire...
spycal
Signaler
spycal
C'est vrai que l'ultime machine de Sega avait quand même de gros atouts et qu'il étaient largement suffisants pour que la Dreamcast rencontre un bien meilleur destin. De plus, si l'on compte les jeux marquants qu'elle a reçu (malgré l'absence de Square, d'EA et le soutien minimum de Konami !) en une si petite durée de vie (même pas 2 ans), je le répète sans cesse : bravo Sega !
gregagl
Signaler
gregagl
Jolie article mais en tant qu'ancien joueur de quake 3 arena sur PC et DC je me permet de te contredire car les maps était limité en nombre de joueur 6 je crois et même si ça tournait super bien pour une connections 36k ça avait tendance a laguer légèrement mais trop pour ce jeux.

Un truc incroyable pour l'époque était qu'il était possible de jouer PC Vs DC sur les serveur DC
Azuko
Signaler
Azuko
enorme erreur de ma part , j'ai écris Capcom au lieu de Namco. désolé pour la boulette

pour la petite histoire. Namco concurrençait férocement Sega avec ses bornes Systeme 11 et Systeme 12 proche de l'archi playstation 1 et moins couteuse que SEGA avec son Model 1 et model 2 .
Tonade
Signaler
Tonade
Ah la dream!!! Ma console favorite! Shenmue , monumentale ! Et que dire des partie de power stone!!!!!!?????? Soul calibur , MSR , la claque de jet SET radio et j'en passe tellement ! Un amour de console! Quand on regarde les visages de shenmue sony et les autres d'ailleurs n'ont pas beaucoup progressé. Quand on voit les visages de infamous sur ps4 ça fou les boules quand même.
tutus
Signaler
tutus
@Azuko
La leçon d'histoire est sympa mais ce serait pas plutôt Namco à la place de Capcom le rival arcade de Sega? Me semble bien quand même (pas verif mais de mémoire takken et ridge racer sont développés par Namco )
Alexkiddmw
Signaler
Alexkiddmw
@Raigyo Non mais tout ceux qui avaient une bobox "modifiée" pouvaient la passer en NTSC (avec Enigma ou je sais plus quel programme) et passer les jeux compatibles 720p. Et pour la PS2 il y avait des jeux jap en 1080i. Pour la GC il me semble qu'on pouvait forcer certain jeux PAL en 480p si on avait le cable YUV. Et pour la PS2 ok au début il y avait pas le choix 50hz/60hz, mais aprés il y avait des jeux qui le géraient comme Killzone par exp (mode 60hz et 16/9)
ASHdata
Signaler
ASHdata
Capcom, tekken, Time crisis, ridge racer dans la même phrase, y a rien qui t'inquiète ???
Révise tes classiques, hein ;)
Sinon la dreamcast est Une formidable console quoi qu'on en dise !
Et pour avoir la mienne brancher en Vga sur un écran full hd, je vous invite juste à lancer soulcalibur et vous verrez que l'original n'a pas a rougir de la version hd récemment sortie en demat !
Une tuerie cette console :D
Azuko
Signaler
Azuko
houla , la vache j'ai fais d'horrible fautes de frappe , je m'excuse par avance , je suis à chier en orthographe , même si je suis pas pardonnable . LOL

j'espère quand m^me que mon poste reste sympas et je
sur un font bien humoristique bien évidement.
Azuko
Signaler
Azuko
bon sang de Bon soir .... il y'a urgence , réparons les dégâts.

"Précurseur de la 3D dans les salles d'arcade et toujours au top en matière d'innovation dans la conception de son hardware, il est incontestable que SEGA fut un grand visionnaire du jeu vidéo. "

En gros c'est la seul phrase qui est juste et qui résume tout le sujet.

Le reste c'est du fanboyisme pur , voir même de la masturbation playstationophobe dans sa plus grande splendeur .
Voir Gameglob poster ça en premier plan sans commentaire et surtout sans correction du sujet c'est juste pas possible.
OK, Gameblog ouvre la voie à la libre expression de tous sur les jeux vidéo mais attention, ne disons pas n'importe quoi .

Alors, je me permet et je m'exprime.

Oui , la Dreamcast est Digne, Digne console prestigieuse parmis les autres au rang de Console de jeux .
Oui, la dreamcast n'a de rival que la Néo Géo en tant que Reine des consoles parmi les consoles et ceux , malgré l'échec commercial qui a value la mort de Sega en hardware console.

Cessons tous les fanboyismes et les arguments qui porte à croire à l'ingéniosité en hissant haut et fort Shenmue ou le fait que c'est la première console on line . Shenmue est un jeu superbe et effectivement la dreamcast est la première console online mais c'est pas du tout ça qui fait d'elle sa renommée.

la Dreamcast est une console qui est née avec une soeur jumelle , et au risque d'en instruire plus d'un , sa Soeur jumelle se nome Naomi.

Naomie est une borne d'arcade qui non seulement est jumelle à la dreamcast, mais elle est surtout une nouvelle stratégie pour répondre à la crise du marché de l'époque de l'Arcade versus la console de jeux.

par ce qu'il y a eu une réalité qui est loin d'être négligeable.
La playstation première du nom a fait mal dans l'industrie du jeu vidéo , et à l'époque tout ce passait au japon. Justement ,là bas, il y a eu un secteur qui soudainement s'est trouvé ébranlé , c'est l'univers de l'Arcade.

Tous s'accordaient à dire que les jeux Arcades étaient la référence absolue en puissance de jeux vidéo et le Roi incontesté était SEGA. Mais voila, Sony, avec sa playstation qui ( si vous avez tous suivit les épisode de Marcus, l'on sait tous que sans Nintendo et son retournement de veste la playstation n'aurais alors jamais existé) et sans la moindre prétention, a tout simplement bousculer la donne comme quoi une console de jeux pouvait égaler voir surpasser l'arcade . D'ailleur Capcom , très proche de Sony nous a bien fait comprendre cela.

Oui, Capcom était le plus grand rival de Sega dans l'univers arcade , Ridge racer , Time crisis, teken ...

ok tout le monde me suis , c'est parfait. Je continue.

donc voila la situation de l'époque . comment SEGA pouvait t'il se venger de la raclée prise par la playstation 1 , comment Sega pouvais retrouver sa Gloire dans l'univers de L'arcade et de surcroit revenir dans le ring du marché des consoles de jeux après l'échec complet de la pauvre Sega Saturne.

La solution était toute trouvé , faire une console de jeux qui rivalise autant que l'arcade et qui en plus est simple à apprivoisé auprès des Tiers. ( d'ou windows CE ) qui en vrais n'a pas vraiment porté la dreamcast sauf pour le bonheur des émulateurs :-))))

oui , j'ai oublié de dire que la playstation 1 a renversé les habitudes du marché console en réussissant à séduire les tiers, les placant même en première loge alors que chez SEGA ou chez nintendo c'était loin d'être le cas.
grossièrement on pourrais dire qu'a l'époque Nintendo VS SEGA, les éditeurs tiers , c'était comme les indés d'aujourd'hui , ils passaient après.

Bref , Sega créa la Dreamcast et la Naomi . Grâce à ce duo de choc il était simple de porter les jeux arcade sur console et voir l'inverse. la Dreamcast imposa donc son style grâce à l'univers de l'arcade.

F355 chalenge , Crazy taxi , Samba de amigo, Virtua tennis ... oui tout ça sa vient de l'arcade , et encore j'en oublie .

mais à coté du fait que tout les bijoux de jeux arcade se retrouvaient de façon quasi immédiate sur Dreamcast ( d'ou mon clin d'oeil à la Néo géo ...... oui ok, c'est un point de vue qui se défend , LOL)
il y a eu un jeu qui a mis les choses au clair entre console de jeux et borne d'arcades en 1999 . Le portage de SoulCalibur sur dreamcast. Oui l'impensable est devenu réalité , la version console met largement au tapis la version arcade ( En fait Soulcalibur est sortie en 1998 en arcade sur la plateforme System 12 proche de l'architecture playstation conçu par Namco )
Aux yeux des joueurs , les choses étaient donc clair , la dreamcast et Naomi surpasse de loin la playstation .

sauf que..... bhé après ça , la playstation 2 est arrivé . Malgré tout les efforts de Sega à proposer des jeux incroyablement fun et formidable comme jet Set radio, Rez , Shenmue, Space Chanel 5, ChuChu rocket ... j'en passe et de loin , La playstation 2 a tout écrasé , grâce à l'énorme vague de jeux venant des tiers grâce surtout àTomb radier, à résident evil, à un final fantasy très attendu ,à un GTA , à un métal gear solid et à des jeux Sony qui fini par émerger de cette gloire en commençant par Gran Tourismo , la référence absolue à l'époque en jeu de course. God of War et l'incroyable mais pourtant discret ICO puis Shadow of Colossus.

Pour conclure plus clairement . la Dreamcast est une console qui a marqué une époque importante dans le jeux vidéo , Son empreinte est très forte par ce qu'elle souligne la dernière époque de gloire de l'Arcade avant que la playstation 2 dessine un tout un autre avenir aux jeux Vidéo . C'est en Cela que la dreamcast est cher en nos coeurs et rien d'autre .
DemaH
Signaler
DemaH
La dremcast est une console géniale, mais son pad était bien pourri quand même... (je branchais des pad psone dessus pour jouer correctement à certains jeux!)
Raigyo
Signaler
Raigyo
franckiflowers: La Dreamcast pouvait être branchée via VGA sur un moniteur PC. C'est d'ailleurs la seule console de cette génération jouable sur un écran plat qui garde une belle image encore aujourd'hui...
Alexkiddmw: Pour info, ni la XBox ni la GC PAL ne peuvent sortir un signal en 480p (bridé en europe, la XBox américaine pouvant aller jusque 720p) et la PS2 peut sortir du 480p sur seulement quelques jeux... et la qualité d'image ne fait pas le poids face au signal VGA de la Dreamcast. C'est facile, suffit juste de brancher la PS2 en composante (signal YUV) sur un écran puis la Dreamcast ensuite en VGA pour se rendre compte que la qualité d'image de la DC éclate celle de la PS2.

Egalement la Dreamcast sortait du RGB en natif, et il était obligatoire d'avoir une TV avec entrée Scart RVB, sinon pas d'image.
La plupart des jeux DC proposent le 60hz, ce qui était rare sur PS2 et inexistant sur GC.
-----

Lighto: tu peux ajouter la détection de mouvement dans l'espace avec Samba di Amigo ainsi que le "linkage" des la console avec une portable (la SNK Neo Geo Pocket), idée complètement pompée ensuite par Nintendo avec la GC et la GBA...
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra
Bel article, mais alors la conclusion gâche complètement l'ensemble. C'est d'autant plus dommage, que tout le monde copie tout le monde, Sega y compris, et cela vaut pour toutes les industries.
Goth34-7
Signaler
Goth34-7
le design de la dreamcast est pas pompé sur celui la ps1 ? non du tout ?
bref la fin de ton article ruine tout :)
Pedrobear
Signaler
Pedrobear

Pas mal d'erreurs en effet dans l'article, WinCE n'est en aucun cas l'OS de la machine par exemple. Il est embarqué sur le disque des quelques jeux qui l'utilise.

 

Les gâchettes analogiques étaient déjà présentes sur l'analog controller saturn. Qui a d'ailleurs semble-t-il fortement inspiré celui de la DC.

 

Il faut aussi veiller à ne pas confondre influence et tendances du marché.

 

 

M'enfin j'étais venu vérifier si il s'agissait d'un énième article DC qui se finit en bashing de la concurrence et réécriture de l’histoire, ça à pas loupé, c'est pathologique  :lol:

Kurohotaru
Signaler
Kurohotaru
Je suis un fan de cette console de rêve.... Mais cet article est, et excusez moi Mr l'auteur si je te blesse, vraiment bas du front.

C'est dommage, ça partait bien, j'étais d'accord sur pas mal de points jusqu'à ce que ça commence a basher la concurrence et que ça attribue des innovations a sega alors que bigN était passé par la bien avant.
Alexkiddmw
Signaler
Alexkiddmw
"La Dreamcast est en effet, la seule machine de sa génération a pouvoir gérer un affichage aussi distingué et sans allisasing. Grâce aux câbles VGA, il est même possible de jouer sur nos écran plats sans perdre en qualité graphique !

Essayez donc de brancher une PS2 sur vos écrans HD et vous allez de suite constater la supercherie de la propagande Sony, qui revendiquait une machine supuissante capable de commander des missile nucléaire... Et j'en passe." ???? De sa génération ? La générération DC/PS2/XBOX/GC ? Tu sais qu'il y a aussi des jeux en 480p sur GC, et même quelques jeux en HD sur PS2 & Xbox (par cable Yuv) ?

Édito

Je n'ai pas la prétention d'être un expert, mais j'apprécie beaucoup les jeux vidéo. Et ce que j'aime par dessus tout, c'est en parler avec tous le monde. Sur Pixel Over je publierais donc des articles en rapport directe avec notre passion commune. J'espère que vous y passerez de bons moment, il me tarde de pouvoir échanger avec vous tous, habitant de Gameblog !

Archives